La crampe musculaire est une contraction soudaine, involontaire et douloureuse des muscles. Elle peut se manifester pendant un effort, juste après celui-ci, mais aussi au repos. C'est un spasme musculaire très intense et qui persiste. Elle est localisée sur un ou plusieurs muscles qui se rigidifient au moment de la crampe. Il est possible de soulager ses muscles en les étirant ; il est encore mieux d'associer cet étirement à un massage aux huiles essentielles.

Cet article a été mis à jour le 27/09/2022

Pourquoi utiliser les huiles essentielles en cas de crampe ?

Les crampes étant des épisodes douloureux et intenses, il est parfois préférable d’essayer de les calmer au plus vite, bien que dans la majorité des cas, elles disparaissent au bout de quelques minutes. Un massage aux huiles essentielles peut ainsi être d’un grand secours, puisque cela permet d’associer les bienfaits d’un massage énergique à ceux des huiles essentielles. Le domaine de la lutte contre la douleur est d’ailleurs l’un des domaines où le plus grand nombre de principes aromatiques semblent indiqués. Pour calmer les crampes, aussi bien nocturnes que celles du sportif, plusieurs propriétés des huiles essentielles se mettent au service des muscles :

  • Antispasmodique en premier lieu, pour lutter contre la contraction soudaine du muscle.
  • Antalgique et anesthésiante ensuite, pour calmer la vive douleur ressentie.

Les huiles essentielles présentant ces propriétés sont celles riches en esters, certaines cétones (camphre) et dérivés de phénols (méthyleugénol). Elles peuvent être utilisées dès que la crampe se manifeste, et en complément d’une hygiène de vie adaptée (bonne hydratation, étirements, etc.)

Le réflexe rapide

L'huile essentielle de Gaulthérie Odorante pour les adultes et adolescents

Dès 6 ans et pour adultes. Par voie cutanéediluer 1 goutte d’huile essentielle de Gaulthérie Odorante ou Gaulthérie Couchée dans 4 gouttes de macérat huileux d’Arnica (ou autre huile végétale). Masser le muscle en profondeur avec des mouvements circulaires, 4 fois par jour jusqu’à amélioration.

Ne pas utiliser en cas de traitement anticoagulant, ni d’allergie aux salicylés. Par ailleurs, la Gaulthérie Odorante est déconseillée en cas d’eczéma, d’asthme, d’ulcère, d’hernie hiatale, d’hémorragie, ou avant une intervention chirurgicale.

L'huile essentielle de Gaulthérie Odorante (ou Couchée) ayant une odeur très forte, il peut être gênant de l’utiliser en pleine nuit. En cas de crampe nocturne, il est donc possible de la remplacer par l’huile essentielle de Lavandin Super par exemple, qui est puissamment antispasmodique.

L'huile essentielle d'Eucalyptus Citronné pour les femmes enceintes et allaitantes

Pour femmes enceintes. Par voie cutanée, diluer 1 goutte d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné dans 9 gouttes de macérat huileux d’Arnica (ou autre huile végétale). Masser le muscle en profondeur avec des mouvements circulaires, 4 fois par jour jusqu’à amélioration.

Alternative plus douce à l’huile essentielle de Gaulthérie Odorante, l'Eucalyptus Citronné présente très peu de contre-indications. Elle ne doit toutefois pas être utilisée par les femmes enceintes de moins de 3 mois ni les enfants de moins de 3 ans. Légèrement irritante, il est préférable de la diluer dans une huile végétale pour toute application cutanée.

En cas de crampe nocturne, et si l’odeur de l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronnée est trop forte voire dérangeante, il est tout à fait possible de la remplacer par l’huile essentielle de Camomille Romaine, à l’action antispasmodique puissante également.

Synergie complète pour adultes

L'huile essentielle de Gaulthérie Odorante peut être très efficace à elle seule en cas de crampe, mais il peut être intéressant de la combiner avec d'autres huiles essentielles en synergie. Cela permet de créer un mélange plus complet et polyvalent, combinant de nombreuses propriétés et de nombreuses molécules actives au sein d'un même flacon prêt à l'emploi.

Le mélange pour adultes

Pour venir à bout des crampes, prenez votre flacon vide, et ajoutez :

  • 75 gouttes d'huile essentielle de Lavandin Super
  • 50 gouttes d'huile essentielle de Gaulthérie Odorante
  • 25 gouttes d'huile essentielle de Myrte Rouge
  • 100 gouttes de Macérât huileux d'Arnica

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Mode d'utilisation

Masser la zone concernée avec 6 à 8 gouttes du mélange. En prévention ou en cas d’usage fréquent, diviser les quantités d’huiles essentielles par deux.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes, les adolescents, les enfants de + de 6 ans.
NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • Demander un avis médical pour les personnes asthmatiques et épileptiques.
  • Une huile essentielle de cette synergie est contre-indiquée aux personnes sous traitement anticoagulant, ou allergiques aux salicylés (aspirine) ainsi qu'aux personnes ayant de l’eczéma, de l’asthme, un ulcère, une hernie, une hémorragie, ou ayant à subir une intervention chirurgicale.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation car cette synergie contient des composés allergènes.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Synergie complète pour femmes enceintes

L'huile essentielle d'Eucalyptus Citronné peut être très efficace à elle seule en cas de crampe, mais il peut être intéressant de la combiner avec d'autres huiles essentielles adaptées aux femmes enceintes en synergie. Cela permet de créer un mélange plus complet et polyvalent, combinant de nombreuses propriétés et de nombreuses molécules actives au sein d'un même flacon prêt à l'emploi.

Le mélange pour femmes enceintes

Pour utiliser la recette anti-crampes pour femmes encintes, prenez votre flacon vide, et ajoutez :

  • 4 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus Citronné
  • 4 gouttes d'huile essentielle de Laurier Noble
  • 4 gouttes d'huile essentielle de Camomille Romaine
  • 100 gouttes de Macérât huileux d'Arnica

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête à être utilisée !

Mode d'utilisation

Massez la zone concernée avec 6 gouttes du mélange, pas plus de 3 fois par jour et sur une durée maximale de 5 jours consécutifs.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les femmes enceintes de + de 3 mois, les femmes allaitantes.
NON. Les femmes enceintes de - de 3 mois.

De manière générale, n'oubliez pas que les huiles essentielles sont INTERDITES dans les 3 premiers mois de grossesse. Plus de précisions : les huiles essentielles pour les femmes enceintes et allaitantes

Précautions particulières

  • Demander un avis médical pour les personnes asthmatiques et épileptiques.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi ces huiles essentielles ?

La Gaulthérie Odorante : la plus polyvalente

L'huile essentielle de Gaulthérie Odorante est composée entre 95 et 99% de salicylate de méthyle, un ester particulier aux fortes propriétés antalgiques. La Gaulthérie Couchée possède une composition très similaire également. Cette molécule est également une très bonne antispasmodique musculaire qui s'attèle notamment à soulager les spasmes tels que les crampes qui peuvent être très douloureux et persistants. Cette activité antispasmodique provient de deux mécanismes :

Tout d'abord l'action rubéfiante du salicylate de méthyle dilate les vaisseaux sanguins et accélère le flux sanguin. Les muscles sont donc mieux irrigués et se réchauffent, cette chaleur les détend et prévient leur contraction brutale.

Deuxièmement, il perturbe les échanges au niveau des canaux ioniques (protéines membranaires permettant le passage et l'échanges d'ions) entre les fibres nerveuses et donc peuvent inhiber le passage de l'influx nerveux. Cela empêche la contraction involontaire du muscle et donc l'apparition de la crampe.

L'Eucalyptus Citronné : puissant antispasmodique

L'huile essentielle d'Eucalyptus Citronné présente un grand pourcentage de citronellal. Cet aldéhyde monoterpénique lui fournit de multiples propriétés calmant les douleurs musculaires et articulaires. Le citronellal est spasmolytique, par action sur certains neuromédiateurs (molécules permettant le transfert de l'information nerveuse), il vient relâcher les muscles ce qui empêche leur contraction brutale. Le caractère anti-inflammatoire de cette huile essentielle par inhibition de certaines prostaglandines pro-inflammatoires interviendra pour lutter contre la douleur due à la crampe.

Le Lavandin Super : calmant et anxiolytique

Ce sont des propriétés notamment calmante, anxiolytique et sédative que l'huile essentielle de Lavandin Super apporte à cette synergie. En effet, les alcools monoterpéniques (linalol, terpinèn-4-ol) ainsi que l'acétate de linalyle, un ester monoterpénique, sont actifs sur le système nerveux et diminuent ainsi l'excitabilité et le stress qui ont tendance à tendre les muscles et donc à favoriser l'apparition des crampes. Ces molécules, ainsi que le camphre, sont également spasmolytiques musculotropes (favorisent le relâchement des muscles) ; elles ont pour effet de soulager les contractions musculaires comme les crampes. En effet, le linalol, présent entre 25 et 39% dans cette huile essentielle, entre en compétition avec l'acétylcholine, limitant ainsi les échanges ioniques nécessaires au passage de l'influx nerveux ce qui inhibe la contraction musculaire involontaire. Le linalol et le camphre sont aussi antalgiques et viendront s'associer aux huiles essentielles de Gaulthérie Odorante et de Myrte Rouge pour diminuer la douleur créée par la crampe.

L'huile essentielle de Myrte Rouge : décongestionnant veineux

La crampe musculaire peut également provenir d'un mauvais drainage veineux ; l'alpha pinène, un terpène présent entre 19 et 28% dans l'huile essentielle de Myrte Rouge viendra en aide aux systèmes circulatoires en les décongestionnant et les tonifiant. Cette huile essentielle contient également de l'acétate de myrtényle, un ester monoterpénique qui détient des propriétés antispasmodiques puissantes et qui viendra soutenir l'action du salicylate de méthyle de la Gaulthérie Odorante et du linalol du Lavandin Super pour empêcher les contractions involontaires des muscles telles que la crampe. Les esters monoterpéniques tels que l'acétate de myrtényle possèdent aussi des propriétés calmantes et sédatives qui limiteront les crampes liées au stress.

Le Laurier Noble pour ses propriétés antalgiques

Éviter les crampes, c'est empêcher l'origine du problème, cependant si la crampe intervient malgré tout ce qui a été mis en place pour l'éviter, il faut soulager la douleur. C'est majoritairement pour sa propriété anti-douleur que l'huile essentielle de Laurier Noble a toute sa place dans cette synergie. L'eugénol et le méthyleugénol, bien qu'en très petites quantités dans cette huile essentielle, sont d'excellents antalgiques. Le méthyleugénol agit en inhibant les récepteurs de la douleur. Les alcools monoterpéniques (linalol, alpha terpinéol) et l'acétate de terpényle de cette huile essentielle perturbent tous deux les échanges ioniques au niveau des jonctions interneurones conférant une propriété spasmolytique venant compléter l'action de détente des muscles des esters et du citronellal.

L'action antispasmodique de la Camomille Romaine

Très utilisée en aromathérapie pour ses nombreuses vertus et pour sa douceur, l'huile essentielle de Camomille Romaine possède plusieurs propriétés idéales pour soulager les crampes musculaires. Le pool d'esters monoterpéniques la composant perturbe les échanges ioniques au niveau des jonctions interneurones, cette activité inhibe le transfert du message "douleur" jusqu'au cerveau. Cette propriété antalgique associée à la puissante propriété anti-inflammatoire de cette même huile essentielle fait profiter l'individu qui l'utilise d'une action anti-douleur de taille. Les esters sont antispasmodiques tout comme le citronellal de l'Eucalyptus Citronné, ils viennent renforcer cette propriété pour empêcher les contractions involontaires des muscles.

Le macérât huileux d'Arnica : support anti-inflammatoire et antalgique

Pour que l’action de la synergie soit optimale, nous avons choisi comme support de dilution le macérât huileux d’Arnica. Cette huile végétale est donc très utile pour servir de base à la synergie et diluer les huiles essentielles, mais aussi pour multiplier leurs propriétés. Ainsi, l’Arnica apporte ses propriétés anti-inflammatoires, complémentaires à la Gaulthérie odorante et induites par les lactons qui la composent. Elle apporte aussi une fonction antalgique et une action circulatoire sanguine, pour réduire la douleur et éliminer la crampe rapidement.

Autres approches naturelles

Ménager son corps

Que ce soit au moment d’une crampe ou en prévention d’une crampe, certaines bonnes habitudes sont à prendre, notamment :

  • Bien se préparer à l’effort avec un échauffement musculaire.
  • Faire des étirements en sens inverse de la contraction et maintenir en mouvement léger.
  • Stopper l’effort en cas de crampe.
  • Faire des analyses de sang si nécessaire pour détecter certaines carences, notamment pour les femmes enceintes et les personnes d’âge mûr.
  • Prendre un bain chaud pour détendre les muscles.

Prévenir les crampes grâce à l'alimentation

Notre régime alimentaire joue un rôle essentiel sur notre santé. L’alimentation peut ainsi prévenir les crampes musculaires en évitant certaines carences en nutriments. Voici quelques aliments à privilégier :

  • De l’eau minérale (Vichy Célestins, Hépar, Courmayeur, etc.) : 1,5 à 2 L par jour pour maintenir à la fois une bonne hydratation, mais également l’équilibre hydroélectrolytique
  • Des abats, viandes, poissons, boudin noir : pour leur richesse en fer, permettant un meilleur transport de l’oxygène dans les cellules, mais également en protéines
  • Du quinoa, sardines, laitue de mer et haricot mungo : pour leur richesse en magnésium
  • Des produits laitiers : principales sources de calcium
  • Du kombu japonais, wakamé, avocat, pommes de terre, sel de table : riches en potassium
  • De la gelée royale, son de riz, biscuit sec aux fruits : riches en vitamine B6

Pendant l’effort, il est enfin possible de privilégier une boisson de l’effort, des barres de céréales et fruits secs.

Crampes : causes et symptômes

La crampe est une contraction musculaire involontaire, intense et douloureuse qui peut provoquer une difficulté de mouvement du membre atteint. Heureusement, elle ne dure que quelques minutes avant de disparaître. Elle peut néanmoins se répéter, et une sensation désagréable peut subsister, telle qu’une sensibilité du muscle. Elles surviennent principalement :

  • Pendant ou après un effort physique intense et prolongé ou peu préparé chez les sportifs
  • La nuit : on parle alors de crampe nocturne. Elles sont plus courantes, notamment parce qu’elles touchent les femmes enceintes, lors du troisième trimestre surtout, et que leur fréquence augmente avec l’âge. Elles sont quant à elles indépendantes de toute épreuve sportive. Lorsqu’elles se répètent, elles peuvent alors perturber le sommeil et causer de la fatigue.

Les membres inférieurs sont en général les plus touchés par les crampes. Elles peuvent néanmoins toucher les mains, comme dans la « crampe de l’écrivain ». Bien que leur mécanisme de survenue soit encore mal connu, l’oxygénation et l’hydratation des muscles jouent un rôle majeur. En effet, quand l’oxygène vient à manquer, les cellules musculaires produisent de l’acide lactique qui, en s’accumulant, provoquerait l’excitabilité des nerfs et des muscles, conduisant à la crampe. Il semblerait qu’un déséquilibre en eau et sels minéraux (calcium, magnésium et potassium entre autres) des cellules musculaires ainsi qu’une perturbation de la commande nerveuse puissent également jouer un rôle. Enfin, elles peuvent être liées à une mauvaise posture, ou d’origine pathologique. Dans la majorité des cas néanmoins, les crampes musculaires restent idiopathiques, c’est-à-dire qu’on ne connait pas leur cause. Si elles se multiplient, il est nécessaire de consulter un médecin afin d’écarter toute pathologie grave (insuffisance respiratoire et veineuse, artérite, diabète, etc.).

On vous en parle en vidéo

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.6 ( 145 votes )

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Articles liés

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.