Comment utiliser les huiles essentielles chez les animaux de compagnie ?

Si vous avez déjà eu la chance de découvrir l’efficacité de l’aromathérapie sur vous, et que vous êtes un amoureux des animaux comme nous, j’imagine que cela vous a déjà traversé l’esprit d’utiliser les huiles essentielles sur vos boules de poils (ou de plumes ?). Entre tiques, verrues, problèmes digestifs ou articulaires, ils ne sont malheureusement pas épargnés. Cela part d’une bonne intention, mais il faut tout de même prendre quelques précautions avant de soulager les problèmes d’arrière train de Kiki à coups de Gaulthérie. Comme pour les médicaments, et même les aliments, quelque chose que vous appréciez ou qui a fait des miracles sur vous ne sera pas forcément sans risque sur votre animal.

L’aromathérapie peut néanmoins représenter un complément très intéressant pour soulager les petits problèmes de vos protégés. Pour vous guider, nous allons vous donner quelques indications sur l’utilisation des huiles essentielles sur vos animaux. Entre précautions d’utilisation et précisions physiologiques, voici un petit dossier pour mieux vous préparer !

Quelques huiles essentielles utiles pour les animaux

Voici une liste non exhaustive d’huiles essentielles pouvant avoir des effets bénéfiques sur les troubles de vos animaux (hormis les chats, qui sont un cas à part !) :

  • Le Basilic : antispasmodique et anti-infectieux, il pourra agir sur des troubles gastriques ;
  • La Cannelle : anti-infectieux et anti-parasitaire, elle pourra être utilisée en cas d’infections intestinales, de verrues, ou en vermifuge ;
  • Le Cèdre de l’Atlas : anti-inflammatoire, insectifuge et antiparasitaire ;
  • La Citronnelle : très bonne répulsive, elle pourra faire fuir les moucherons, moustiques, puces et autres petits insectes ;
  • Le Clou de Girofle : anti-infectieux et antalgique, il pourra être utile en cas de mycoses et de douleurs dentaires
  • L’Eucalyptus Radié : bactéricide, antifongique, antivirale et immunostimulant, sera très utile en cas de problèmes respiratoires ;
  • Le Genévrier : anti-infectieux, drainante et anti rhumatismale ;
  • Le Géranium Rosat : anti-infectieuse, antispasmodique et anti-inflammatoire, elle possède une très bonne innocuité ;
  • L’Hélichryse italienne : anti hématome, cicatrisante et drainante circulatoire ;
  • La Lavande Aspic : antalgique cutanée, anti-infectieuse et anti-inflammatoire, elle sera indispensable pour soulager piqûres et morsures ;
  • La Lavande Vraie : antispasmodique, antalgique et cicatrisante, elle pourra être utilisée en cas de spasmes digestifs, plaies et dermites ;
  • La Menthe Poivrée : antalgique locale par hypothermie et antispasmodique, elle pourra être très  utile en cas de mal des transports ou d’indigestion ;
  • Le Palmarosa : antibactérienne et antifongique, elle sera très utile en cas d’infections respiratoires. Elle est également insecticide et insectifuge ;
  • Le Ravintsara : antivirale et antibactérienne à large spectre, très immunostimulante également, elle est très utile contre les infections virales et respiratoires ;
  • Le Romarin à cinéole : anti-infectieux, expectorant et mucolytique ;
  • Le Romarin à verbénone : protecteur hépatique ;
  • La Sarriette des Montagnes : contre les infections pulmonaires et intestinales ;
  • Le Tea Tree : anti-infectieux, immunostimulant, antiparasitaire.

Précautions d’utilisation

Avant toute chose, il ne faut pas faire d’automédication sur votre animal. Pour tout usage thérapeutique, toujours demander l’avis d’un vétérinaire. Les précautions d’utilisation des huiles essentielles seront les mêmes pour les humains que pour les animaux, soit :

  • Bien vérifier les contre indications.

  • Ne pas injecter les huiles essentielles par voie intramusculaire ou intraveineuse.

  • Ne pas utiliser les huiles essentielles sur ou près des yeux, sur les muqueuses anales et vaginales, l’intérieur des oreilles et du museau. En cas de projection dans l’oeil, rincez avec de l’huile végétale.

  • Réaliser le test allergique avant toute utilisation.

  • Ne pas utiliser les huiles essentielles sur les animaux de moins de 3 mois et les femelles gestantes ou allaitantes.

Voici quelques voies d’administration à éviter : la voie sublinguale, l’application sur l’ensemble du corps, les suppositoires.

Le chien et les huiles essentielles

Le chien, c’est bien connu, a un instinct très développé. Depuis la nuit des temps, il va automatiquement se diriger vers l’une ou l’autre plante pour soulager ses troubles. Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un canidé, ne l’avez-vous jamais observé manger de l’herbe en cas de problèmes digestifs ? Pour les huiles essentielles, c’est tout pareil ! Cela rend les choses beaucoup plus faciles, mais vigilance tout de même, l’instinct de certains peut être… comment dire...un peu rouillé (dédicace à tous les maîtres dont les chiens mangent tout ce qui traine).

Le chien va donc être l’animal sur lequel l’utilisation des huiles essentielles sera la plus aisée. Elles peuvent notamment être une bonne alternative aux traitements anti-puces ou anti-tiques, avec un peu de Lavande Vraie, aux vermifuges, grâce à la Cannelle, pour lutter contre le stress, etc…

Le mode d’utilisation des huiles essentielles pour le chien va dépendre de la voie d’administration, mais surtout du poids de votre animal. Un chihuahua ne nécessitera pas autant de gouttes qu’un dogue allemand par exemple ! Pour ne pas faire d’erreur de dosage et ne pas prendre de risque pour leur santé, les conseils d’un vétérinaire seront avisés.

Le chat et les huiles essentielles

On les connaît capricieux, mais ici plus que n’importe où, il va falloir faire attention aux chats ! D’une part, les chats ne vont pas facilement pouvoir éliminer les huiles essentielles ingérées, et pour cause : chez l’Homme, tout composé ingéré va être métabolisé dans le foie, c’est à dire transformé grâce à diverses réactions chimiques, surtout enzymatiques. Ainsi, les composés seront plus solubles et plus facilement éliminés. Le chat, quant à lui, ne possède pas de glucoronyltransférase, une enzyme du foie présente chez l’humain, le chien et de nombreux mammifères. Elle est nécessaire dans la transformation et l’élimination des composés phénolés, des composés présents dans de nombreuses huiles essentielles. Il va donc les éliminer plus difficilement, mais surtout plus lentement. Une durée ou une dose trop importante d’huiles essentielles pourrait alors surcharger son foie et entraîner des risques de troubles du comportement, mais surtout d’hépatites.

D’autre part, le chat possède un organe particulier que l’on appelle organe de Jacobson. Celui-ci lui permet de détecter les phéromones, des substances chimiques servant de moyen de communication, et d’autres molécules volatiles. Le huiles essentielles, semblables aux phéromones de part leur volatilité, vont être perçues de manière beaucoup plus fine par les chats que par les humains ! Celles-ci risquent alors de déclencher des réactions d’hypersensibilité (de l’asthme, une hypersalivation, une régurgitation…) ou, encore une fois, des troubles du comportement.

Pour toutes ces raisons, l’utilisation d’huiles essentielles sur le chat reste très délicate, mais néanmoins possible, et nécessite obligatoirement l’avis d’un vétérinaire.

Si vous vous posiez des questions sur le furet, sachez que les précautions d’utilisation sont exactement les mêmes que pour le chat !

Pourquoi les animaux de compagnie sont plus sensibles aux huiles essentielles que les humains ?

Tout simplement parce que notre organisme est bien différent de ceux des animaux ! Par conséquent, certaines huiles essentielles qui auront des bienfaits sur notre corps n’en auront pas forcément sur le leur, et ce, pour différentes raisons :

  • Tout d’abord, au niveau des 5 sens. On ne va pas vous faire un cours de biologie animale, mais rappelons tout de même que certains sens sont beaucoup plus développés chez les animaux que chez nous. Ce qui va surtout nous intéresser, c’est l’odorat. En effet, on qualifie l’Homme de microsmatique, c’est à dire que son olfaction sera très peu développée, comparé aux chiens ou aux chats par exemple, qui eux seront macrosmatiques. De ce fait, les animaux seront beaucoup plus sensibles aux odeurs fortes que nous ! Et huiles essentielles et odeurs fortes, généralement, ça ne fait qu’un.

  • Deuxième grande différence : la masse corporelle. On ne le répètera jamais assez : c’est la dose qui fait le poison ! Pour soigner un petit rhume, vous allez prendre par exemple 2 petites gouttes d’Eucalyptus Radiata, et ce sera amplement suffisant. 2 petites gouttes pour 60kg de masse corporelle seront efficaces, alors imaginez l’effet sur un petit animal de 4 kilos ? Il vaudra mieux dans ce cas diluer les huiles essentielles.

  • Enfin, et à ce niveau là on va parler de point commun plutôt que de différence : les animaux peuvent, comme nous, être victime d’allergies ou de sensibilité accrue aux huiles essentielles. Malheureusement, celle-ci sont plus difficiles à déceler sur eux que sur nous.

Le saviez-vous ?

Le chat possède 70 millions de cellules olfactives et 20cm² de muqueuse olfactive.

Le chien possède 100 à 200 millions de cellules réceptrices et 160cm² de muqueuse olfactive.

L'homme possède 5 millions de cellules réceptrices et 5cm² de muqueuse olfactive.

Quelques bonnes recettes d'aromathérapie pour chiens et chats

Odeurs de litières de chat

Pour remédier naturellement aux mauvaises odeurs de litière, nous avons élaboré une synergie à diffuser pour assainir l'atmosphère tout en répandant une odeur fraîche et fleurie dans votre intérieur. Plus besoin de punir votre matou en le mettant dehors ! Quelques gouttes à diffuser ou à mettre sur un coton aux endroits stratégiques vous permettront de redonner une bonne odeur aux lieux privlégiés de M. Chat.

Puces et tiques (pulvérisation)

Nous aimons et chérissons nos compagnons à quatre pattes, mais les parasites qui peuvent les accompagner, nous ne les supportons pas ! Eh oui, ils peuvent causer des démangeaisons et leur transmettre diverses maladies. Heureusement, les huiles essentielles viendront à bout des puces et des tiques tout en empêchant leur réapparition.

Tiques chiens & chats (extraction)

L'expression "être une tique" tire bien évidemment son nom du parasite qui se campe dans les hautes herbes pour s'accrocher au premier mamifère qui passe : votre chat, votre chien, ou votre enfant (ou les trois, si vous êtes très malchanceux). Pour la retirer de manière naturelle mais efficace, voici une synergie d'huiles essentielles conçue par nos experts en la matière (eux aussi sont de véritables tiques pour trouver des solutions).

Vermifuge naturel pour chien

Croyez-nous, vous ne voulez pas qu'Helminthe et Protozoaire deviennent les meilleurs amis de votre toutou. Ces parasites et vers n'ont rien à faire dans l'intestin de votre compagnon canin. Découvrez vite notre recette 100% naturelle aux huiles essentielles et végétales pour élaborer votre vermifuge pour chien. Hé oui, même si les animaux de compagnie ne doivent pas être traités avec les mêmes dosages que nous, ils peuvent eux aussi utiliser les huiles essentielles pour se soigner. C'est wouf non ?!

Rhumatismes des chiens (arthrose/arthrite)

Aïe, aïe, aïe, votre vieux toutou traîne la patte. Arthrite, arthrose et autres rhumatismes peuvent être un véritable handicap pour votre animal. Pour que petit mal de vieillesse ne rime pas avec aboiement de détresse, nous avons élaboré une synergie d’huiles essentielles pour apaiser votre chien.  Plus besoin de l’emmener chez le kiné, un petit massage aux huiles essentielles et ça repart. Pas d'inquiétudes à avoir, cette synergie a été spécialement élaborée pour l'organisme particulier des chiens.


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre