Quoi de neuf à la Compagnie ?
Mon compte
Panier

Les feuilles d’Ortie, très nutritives, sont ce qu'on pourrait appeler une panacée. Elles agissent aussi bien sur la sphère articulaire que digestive, cutanée ou capillaire. Leurs propriétés astringentes et hémostatiques leur confèrent la capacité de stopper ou de diminuer tous les types de saignements. Enfin, l'Ortie permet de favoriser la lactation.

  • Nom commun : Ortie
  • Nom latin : Urtica dioica L.
  • Famille botanique : Urticacées
  • Partie de la plante utilisée : feuilles,
  • Période de récolte : avant la floraison,

Comment l'utiliser ?

En infusion

Verser 3 à 4 cuillères à café rases de feuilles sèches, soit environ 4 g, dans une tasse de 150 mL d'eau chaude. Laisser infuser 10 minutes. Boire 3 à 4 tasses par jour.

En décoction

Verser 1 cuillère à soupe de feuilles sèches par tasse d'eau froide. Faire bouillir 3 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour.

En teinture-mère

Selon les recommandations du produit, diluer 15 à 40 gouttes de teinture-mère dans un verre d'eau. Boire 1 à 3 fois par jour.

En extrait fluide

Selon les recommandations du produit, diluer 1 à 5 mL d'extrait fluide dans un verre d'eau. Boire 1 à 3 fois par jour.

En suc

Diluer 10 mL de suc, soit environ 2 cuillères à soupe, dans un verre d'eau. Boire 2 fois par jour.

En gargarisme

Réaliser une infusion ou une décoction. Laisser refroidir et utiliser la préparation en gargarisme.

En gélule

Selon les recommandations du produit, consommer 2 à 6 gélules par jour avec un verre d'eau.

En poudre

Prendre 1 cuillère à café de poudre, soit environ 2,5 g, avec un verre d'eau. Boire 1 à 3 fois par jour.

En cataplasme

Verser 4 cuillères à soupe de poudre dans un peu d'eau chaude. Mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte. Appliquer sur la peau ou les cheveux et laisser reposer 30 minutes avant de rincer abondamment. Renouveler 2 à 3 fois par semaine.

En compresse

Réaliser une décoction avec 2 cuillères à soupe de feuilles sèches pour 50 cL d'eau. Faire bouillir 10 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Laisser refroidir puis imbiber une compresse ou un linge propre de la préparation à appliquer sur la zone touchée.

En lotion

Réaliser une décoction avec 2 cuillères à soupe de feuilles sèches pour 50 cL d'eau. Faire bouillir 10 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Laisser refroidir puis appliquer sur la zone touchée, ou utiliser en eau de rinçage pour les cheveux, 2 à 3 fois par semaine. 

En macérat huileux

Placer dans un bocal la quantité de feuilles sèches souhaitée puis la recouvrir d'huile végétale. Refermer le bocal et laisser macérer pendant au moins 3 semaines. Il est possible de placer le bocal au soleil. Dans ce cas, choisir un verre ambré ou le recouvrir d'un linge. Remuer le bocal de temps en temps puis filtrer en pressant délicatement les feuilles.

En sirop

Infuser 250 g de feuilles fraîches dans 1,5 L d'eau bouillante pendant 12 heures. Filtrer et ajouter au liquide le double de son poids en sucre. Boire 1 cuillère à soupe par jour.

Pourquoi l'utiliser ?

En cas d'Arthrite, Arthrose, Rhumatismes, Crise de goutte, Douleur articulaire
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, compresse, macérat huileux, sirop, suc
  • Plantes souvent associées : Cassis, Genévrier, Gingembre, Reine des prés, Romarin, Pissenlit, Chiendent, Bardane, Tilleul (Aubier)
En cas de Calculs biliaires, Calculs rénaux, Infection urinaire
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, teinture-mère, sirop, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Cassis, Verge d'Or, Aspérule Odorante, Pissenlit, Chiendent, Bruyère, Busserole, Chicorée, Tilleul (Aubier)
En cas d'Asthénie, Fatigue, Anémie
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, suc
  • Plantes souvent associées : Coriandre, Gingembre, Hibiscus, Thym, Romarin, Sarriette, Frêne
En cas d'Allergie respiratoire, Rhinite, Rhume des foins
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction
  • Plantes souvent associées : Cassis, Estragon, Plantain
En cas de Saignement de nez, Saignement
  • Modes d'utilisation recommandés : compresse
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Souci, Vigne Rouge, Arnica
En cas de Règles abondantes, Ménopause
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Achillée Millefeuille, Alchémille, Bourse à Pasteur
En cas de Diabète
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction
  • Plantes souvent associées : Menthe Poivrée, Bourse à Pasteur, Pissenlit, Chiendent, Réglisse, Eucalyptus, Chicorée, Bardane, Prêle, Olivier
En cas d'Aphte, Gingivite
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gargarisme
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Camomille Matricaire, Sauge Officinale, Guimauve, Laurier, Mauve
En cas de Diarrhée
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction
  • Plantes souvent associées : Alchémille, Citronnelle, Origan, Chêne, Salicaire, Myrtiller, Guimauve, Mauve
En cas d'Eczéma, Psoriasis, Urticaire
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, compresse, cataplasme, macérat huileux, lotion
  • Plantes souvent associées : Camomille Matricaire, Hibiscus, Bourrache, Chêne, Fumeterre, Bouleau, Pensée Sauvage, Bardane
En cas d'Acné, Peau grasse
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, compresse, cataplasme, macérat huileux, lotion, extrait fluide
  • Plantes souvent associées : Pensée Sauvage, Bardane
En cas de Pellicules, Chute de cheveux, Cheveux cassants
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, cataplasme, lotion
  • Plantes souvent associées : Bourrache, Sauge Officinale, Argousier
En cas d'Ongles cassants
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction, gélule, poudre, teinture-mère, cataplasme, lotion
  • Plantes souvent associées : Bourrache
En cas d'Allaitement difficile
  • Modes d'utilisation recommandés : infusion, décoction
  • Plantes souvent associées : Carvi, Chardon-Marie, Fenouil, Anis Vert, Cumin, Houblon, Fenugrec,

Propriétés et composants actifs

Propriétés

  • diurétique (flavonoïdes)
  • anti-inflammatoire (flavonoïdes)
  • antirhumatismal (flavonoïdes, vitamine E)
  • tonique
  • hémostatique
  • astringent (tanins)
  • dépuratif
  • hypoglycémiant
  • galactogogue

Composants actifs

  • Minéraux : fer, calcium, potassium, magnésium, silice
  • Vitamines (A, B, C, K)
  • Chlorophylle
  • Flavonoïdes
  • Tanins
  • Acide formique
  • Acides phénoliques
  • Coumarines
  • Histamine

Précautions d'utilisation

  • L'Ortie est contre-indiquée chez les personnes ayant des troubles du coeur ou des reins, avec ou sans formation d'oedème ainsi qu'en cas d'hémochromatose.
  • Il est déconseillé d'utiliser de l'Ortie en cas de traitement anticoagulant de type anti-vitamine K.
  • En cas de terrain allergique, demander un avis médical.
  • La racine d'Ortie est déconseillée en cas de grossesse.

Botanique

De la famille des Urticacées, l'Ortie est une plante annuelle à racine fibreuse pivotante et blanchâtre. La tige dressée atteint jusqu'à 1,5 m de haut et porte de grandes feuilles opposées, stipulées, allongées, pointues et dentées. Feuilles et tiges sont recouvertes de poils urticants. Les petites fleurs verdâtres en grappes s'épanouissent de juin à septembre. Elles sont unisexuées et portées par des pieds différents.

Son nom "dioica" fait référence à la présence de fleurs mâles et femelles sur des pieds différents. Elle possède des feuilles opposées disposées par deux, très caractéristiques puisqu'elles sont particulièrement dentelées. Selon les espèces, elles peuvent être plus ou moins allongées mais ont toutes une forme ovale et un beau vert. L'ortie est munie de 2 types de poils : les uns plutôt "doux", et les autres très piquants et acérés dont la pointe cassante libère un mélange composé entre autre d'acide formique et d'histamine. Selon s'il s'agit de la petite ou de la grande ortie, la plante peut mesurer entre 50 cm et 1 m de haut. Les petites fleurs vertes qu'elles va donner vont produire à maturité des graines brunes.

L'Ortie est retrouvée un peu partout en France et ailleurs. Le climat idéal de cette plante est un climat tempéré, même si l'Ortie peut être retrouvée dans des régions tropicales. À l'échelle mondiale, les principaux pays producteurs se localisent en Amérique du Nord puis en Europe. Elle affectionne les sols humides et riches en azote, et a tendance à pousser proche des habitations.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 3 votes )

Bibliographie

Publication : Joshi, B. C., Mukhija, M., & Kalia, A. N. (2014). Pharmacognostical review of Urtica dioica L. International Journal of Green Pharmacy (IJGP), 8(4). http://dx.doi.org/10.22377/ijgp.v8i4.414

Publication : Roschek, B., Fink, R. C., McMichael, M., & Alberte, R. S. (2009). Nettle extract (Urtica dioica) affects key receptors and enzymes associated with allergic rhinitis. Phytotherapy Research, 23(7), 920‑926. https://doi.org/10.1002/ptr.2763

Publication : Riehemann, K., Behnke, B., & Schulze-Osthoff, K. (1999). Plant extracts from stinging nettle (Urtica dioica), an antirheumatic remedy, inhibit the proinflammatory transcription factor NF-κB. FEBS Letters, 442(1), 89‑94. https://doi.org/10.1016/s0014-5793(98)01622-6

Publication : Dhouibi, R., Affes, H., Ben Salem, M., Hammami, S., Sahnoun, Z., Zeghal, K. M., & Ksouda, K. (2020). Screening of pharmacological uses of Urtica dioica and others benefits. Progress in Biophysics and Molecular Biology, 150, 67‑77. https://doi.org/10.1016/j.pbiomolbio.2019.05.008

Publication : Zouari Bouassida, K., Bardaa, S., Khimiri, M., Rebaii, T., Tounsi, S., Jlaiel, L., & Trigui, M. (2017). Exploring the Urtica dioica Leaves Hemostatic and Wound-Healing Potential. BioMed Research International, 2017, 1‑10. https://doi.org/10.1155/2017/1047523

Publication : Nice, F. J. (2011). Common Herbs and Foods Used as Galactogogues. ICAN : Infant, Child, & Adolescent Nutrition, 3(3), 129‑132. https://doi.org/10.1177/1941406411406118

Publication : Bharti, S. K., Sharma, N. K., Gupta, A. K., Murari, K., & Kumar, A. (2012). Pharmacological actions and potential uses of diverse Galactogogues in Cattle. International Journal of Clinical Pharmacology and Therapeutics, 2(1), 24-28.

Publication : J. Delahaye. Utilisations de l’ortie-Urtica dioïca L.. Sciences pharmaceutiques. 2015. (Thèse). https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01232406

Ouvrage : Corjon, G. (2018). Se soigner par les plantes. Quitin, France : Jean-Paul Gisserot.

Ouvrage : Fleurentin, J., Pelt, J. M., & Hayon, J. C. (2016). Du bon usage des plantes qui soignent. Rennes, France: Ouest-France.

Ouvrage : Pierre, M. (2017). La bible des plantes qui soignent. Vanves, France: Editions du Chêne.

Ouvrage : Valnet, J. (1986b). Phytothérapie: se soigner par les plantes. Paris, France: Maloine S.A.

Ouvrage : Lousse, D., Macé, N., Saint-Béat, C., & Tardif, A. (2017). Le guide familial des plantes médicinales. Paris, France: Mango.

Ouvrage : Lacoste, S., & Lallement, M. (2014). Ma bible de la phytothérapie (SANTE/FORME) (French Edition) (1re éd.). Éditions Leduc.s.

Ouvrage : Fournier, P. V., & Boisvert, C. (2010). Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paris, France: Presses de la Cité.

Ouvrage : Chevallier, A., & Larousse (Firme). (2014). Larousse des plantes médicinales. Paris, France: Larousse.

Ouvrage : Pierre, M., & Gayet, C. (2019). Mes 1 000 ordonnances phytothérapie (BIBLE) (French Edition) (1re éd.). Paris, France : Éditions Leduc.s.

Ouvrage : Luu, C., & Pelt, J. M. (2016). 250 remèdes naturels à faire soi-même. Mens, France: Terre vivante.

Ouvrage : Lieutaghi, P. (1996). Le livre des bonnes herbes. Arles, France: Actes Sud.

Ouvrage : ESCOP Monographs, The Scientific Fondation for Hebal Medicinal Products. (2018). Urticae folium/herba : Nettle Leaf/Herb. escop. https://escop.com/wp-content/uploads/edd/2018/11/Urticae-folium-herba-ESCOP-2018.pdf

Ouvrage : Dubray, M. (2010). Guide des contre-indications des principales plantes médicinales. La Geneytouse, France: L. Souny.

Site Web : EMA, Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC), (2010). Assessment report on Urtica dioica L., Urtica urens L., folium. https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/final-assessment-report-urtica-dioica-l-urtica-urens-l-folium_en.pdf

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?