Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

L'usage traditionnel des plantes pour se soigner représente la médecine la plus ancestrale et populaire au monde. C'est ce qu'on appelle la phytothérapie qui signifie "soigner par les plantes" en grec. Cet art consiste à utiliser des plantes et extraits de plantes sous tous leurs aspects dans le but de soulager les maux du quotidien. Les plantes séchées en vrac en sont la forme la plus brute, ce qui permet de les exploiter de la manière la plus authentique. L'ensemble des parties de la plante (racines, rhizome, tige, fleurs, écorce, feuilles, plante entière) est exploitable selon le type de plante que l'on utilise et la zone que l'on veut soulager. Le séchage des plantes se fait dans des conditions particulières telles qu'un endroit sec, à l'abri du soleil, aéré et à température douce. Ces conditions sont nécessaires au maintien des caractéristiques organoleptiques et de la composition en molécules de la plante. Connues pour de nombreux "remèdes de grand-mères", les infusions et décoctions sont les formes d'utilisations des plantes séchées les plus courantes. Cependant, elles sont traditionnellement préparées sous de nombreuses autres formes telles que les cataplasmes, les lotions, les compresses, les gargarismes, les crèmes et bien d'autres !

DETERMINER VOS CRITERES

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.9 ( 386 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Faucon, M., & Canac, P. (2018). Traité d'Aromathérapie scientifique et médicale, les hydrolats (1st ed.). Paris: Éd. Sang de la Terre.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Morel, J. M. (2008). Traité pratique de phytothérapie: Remèdes d'hier pour médecine de demain. Escalquens, France: Editions Jacques Grancher.

Ouvrage : Lieutaghi, P. (1996). Le livre des bonnes herbes. Arles, France: Actes Sud.

Ouvrage : Luu, C., & Pelt, J. M. (2016). 250 remèdes naturels à faire soi-même. Mens, France: Terre vivante.

Ouvrage : Chevallier, A., & Larousse (Firme). (2014). Larousse des plantes médicinales. Paris, France: Larousse.

Ouvrage : Fournier, P. V., & Boisvert, C. (2010). Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paris, France: Presses de la Cité.

Ouvrage : Fleurentin, J., Pelt, J. M., & Hayon, J. C. (2016). Du bon usage des plantes qui soignent. Rennes, France: Ouest-France.

Ouvrage : Treben, M. (2007). La santé à la pharmacie du Bon Dieu: conseils d'utilisation des plantes médicinales ; [traduction de l'allemand]. Steyr, Autriche: Ennsthaler.

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : Valnet, J. (1986b). Phytothérapie: se soigner par les plantes. Paris, France: Maloine S.A.

On vous en parle en vidéo

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?