L'utilisation des huiles essentielles sur les bébés reste encore peu commune et les mamans ne sont pas toujours prêtes à sauter le pas : « les huiles essentielles ne sont-elles pas dangereuses pour mon bébé ? ». Détrompez-vous, leurs vertus bienfaisantes agiront également sur votre bébé si elles sont utilisées avec précaution. Une règle de base : les huiles essentielles ne sont pas autorisées chez les nourrissons de moins de 3 mois. En outre, toutes ne sont pas autorisées chez le bébé. Veillez bien à vérifier leur autorisation et la voie d'application à envisager chez le bébé de plus de 3 mois, avant toute utilisation d'une nouvelle huile essentielle.

Précautions générales d'utilisation des huiles essentielles pour les bébés

Les huiles essentielles sont des substances actives, concentrées et très puissantes. Pour les bébés, elles sont des alliées au quotidien si elles sont utilisées avec prudence, mais aussi des dangers potentiels si elles sont utilisées en trop grande quantité. En outre, elles peuvent être allergisantes ou irritantes.Certaines précautions sont à prévoir pour utiliser les huiles essentielles sur les bébés de plus de 3 mois en toute sérénité :

  • Par définition, les précautions prises pour les enfants le sont d'autant plus pour les bébés (cf. Les huiles essentielles pour les enfants dès 3 ans) :

    • Toujours vérifier avant utilisation d'une nouvelle huile essentielle ou d'un mélange d'huiles essentielles que votre bébé n'est pas allergique à l'un de ses constituants en appliquant quelques gouttes dans le pli du coude. Puis attendez 24h pour remarquer - ou non - une réaction cutanée (description du test allergique sur notre site) ;
    • Ne jamais appliquer d'huile essentielle pure directement dans les yeux, le nez ou les oreilles ;
    • Pas d'exposition au soleil dans les 12h qui suivent l'application d'huiles essentielles dites photosensibilisantes ;
    • Bien se référer aux pages conseils de chaque huile essentielle pour respecter les conseils d’utilisation qui lui sont spécifiques.
  • En règle générale, il n'est pas recommandé d'utiliser les huiles essentielles pures sur la peau des bébés. On préfère les diluer dans un corps gras, comme une huile végétale naturelle, par exemple.

  • L’usage oral des huiles essentielles n’est autorisé qu’à partir de 6 ans, sauf indication contraire. Pour les bébés à partir de 3 mois, on privilégiera donc la voie cutanée et la diffusion atmosphérique.


Comment les utiliser ?

Elles peuvent être diffusées dans la chambre ou être incorporées dans des huiles végétales pour des massages. Mais il faut rester vigilant sur les quantités utilisées et sur la fréquence de leur emploi. Attention à bien respecter les conseils d’utilisation. N'hésitez pas à demander un avis médical. Notre équipe d'experts en aromathérapie est également à votre écoute. Avec les conseils d’un professionnel, il est possible de les utiliser sous forme de suppositoires, confectionnés par un pharmacien.

Lesquelles sont autorisées à partir de 3 mois ?

Sans avis médical

Ces huiles essentielles peuvent être utilisées pour soulager les bébés à partir de 3 mois, sans avis médical particulier :
  • Camomille Matricaire
  • Camomille Romaine
  • Ciste
  • Eucalyptus Radiata
  • Inule Odorante
  • Lavande Fine
  • Lavande Vraie
  • Marjolaine à Coquilles
  • Petit Grain Bigarade
  • Ravintsara
  • Saro
  • Tea Tree
  • Thym à Linalol
  • Thym à Thujanol
  • Ylang Ylang Complète
  • Ylang Ylang III

Avec avis médical

Ces huiles sont utilisables pour soulager les bébés à partir de 3 mois, mais, pour plus de sécurité, avec un avis médical préalable :
  • Clou de Girofle
  • Eucalyptus Citronné
  • Fenouil Doux
  • Hélichryse Italienne
  • Lavande Aspic
  • Mandarine Verte
  • Myrte Citronnée
  • Myrte Verte
  • Niaouli
  • Origan Vert
  • Palmarosa
  • Tanaisie Annuelle

Interdites

Certaines de nos huiles essentielles sont fortement déconseillées aux bébés. Merci de lire attentivement :

Ajowan, Aneth, Angélique, Basilic, Bergamote, Bergamote sans Bergaptène, Cade, Cajeput, Camomille Sauvage, Cannelle, Cardamome, Carvi, Cèdre de l'Atlas, Citron, Citronnelle de Java, Combava, Coriandre Graines, Criste Marine, Curcuma, Cyprès de Provence, Encens, Epinette Noire, Estragon, Eucalyptus Globulus, Eucalyptus Smithii, Galbanum, Gaulthérie Odorante, Genévrier, Géranium Rosat, Gingembre, Hélichryse de Madagascar, Khella, Laurier Noble, Lavandin Super, Lavandula Stoechas, Lédon du Groenland, Lemongrass, Lentisque Pistachier, Livèche, Marjolaine Sylvestre, Mélisse, Menthe des Champs, Menthe Poivrée, Menthe Verte, Muscade, Myrte Rouge, Nard de l'Himalaya, Néroli, Orange Douce, Origan Compact, Origan d'Espagne, Pamplemousse, Patchouli, Pin Douglas, Pin Sylvestre, Poivre Noir, Pruche, Romarin à Camphre, Romarin à Cinéole, Romarin à Verbénone, Sapin Baumier, Sapin de Sibérie, Sarriette des Montagnes, Sauge à Feuilles de Lavande, Sauge Sclarée, Térébenthine, Thym à Feuilles de Sarriette, Thym à Thymol, Verge d'Or, Verveine Exotique, Verveine Odorante, Vétiver.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.6 ( 312 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?