Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

L’Épilobe est utilisé en cas de troubles prostatiques et de la miction. Ses propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, antibactériennes et analgésiques sont idéales pour soulager les hommes atteints d’Hyperplasie bénigne de la prostate HBP. L'épilobe est également utile en cas de troubles digestifs ou de diarrhées.

  • Nom commun : Épilobe
  • Nom latin : Epilobium angustifolium L.
  • Famille botanique : Onagracées
  • Partie de la plante utilisée : parties aériennes,
  • Période de récolte : printemps, été,

Comment l'utiliser ?

En infusion

Verser l'équivalent d'1 cuillère à soupe soit 1,5 à 2 g de plante sèche par tasse d'eau chaude, puis laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 fois par jour.

En décoction

Verser 1 cuillère à soupe soit 1,5 à 2 g de plante sèche pour une tasse d'eau. Faire bouillir pendant 3 minutes puis laisser reposer 10 minutes avant de filtrer. Boire 2 à 3 fois par jour.

En teinture-mère

Selon les recommandations du produit, diluer 15 à 30 gouttes de teinture-mère dans un verre d'eau. Boire 1 à 3 fois par jour.

En gélule

Pour des gélules dosées à 200 mg, prendre 2 à 3 gélules par jour avec un peu d'eau.

En poudre

Prendre 1,5 g de poudre dans un verre d'eau. Boire 1 fois par jour.

Pourquoi l'utiliser ?

En cas de Prostatite, Troubles prostatiques, Hyperplasie bénigne de la prostate
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère
  • Plantes souvent associées : Cyprès, Ortie, Chiendent, Bruyère, Busserole
En cas de Digestion difficile, Troubles digestifs
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Marjolaine, Mélisse, Sauge Officinale, Thym, Romarin, Aspérule Odorante, Laurier
En cas de Diarrhée
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Cassis, Sauge Officinale, Vigne Rouge, Guimauve, Ortie, Bouillon blanc, Mauve, Sarriette

Propriétés et composants actifs

Propriétés

  • anti-inflammatoire (flavonoïdes et notamment myricétine)
  • anti-oxydant
  • antibactérien
  • antalgique

Composants actifs

  • Ellagitanins : oenothéine B et A
  • Flavonoïdes : myricétine, quercétine, myricitroside, isoquercitroside, isomyricitroside
  • Bêta-sitostérol
  • Esters stéroliques

Précautions d'utilisation

  • Une utilisation prolongée peut entrainer une irritation du système digestif en raison des tanins présents dans l'Epilobe.
  • Boire à distance des repas afin d'éviter une inhibition de l'absorption des nutriments par les tanins.

Botanique

L'Épilobe appartient à la famille des Onagracées. On retrouve une quinzaine d'espèces en France mais les plus connues semblent être l'Épilobe en épi (Epilobium angustifolium) et l'Épilobe à petites fleurs (Epilobium parviflorum). Si elles présentent de légères variations permettant leur distinction, elles restent tout de même très ressemblantes, et présentent surtout des propriétés et utilisations similaires.

La tige rougeâtre, se dresse sur une hauteur allant de 30 à 70 cm, et porte des feuilles lancéolées alternes ou opposées selon l'espèce. Les fleurs disposées en épi sont roses à rouges avec 4 pétales, 4 sépales et 8 étamines libres. La forme de ses fruits, capsules longues et étroites, lui donna son nom, tiré du grec : Epi pour "sur" et Lobion pour "petite cosse". Les graines sont enchevêtrées dans des poils soyeux et volumineux, ce qui rend leur récolte assez fastidieuse, mais qui facilite leur dispersion.

Le climat idéal pour la culture d'Épilobe est un climat continental (pouvant être de type montagnard, océanique ou encore méditérannéen). Cette plante est retrouvée dans plusieurs régions du monde : Amérique du Nord, Europe, Asie ou encore Afrique du Nord. Cependant la récolte est très souvent réalisée à l'état sauvage, il y a donc peu de production.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Bibliographie

Publication : Kadam, P., Patil, M., & Yadav, K. (2018). A Review on Phytopharmacopial Potential of Epilobium angustifolium. Pharmacognosy Journal, 10(6), 1076‑1078. https://doi.org/10.5530/pj.2018.6.181

Publication : Steenkamp, V., Gouws, M. C., Gulumian, M., Elgorashi, E. E., & van Staden, J. (2006). Studies on antibacterial, anti-inflammatory and antioxidant activity of herbal remedies used in the treatment of benign prostatic hyperplasia and prostatitis. Journal of Ethnopharmacology, 103(1), 71‑75. https://doi.org/10.1016/j.jep.2005.07.007

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Corjon, G. (2018). Se soigner par les plantes. Quitin, France : Jean-Paul Gisserot.

Ouvrage : Fleurentin, J., Pelt, J. M., & Hayon, J. C. (2016). Du bon usage des plantes qui soignent. Rennes, France: Ouest-France.

Ouvrage : Treben, M. (2007). La santé à la pharmacie du Bon Dieu: conseils d'utilisation des plantes médicinales ; [traduction de l'allemand]. Steyr, Autriche: Ennsthaler.

Ouvrage : Pierre, M., & Gayet, C. (2019). Mes 1 000 ordonnances phytothérapie (BIBLE) (French Edition) (1re éd.). Paris, France : Éditions Leduc.s.

Site Web : EMA, Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) (2015). Assessment report on Epilobium angustifolium L. and/or Epilobium parviflorum Schreb., herba. https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/final-assessment-report-epilobium-angustifolium-l/epilobium-parviflorum-schreb-herba_en.pdf

Site Web : eFlore Epilobium angustifolium L. (s. d.). Tela Botanica. https://www.tela-botanica.org/eflore/?referentiel=bdtfx&module=fiche&action=fiche&num_nom=24043&onglet=synthese

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?