Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

Les huiles essentielles sont des composés aromatiques puissants, obtenus par distillation à la vapeur d'eau de certaines plantes riches en principes actifs. Celles-ci sont utilisées depuis des siècles pour se soigner, mais c'est depuis seulement quelques décennies que "l'aromathérapie moderne" nous permet de les utiliser pleinement, en toute sécurité. Via l'analyse de leur composition biochimique et des propriétés des molécules aromatiques qu'elles contiennent, les chercheurs ont pu préciser les bienfaits et les dangers de chaque huile essentielle, et de chaque chémotype.

Quelles huiles essentielles pour quel usage ?

C'est effectivement par cette question que l'on rentre généralement dans le monde des huiles essentielles. De très nombreux livres d'aromathérapie existent pour y répondre, comme la "Bible des huiles essentielles" de Danièle Festy, "Se soigner par les huiles essentielles" de Théophane de la Charie, ou le "Guide des huiles essentielles" de Françoise Couic-Marinier. Mais récemment, la Compagnie des Sens a mis en ligne un outil puissant permettant de répondre à cette question en quelques clics, pour plus de 200 problèmes de santé. Vous pouvez y accéder ici :

Quels bienfaits puis-je attendre des huiles essentielles ?

Les bienfaits des huiles essentielles sont multiples et leurs champs d'action très diversifiés. Cela n'a rien de surprenant, il existe des dizaines de milliers de plantes aromatiques dans le monde, chacune d'elles sécrétant des huiles essentielles pour des raisons bien spécifiques. En outre, chaque huile essentielle contient en moyenne 20-30 molécules aromatiques différentes ! De cette incroyable diversité biochimique résulte une grande diversité de propriétés et de bienfaits potentiels, qu'il est très difficile de résumer. Cependant, on peut grossièrement résumer les champs d'application des huiles essentielles de cette manière :

  • La lutte contre les infections de tout type via des propriétés antivirales, antibactériennes et antifongiques.
  • Le soin du système nerveux via des propriétés calmantes (voire sédatives) ou stimulantes, via des propriétés antalgiques, etc.
  • Le soin des tissus de l'organisme via des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes, spasmolytiques, circulatoires, etc.
Bien sûr, ces champs d'application grossiers ne sont pas exhaustifs. Les problèmes de santé/bien-être que les huiles essentielles peuvent résoudre avec efficacité se comptent en centaines. Alors par quel bout débuter dans l'aromathérapie ?

Les huiles essentielles à avoir chez soi

Il existe des centaines d'huiles essentielles : par lesquelles commencer ? Dans cette page, nous vous présentons 24 huiles essentielles incontournables en aromathérapie. Mais si vous n'avez jamais utilisé d'huile essentielle de votre vie, nous vous recommandons de commencer par ces 6 stars de l'aromathérapie : le Tea Tree, la Menthe Poivrée, le Ravintsara, le Petit Grain Bigarade, la Gauthérie Odorante et la Lavande Vraie.

L'huile essentielle de Tea Tree

Efficace dans la lutte contre de nombreuses infections, l'huile essentielle de Tea Tree est antibactérienne et antifongique à large spectre, antivirale, immunostimulante, antiprotozoaire & antiparasitaire.

  • Nom latin : Melaleuca alternifolia (Maiden & Betche) Cheel.
  • Partie distillée : feuilles
  • La plus efficace en cas de : Acné, Mycoses, Infections cutanées, Angine, Infection digestive
L'huile essentielle de Ravintsara

Parfaitement adaptée à toute la famille, l'huile essentielle de Ravintsara est une antivirale et immunostimulante très efficace sur la sphère ORL, utilisée pour passer au travers des soucis de l'hiver.

  • Nom latin : Cinnamomum camphora (L.) J.Presl.
  • Partie distillée : feuilles
  • La plus efficace en cas de : Épidémie ORL virale, Grippe, pour booster l'Immunité
L'huile essentielle de Menthe Poivrée

Reine de la sphère digestive, l'huile essentielle de Menthe Poivrée est une incontournable de l'aromathérapie. Le menthol qu'elle contient lui procure de puissantes propriétés antalgique, stimulante et anti-microbienne.

  • Nom latin : Mentha x piperita L. var piperita.
  • Partie distillée : Sommités
  • La meilleure en cas de : Mal de tête, Migraine, Mauvaise haleine, Nausées.
L'huile essentielle de Gaulthérie Odorante

Composée à plus de 95 % de salicylate de méthyle, l'huile essentielle de Gaulthérie est l'huile des sportifs. C'est une antiinflammatoire et antalgique cutanée exceptionnelle, efficace en quelques minutes.

  • Nom latin : Gaultheria fragrantissima Wall.
  • Partie distillée : feuilles
  • La plus efficace en cas de : Courbatures, Lumbago, Mal de dos, Tendinite, Arthrose
L'huile essentielle de Petit Grain Bigarade

Issue des feuilles du bigaradier, l'huile essentielle de Petit Grain Bigarade possède des effets remarquables sur le système nerveux central, grâce à ses propriétés antispasmodique et sédative. Elle est donc incontournable contre le stress.

  • Nom latin : Citrus × aurantium ssp. amara (Link) Engl.
  • Partie distillée : feuilles et petits rameaux.
  • La plus efficace en cas de : Anxiété, Stress, Palpitations, Peau Grasse.
L'huile essentielle de Lavande Officinale

L'huile essentielle de Lavande Vraie ou Fine aussi connue sous le nom de Lavande Officinale est une huile essentielle très bien tolérée, notamment par les enfants. Elle est réputée pour ses vertus cutanées, antalgiques, calmantes ou encore cicatrisantes.

  • Nom latin : Lavandula officinalis Chaix ou Lavandula angustifolia Mill.
  • Partie distillée : sommités fleuries
  • La plus efficace en cas de : Piqûre d'insecte, Démangeaison, Mal de tête (enfants), Anti-poux, Psoriasis, Brûlure, Coup de soleil

Les dangers des huiles essentielles

Une médecine non douce

On ne le dira jamais assez, l'aromathérapie est bien une médecine naturelle, mais il ne faut pas la considérer comme une médecine douce. Les huiles essentielles ont une efficacité reposant sur 3 piliers :

  • elles sont composées de nombreuses molécules aromatiques, ayant chacune leurs propriétés, conférant aux huiles essentielles des modes d'action combinés parfois très intéressantes ;
  • leur biodisponibilité est très bonne : lorsqu'une huile essentielle est déposée sur la peau de vos poignets internes, il ne faut que quelques minutes aux molécules qui la composent pour être présentes dans votre sang ;
  • contrairement à beaucoup de remèdes naturels, souvent dilués, les huiles essentielles sont très concentrées en principes actifs.

Une toxicité très variable

Les huiles essentielles sont donc très puissantes, et présente en conséquence certaines toxicités. Cette toxicité est cependant très variable :

  • elle dépend de chaque huile essentielle (certaines sont très souples d'utilisation, d'autre moins) ;
  • elle dépend de chaque utilisateur (les enfants et les femmes enceintes par exemple, sont des utilisateurs sensibles) ;
  • elle dépend de chaque mode d'utilisation (la voie orale et la voie cutanée, par exemple, sont plus ou moins sensibles à chaque toxicité).

Ce qu'il faut savoir avant chaque utilisation

Pour un bienfait spécifique recherché, avant d'utiliser une huile essentielle, il est donc important de savoir avec certitude :

Ces informations sont normalement données systématiquement et pour chaque utilisation dans les ouvrages d'aromathérapie, les sites de conseils sérieux ou dans certaines pharmacies bien formées. Si vous ne savez pas répondre à ces trois questions, nous vous recommandons de vous renseigner avant l'utilisation des huiles essentielles.

Qui peut utiliser les huiles essentielles ?

Interdites aux enfants et bébés ?

Lorsqu'on parle d'huiles essentielles, on entend souvent que celles-ci seraient interdites aux enfants et aux bébés. C'est faux. Mais dire que les enfants et les bébés peuvent les utiliser de la même manière qu'un adulte est tout aussi faux. Les enfants d'une part, et les bébés d'autre part, peuvent utiliser certaines huiles essentielles (pas toutes), mais avec des modes d'utilisation adaptés. Voici quelques règles d'utilisation spécifiques aux enfants et bébés :

  • Aucune huile essentielle dans les 3 premiers mois ;
  • Jusqu'à 6 ans, éviter la voie orale, sauf prescription spéciale ;
  • Jusqu'à 6 ans, diluer les huiles essentielles utilisées par voie cutanée dans une huile végétale ;
  • Respectez des dosages spécifiques à l'age de votre enfant : ne copiez pas une synergie pour adulte ;
  • Filtrez vos huiles essentielles, certaines sont clairement interdites pour les enfants (liste ici) et pour les bébés (liste ici).
  • Comme toujours avec les huiles essentielles, dans le doute, on s'abtsient.

Interdites aux femmes enceintes ?

De la même manière, il est excessif de dire que l'usage des huiles essentielles est interdit aux femmes enceintes, mais cet usage nécessite plus de précision et de précautions. Lorsque vous conseillez vos proches, à vous de mesurer si votre interlocuteur est en mesure de faire la part des choses : si ce n'est pas le cas, lui recommander d'éviter totalement les huiles essentielles est un bon conseil. Voici à nouveau quelques règles spécifiques aux femmes enceintes :

  • Aucune huile essentielle dans les 3 premiers mois  de la grossesse ;
  • Évitez totalement la voie orale ;
  • Diluez les huiles essentielles utilisées par voie cutanée dans une huile végétale ;
  • Respectez des dosages spécifiques à votre état : ne copiez pas une synergie non spécifique aux femmes enceintes ;
  • Filtrez vos huiles essentielles, certaines sont clairement interdites pour les femmes enceintes (liste ici), comme par exemple celles contenant des cétones.
  • Comme toujours avec les huiles essentielles, dans le doute, on s'abstient.

Autres utilisateurs sensibles

Les enfants et les femmes enceintes ne sont pas les seules personnes devant avoir une prudence accrue vis-à-vis des huiles essentielles. Voici 3 guides d'utilisation spécifiques pour :

Choisir une huile essentielle de bonne qualité

Les huiles essentielles sont des produits naturels. La nature n'étant pas une usine, elle ne produit rien de standard : il existe donc une très grande diversité dans la qualité des huiles essentielles que l'on peut trouver sur le marché. En effet, la qualité d'une huile essentielle dépend de multiples facteurs dont voici une liste non exhaustive : la variété précise de la plante aromatique, le sol ou elle a poussé, la façon dont elle est cultivée, le temps qu'il a fait, la façon dont elle est récoltée et bien sur la maitrise du procédé de distillation.

Tous ces facteurs ont un impact considérable sur la qualité des huiles essentielles, et donc aussi sur leur efficacité et leur toxicité potentielle. Si vous souhaitez simplement parfumer votre linge ou votre intérieur, alors ces différences vous importent peu. Mais si vous souhaitez vous soigner avec, il devient nécessaire de choisir correctement ses flacons.

Huiles essentielles BIO ou non ?

Aujourd'hui en France, de multiples marques d'aromathérapie font le choix du BIO pour une partie de leur gamme d'huiles essentielles. Cependant, rares sont celles qui présentent une gamme 100% BIO, l'écart de prix pour certaines huiles essentielles étant très significatif. La question qui se pose donc est la suivante : est-ce si important ?

Oui, l'utilisation exclusive d'huiles essentielles BIO est très importante, pour 3 raisons.

  • Pour des raisons de santé. Pendant des années a couru le bruit que les pesticides potentiellement présents dans les plantes ne se retrouvaient pas dans l'huile essentielle, supprimés par la distillation à la vapeur d'eau. Cette idée est totalement fausse : les innombrables études de pesticides montrent bien la présence significative de pesticides dans les huiles essentielles conventionnelles. Nous avons évoqué ci-dessus l'excellente biodisponibilité des huiles essentielles : si vous utilisez une huile essentielle contenant des pesticides, ceux-ci vont se retrouver très rapidement dans votre sang. La présence de pesticides dans un tel produit est donc un non-sens total dans le cadre de l'aromathérapie.
  • Pour des raisons de traçabilité et de qualité. Les organismes certificateurs (Ecocert par exemple) exigent des marques une certaine traçabilité des lots d'huiles essentielles commercialisés. Cette traçabilité n'est pas suffisante, mais constitue une base de process qualité rassurante.
  • Pour des raisons de protection des écosystèmes. On utilise les huiles essentielles pour leur efficacité, mais aussi pour réinviter les plantes et la nature dans notre mode de vie. L'utilisation d'huiles essentielles ayant été cultivées sans pesticides semble donc logique.

Huiles essentielles pures et chémotypées

Si vous utilisez les huiles essentielles dans le cadre de l'aromathérapie, il est aussi impératif d'utiliser des huiles essentielles pures et chémotypées. Précisons tout cela.

Une huile essentielle pure est une huile essentielle qui n'a pas été mélangée à une autre substance. Vous n'avez dans votre flacon que des molécules aromatiques, et toutes ces molécules aromatiques proviennent de la distillation de la même variété de plante. Lorsqu'une marque prétend garantir que ses huiles essentielles sont 100% pures, elle prétend donc n'avoir fait aucun mélange elle-même, mais aussi qu'elle est capable d'éviter les lots frauduleux. La fraude est en effet monnaie courante, surtout pour des huiles essentielles de plantes poussant dans des pays lointains. Pour vous assurer que votre marque préférée est effectivement capable de prouver cette pureté, n'hésitez pas à lui demander au moins une analyse chromatographique de votre lot : le fait qu'elle en soit capable est déjà un bon signal.

Une huile essentielle chémotypée est une huile essentielle pure, dont l'espèce, la sous-espèce et la provenance géographique sont précisément définis. Par exemple, une "Huile essentielle d'Hélichryse Italienne" tout court n'est pas chémotypée. Pour qu'une huile essentielle puisse se dire chémotypée, vous devez trouver sur l'étiquette le nom latin de l'espèce et de la sous-espèce, ainsi que du lieu de culture. Par exemple : Helichrysum (genre) italicum (espèce) ssp italicum (sous-espèce) de France.

Huiles essentielles de qualité thérapeutique

Votre huile essentielle est BIO, pure et chémotypée. C'est une bonne base. Cependant, la nature vous fournira une très grande diversité d'huiles essentielles, à l'efficacité très variable, y compris lorsqu'elles sont chémotypées. C'est ici que se complique donc le choix du consommateur : comment s'assurer d'avoir affaire au bon chémotype ?

Vous reconnaitrez une marque experte en aromathérapie à sa capacité à mettre à votre disposition les concentrations de chaque molécule aromatique qu'elle souhaite avoir dans chaque huile essentielle afin de garantir son efficacité, ainsi qu'à la publication de ses analyses pour chacun des lots qu'elle vous vend. Cette transparence et ces analyses systématiques vous assure d'avoir affaire à une marque sérieuse et experte en la matière.

Des labels qui font autorité ?

2 labels sont souvent utilisés en France pour vanter les caractéristiques intrinsèques des huiles essentielles : HECT et HEBBD. Ces labels présentent quelques fragilités : ils ne publient aucun cahier des charges précis, appartiennent à des acteurs commerciaux du secteur, et surtout ne sont liés à aucune vérification ou audit externe.

  • HEBBD signifie "Huile Essentielle Botaniquement et Biochimiquement définie". Ce label est donc censé garantir que le fabricant connait précisément la plante qui a été distillée. Ce label ne garanti pas que ce choix est optimal, ni que l'huile essentielle est chémotypée. Dans la plupart des cas, les flacons ainsi labélisés n'indiquent même pas le lieu d'origine du lot vendu.
  • HECT signifie "Huile Essentielle Chémotypée". Contrairement à HEBBD, le fabricant indique le lieu d'origine et ces huiles sont véritablement chémotypées. Rien ne garanti par contre que le choix de ce chémotype est optimal et rigoureux, puisqu'aucune information n'est transmise par l'unique marque qui a le droit d'utiliser ce label.

Pour vous assurer que votre huile essentielle est donc chémotypée, qu'elle est de qualité thérapeutique, fiez-vous surtout aux informations que l'étiquette et le site web du fabricant sont capables de vous dire. Aucun label ne peut aujourd'hui faire référence sur le marché.

On récapitule ?

Avant de vous soigner avec des huiles essentielles, nous recommandons donc de vérifier les points suivants :

  • un label BIO (AB, Cosmos ou autre) ;
  • la mention précise, en latin de l'espèce et de la sous-espèce de la plante distillée ;
  • la mention précise, sur chaque flacon, de l'origine de l'huile essentielle ;
  • la mention du numéro de lot sur le flacon, ainsi qu'une communication sur le site internet des résultats d'analyses chromatographiques de chacun des lots, comparés aux attendus.

Les huiles essentielles pour le soin de la peau

Les huiles essentielles rencontrent d'immenses succès dans le soin de la peau et en dermatologie. La multiplicité des principes actifs qu'elles contiennent et leur facile utilisation par voie cutanée en font d'excellentes candidates pour régler des soucis qui trouvent peu de solutions par ailleurs. En voici une liste non exhaustive :

  • Contre l'acné, utilisez des huiles essentielles antibactériennes, antalgiques et cicatrisantes, comme le Galbanum, l'Ajowan, le Laurier Noble, le Tea Tree ou la Lavande Vraie.
  • En cas d'allergie cutanée, utilisez des huiles essentielles antiallergiques, antihistaminiques et anti-inflammatoire, comme la Tanaisie Annuelle, la Camomille Matricaire ou la Lavande Vraie.
  • En cas de coup de soleil, utilisez des huiles essentielles toniques et astringentes cutanées, anesthésiantes et cicatrisantes, comme le Géranium Rosat, la Lavande Aspic.
  • En cas de mycoses, utilisez des huiles essentielles antifongiques, anti-inflammatoires et cicatrisantes, comme le Tea Tree, le Laurier Noble, le Géranium Rosat et le Palmarosa.
  • En cas d'herpès, utilisez des huiles essentielles antivirales, antiinflammatoires et cicatrisantes, comme le Niaouli, le Tea Tree ou la Lavande Vraie.
  • Contre la cellulite, utilisez des huiles essentielles hypolipidémiantes et lipolytiques, aquarétique et diurétique, comme le Citron, la Criste Marine ou le Cèdre de l'Atlas.
  • Pour se débarrasser d'une cicatrice, utilisez surtout l'Hélichryse Italienne, fortement cicatrisante, mais aussi des huiles essentielles antiinflammatoires et régénératrices comme le Patchouli et le Romarin à Camphre.
  • Contre les verrues, utilisez des huiles essentielles anti-infectieuses et dermocaustiques comme la Cannelle, la Sarriettes des Montagnes, le Tea Tree ou le Citron.

Les huiles essentielles pour nos muscles et articulations

Il existe parmi les huiles essentielles des produits d'une efficacité unique pour de nombreux problèmes articulaires ou musculaires, qu'ils soient chroniques ou momentanés. Ces huiles essentielles sont beaucoup utilisées par les sportifs, mais aussi pour les personnes dont l'age commence à faire sentir ses effets. Les raisons de ce succès sont multiples. D'une part, certaines huiles essentielles possèdent de puissantes propriétés antiinflammatoires, antalgiques, décontractantes musculaires, cicatrisantes. D'autre part, la grande efficacité des huiles essentielles par voie cutanée permet d'agir directement sur la zone concernée, sans passer par le système digestif. Voici quelques exemples d'applications courantes.
  • Contre l'arthrose, utilisez des huiles essentielles anti-inflammatoires et antalgiques pour soulager la douleur (cela ne corrige pas le problème de fond), comme l'Eucalyptus Citronné, la Gaulthérie Odorante ou la Muscade.
  • En cas de crampes à répétition, utilisez des huiles essentielles spasmolytiques musculotropes, antalgiques et décongestionnantes, comme le Lavandin Super, la Gaulthérie Odorante, ou le Myrte Rouge.
  • Pour apaiser les courbatures, utilisez des huiles essentielles régulatrices des systèmes parasympathiques, antispasmodiques musculaires et rubéfiantes, comme le Laurier Noble, la Gaulthérie Odorante et le Lavandin Super.
  • En cas d'entorse, utilisez des huiles essentielles anti-hématomes et cicatrisantes, anti-inflammatoires, antalgiques et spasmolytiques musculotropes, comme l'Hélichryse Italienne, le Lavandin Super, l'Eucalyptus Citronné et la Menthe Poivrée. 
  • Contre un mal de dos, dos coincé ou lumbago, utilisez des huiles essentielles antalgiques articulaires, décontractantes et anti-inflammatoires, comme la Gaulthérie, le Pin Sylvestre, le Lavandin Super ou même la Camomille Romaine.
  • En cas de torticolis, utilisez des huiles essentielles anti-inflammatoires et anti-rhumatismales,  relaxantes neuromusculaires et toniques circulatoires comme l'Eucalyptus Citronné, le Romarin à Camphre, la Gaultéhrie ou le Vétiver.

Les huiles essentielles pour notre système nerveux

Par système nerveux, on entend le système nerveux central (cerveau et moelle épinière), mais aussi périphérique (nerfs, récepteurs). Certaines huiles essentielles vont interagir fortement avec ces systèmes, permettant parfois de le réguler, parfois de le stimuler, parfois même de le court-circuiter. Ces huiles essentielles à destination de notre système nerveux s'utilisent surtout par voie cutanée, via le réseau sanguin, mais aussi par voie respiratoire, permettant de toucher les récepteurs sensoriels de l'odorat. Voici quelques exemples d'applications courantes.
  • En cas de crise d'angoisse, de choc émotionnel, utilisez des huiles essentielles hypotensives et anti-arythmiques, calmantes et antispasmodiques, comme l'Ylang Ylang Complète, la Camomille Romaine, la Verveine Exotique.
  • Pour favoriser la concentration, utilisez des huiles essentielles régulatrices des systèmes sympathiques, toniques et stimulantes générales, comme le Laurier Noble, la Menthe Poivrée et l'Epinette Noire.
  • Contre l'hyperactivité (des enfants, mais pas que), utilisez des huiles essentielles calmantes et antispasmodiques, relaxantes musculaires, légèrement hypnotiques, comme la Camomille Romaine, le Petit Grain Bigarade, la Mandarine Verte.
  • En cas de fatigue intense, allez dormir, et si ce n'est pas possible, utilisez des huiles essentielles tonifiantes et stimulantes (à la fois au niveau du système nerveux et au niveau hormonal), équilibrantes et antispasmodiques, comme la Menthe Poivrée, l'Épinette Noire, le Pin Sylvestre et le Basilic.
  • En cas de névralgie, utilisez des huiles essentielles antalgiques locales et fortement spasmolytiques, comme la Camomille Romaine, la Menthe Poivrée et l'Eucalyptus Citronné.
  • Contre les insomnies, et plus généralement pour améliorer votre sommeil, utilisez des huiles antispasmodiques, calmantes et anxiolytiques, voire sédatives, comme l'huile essentielle de Lédon du Groenland, de Marjolaine à Coquilles, de Petit Grain Bigarade.
  • Contre le stress, utilisez des huiles essentielles calmantes et relaxantes, spasmolytiques et anxiolytiques, hypotensive et antiarythmique, comme les huiles essentielles de Petit Grain Bigarade, d'Ylang-Ylang Complète, de Lemongrass.
  • Pour aider à se battre contre une dépression, utilisez des huiles essentielles parasympathicotoniques, calmantes et anxiolytiques, harmonisantes endocriniennes, comme le Néroli, la Marjolaine à Coquilles, la Verveine Odorante, le Petit Grain Bigarade.

Les huiles essentielles pour notre système digestif

Les propriétés de certaines huiles essentielles, utilisées par voie orale ou par voie cutanée, permettent de soutenir notre système digestif contre de nombreux soucis de santé du quotidien : huiles essentielles antispasmodiques, carminatives, diurétiques, détoxifiantes, etc. Voici un aperçu de quelques applications courantes des huiles essentielles.
  • En cas d'aérophagie, utilisez des huiles essentielles antispasmodiques gastriques et intestinaux, cholérétiques et cholagogues, antibactériennes et anti-fermentaires, comme le Basilic Tropical, le Carvi, la Coriandre (graines) ou le Citron.
  • En cas de constipation, utilisez des huiles essentielles stomachiques, spasmolytiques des muscles lisses de la digestion, carminatives et toniques du système digestif, comme l'Estragon, la Bergamote, la Coriandre et le Gingembre.
  • Pour une détox, utilisez des huiles essentielles décongestionnantes, drainantes et détoxifiantes hépatiques, anti-oxydantes, aquarétiques et diurétiques, comme le Citron, le Romarin à Verbénone, la Menthe Poivrée et le Genévrier.
  • En cas de diarrhées, turista, utilisez des huiles essentielles puissamment anti-infectieuses dans la sphère intestinales, spasmolytiques et carminatives, comme la Cannelle de Chine, le Basilic, la Menthe Poivrée et la Cardamome.
  • Contre une gastroenthérite, utilisez des huiles essentielles antiinfectieuses majeures, antispasmodiques et anti-inflammatoires, immunostimulantes et antalgiques, comme la Cannelle de Chine, le Tea Tree, la Cardamome, l'Estragon ou la Menthe Poivrée.
  • Contre le mal des transports, utilisez des huiles essentielles antispasmodiques des organes digestifs et carminatives, comme la Menthe Poivrée, la Cardamome, le Citron ou le Petit Grain Bigarade.

Les huiles essentielles pour la sphère ORL & respiratoire

Défenses naturelles des plantes aromatiques, les huiles essentielles sont très souvent de très beaux anti-infectieux : leurs spectres anti-viraux et anti-bactériens très larges en font des réponses adaptées pour des problèmes parfois peu précisément définis, comme un état grippal. Elles sont notamment beaucoup utilisées sur la sphère ORL, par application cutanée ou par inhalation.
  • Contre une angine, utilisez des huiles essentielles anti-virales et anti-bactériennes, antalgiques, immunostimulantes et antiinflammatoires, comme le Niaouli, la Lavande Fine, le Géranium Rosat, le Tea Tree ou le Ravintsara.
  • En cas d'allergie au pollen, utilisez des huiles essentielles antihistaminiques, anti-inflammatoires, calmantes et antispasmodiques, comme la Tanaisie Annuelle, la Lavande Fine, l'Eucalyptus Citronné.
  • En cas de grippe, utilisez des huiles essentielles antivirales à large spectre, immunostimulantes, stimulantes endocriniennes et anti-névralgiques, comme le Ravintsara, l'Épinette Noire, le Laurier Noble, ou l'Eucalyptus Radiata.
  • Pour soulager l'asthme, utilisez des huiles essentielles relaxantes et spasmolytiques de la sphère respiratoire, antiinflammatoires, broncho-dilatante, expectorantes et mucolytiques, comme la Camomille Romaine, l'Eucalyptus Citronné, le Myrte rouge ou la Khella.
  • Contre une otite, utilisez des huiles essentielles anti-inflammatoires de la sphère ORL, anti-bactériennes à large spectre et antalgiques, comme le Thym à Thymol, l'Eucalyptus Radiata, la Lavande Fine.
  • Pour renforcer l'immunité, utilisez des huiles essentielles... immunostimulantes bien-sûr, mais aussi des huiles essentielles anti-infectieuses, détoxifiantes et hépatoprotectrices, comme le Ravintsara, le Tea Tree, le Citron, le Thym à Thymol.
  • Contre un rhume, utilisez des huiles essentielles anti-infectieuses et anti-inflammatoires, mucolytiques et expectorantes, décongestionnantes et légèrement analgésiques, comme l'Eucalyptus Radiata, la Menthe des Champs, le Sapin Baumier, le Thym à Linalol.
  • Contre une toux grasse, utilisez des huiles essentielles expectorantes et mucolytiques, antibactériennes/antivirales et immunostimulantes, comme le Myrte Vert, le Niaouli, l'Eucalyptus Radiata ou le Tea Tree.

Autres applications santé des huiles essentielles

Afin d'achever le tour des multiples utilisations santé des huiles essentielles, il faut citer :

Les huiles essentielles en diffusion atmosphérique

Les huiles essentielles sont couramment utilisées en diffusion atmosphérique, pour des applications de plusieurs types : pour assainir l'air ambiant (grâce aux propriétés anti-microbiennes et purifiantes des huiles essentielles), contre les mauvaises odeurs (en purifiant les germes responsables des mauvaises odeurs), pour profiter des propriétés calmantes ou stimulantes des huiles essentielles (en améliorant la qualité du sommeil, ou de la concentration au travail), ou simplement pour reproduire une odeur naturelle qui nous est chère (odeur de forêt, de champ de lavande, etc.).

Il est important de noter que toutes les huiles essentielles ne sont pas autorisées en diffusion. Vous pouvez trouver une liste des huiles essentielles autorisées ici.

Afin de diffuser ces huiles essentielles, vous pouvez utiliser un spray ou un diffuseur aromatique. Nous déconseillons l'utilisation de spray, les huiles essentielles étant mélangées à de l'alcool pulvérisé en micro-gouttelettes, qui retombent vite au sol : leur efficacité est donc de très courte durée. Si vous voulez utiliser un diffuseur d'huiles essentielles, sachez qu'il existe plusieurs technologies d'efficacité variable : la meilleure d'entre elles est sans conteste la diffusion par nébulisation.

Les huiles essentielles pour prendre soin de ses cheveux

Comment des huiles essentielles peuvent-elles bien prendre soin de nos cheveux ?  C'est effectivement une application dont on n’aurait pas vraiment idée au regard des nombreuses propriétés précédemment citées, plus thérapeutiques que cosmétiques. Effectivement, les huiles essentielles ne sont pas des produits cosmétiques à part entière. Cependant, leurs étonnantes vertus en font d'excellents "additifs", ou "principes actifs concentrés" afin de renforcer l'efficacité d'un produit cosmétique, voire de lui donner des propriétés qu'il n'avait pas à la base. Concernant le soin des cheveux, les huiles essentielles vont pouvoir agir sur plusieurs axes :

  • Certaines vont améliorer la vascularisation du cuir chevelu, grâce à leurs propriétés vasodilatatrices ;
  • Certaines vont assainir le cuir chevelu, grâce à leurs propriétés antiseptiques ;
  • Certaines enfin vont agir sur la production de sébum de votre cuir chevelu, grâce à leurs propriétés lipolytiques notamment.

C'est ainsi que vous pourrez utiliser les huiles essentielles pour accélérer la pousse des cheveux, ralentir leur chute, prendre soin de vos cheveux trop gras ou trop secs, etc. Vous pouvez les utiliser sous forme d'un soin à base d'huile végétale agrémenté d'huiles essentielles, mais aussi en les ajoutant directement dans votre shampoing habituel.

Les huiles essentielles dans le bain

Que ce soit pour en tirer des vertus cosmétiques ou thérapeutiques, il semble très tentant d'utiliser les huiles essentielles dans son bain, voire dans sa douche. Cependant, il est important de noter que la totalité des huiles essentielles sont insolubles dans l'eau. Pour profiter de leurs vertus, vous avez donc deux options principales : 
  • Vous pouvez les ajouter à votre gel douche. C'est facile, mais d'une part vous utilisez peut-être des savons solides, d'autre part, si vous dépassez une certaine dose vous pouvez "déphaser" votre gel douche.
  • Vous pouvez aussi, et c'est préférable, les utiliser en sel de bain, en les mélangeant à du sel de la mer morte et du sel d'Epsom. Vous bénéficiez ainsi des propriétés du sel (anti-inflammatoires notamment), mais aussi d'un support de choix, qui se conserve bien et permet une dilution parfaite.
Les huiles essentielles s'utilisent très bien dans le bain pour les applications suivantes : pour prendre soin de votre ligne, pour calmer des rhumatismes, pour booster votre libido, comme décontractant musculaire, pour bien dormir, pour renforcer votre immunité, etc.

Les huiles essentielles comme huile de massage

Faire une huile de massage avec des huiles essentielles est à la fois très facile et très efficace. Vous obtenez en quelques gestes un produit d'une qualité sensitive et thérapeutique bien meilleure que les huiles de massage du commerce.

Bien-sur, il vous faudra utiliser des huiles végétales en base (Bourrache, Noyaux d'Abricot, Macadamia, Amande douce, Jojoba, etc.), dont le choix dépendra plus de la texture attendue que des propriétés intrinsèques de l'huile. Une fois la base établie (potentiellement un mélange de plusieurs huiles végétales), vous ajouterez en moyenne 5% d'huiles essentielles, selon les propriétés que vous attendez de ce massage.

Vous pourrez ainsi confectionner des huiles de massages relaxantes ou tonifiantes, des huiles de récupération après le sport, des huiles pour massage minceur, etc.

Les huiles essentielles pour fabriquer son propre parfum

Dans l'imaginaire collectif, avant d'entendre parler d'aromathérapie, une huile essentielle est avant tout une odeur, une senteur, un parfum. En arrivant au bout de ce long guide, vous comprenez maintenant que les huiles essentielles sont surtout utilisées par les particuliers pour se soigner. Il faut cependant noter que pendant des siècles, les huiles essentielles ont été l'ingrédient de base de tous les parfumeurs, et qu'aujourd’hui encore certains (trop rares) parfums utilise quelques fragrances naturelles et non synthétiques, issues... des huiles essentielles. De même certaines huiles essentielles peu onéreuses en agriculture conventionnelle comme le Lavandin, le Citron ou la Menthe servent encore de parfum à des produits de consommation courante comme les lessives ou certains savons.

La question qui nous intéresse ici : puis-je fabriquer moi-même mon propre parfum avec les huiles essentielles ? Oui, vous pouvez utiliser les huiles essentielles afin de réunir les différentes notes de votre parfum, et les mélanger ensuite dans de l'alcool : c'est aussi simple que ça. Vous pouvez par exemple utiliser les huiles essentielles suivantes :

  • Vos notes de tête avec le Tea Tree, le Basilic, le Citron,
  • Vos notes de coeur avec la Camomille Romaine, le Palmarosa, la Cannelle,
  • Vos notes de fond avec le Cèdre de l’Atlas, le Ciste, le Patchouli.

Cependant, il faut nuancer notre propos. Les huiles essentielles, dans leur majorité, ne sentent pas bon. Soit leur odeur est clairement déplaisante, soit elle est trop prononcée pour être vraiment appréciée. La fabrication maison de parfum avec les huiles essentielles, bien que possible et très amusante, n'est pas une pratique très courante.

Les huiles essentielles et les animaux

Les huiles essentielles, bien-sûr, n'interagissent pas exclusivement avec les organismes humains. Poser la question des huiles essentielles pour les animaux est donc légitime et doit se faire sur deux axes :

  • Peut-on soigner les animaux avec les huiles essentielles ? Oui, les huiles essentielles sont souvent utilisées en thérapie vétérinaire, pour soigner les animaux de la ferme, les chevaux, mais aussi les chats et les chiens. Il est important de noter que les animaux ne réagissent pas comme nous aux huiles essentielles, et que des précautions particulières doivent être employées. Soyez particulièrement prudent avec les animaux de compagnie, en cas de diffusion dans une pièce commune. En cas de doute, consultez votre vétérinaire : ils sont maintenant de plus en plus nombreux à être formés en la matière.
  • Peut-on traiter les nuisibles avec les huiles essentielles ? Oui, les huiles essentielles sont très efficaces pour repousser des nuisibles ou des insectes indésirables, parfois simplement grâce à leur forte odeur (les rongeurs y sont très sensibles), soit par les propriétés insectifuges de certaines molécules aromatiques, éloignant moustiques, guêpes et mouches.

Les huiles essentielles à la cuisine

Enfin, et nous terminerons ce guide par cet aspect des huiles essentielles, ces magnifiques extraits naturels peuvent s'inviter dans nos cuisines, de 2 manières bien différentes :

  • Dans nos recettes de cuisine. Si les huiles essentielles ont une odeur, elles ont aussi du gout. Leur goût est même très prononcé et la première fois, vous aurez tendance à les surdoser.  Les huiles essentielles dérivées des épices et des agrumes sont bien entendues souvent employés, mais vous pouvez aussi innover grâce aux huiles essentielles florales : originalité garantie !
  • Dans la confection de nos produits ménagers. Pour désinfecter et nettoyer, vous connaissez maintenant la pertinence de ces composés aromatiques puissants : ils tiennent donc souvent une place de choix dans les lessives, détergents et nettoyants "maison", soit pour en refnorcer l'efficacité, soit pour en masquer l'odeur intiale.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.6 ( 1026 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Festy, D. (2018). Ma bible des huiles essentielles: Guide complet d'aromathérapie. Leduc.s éditions.

Ouvrage : Baudoux, D. (2017). Aromathérapie. Dunod.

Ouvrage : Staub, H., & Bayer, L. (2013). Traité approfondi de phyto-aromathérapie. Editions Jacques Grancher.

Ouvrage : Faucon, M. (2017). Traité d'aromathérapie scientifique et médicale: Les huiles essentielles, fondements et aides à la prescription (3ème éd). Sang de la Terre.

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Millet, F. (2015). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Ouvrage : Franchomme, P. (2015). La science des huiles essentielles médicinales. Guy Trédaniel éditeur.

Ouvrage : Zahalka, J. (2017). Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?