Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

Le Cassis est réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires, antirhumatismales et diurétiques. Ses feuilles sont utilisées en cas de douleurs articulaires telles que les rhumatismes, d’allergies aussi bien respiratoires que cutanées ou encore d’infections urinaires.

  • Nom commun : Cassis
  • Nom latin : Ribes nigrum L.
  • Famille botanique : Grossulariacées
  • Partie de la plante utilisée : feuilles,
  • Période de récolte : printemps,

Comment l'utiliser ?

En infusion

Verser l'équivalent d'1 cuillère à soupe de feuilles sèches par tasse d'eau chaude, puis laisser infuser 15 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas.

En décoction

Verser 1 cuillère à soupe de feuilles sèches par tasse d'eau. Faire bouillir 3 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour en dehors des repas.

En teinture-mère

Selon les recommandations du produit, diluer 30 à 40 gouttes de teinture-mère dans un grand verre d'eau. Boire 2 à 3 fois par jour en dehors des repas.

En extrait fluide

Selon les recommandations du produit, diluer 1 à 5 mL d'extrait fluide dans un grand verre d'eau. Boire 1 à 3 fois par jour en dehors des repas.

En gélule

Pour des gélules dosées à 340 mg, prendre 2 gélules, 3 fois par jour avec un grand verre d'eau. Consommer en dehors des repas.

En poudre

Prendre 2 à 4 g de poudre dans un grand verre d'eau. Boire 2 à 3 fois par jour. Consommer en dehors des repas.

En vin médicinal

Verser 50 g de feuilles sèches dans 1 L de vin blanc. Faire macérer entre 3 et 4 semaines en remuant régulièrement. Filtrer puis presser le marc. Il est possible d'ajouter du sucre ou du miel selon vos goûts. Etiqueter et stocker au frais. Boire 1 à 3 verres à liqueur par jour.

Pourquoi l'utiliser ?

En cas d'Arthrite, Rhumatismes, Crise de goutte, Douleur articulaire
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, vin médicinal, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Genévrier, Gingembre, Reine des prés, Ortie, Romarin, Lavande, Laurier, Saule, Chiendent, Bardane, Prêle, Tilleul (Aubier)
En cas d'Allergie cutanée, Allergie respiratoire
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Verge d'Or, Plantain, Ortie
En cas d'Infection urinaire
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Citronnelle, Genévrier, Thym, Guimauve, Ortie, Aspérule Odorante, Pissenlit, Chiendent, Sarriette
En cas de Diarrhée
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Citronnelle, Vigne Rouge, Myrtiller, Thym, Guimauve, Ortie, Bouillon blanc, Mauve, Sarriette, Épilobe

Propriétés et composants actifs

Propriétés

  • anti-inflammatoire (flavonoïdes, notamment prodelphinidols)
  • antirhumatismal
  • diurétique (flavonoïdes)

Composants actifs

  • Flavonoïdes : hyperosides, astragalosides, prodelphinidols
  • Proanthocyanidols
  • Acides phénols : acides caféique, gallique, férulique, chlorogénique
  • Huiles essentielles : sabinène, limonène, phellandrène

Précautions d'utilisation

  • Les feuilles de Cassis sont contre-indiquées en cas d'insuffisance cardiaque ou rénale.
  • En cas d'hypertension, veuillez demander un avis médical.
  • Il est conseillé de limiter l'utilisation de Cassis à une durée de 4 semaines.

Botanique

Le Cassissier appartient à la famille des Grossulariacées. Arbrisseau pouvant atteindre 1,5 à 2 m de haut, il possède des feuilles caduques alternes, généralement presque aussi larges que longues, dentées et déterminées par des nervures palmées. Ses fleurs régulières, verdâtres ou rougeâtres sont composées de 5 sépales soudés à la base de l'ovaire qui est bien visible sous le calice et de 5 pétales plus ou moins fournies. Les fruits disposés en grappe sont des baies brunes juteuses à plusieurs graines. Le cassis aurait été utilisé pour la première fois au XVI ème siècle par un médecin afin d'aider un paysan qui n'avait pas uriné depuis dix jours.

Originaire des régions tempérées des pays d'Europe, d'Anatolie et de l'Himalaya, on le retrouve dans les bois humides des vallées. Le Cassisissier se développe dans des lieux soumis à l'humidité et plutôt ombragés. De ce fait le climat idéal pour la culture de cet arbrisseau est un climat continental. La Russie apparaît comme l'un des principaux producteurs de Cassis, suivi de loin par des pays Européens tels que la Pologne ou la France. 


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Bibliographie

Publication : Garbacki, N., Tits, M., Angenot, L. et al. Inhibitory effects of proanthocyanidins from Ribes nigrum leaves on carrageenin acute inflammatory reactions induced in rats. BMC Pharmacol 4, 25 (2004). https://doi.org/10.1186/1471-2210-4-25

Publication : Tits, M., Angenot, L., Poukens, P., Warin, R., & Dierckxsens, Y. (1992). Prodelphinidins from Ribes nigrum. Phytochemistry, 31(3), 971‑973. https://doi.org/10.1016/0031-9422(92)80050-o

Publication : Gerbaka, S. (2013, juillet). Le cassis (Ribes nigrum L.)‎ : études botanique, chimique et effets thérapeutiques (Thèse). https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00844030

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Corjon, G. (2018). Se soigner par les plantes. Quitin, France : Jean-Paul Gisserot.

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : Fournier, P. V., & Boisvert, C. (2010). Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paris, France: Presses de la Cité.

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Bernard, C. (2015). Vins médicinaux et élixirs. La source Vive.

Ouvrage : Lieutaghi, P. (1996). Le livre des bonnes herbes. Arles, France: Actes Sud.

Ouvrage : Fleurentin, J., Pelt, J. M., & Hayon, J. C. (2016). Du bon usage des plantes qui soignent. Rennes, France: Ouest-France.

Site Web : EMA, ommittee on Herbal Medicinal Products (HMPC) (2017). Assessment report on Ribes nigrum L., folium. https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/final-assessment-report-ribes-nigrum-l-folium-revision-1_en.pdf

Site Web : Tela Botanica. (s. d.). eFlore Ribes nigrum L. https://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-56136-synthese

Site Web : Agreste, Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. (2019, mars). Le Cassis en Bourgogne-Franche-Comté : deux filières spécifiques. http://draaf.bourgogne-franche-comte.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Publi_Cassis_V8_cle072b1b.pdf

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?