Communément appelé "bouton de fièvre", l'herpès labial se manifeste par l'apparition d'un bouquet de vésicules très douloureuses autour des lèvres. Cette infection est causée par le virus HSV-1 (herpès simplex de type 1) alors que le HSV-2 est responsable de l’herpès génital. Après une primo-infection qui passe le plus souvent inaperçue, ces virus ont la particularité de rester « endormis » dans l’organisme. Selon les personnes, il suffit d’un épisode infectieux, de fatigue ou de stress, d’une exposition au soleil ou au froid, de la période des règles, de la prise de médicaments ayant des effets immunosuppresseurs… pour qu’ils soient « réactivés ». En cas de poussée d’herpès, il existe alors plusieurs huiles essentielles aux propriétés antivirales et antalgiques connues pour être particulièrement efficaces. Il est recommandé de les appliquer dès l’apparition des signes précurseurs de l'éruption (sensation de brûlures et picotements, légère fièvre, courbatures

Cet article a été mis à jour le 08/12/2022

Pourquoi les huiles essentielles sont-elles efficaces ?

Plusieurs huiles essentielles comme le Ravintsara ou le Niaouli sont reconnues depuis longtemps pour leurs propriétés antivirales, qu’il s’agisse de rhume, de grippe ou encore d’herpès. Des études in vitro ont pu mettre en évidence leurs différents modes d’action sur les virus : par destruction directe (virucides), en les empêchant d’entrer dans les cellules (phase d’adsorption et de pénétration) ou encore de se multiplier (phase de réplication).

Cette activité antivirale des huiles essentielles serait même particulièrement efficace sur les virus dits « enveloppés » tels que les virus de l’herpès. Des recherches ayant porté sur des huiles essentielles comme le Tea Tree et sur plusieurs molécules isolées (monoterpènes, alcools, citral et 1,8-cinéole), ont effectivement permis de confirmer leur forte activité virucide. Des études supplémentaires sont encore nécessaires, mais les conseils d’experts et les retours sur leur usage confirment un intérêt dans ce domaine, d’autant que les traitements conventionnels sont d’une efficacité encore imitée pour le moment.

Il est surtout recommandé d’utiliser les huiles essentielles dès les premiers signes et/ou en synergie pour optimiser leur pouvoir antiviral. Cela permet également d’agir en complément sur la douleur et la régénération cutanée, en y associant des huiles essentielles aux propriétés antalgiques ou cicatrisantes. Mais attention, il s’agit d’un virus très contagieux. Il faudra donc rester vigilant jusqu’à la cicatrisation complète pour éviter de contaminer ses proches. Quant aux complications, elles sont assez rares. En cas de persistance ou d’aggravation des signes, il est toutefois important de consulter un médecin.

Le réflexe rapide : l'huile essentielle de Niaouli

À partir de 6 ans. Par voie cutanée, déposer 1 goutte d’huile essentielle pure de Niaouli sur la zone touchée. À appliquer toutes les 2 heures, jusqu’à disparition de l’herpès.

Dès 3 ans et pour les peaux réactives. Par voie cutanée, préparer un mélange à 20 % (60 gouttes d'huile essentielle de Niaouli dans 8 mL d'huile végétale). Appliquer 1 à 2 gouttes du mélange sur la zone touchée, toutes les 2 heures, jusqu’à disparition de l’herpès.

Synergie complète pour adultes et enfants

Le mélange

Prenez votre flacon vide et ajoutez :

    • 25 gouttes d'huile essentielle de Niaouli
    • 25 gouttes d'huile essentielle de Tea Tree
    • 50 gouttes d'huile essentielle de Lavande Vraie

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Mode d'utilisation

Déposer 1 goutte du mélange directement sur la zone touchée. À appliquer toutes les 2 heures, jusqu’à disparition de l’herpès.

Pour les peaux réactives et sensibles, il est possible de diluer 1 goutte du mélange dans un peu d’huile végétale alimentaire avant application.

Bien se laver les mains après application en cas de contact direct.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes, les adolescents et les enfants de + de 3 ans. 
NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 3 ans.

Précautions particulières

  • Cette synergie contient des composants hormon-like. Par précaution, il est recommandé de prendre l'avis d'un professionnel de santé en cas de maladie hormono-dépendante. Il est également possible de remplacer le Niaouli par l'huile essentielle de Ravintsara.
  • Demander un avis médical avant utilisation pour les personnes asthmatiques et épileptiques.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi ces huiles essentielles ?

L'huile essentielle de Niaouli

L’huile essentielle de Niaouli est celle qui est le plus souvent conseillée pour soulager l’herpès. Même s’il n’existe pas encore d’étude clinique permettant de valider cette réputation, plusieurs de ses composants ont en effet des propriétés complémentaires et cohérentes avec une utilisation dans cette indication. Le 1,8-cinéole, majoritaire dans le Niaouli (45 à 65 %), est en effet virucide. Associé à l’α-terpinéol, un autre composant du Niaouli, le 1,8-cinéole a aussi la capacité de pénétrer dans la membrane du virus et d’empêcher sa multiplication.

De plus, le Niaouli a des propriétés anti-inflammatoires grâce à sa teneur en sesquiterpènes tels que le β-carophyllène qui va agir en synergie avec l’eucalyptol et l’α-terpinéol. Enfin, le nérolidol (5 à 10 % dans l'huile essentielle de Niaouli) est un alcool sesquiterpénique aux propriétés cicatrisantes, capable d'agir même à faible dose.

L'huile essentielle de Tea Tree

Connue pour ces propriétés anti-infectieuses à large spectre, l'huile essentielle de Tea Tree (ou Arbre à Thé) serait active sur le virus de l’herpès HSV-1 par une action majoritairement virucide. Une étude de 2010 a notamment permis de faire le lien entre cette propriété avec la présence d’alpha-pinène et d’alpha-terpinéol. On retrouve également dans l’huile essentielle de Tea Tree une forte concentration de terpinène-4-ol (entre 30 et 50 %), un monoterpénol à la fois très antiviral, mais aussi anti-inflammatoire.

Toutes ces propriétés en font une autre huile essentielle de choix contre l'herpès. En cas d’utilisation seule, il est recommandé de l’appliquer dès l’apparition des signes précurseurs de la poussée d’herpès.

L'huile essentielle de Lavande Vraie

La richesse de  l'huile essentielle de Lavande Vraie en linalol et acétate de linalyle lui confère des propriétés antalgiques et anti-inflammatoires particulièrement recherchées en cas d’herpès. Les poussées de bouton de fièvre étant le plus souvent très douloureuses, la Lavande viendra alors compléter l’activité antivirale des autres huiles essentielles du mélange. De plus, l’huile essentielle de Lavande Vraie est régénératrice cutanée. D’où son intérêt tout au long de la poussée d’herpès jusqu’à la phase de cicatrisation.

Ce sont enfin ses propriétés calmantes et sédatives qui seront appréciées en olfaction, surtout quand l’herpès est favorisé par le stress.

Huiles essentielles alternatives

  • L’huile essentielle de Ravintsara. Comme le Niaouli, l’huile essentielle de Ravintsara est particulièrement riche en 1,8-cinéole (50 à 60 %), une molécule aux propriétés antivirales validées par des études scientifiques sur plusieurs virus dont celui de l’herpès HSV-1. La particularité du 1,8-cinéole est qu’il agit en tant que virucide, mais aussi comme inhibiteur de la phase de réplication intracellulaire. L’huile essentielle de Ravintsara contient par ailleurs de l’alpha-terpinéol (5 à 11 %), un monoterpénol qui lui aussi est présent dans le Niaouli et a fait l’objet d’études sur son pouvoir antiviral.
    Compte tenu de toutes ces similitudes entre le Niaouli et le Ravintsara, on peut considérer qu’elles sont interchangeables en cas d’herpès labial. Le Niaouli étant déconseillé pour les personnes ayant une pathologie hormono-dépendante, il est donc possible de le remplacer par le Ravintsara dans la synergie proposée ci-dessus.

  • L’huile essentielle de Camomille Matricaire. D’après une revue scientifique publiée en 2021, l’huile essentielle de Camomille Matricaire serait particulièrement efficace en cas d’herpès labial. Les informations sont encore insuffisantes pour proposer un mode d’utilisation approprié, mais on sait déjà qu’elle est virucide et inhibitrice des processus intracellulaires de réplication et de diffusion, avec une spécificité significative contre le virus HSV-1. Il s’agit d’informations très prometteuses dans ce domaine.

On vous en parle en vidéo

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 714 votes )

Bibliographie

Publication : Astani, A., Reichling, J. & Schnitzler, P. (2009). Comparative study on the antiviral activity of selected monoterpenes derived from essential oils. Phytotherapy Research, 24(5), 673‑679. https://doi.org/10.1002/ptr.2955

Publication : VALUSSI, M. [Marco V., PESONI, D. [Didier P., FRENNET, P. [Pascale F., Davide Donelli & Michele Antonelli. (sous presse). Antimicrobial properties of essential oils extracted from plants of the Asteraceae family against Herpes Simplex Viruses (HSV-1, HSV-2) : a systematic review. MDPI. https://doi.org/10.3390/ECA2021-09399

Publication : Vakilian, K., Atarha, M., Bekhradi, R. & Chaman, R. (2011). Healing advantages of lavender essential oil during episiotomy recovery : A clinical trial. Complementary Therapies in Clinical Practice, 17(1), 50‑53. https://doi.org/10.1016/j.ctcp.2010.05.006

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Site Web : Bouton de fièvre (herpès labial) - symptômes, causes, traitements et prévention. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/peau-cheveux-ongles/bouton-fievre-herpes-labial.html

Articles liés

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.