Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

La Rose est très appréciée en cosmétique. Ses fleurs sont utilisées pour soulager les inflammations buccales, cutanées et oculaires. En phytothérapie, en plus d'embellir certains mélanges de tisanes, elles sont utilisées pour leurs propriétés apaisante en cas de stress et d'anxiété, ou laxative en cas de constipation.

  • Nom commun : Rose
  • Nom latin : Rosa x damascena Herrm
  • Famille botanique : Rosacées
  • Partie de la plante utilisée : fleurs,
  • Période de récolte : printemps,

Comment l'utiliser ?

En infusion

Verser 1 cuillère à café de boutons floraux séchés par tasse d'eau chaude. Laisser infuser 5 minutes puis filtrer. Boire 2 fois par jour.

En gargarisme

Réaliser une infusion bien filtrée et laisser refroidir si nécessaire. Utiliser la préparation en gargarisme.

En compresse

Réaliser une infusion bien filtrée. Laisser tiédir ou refroidir. Imbiber une compresse ou un linge propre avec la préparation, à appliquer sur les zones touchées.

En sirop

Réaliser une infusion avec 1 volume de pétales séchés ou 2 volumes de pétales frais pour 2 volumes d'eau. Laisser macérer pendant 6 à 12 heures puis filtrer. Ajouter le poids de la préparation en sucre puis faire frémir à feu doux pendant 5 à 10 minutes pour obtenir une consistance sirupeuse. Mettre en bouteille, étiqueter et conserver au frais.

En macérat huileux

Placer dans un bocal la quantité de boutons floraux souhaitée, puis la recouvrir d'huile végétale. Refermer le bocal et laisser macérer pendant au moins 3 semaines. Il est possible de placer le bocal au soleil : dans ce cas, choisir un verre ambré ou le recouvrir d'un linge. Remuer le bocal de temps en temps. Filtrer puis presser délicatement les boutons floraux.

En bain aromatique

Réaliser une infusion de fleurs pour environ 1 L d'eau. Filtrer ou non la préparation, pour garder les pétales et boutons floraux à la surface du bain. Laisser tiédir si nécessaire et ajouter la préparation à l'eau du bain.

En lotion

Réaliser une infusion bien filtrée et laisser tiédir ou refroidir si nécessaire. Appliquer la préparation directement sur la peau.

Pourquoi l'utiliser ?

En cas de Constipation
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, compresse, macérat huileux
  • Plantes souvent associées : Bourrache, Souci, Guimauve, Pissenlit, Mauve, Olivier, Bourdaine
En cas d'Anxiété, Stress
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, bain aromatique, macérat huileux
  • Plantes souvent associées : Marjolaine, Mélisse, Aspérule Odorante, Lavande, Aubépine, Menthe Douce
En cas d'Aphte, Pharyngite, Stomatite, Gingivite, Mal de gorge, Hygiène buccale
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, gargarisme, sirop
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Camomille Matricaire, Menthe Poivrée, Guimauve, Ortie, Romarin, Lavande, Laurier, Mauve, Réglisse, Menthe Douce
En cas de Peau sèche, Peau irritée
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse, bain aromatique, macérat huileux, lotion
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Camomille Matricaire, Camomille Romaine, Fleur d'oranger, Hibiscus, Bleuet
En cas d'Yeux irrités
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse, lotion
  • Plantes souvent associées : Camomille Romaine, Mauve, Bleuet, Euphraise

Propriétés et composants actifs

Propriétés

  • laxatif
  • antiseptique
  • astringent (tanins, huiles essentielles)
  • anti-inflammatoire
  • apaisant
  • anti-oxydant

Composants actifs

  • Huiles essentielles : nérol, géraniol, citronnellol
  • Tanins
  • Acide gallique

Précautions d'utilisation

Du fait de sa teneur en tanins, l'infusion de rose est à boire à distance des repas et de la prise de traitements médicamenteux.

Botanique

La Rose de Damas, Rosa x damascena, est issue d'une hybridation entre plusieurs espèces non determinées à ce jour. Sans grande surprise, la Rose de Damas fait partie de la famille des Rosacées. Son nom se réfère à la ville de Damas en Syrie, où elle croit de façon spontanée.

Semblable aux autres rosiers, la Rose de Damas est un arbrisseau à feuilles caduques pouvant atteindre jusqu'à 2 m de hauteur. Entre mai et juin, elle donne des fleurs roses semi-doubles dégageant une odeur douce et fleurie. Ses boutons floraux sont particulièrement appréciés pour leur goût fleuri qui apporte une petite touche supplémentaire aux tisanes.

Le climat idéal pour cultiver des rosiers est un climat méditerranéen, soit continental avec un été sec. La Bulgarie et la Turquie sont les principaux producteurs de Rose de Damas.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 3 votes )

Bibliographie

Publication : Abbaszadeh, M., Kazerani, H. R., & Kamrani, A. (2010). Laxative Effects ofRosa damasceneMill in Dogs. Journal of Applied Animal Research, 38(1), 89‑92. https://doi.org/10.1080/09712119.2010.9707162

Publication : Akram, M., Riaz, M., Munir, N., Akhter, N., Zafar, S., Jabeen, F., Ali Shariati, M., Akhtar, N., Riaz, Z., Altaf, S. H., Daniyal, M., Zahid, R., & Said Khan, F. (2019). Chemical constituents, experimental and clinical pharmacology of Rosa damascena : a literature review. Journal of Pharmacy and Pharmacology, 72(2), 161‑174. https://doi.org/10.1111/jphp.13185

Publication : Tzoneva-Tyutyulkova, N. Rosa Damascena pharmacological effects and therapeutic use.

Publication : Nayebi, N., Khalili, N., Kamalinejad, M., & Emtiazy, M. (2017). A systematic review of the efficacy and safety of Rosa damascena Mill. with an overview on its phytopharmacological properties. Complementary Therapies in Medicine, 34, 129‑140. https://doi.org/10.1016/j.ctim.2017.08.014

Publication : Boskabady, M. H., Shafei, M. N., Saberi, Z., & Amini, S. (2011). Pharmacological effects of rosa damascena. Iranian journal of basic medical sciences, 14(4), 295–307. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3586833/

Publication : Nunes, H., Miguel, M. (2017). Rosa damascena essential oils: a brief review about chemical composition and biological properties. Trends in Phytochemical Research, 1(3), 111-128. http://tpr.iau-shahrood.ac.ir/article_532669_d72d2686983cb5dbbb7e721834197c7c.pdf

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : Valnet, J. (1986b). Phytothérapie: se soigner par les plantes. Paris, France: Maloine S.A.

Ouvrage : Lieutaghi, P. (1996). Le livre des bonnes herbes. Arles, France: Actes Sud.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Luu, C., & Pelt, J. M. (2016). 250 remèdes naturels à faire soi-même. Mens, France: Terre vivante.

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Site Web : EMA, Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), (2013). Assessment report on Rosa gallica L., Rosa centifolia L., Rosa damascena Mill., flos. https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/final-assessment-report-rosa-gallica-l-rosa-centifolia-l-rosa-damascena-mill-flos_en.pdf

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?