Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

L’Achillée Millefeuille est idéale pour soulager les troubles féminins, cutanés, digestifs ou encore circulatoires. Reconnue pour son action contre les blessures, elle est également utilisée en cas de règles douloureuses ou irrégulières, d’endométriose, d’hémorroïdes ou de rhumatismes.

  • Nom commun : Achillée Millefeuille
  • Nom latin : Achillea millefolium L.
  • Famille botanique : Astéracées
  • Partie de la plante utilisée : parties aériennes,
  • Période de récolte : printemps, été,

Comment l'utiliser ?

En infusion

Verser l'équivalent d'1 cuillère à soupe de plante sèche par tasse d'eau chaude. Laisser infuser 5 à 10 minutes puis filtrer la préparation. Boire 2 à 4 tasses par jour, de préférence en dehors des repas.

En décoction

Verser 30 à 60 g de plante sèche pour 1 L d'eau. Faire bouillir 10 minutes puis filtrer la préparation. Boire 2 à 3 tasses par jour, de préférence en dehors des repas.

En teinture-mère

Selon les recommandations du produit, diluer 20 à 30 gouttes de teinture-mère dans un verre d'eau. Boire 3 fois par jour.

En extrait fluide

Selon les recommandations du produit, diluer 1 cuillère à café d'extrait fluide dans un verre d'eau. Boire 1 à 3 fois par jour.

En gélule

Pour des gélules dosées à 250 mg, prendre 2 à 6 gélules par jour au cours des repas avec un verre d'eau.

En poudre

Prendre 3 à 4,5 g de poudre dans un verre d'eau froide ou chaude. Boire 1 fois par jour.

En cataplasme

Imbiber la plante sèche d'un peu d'eau puis la broyer au pilon. Utiliser la matière obtenue directement sur la zone à soulager. 

En compresse

Réaliser une infusion. Laisser tiédir ou refroidir. Imbiber une compresse ou un linge propre avec la préparation, à appliquer sur les zones à soulager.

En lotion

Réaliser une infusion, une décoction ou une teinture-mère diluée. Laisser refroidir la préparation si nécessaire. Appliquer directement sur la peau, plusieurs fois par jour.

En macérat huileux

Placer dans un bocal la quantité de plante sèche souhaitée, puis la recouvrir d'huile végétale. Refermer le bocal et laisser macérer pendant au moins 3 semaines. Il est possible de placer le bocal au soleil : dans ce cas, choisir un verre ambré ou le recouvrir d'un linge. Remuer le bocal de temps en temps. Filtrer puis presser délicatement les plantes. Appliquer le macérat huileux sur la zone à soulager.

En bain aromatique

Ajouter 60 gouttes de teinture-mère dans l'eau du bain. Rester 10 minutes.

En bain de siège

Faire macérer 100 g de plante sèche dans 1 L d'eau froide pendant une nuit. Porter à ébullition le mélange le matin. Laisser refroidir si nécessaire puis le verser dans l'eau du bain de siège. Rester 5 à 10 minutes.

En alcool médicinal

Verser 80 g de plante fraîche dans 1 L de Vodka ou d'alcool à 40°. Laisser macérer pendant 2 semaines. Filtrer et presser le marc. Incorporer 150 à 300 g de sucre ou de miel selon vos goûts. Mettre en bouteille puis étiqueter et placer au frais. Consommer 1 cuillère à soupe ou un verre à liqueur durant les périodes difficiles.

En vin médicinal

Verser 120 g de fleurs fraîches dans 1 L de vin blanc sec. Laisser macérer pendant 15 jours. Mettre en bouteille puis étiqueter et conserver à l'abri de la lumière. Boire 1 verre à liqueur en début de repas.

En vinaigre

Verser une poignée de plantes fraîches dans 1 L de vinaigre de cidre bio. Laisser macérer 15 jours. Filtrer la préparation et la mettre en bouteille.

En sirop

Faire cuire 100 g de feuilles fraîches dans 600 g d'eau et 1,2 kg de sucre jusqu'à obtention d'une consistance sirupeuse. Sortir du feu et placer dans un contenant. Consommer 20 à 50 g par jour.

Pourquoi l'utiliser ?

En cas de Plaie, Saignement
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse, cataplasme, lotion
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Camomille Matricaire, Sauge Officinale, Souci, Vigne Rouge, Arnica, Ortie, Bouillon blanc, Bardane
En cas de Règles abondantes, Règles douloureuses, Syndrôme prémenstruel
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, alcool médicinal, vin médicinal, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Camomille Matricaire, Sauge Officinale, Armoise, Bourse à Pasteur, Framboisier, Ortie
En cas d'Endométriose
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, alcool médicinal, vin médicinal, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Curcuma, Viorne, Pivoine, Petite Pimprenelle
En cas de Digestion difficile, Troubles digestifs, Insuffisance hépato-biliaire, Spasmes digestifs
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, alcool médicinal, vin médicinal, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Camomille Matricaire, Fenouil, Marjolaine, Anis Vert, Anis Étoilé, Aspérule Odorante, Lavande, Laurier
En cas d'Ulcère cutané, Varices
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, compresse, cataplasme, macérat huileux, lotion, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Camomille Matricaire, Cyprès, Hamamélis, Vigne Rouge, Noisetier, Renouée des oiseaux, Lamier blanc, Bouillon blanc
En cas de Crevasse, Gerçure
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse, cataplasme, bain aromatique, macérat huileux, lotion
  • Plantes souvent associées : Camomille Matricaire, Cyprès, Hamamélis, Hibiscus, Vigne Rouge, Noisetier, Bouillon blanc, Mauve
En cas d'Hémorroïdes
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, teinture-mère, compresse, bain de siège, bain aromatique, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Cyprès, Hamamélis, Bourse à Pasteur, Vigne Rouge, Noisetier, Marronnier d'Inde, Bouillon blanc
En cas de Fièvre
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Camomille Matricaire, Citronnelle, Reine des prés, Sauge Officinale, Armoise, Souci, Saule, Sureau, Fumeterre, Tilleul (Bractées)
En cas de Rhumatismes
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse, bain aromatique, macérat huileux, lotion
  • Plantes souvent associées : Cassis, Genévrier, Gingembre, Reine des prés, Sauge Officinale, Ortie, Romarin, Laurier, Pissenlit, Chiendent, Bardane

Propriétés et composants actifs

Propriétés

  • antispasmodique (flavonoïdes)
  • astringent
  • hémostatique
  • anti-inflammatoire (lactones, flavonoïdes)
  • cicatrisant
  • cholérétique (lutéoline)
  • anti-infectieux (lactones)

Composants actifs

  • Huiles essentielles : azulène
  • Flavonoïdes : apigénine, lutéoline, rutine
  • Lactones sesquiterpéniques : guaianolides, eudesmanolides
  • Alcaloïdes : bétaïne, achilléine
  • Courmarines

Précautions d'utilisation

  • L'Achillée millefeuille en voie interne est contre-indiquée chez la femme enceinte.
  • En cas d'allergie aux plantes de la famille des Astéracées, demander un avis médical.

Botanique

L'Achillée millefeuille appartient à la famille des Astéracées. On la retrouve sur des terrains secs et calcaires, dans les chemins rocailleux, les friches ou encore les prés et prairies. Cette plante se cultive idéalement dans les régions aux climats tempérés. Elle pousse à l'état sauvage en Europe, Asie, Amérique du Nord ou encore en Afrique du Nord, mais les principaux pays producteurs se localisent en Europe.

La plante peut mesurer jusqu'à 80 cm de hauteur. Elle possède des feuilles très découpées, en lanières caractéristiques. Ses petites fleurs blanches à rosacées sortent de juin à septembre. Les capitules au sommet des tiges forment des corymbes. Les fruits sont des akènes blanchâtres. La plante présente un aspect rugueux au contact.

L'Achillée doit son nom au soldat Achille pendant la guerre de Troie à la Grèce antique. En effet, Achille aurait pansé les blessures et plaies de ses guerriers avec les feuilles de cette plante.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 2 votes )

Bibliographie

Publication : Benedek, B., & Kopp, B. (2007). Achillea millefolium L. s.l. revisited : Recent findings confirm the traditional use. Wiener Medizinische Wochenschrift, 157(13‑14), 312‑314. https://doi.org/10.1007/s10354-007-0431-9

Publication : Ali, S. I., Gopalakrishnan, B., & Venkatesalu, V. (2017). Pharmacognosy, Phytochemistry and Pharmacological Properties ofAchillea millefoliumL. : A Review. Phytotherapy Research, 31(8), 1140‑1161. https://doi.org/10.1002/ptr.5840

Publication : Akram, M. (2013). Minireview on Achillea millefolium Linn. The Journal of Membrane Biology, 246(9), 661‑663. https://doi.org/10.1007/s00232-013-9588-x

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : Fournier, P. V., & Boisvert, C. (2010). Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paris, France: Presses de la Cité.

Ouvrage : Corjon, G. (2018). Se soigner par les plantes. Quitin, France : Jean-Paul Gisserot.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Valnet, J. (1986b). Phytothérapie: se soigner par les plantes. Paris, France: Maloine S.A.

Ouvrage : Lieutaghi, P. (1996). Le livre des bonnes herbes. Arles, France: Actes Sud.

Ouvrage : Filière des plantes médicinales biologiques du Québec (2010). L’achillée millefeuille, Guide de production sous régie biologique, Québec, 28 p

Ouvrage : Bernard, C. (2015). Vins médicinaux et élixirs. La source Vive.

Ouvrage : Lacoste, S., & Lallement, M. (2014). Ma bible de la phytothérapie (SANTE/FORME) (French Edition) (1re éd.). Éditions Leduc.s.

Site Web : Tela Botanica. (s. d.). eFlore Achillea millefolium L. https://www.tela-botanica.org/eflore/?referentiel=bdtfx&module=fiche&action=fiche&num_nom=365&onglet=synthese

Site Web : EMA,Committee on Herbal Medicinal Products (2011). Assessment report on Achillea millefolium L., herba. https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/final-assessment-report-achillea-millefolium-l-herba_en.pdf

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?