Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

La Reine des prés est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales. Elle permet de soulager les problèmes d'articulations. Elle agit aussi contre les états grippaux et fiévreux. Diurétique, elle lutte contre la rétention d’eau, les œdèmes, la cellulite et va pouvoir accompagner une perte de poids.

  • Nom commun : Reine des prés
  • Nom latin : Filipendula ulmaria (L.) Maxim.
  • Famille botanique : Rosacées
  • Partie de la plante utilisée : sommités fleuries,
  • Période de récolte : été, début de floraison,

Comment l'utiliser ?

En infusion

Verser 1 cuillère à café de plantes sèches par tasse d'eau chaude (température inférieure à 90 °C). Laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour.

En macération à froid

Verser 50 g de plantes sèches pour 1 L d'eau froide. Laisser macérer 12 heures dans un récipient ouvert et à l'abri de la lumière. Boire 4 à 5 tasses par jour.

En teinture-mère

Selon les recommandations du produit, diluer 15 à 40 gouttes de teinture-mère dans un grand verre d'eau. Boire 2 à 3 fois par jour.

En extrait fluide

Selon les recommandations du produit, diluer 1 cuillère à café d'extrait fluide, soit 5 mL, dans un grand verre d'eau. Boire 1 à 3 fois par jour.

En gélule

Selon les recommandations du produit, prendre 3 à 6 gélules par jour avec un grand verre d'eau.

En poudre

Prendre 1 cuillère à café de poudre avec un grand verre d'eau. Boire 1 à 2 fois par jour.

En cataplasme

Ecraser quelques feuilles fraîches avec un peu d'eau. Appliquer la préparation directement sur la zone touchée.

En compresse

Réaliser une infusion ou une teinture-mère diluée. Laisser tiédir ou refroidir si nécessaire. Imbiber une compresse ou un linge propre de la préparation puis appliquer sur la zone touchée.

En lotion

Réaliser une infusion. Laisser refroidir la préparation puis appliquer directement sur la zone touchée.

En macérat huileux

Placer dans un bocal la quantité de plantes sèches souhaitée, puis la recouvrir d'huile végétale. Refermer le bocal et laisser macérer pendant au moins 3 semaines. Il est possible de placer le bocal au soleil. Dans ce cas, choisir un verre ambré ou le recouvrir d'un linge. Remuer le bocal de temps en temps. Filtrer puis presser délicatement les plantes.

En vin médicinal

Verser 100 g de plantes sèches dans 1 L de vin blanc et 50 mL de vodka à 40°. Laisser macérer pendant 4 semaines en remuant quotidiennement. Filtrer puis incorporer 20 à 50 g de sucre ou de miel selon vos goûts. Mettre en bouteille, étiqueter et stocker au frais. Boire 2 à 3 verres à liqueur par jour.

Pourquoi l'utiliser ?

En cas d'Arthrite, Arthrose, Rhumatismes, Crise de goutte, Douleur musculaire, Douleur articulaire
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, macération à froid, gélule, poudre, teinture-mère, compresse, cataplasme, vin médicinal, macérat huileux, lotion, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Cassis, Genévrier, Gingembre, Souci, Arnica, Ortie, Romarin, Pissenlit, Chiendent, Bardane, Tilleul (Aubier)
En cas d'Œdème, Rétention d'eau, Cellulite
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, macération à froid, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Sureau, Pissenlit, Chiendent, Bruyère, Bouleau, Bleuet, Frêne, Cerise
En cas de Rhume, Fièvre, Grippe
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, macération à froid, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Romarin, Réglisse, Menthe Douce, Tilleul (Bractées)
En soutien d'une Perte de poids
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, macération à froid, gélule, poudre, teinture-mère
  • Plantes souvent associées : Souci, Vigne Rouge, Sureau, Pissenlit, Chiendent, Bouleau, Réglisse
En cas de Névralgie, Migraine
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, macération à froid, teinture-mère, compresse, macérat huileux
  • Plantes souvent associées : Camomille Romaine, Curcuma, Mélisse, Menthe Poivrée, Aspérule Odorante, Sureau, Tilleul (Bractées)
En cas de Diarrhée
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, macération à froid
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Citronnelle, Origan, Chêne, Salicaire, Myrtiller, Guimauve, Ortie, Mauve
En cas de Gastrite, Ulcère digestif
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, macération à froid, gélule, poudre
  • Plantes souvent associées : Réglisse

Propriétés et composants actifs

Propriétés

  • diurétique
  • anti-inflammatoire (flavonoïdes, salicylate de méthyle, aldéhyde salicylique)
  • antirhumatismal (flavonoïdes)
  • fébrifuge (flavonoïdes, salicylate de méthyle, aldéhyde salicylique)
  • sudorifique
  • astringent (tanins)

Composants actifs

  • Huiles essentielles : salicylate de méthyle
  • Aldéhyde salicylique
  • Flavonoïdes : spiréoside, rutoside, hypéroside
  • Tanins

Précautions d'utilisation

  • Contre-indiquée chez les personnes allergiques à l'aspirine .
  • Ne pas associer avec des médicaments anti-coagulants.
  • Boire à distance des repas et des prises de traitements médicamenteux du fait de sa teneur en tanins pouvant inhiber l'absorption de certains nutriments et molécules.

Botanique

La Reine-des-prés appartient à la famille des Rosacées. C'est une plante vivace de 1 à 1,5 m de haut. Elle présente de grandes feuilles divisées en 3 à 9 paires de folioles dentées et inégales vert foncé dessus et blanchâtres et duveteuses dessous. A leur base elles présentent des stipules en demi-cercles.

La tige est rougeâtre, creuse et anguleuse. Elle porte des corymbes terminaux disposés en grappe et composés de nombreuses petites fleurs blanc jaunâtre très odorantes, offrant de nombreuses étamines allongées. Le fruit spiralé renferme des graines brunâtres.

Originaire d'Europe et d'Amérique du Nord, on retrouve la Reine des prés sur les terrains humides, dans les prairies inondables, sur les bords des rivières et dans les fossés. Le climat idéal pour sa culture est un climat continental.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Bibliographie

Publication : Clere, N. (2019). Arthrose, prévenir l’incapacité fonctionnelle et soulager la douleur. Actualités Pharmaceutiques, 58(582), 45‑47. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2018.11.008

Publication : Ghedira, K., Goetz, P., & Le Jeune, R. (2011). Reine-des-prés (sommité fleurie de) Filipendula ulmariae (L.) Maxim. Phytothérapie, 9(5), 318‑322. https://doi.org/10.1007/s10298-011-0660-3

Publication : Samardžić, S., Arsenijević, J., Božić, D., Milenković, M., Tešević, V., & Maksimović, Z. (2018). Antioxidant, anti-inflammatory and gastroprotective activity of Filipendula ulmaria (L.) Maxim. and Filipendula vulgaris Moench. Journal of Ethnopharmacology, 213, 132‑137. https://doi.org/10.1016/j.jep.2017.11.013

Publication : Katanić, J., Boroja, T., Mihailović, V., Nikles, S., Pan, S.-P., Rosić, G., Selaković, D., Joksimović, J., Mitrović, S., & Bauer, R. (2016). In vitro and in vivo assessment of meadowsweet (Filipendula ulmaria) as anti-inflammatory agent. Journal of Ethnopharmacology, 193, 627‑636. https://doi.org/10.1016/j.jep.2016.10.015

Publication : Jasiuleviciute, L., Keturkienë, A., & Leonaviciene, L. (2001). Relation between Zinc and Magnesium Content in Liver of Rats with Adjuvant Arthrisis and Treatment with the Tincture of Filipendula ulmaria (L.) Maxim. Acta medica Lituanica, 8(4), 253‑256. http://elibrary.lt/resursai/LMA/Acta%20medica%20Lituanica/Ac-253.pdf

Publication : Goetz, P. (2007). Phytothérapie de l’arthrose. Phytothérapie, 5(3), 146‑149. https://doi.org/10.1007/s10298-007-0241-7

Publication : AS. Boziaris, C. Proestos, M. Kapsokefalou, M. Komaitis. Antimicrobial Effect of F. ulmaria Against Foodborne Bacteria, Food Technol. Biotechnol. 49 (2) 263–270 (2011). http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.822.4790&rep=rep1&type=pdf

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Fleurentin, J., Pelt, J. M., & Hayon, J. C. (2016). Du bon usage des plantes qui soignent. Rennes, France: Ouest-France.

Ouvrage : Corjon, G. (2018). Se soigner par les plantes. Quitin, France : Jean-Paul Gisserot.

Ouvrage : Valnet, J. (1986b). Phytothérapie: se soigner par les plantes. Paris, France: Maloine S.A.

Ouvrage : Luu, C., & Pelt, J. M. (2016). 250 remèdes naturels à faire soi-même. Mens, France: Terre vivante.

Ouvrage : Lacoste, S., & Lallement, M. (2014). Ma bible de la phytothérapie (SANTE/FORME) (French Edition) (1re éd.). Éditions Leduc.s.

Ouvrage : Fournier, P. V., & Boisvert, C. (2010). Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paris, France: Presses de la Cité.

Ouvrage : Lieutaghi, P. (1996). Le livre des bonnes herbes. Arles, France: Actes Sud.

Ouvrage : Bernard, C. (2015). Vins médicinaux et élixirs. La source Vive.

Ouvrage : ESCOP, Monographs The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products. (2015). Filipendulae ulmariae herba : Meadowsweet (Online Series). https://escop.com/wp-content/uploads/edd/2016/01/Filipendula.pdf

Site Web : EMA, Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), (2011). Assessment report on Filipendula ulmaria (L.) Maxim., herba and Filipendula ulmaria (L.) Maxim., flos . https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/final-assessment-report-filipendula-ulmaria-l-maxim-herba-filipendula-ulmaria-l-maxim-flos-first_en.pdf

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?