Pour commencer je choisis mon utilisation. Je peux ensuite affiner mes résultats, pour obtenir des conseils adaptés à mon besoin
Utilisations
Propriétés
Mode d'utilisation

Qu'est ce que la phytothérapie ?

L'usage traditionnel des plantes pour se soigner représente la médecine la plus ancestrale et populaire au monde. C'est ce qu'on appelle la phytothérapie qui signifie "soigner par les plantes" en grec. Cet art consiste à utiliser des plantes et extraits de plantes sous tous leurs aspects dans le but de soulager les maux du quotidien. Les plantes séchées en vrac en sont la forme la plus brute, ce qui permet de les exploiter de la manière la plus authentique. L'ensemble des parties de la plante (racines, rhizome, tige, fleurs, écorce, feuilles, plante entière) est exploitable selon le type de plante que l'on utilise et la zone que l'on veut soulager. Le séchage des plantes se fait dans des conditions particulières telles qu'un endroit sec, à l'abri du soleil, aéré et à température douce. Ces conditions sont nécessaires au maintien des caractéristiques organoleptiques et de la composition en molécules de la plante. Connues pour de nombreux "remèdes de grand-mères", les infusions et décoctions sont les formes d'utilisations des plantes séchées les plus courantes. Cependant, elles sont traditionnellement préparées sous de nombreuses autres formes telles que les cataplasmes, les lotions, les compresses, les gargarismes, les crèmes et bien d'autres !

Mode de préparation des plantes en phytothérapie

En phytothérapie, les plantes sont utilisées sous de multiples formes, plus ou moins complexes. On retrouve surtout :

  • les tisanes ou infusions, très largement utilisées ;
  • les décoctions, qui consistent à faire bouillir la plante pendant une certaine durée ;
  • les macérations à froid, qui sont une sorte d'infusion, mais dans de l'eau froide ;
  • les vins médicinaux, qui sont issus d'une macération dans de l'alcool ;
  • les teintures mères, qui sont issues d'une macération dans un mélange d'alcool et d'eau ;
  • les extraits fluides, qui sont issus d'une macération dans de l'alcool et de la glycérine ;
  • mais aussi en suc, en poudre, en compresse, en gargarisme, en lotion, en bain, en inhalation, etc.
Si vous voulez en savoir plus, voici une page dédiée aux différents modes d'utilisation des plantes en phytothérapie.

Les principes actifs des plantes utilisées en phytothérapie

Les plantes médicinales tirent leurs propriétés des principes actifs qu'elles contiennent. Il ne s'agit pas de magie, mais de chimie. Voici un bref aperçu des différents types de molécules que l'on retrouve dans ces plantes et qui leur confère des propriétés médicinales : 

  • Les oses et hétérosides ; 
  • Les mucilages ;
  • Les composés phénolés ; 
  • Les tanins ;
  • Les flavonoïdes ; 
  • Les saponosides ; 
  • Les alcaloïdes ;
  • Les sels minéraux ; 
  • Les lactones sesquiterpéniques ;
  • Les iridoïdes ; 
  • Les structures stéroïdiennes ; 
  • Et bien entendu des huiles essentielles.
Si vous souhaitez en savoir plus sur leur rôle et les plantes qui en contiennent, rendez vous sur cette page traitant des molécules présentes dans les tisanes de plantes

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 620 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Faucon, M., & Canac, P. (2018). Traité d'Aromathérapie scientifique et médicale, les hydrolats (1st ed.). Paris: Éd. Sang de la Terre.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Morel, J. M. (2008). Traité pratique de phytothérapie: Remèdes d'hier pour médecine de demain. Escalquens, France: Editions Jacques Grancher.

Ouvrage : Lieutaghi, P. (1996). Le livre des bonnes herbes. Arles, France: Actes Sud.

Ouvrage : Luu, C., & Pelt, J. M. (2016). 250 remèdes naturels à faire soi-même. Mens, France: Terre vivante.

Ouvrage : Chevallier, A., & Larousse (Firme). (2014). Larousse des plantes médicinales. Paris, France: Larousse.

Ouvrage : Fournier, P. V., & Boisvert, C. (2010). Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paris, France: Presses de la Cité.

Ouvrage : Fleurentin, J., Pelt, J. M., & Hayon, J. C. (2016). Du bon usage des plantes qui soignent. Rennes, France: Ouest-France.

Ouvrage : Treben, M. (2007). La santé à la pharmacie du Bon Dieu: conseils d'utilisation des plantes médicinales ; [traduction de l'allemand]. Steyr, Autriche: Ennsthaler.

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : Valnet, J. (1986b). Phytothérapie: se soigner par les plantes. Paris, France: Maloine S.A.

Articles liés