Les voies d'utilisation des huiles essentielles, classiques et exotiques

Quelles techniques utiliser pour utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des produits moléculairement très complexes, et leurs effets ont donc des effets différents selon la manière dont vous utilisez. Nous vous recommandons donc de les utiliser en suivant précisément nos conseils ou ceux de votre thérapeute. Les restrictions d’utilisation de chaque HE peuvent par exemple dépendre de la voie d’utilisation que vous employez.

Dans ce guide, nous allons passer en revue chaque mode d’utilisation, des plus classiques aux plus rares. Nous parlerons dans un second temps de la dilution des huiles essentielles, souvent nécessaire.

Bonne lecture ! 

Les 4 voies d'utilisation classiques

Par voie cutanée

Lors d’une application cutanée, l’huile essentielle traverse l’épiderme très rapidement et se propage dans le corps. En cas d’application sur le thorax, les particules agissent en moins de 10 minutes !
Certaines huiles essentielles sont très dermocaustiques et ne peuvent pas s’utiliser par voie cutanée (ex : la Cannelle). D’autres sont potentiellement irritantes pour les peaux sensibles, et nécessitent une dilution (voir plus bas) avant d’être utilisées. Certaines enfin ne posent pas de problèmes, mêmes pures (par exemple le Ravintsara).
Attention, si vous diluez votre huile essentielle, il vous faudra patienter un peu plus avant d’en observer les effets. Les huiles végétales ont en effet des particules bien plus grosses que les huiles essentielles, qui seront donc piégées à l’extérieur de l’épiderme. Massez longuement afin que celle-ci pénètre malgré tout dans la peau.
 

Par voie orale

L’utilisation d’huile essentielles par voie orale est possible pour beaucoup d’huiles essentielles, contrairement à une idée reçue.
Sous la langue, il existe un réseau d’irrigation important, permettant un passage dans le système sanguin rapide. De plus, l’huile essentielle, si elle est autorisée par voie orale, n’irritera pas le tube digestif. Sur la langue, elle sera efficace pour les infections nasales, grâce à une absorption par la muqueuse et les sinus.
Si vous souhaitez ingurgiter l’huile essentielle pure, prenez la avant le repas, pour une assimilation rapide. Si l’huile essentielle est potentiellement irritante, prenez la au cours d’un repas pour éviter une agression de la muqueuse gastrique. Pour certaines huiles essentielles, l'avis d'un médecin est nécessaire avant ingestion : si l'efficacité est maximale par cette voie, la toxicité aussi !
 

En inhalation

L'inhalation des huiles essentielles peut être sèche ou humide..

Directement sur un mouchoir, vous pouvez disposer quelques gouttes d’huile essentielle puis respirer.

Dans un bol d’eau très chaude, versez un mélange d’eau/alcool et d’huile essentielle, et inhalez, tête couverte d’une serviette (afin d’empêcher les vapeurs de se diffuser). N'inhalez pas plus de 10 minutes, et n'utilisez pas d'huiles essentielles irritantes. Cette méthode est contre-indiquée pour les enfants, les personnes asthmatiques ou souffrant d'irritations cutanées au niveau du visage.

En diffusion

L'absorption d’huiles essentielles par voie respiratoire peut être réalisée de plusieurs façons.
Directement sur un mouchoir, vous pouvez disposer quelques gouttes d’huile essentielle puis respirer.
La diffusion par bougie est à proscrire, une chaleur de plus de 40°C altèrant l’efficacité des huiles essentielles.
La diffusion peut également être réalisée dans un humidificateur de radiateur, pour une diffusion légère et continue.
En spray, mélangée à de l’alcool, l’huile essentielle permet d’assainir la maison, en disposant une pression dans les 4 coins supérieurs de la pièce.
Mais la diffusion à froid grâce un diffuseur spécialisée reste la plus efficace.
Attention au choix des huiles que vous diffusez ! Des enfants et femmes enceintes sont peut être susceptibles de venir dans la pièce.
 

Et les voies plus exotiques

Par voie vaginale

La muqueuse vaginale présente les mêmes qualités que la muqueuse rectale, très perméable et irriguée. Cette voie est disponible via des lavements vaginaux à base d’huiles essentielles, des ovules gynécologiques ou des crèmes gynécologiques.

Avant d’utiliser cette voie d’accès, il est toujours nécessaire d’en parler avec son gynécologue ou médecin généraliste. De plus, il est recommandé de faire préparer les mélanges par des professionnels afin de limiter les risques et les effets secondaires.

Par voie rectale

La muqueuse de cette zone est très irriguée, ce qui permet une efficacité rapide. Les huiles essentielles arrivent au niveau de la veine cave inférieure et sont rapidement en contact avec les alvéoles pulmonaires. De plus, par cette voie, les huiles essentielles ne sont pas dégradées comme après un passage par l'intestin.

Le rectum est une zone irritable, et les huiles essentielles ne doivent jamais être appliquées pures sur cette zone. Elles doivent être sont administrées en suppositoires. C'est la voie d’administration la plus adaptée aux nourrissons et enfants.

En aérosols

Lors de problèmes pulmonaires comme une bronchite ou une infection, cette voie sera efficace, mais nécessite un équipement. Par aérosolthérapie, diffusez des huiles essentielles dissoutes dans de l’alcool, à l’aide d’appareils spécialisés qui vous permettront d’atteindre les voies respiratoires plus profondément. Cette méthode est contre-indiquée pour les personens asthmatiques ou sujettes à des allergies respiratoires.

Diluer son huile essentielle ? Plusieurs méthodes.

Dilution avec un comprimé neutre

Ces comprimés se trouvent en pharmacie ou sur internet, et l’application d’une huile essentielle dessus se fait au compte-goutte. La prise orale est ensuite possible. 

Dilution avec de l'eau ? non !

L’huile essentielle ne se mélange jamais avec l’eau, leurs densités étant différentes. Pour une utilisation dans un bain par exemple, il faudra donc mélanger l’huile essentielle à un dispersant adéquat (en multipliant la quantité par quatre : 1 goutte d’huile essentielle, 4 gouttes de dispersant).
 

Dilution avec une huile végétale

Pour une application cutanée avec un minimum de risque, cette dilution reste la meilleure solution. Les huiles végétales sont très nourrissantes pour la peau. De plus, elles ont des propriétés biochimiques similaires à celles des huiles essentielles, permettant un très bon mélange entre elles.
 

Dilution avec un support sucré (miel, sirop d'érable...)

Ces supports sont efficaces lors d’une prise orale, diminuant le goût très prononcé de l’huile essentielle et permettant une meilleure digestion.

Dilution avec un support gras (huile d'olive, huile de pépins de raisin...)

Comme pour le support sucré, ils sont à utiliser pour une ingestion. Cela permettra une meilleure absorption de l’huile essentielle.

Dilution avec une crème, gel, baume...

Tous ces produits permettent une application cutanée facile de l’huile essentielle, en diminuant les risques d’attaque de la peau. Cependant, chacun de ces mélanges permet une dilution précise de l’huile essentielle : on ne peut mélanger autant de gouttes dans un baume que dans une crème par exemple.

Quelques huiles végétales de dillution

L'huile végétale d'amande douce

Pour les nourrissons, c’est la meilleure ! Très hydratante et adoucissante, elle régénère instantanément la peau. De plus, elle est efficace pour tous les types de peau, aucune contre-indication pour cette huile passe-partout.

L'huile végétale d'arnica

En réalité, pour les puristes, il s’agit d’un macérat huileux d’Arnica, et non d’huile végétale. Elle est incontournable en cas de douleurs musculaires, de coups, et de problèmes de circulation sanguine. En synergie avec l’huile essentielle de Gaulthérie, c’est un régal (par voie cutanée cependant…).

L'huile végétale d'argan

L’huile végétale d'Argan est très nutritive, et peut être utilisée pour la peau, les ongles et les cheveux. De plus, c’est un véritable anti-âge, connu depuis des siècles.
Par la finesse de ses particules, elle piège peu l’huile essentielle en dehors de l’épiderme.
Son odeur est cependant très forte, il vaut mieux se procurer de l’huile végétale désodorisée.

L'huile végétale de bourrache

Pour les plus âgés, cette huile végétale est un produit régénérateur. Elle permet de retrouver une peau souple et élastique, de plus, c’est un très bon cicatrisant.

L'huile végétale de macadamia

L’huile végétale de Macadamia est un excellent anti-âge, avec des vertus restructurantes. De plus, elle est très utile pour les peaux fragiles, car elle adoucit et n’agresse jamais la peau.

L'huile végétale de jojoba

L’huile végétale de Jojoba est souvent utilisée pour régénérer les cheveux, et on la trouve dans les shampoings anti-cheveux secs. De plus, vous pouvez l’utiliser en démaquillant, pour un résultat très efficace.

L'huile végétale de noisette

L’huile végétale de Noisette est l’huile la moins grasse, pour les peaux à tendance rougissante, brillante, ou mixte, elle sera parfaite. De plus, elle facilite le drainage, n’hésitez pas à l’utiliser en massage. 

L'huile végétale d'olive

L’huile végétale d’Olive est très utile pour une prise d’huile essentielle par voie orale. Il est souvent conseillé de diluer l’huile essentielle dans une cuillère à café d’huile d’olive. De plus, elle est parfois utilisée pour le soin des cheveux.  

L'huile végétale de rose musquée

L’huile végétale de Rose Musquée est régénératrice pour la peau. Utilisée en cosmétologie, elle est cicatrisante, aide à la circulation sanguine et soigne les problèmes de peau. De plus, c’est un excellent anti-âge, n’hésitez pas à en ajouter à votre crème hydratante.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre