Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

L’Alchémille est une plante idéale pour les troubles féminins. Elle permet de soulager les désordres menstruels, d'aider en cas d’endométriose ou de ménopause. Ses diverses propriétés lui offrent également la possibilité d’agir à plusieurs niveaux : cutané, circulatoire ou encore digestif.

  • Nom commun : Alchémille
  • Nom latin : Alchemilla vulgaris L.
  • Famille botanique : Rosacées
  • Partie de la plante utilisée : parties aériennes,
  • Période de récolte : printemps, été,

Comment l'utiliser ?

En infusion

Verser l'équivalent d'1 cuillère à soupe de plante sèche par tasse d'eau chaude, puis laisser infuser 5 à 10 minutes. Boire 2 à 3 fois par jour. 

En décoction

Faire bouillir 30 g de plante sèche pour 1 L d'eau pendant 2 à 3 minutes puis laisser infuser 15 minutes avant de filtrer. Boire la décoction dans la journée.

En teinture-mère

Selon les recommandations du produit, diluer 20 à 30 gouttes de teinture-mère dans un verre d'eau. Boire 2 à 3 fois par jour.

En extrait fluide

Selon les recommandations du produit, diluer 1 cuillère à café d'extrait fluide dans un verre d'eau. Boire 1 à 2 fois par jour.

En gargarisme

Réaliser une infusion. Laisser cette dernière refroidir, puis réaliser des gargarismes avec la préparation.

En gélule

Pour des gélules dosées à 250 mg, prendre 2 gélules par jour en prévention et jusqu'à 6 par jour en curatif.

En poudre

Prendre 2 à 4 g de poudre dans un verre d'eau. Boire 3 fois par jour.

En cataplasme

Broyer la plante fraîche à l'aide d'un pilon et un peu d'eau. Utiliser en cataplasme directement sur les zones à soulager.

En compresse

Réaliser une décoction. Filtrer puis laisser refroidir le mélange. Appliquer la décoction sur la zone touchée à l'aide d'un linge, 3 fois par jour.

En lotion

Réaliser une décoction de 100 g de plante sèche pour 1 L d'eau ou un vin médicinal. Laisser refroidir le mélange si nécessaire. Appliquer la lotion directement sur la zone souhaitée.

En infusion

Faire bouillir 6 cuillères à soupe de plante sèche dans 2 L d'eau pendant 10 minutes. Laisser refroidir et filtrer. Faire un bain de siège pendant 10 à 15 minutes, 1 fois par jour.

Pourquoi l'utiliser ?

En cas de Règles abondantes, Règles douloureuses, Dysménorrhée, Leucorrhée, Syndrôme prémenstruel, Règles irrégulières

Utilisation à partir du 12ème jour du cycle, jusqu'à l'apparition des règles.

  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Camomille Matricaire, Onagre, Sauge Officinale, Armoise, Gattilier, Yam, Bourse à Pasteur, Souci, Vigne Rouge, Framboisier, Ortie
En cas de Ménopause
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Sauge Officinale, Vigne Rouge, Ortie
En cas de Endométriose, Fibrome utérin
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Curcuma, Viorne, Pivoine, Petite Pimprenelle
En cas de Diarrhée
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Cassis, Citronnelle, Sauge Officinale, Vigne Rouge, Renouée des oiseaux, Guimauve, Ortie, Bouillon blanc, Mauve, Sarriette, Épilobe
En cas de Varices, Jambes lourdes
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, compresse, lotion, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Hamamélis, Vigne Rouge, Noisetier, Mélilot
En cas de Cellulite
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse, lotion
  • Plantes souvent associées : Hamamélis, Reine des prés
En cas d'Aphte, Gingivite
  • Modes d'utilisation recommandés : gargarisme, compresse
  • Plantes souvent associées : Camomille Matricaire, Rose, Sauge Officinale, Thym, Guimauve, Ortie, Lavande, Laurier, Mauve, Réglisse, Sarriette
En cas de Prurit, Plaie, Ulcère cutané
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse, lotion
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Camomille Matricaire, Hibiscus, Sauge Officinale, Souci, Arnica, Thym, Lavande, Bouillon blanc, Réglisse, Sarriette, Bardane
En cas d'Hémorroïdes
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, teinture-mère, compresse, bain de siège
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Hamamélis, Bourse à Pasteur, Vigne Rouge, Mélilot, Marronnier d'Inde, Bouillon blanc

Propriétés et composants actifs

Propriétés

  • astringent (flavonoïdes, tanins)
  • hémostatique (tanins)
  • cicatrisant
  • tonique
  • vasodilatateur (tanins, flavonoïdes)
  • diurétique
  • anti-inflammatoire (acide salicylique, flavonoïdes)
  • anti-oxydant (flavonoïdes)
  • antibactérien

Composants actifs

  • Huile essentielle : azulène, acide salicylique
  • Tanins : agrimoniine, laevigatine, pédonculagine, proanthocyanidols
  • Lactones sesquiterpéniques
  • Flavonoïdes
  • Glucosides

Précautions d'utilisation

  • Demander un avis médical en cas de cancer hormono-dépendant ou de diarrhée.
  • Ne pas utiliser la plante en même temps qu'un traitement médicamenteux ou de contraceptifs oraux.
  • Eloigner la prise interne de la plante des repas.

Botanique

L'Alchémille appartient à la famille des Rosacées. On la retrouve dans les pelouses, sur le bord des chemins, dans les pâturages humides et prairies alpines. Elle est cultivée dans de nombreuses régions montagneuses des pays d'Europe du Centre et du Nord, où le climat continental, humide sans saison sèche. Elle est récoltée de mai à septembre, pendant la floraison

C'est une plante vivace à rhizome ligneux et épais. Les tiges mesurent 5 à 50 cm dressées ou prostrées, glabres à peu poilues. Les feuilles, pour la plupart à la base, sont longuement pétiolées et ont généralement un contour arrondi. Elles sont plus ou moins profondément lobées. Ces lobes sont déterminés par des nervures en éventail. Les fleurs, très petites et réunies en grand nombre, sont vertes à vertes-jaunes. Traditionnellement surnommée "manteau des dames", l'Alchémille était utilisée autrefois par les femmes qui voulaient se faire passer pour vierges.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 2 votes )

Bibliographie

Publication : Todorov Atanasov, A. (2017). Effect of water extracts of tannins-containing bulgarian plants on rat platelet aggregtion. Medicnal biology studies, clinical studies, social medicine and health care, 7(1), 107‑110. Consulté à l’adresse http://www.sustz.com/journal/7/1737.pdf

Publication : Shrivastava, R., & John, G. W. (2006). Treatment of Aphthous Stomatitis with Topical Alchemilla vulgaris in Glycerine. Clinical Drug Investigation, 26(10), 567‑573. https://doi.org/10.2165/00044011-200626100-00003

Publication : Takir, S., Altun, I., Sezgi, B., Suzgec-Selcuk, S., Mat, A., & Uydes-Dogan, B. (2015). Vasorelaxant and blood pressure lowering effects of alchemilla vulgaris : A comparative study of methanol and aqueous extracts. Pharmacognosy Magazine, 11(41), 163. https://doi.org/10.4103/0973-1296.149733

Publication : Boroja, T., Mihailović, V., Katanić, J., Pan, S.-P., Nikles, S., Imbimbo, P.,… Bauer, R. (2018). The biological activities of roots and aerial parts of Alchemilla vulgaris L. South African Journal of Botany, 116, 175‑184. https://doi.org/10.1016/j.sajb.2018.03.007

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Valnet, J. (1986b). Phytothérapie: se soigner par les plantes. Paris, France: Maloine S.A.

Ouvrage : Fleurentin, J., Pelt, J. M., & Hayon, J. C. (2016). Du bon usage des plantes qui soignent. Rennes, France: Ouest-France.

Ouvrage : Fournier, P. V., & Boisvert, C. (2010). Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paris, France: Presses de la Cité.

Ouvrage : Chevallier, A., & Larousse (Firme). (2014). Larousse des plantes médicinales. Paris, France: Larousse.

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : ESCOP European Scientific Cooperative On Phytotherapy. (2013). Alchemillae herba. Consulté à l’adresse https://escop.com/downloads/ladys-mantle/

Ouvrage : Corjon, G. (2018). Se soigner par les plantes. Quitin, France : Jean-Paul Gisserot.

Ouvrage : Pierre, M., & Gayet, C. (2019). Mes 1 000 ordonnances phytothérapie (BIBLE) (French Edition) (1re éd.). Paris, France : Éditions Leduc.s.

Site Web : Tela Botanica. (s. d.). Tela Botanica, le réseau des botanistes francophones. Consulté à l’adresse https://www.tela-botanica.org/

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?