Le macérât huileux de Monoï est issu de la macération de fleurs de Tiaré fraîchement cueillies, avec de l'huile de pulpe de coco aussi appelée coprah. Cette macération d'une dizaine de jours permet de laisser dégager les effluves divines de la fleur de Tahiti ! Bien plus qu'un bijou floral porté à l'oreille, elle est largement associée au peuple polynésien, lors de cérémonies religieuses, en onction à la naissance ou comme coiffe symbolique. Synonyme d'été, de plage et de cocotiers, ce macérât huileux est très adapté aux soins du corps, du visage mais aussi des cheveux. Très doux, il confère à votre peau un bronzage doré et pourra être employé comme baume huileux et doux pour les cheveux. Nom latin : Cocos nucifera (huile de coco) et Gardenia tahitensis (fleur de Tiaré). Partie utilisée : Boutons de fleurs de Tiaré

2 utilisations simples du macérât huileux de Monoï

Peau asséchée, agréssée
En application cutanée : quelques gouttes sur les zones en question.
Cheveux secs, abîmés, fourchus
En application capillaire : s'enduire les cheveux d'une noisette de macérât huileux en insistant sur les longueurs. Massez, enveloppez dans une serviette chaude pendant 30 minutes puis laver l'ensemble de la chevelure avec un shampoing. Ce masque peut se réaliser de manière hebdomadaire.

Fiche technique du macérât huileux de Monoï

Caractéristiques techniques du Monoï

Caractéristiques biochimiques.

Un bon macérât huileux de Monoï doit contenir :

  • acide caprylique : 6 à 9 %
  • acide caprique : 6 à 10 %
  • acide laurique : 44 à 51 %
  • acide myristique : 13 à 19 %
  • acide palmitique : 8 à 10 %
  • acide oléique : 5 à 8 %
  • acide stearique : 1 à 3 %
  • acide linoleique : < 3 %
  • Insaponifiables dont tocophérols (vitamine E) : < 1 %
Contient naturellement du salicylate de méthyle issu de la fleur de Tiaré.
Caractéristiques organoleptiques.

A quoi ressemble un bon macérât huileux de Monoï ?

  • Aspect : texture cireuse < 24°C et liquide > 25°C
  • Couleur : blanc ivoire
  • Odeur : parfum doux de la fleur de Tiaré associé à l'huile de Coco.
Caractéristiques physiques.

Un bon macérât huileux de Monoï doit avoir les caractéristiques physiques suivantes :

  • Densité à 20°C : 0,910 à 0,929
  • Indice d'iode : 260 à 270
  • Indice de saponification : 245 à 265

Propriétés du macérât huileux de Monoï

Nourrissant, adoucissant : Composé d'une huile de coco et de fleurs de Tiaré à l'odeur délicate, ce macérât huileux apporte des propriétés nourrissantes et hydratantes pour une peau lisse et apaisée. Sa texture agréable et huileuse au contact de votre peau permet une application facilitée pour une peau sublimée.
Lissant, fortifiant : Réparateur, le macérât huileux de Monoï apporte aux cheveux brillance, douceur tout en les protégeant et les gainant. Il est particulièrement adapté aux cheveux abimés, crépus et asséchés.
Anti-oxydant : Le macérât huileux de Monoï contient de la vitamine E, un anti-oxydant qui protège les membranes de toutes les cellules de l'organisme. L'oxydation est un des facteurs majeurs de l'accélération du vieillissement cutané. Le macérât de Monoï permet ainsi de protéger la peau du stress oxydant, lui même démultiplié par des facteurs externes comme les rayons UV par exemple.
Voie d'utilisation autorisée
Utilisateurs autorisés
Stockage
A conserver de préférence dans un endroit frais, à l'abri de la lumière et de la chaleur.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 9 votes )

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Si vous avez une question à nous poser, rendez-vous sur le forum, nous vous répondrons chaque jour de la semaine. Vous pouvez aussi nous contacter par mail.