Comment choisir une huile végétale de qualité ?

Le gras, c'est la vie ...

... et les huiles végétales, c'est (principalement) du gras (des acides gras, pour être précis). Certains sont saturés, d'autres non, ils ont parfois pour nom de code Oméga 3, 6 ou 9. Ce sont ces différentes molécules qui vont donner aux huiles végétales leurs propriétés cosmétiques et thérapeuthiques. Mais chez les acides gras, c'est comme partout, il y a du bon et du moins bon (et parfois même du franchement mauvais).

Alors comment faire pour choisir une bonne huile végétale, sans tomber sur de la mauvaise graisse ? Nous vous expliquons ici comment choisir une bonne huile végétale (en décryptant son étiquette), comment l'utiliser sans risque et comment la conserver au mieux.

Comment reconnaître une huile végétale de qualité ?

Mais que signifie ces termes ? On vous explique :

De Première Pression à Froid. Cela signifie qu'elle a été obtenue par un processus simple : on a écrasé les parties de la plante contenant l'huile (noix, amandes, graines...) à l'aide d'une presse et on l'a fait "à froid" c'est à dire sans chauffer les noix avant ou pendant l'extraction. Le fait de presser "à chaud" permet d'obtenir plus d'huile, mais de moins bonne qualité. De même, il est possible de presser 2, 3 ou 4 fois la matière première, afin d'obtenir plus d'huile, mais encore une fois, la qualité s'en ressentira.

Vierge. Cela signifie que la matière première n'a subit aucun traitement d'aucune sorte ni avant ni après le pressage, c'est une fois de plus une garantie de qualité.

-  Bio, cela signifie que la plante à l'origine de l'huile a été produite selon les principes de l'Agriculture Biologique, seule garantie de l'absence de produits phytosanitaires dans votre huile!

Pour les macérâts huileux, il faut s'assurer que l'huile utlisée (souvent de l'huile de tournesol) est bien vierge, bio et de 1ere pression à froid. Mais il faut également vérifier que la plante macérée est elle aussi bio. Pour le Bio, c'est assez simple Bio+Bio=Bio alors que Bio+Conventionnel=Conventionnel !

Et le tocophérol ? Vous verrez fréquement des HV et surtout des macérats qui remplissent tous ces critères, mais qui mentionnent sur leur étiquette "+ tocophérol". Pas d'inquiétude, il ne s'agit pas d'un affreux produit chimique qui va dénaturer votre précieuse huile ! Le tocophérol, c'est l'identité secrête de la Vitamine E (Tout comme Zorro n'est en fait que Don Diego ;) ). Et la vitamine E est un anti-oxydant reconnu. Certaines huiles étant très sensbiles à l'oxydation (on en parle plus bas), les producteurs rajoutent de la vitamine E pour aumgenter la stabilité et la durée de vie de l'huile.

Ces différentes mentions vous assure que l'huile a bien été produite dans les meilleures conditions possibles, mais cela n'est pas suffisant : les Huiles végétales, comme leurs cousines les Huiles essentielles sont des produits naturels, et leur qualité finale dépend de la qualité de la matière première. Comme le dit l'adage en agro-alimentaire : "shit in, shit out" que l'on pourrait traduire, en bon français, par "les chiens ne font pas des chats...". En clair, si la matière première est de mauvaise qualité, le produit fini le sera également, quelle que soit les compétences du transformateur. Et pour s'assurer qu'une huile contient bien toutes les molécules que l'on recherche, une seule solution : l'analyse chromatographique ! Elle seule permet de savoir avec précision quelles molécules sont présentes dans l'huile et en quelle proportion. A la compagnie des Sens, une huile d'Argan qui ne contiendrait pas au moins 45% d'acide oléique ne risque pas de finir dans nos flacons !

Pour les macérats huileux, c'est un peu différent : la chromatographie fait ressortir les molécules de l'huile de support, et cela nous intéresse peu. Mais comme ce sont des produits moins stables, l'analyse importante est ici microbiologique : elle permet de vérifier que le macérât n'est pas infecté par des champignons ou des bactéries potentiellement pathogènes.

Que doit contenir l'étiquette de mon huile végétale ?

Sur l'étiquette d'une huile végétale de qualité, vous devez retrouver :

  • Les mentions Vierge et Première pression à froid

  • Les logos AB français et/ou européen

  • Le nom latin de la plante (ici Argania spinosa L.)

  • Le N° du lot, gage de tracabilité

  • L'origine de l'huile

  • Idéalement, la composition chimique et la partie de la plante utilisée.

Comment conserver ses huiles végétales ?

Vous savez maintenant comment choisir une bonne Huile Végétale. Reste une dernière étape pour pouvoir profiter au mieux de vos huiles : les conserver correctement. En effet, si les Huiles essentielles sont plutôt des produits stables qui peuvent se conserver plusieurs années à température ambiante, les Huiles Végétales, composées essentiellement d'acides gras, sont moins stables et vieillissent plus vite.

Pour faire simple, elles sont sensibles à :

  • la lumière
  • l'oxygene de l'air
  • la température
  • le contact avec des métaux oxydants (on évite donc les contenants en métal !).

Tous ces facteurs vont favoriser l'oxydation de l'huile. Et une huile oxydée, c'est une huile rance (odeur aisément reconnaissable, et pas très agréable). La facilité avec laquelle une huile s'oxyde est déterminée par son "potentiel oxydatif", qui dépend de sa composition (plus une huile est riche en acides gras insaturés, plus elle s'oxyde facilement).

A partir de ce potentiel, on peut classer les Huiles Végétales en quatre classes :

Les huiles très facilement oxydables doivent être conservées au frais (de préférence au réfrigérateur) à l'abri de l'air et de la lumière, pendant 4 à 6 mois maximum après ouverture.


  • Rose Musquée
  • Bourrache

Les huiles facilement oxydables, doivent être conservées en dessous de 10°C, à l'abri de l'air et de la lumière, pendant 6 à 8 mois maximum après ouverture.

  • Germe de Blé
  • Pépins de raisin
  • Nigelle

Les huiles oxydables, doivent être conservées à moins de 20°C, tjs à l'abri de l'air et de la lumiere, mais peuvent se garder sans souci jusqu'à la DLUO indiquée sur l'étiquette.

  • Amande Douce
  • Argan
  • Avocat
  • Calophylle Inophyle
  • Beurre de Karité
  • Macadamia
  • Noisette
  • Noyaux d'Abricot
  • les macérâts huileux

Les huiles stables peuvent être conservées plus facilement, à température ambiante, mais toujours à l'abri de l'air et de la lumière.

  • Coco
  • Jojoba
  • Ricin

Pour mettre toutes les chances de votre coté et utiliser vos huiles le plus longtemps possible, prenez donc soin de les conserver toujours à l'abir de la lumière, dans un flacon fermé. Essuyer bien le goulot du flacon après chaque utilisation pour éviter contamination et oxydation. Et préférez des contenant d'une taille adaptée : plus l'huile est en contact avec l'air, plus elle s'oxydera vite : mieux vaut donc une petite bouteille pleine qu'un gros bidon presque vide !


Ce produit a bien été ajouté à votre panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a un produit dans votre panier.

Frais de ports offerts à partir de 50€ ! (en France et en Belgique)

Prix des produits
Emballages
Frais de port 
Total
Continuer mes achats Régler la commande
Avec cette commande, la Compagnie des Sens vous offre