• Livraison offerte dès 35 € d'achats
  • jusqu'au 19 décembre (Point Relais et Domicile)
  • Offre valable en France Métropolitaine
Mon compte
Panier

La constipation se manifeste par un ralentissement du transit intestinal avec une fréquence de selles inférieure à 3 par semaine et une difficulté à les évacuer. Passagère ou chronique, elle s'accompagne bien souvent de ballonnements, de douleurs ou crampes à l'estomac, de douleurs abdominales et de malaises intestinaux très désagréables. Si boire de l'eau et se masser le ventre sont de bons conseils, de nombreuses autres solutions naturelles s'offrent à nous pour la soulager et encore mieux, prévenir son apparition.

Traitement préventif

Pour s'épargner les désagréments d'une constipation passagère ou chronique, il n'y a rien de tel que d'adopter une alimentation équilibrée et riche en fibres.  Régulation du transit intestinal, mais aussi prévention des risques cardio-vasculaires, soutien aux personnes diabétiques... les bienfaits des fibres sur la santé sont nombreux et à bien des niveaux. Fruits secs, graines ou encore sous forme de poudres à intégrer dans les plats et les boissons ; parmi tous les superaliments offrant une belle teneur en fibres, découvrons ensemble ceux qui peuvent intégrer votre quotidien et ainsi, stimuler un transit paresseux.

Du côté des fruits : les Pruneaux

Remède de grand-mère par excellence, on le sait, le pruneau est riche en fibres et réputé pour son pouvoir laxatif. Comment l'intégrer à mon alimentation ?

1 poignée de pruneaux par jour. À consommer natures en en-cas ou mélangés avec d’autres fruits secs, fruits à coques, dans des desserts, coupés en morceaux ou réhydratés dans des laitages ou encore dans des préparations salées, des plats en sauce ou des pâtisseries.

Du côté des graines : les graines de Chia

Parmi les principaux bienfaits nutritionnels des graines de Chia, une fabuleuse richesse en fibres solubles. 30 à 40 g de fibres composent 100 g de Chia, assez impressionnant ! Une composition très intéressante, car les fibres solubles jouent un rôle clé dans la santé intestinale. C'est leur capacité à absorber l'excès d'eau qui explique leurs bienfaits sur la digestion et la régulation du transit intestinal principalement.

Comment l'intégrer à mon alimentation ? 1 cuillère à soupe par jour.

La graine de Chia s'utilise le plus souvent trempée sous forme de pudding. Au contact d'un liquide, généralement un lait ou un jus, les graines de Chia forment une sorte de gel visqueux appelé mucilage. Elles peuvent également s'utiliser telles quelles ou moulues dans vos préparations chaudes ou froides (salades, tartines, dessert...). De plus, elles peuvent remplacer les œufs dans vos préparations, gâteaux et autres pâtisseries, à raison de 2 cuillères à soupe de graines de Chia pour 30 mL d'eau. Il est généralement recommandé de consommer 15 g de graines de Chia par jour, soit environ une cuillère à soupe.

Du côté des poudres : la poudre de Psyllium

Le psyllium blond que nous proposons correspond aux téguments (enveloppes de graines) réduits en poudre, naturellement très riche en fibres, à près de 80 %. Le psyllium est donc très largement utilisé pour maintenir un intestin en bonne santé en facilitant la digestion et un bon transit. Adieu la constipation ou même la diarrhée, le psyllium régule et favorise un équilibre intestinal. Il peut être recommandé dans le cas du syndrome du côlon irritable.

Comment l'intégrer à mon alimentation ? 1 à 3 cuillères à café bombées de psyllium par jour, soit 5 à 15 g.

Commencer par 1 cuillère et augmenter progressivement selon l'effet recherché. À ajouter dans la boisson de votre choix (eau, jus de fruits, boisson végétale...) et boire immédiatement. À consommer de préférence 30 minutes avant le repas. Peut être utilisé comme agent épaississant dans des soupes, sauces, jus, smoothies, yaourts... La poudre de Psyllium forme un gel au contact de l'eau.

Traitement curatif

L'huile essentielle de Gingembre : le réflexe rapide

Fortement concentrée en carbures monoterpéniques, l'huile essentielle de Gingembre est une tonique digestive puissante qui va stimuler la digestion et accélérer le passage du bol alimentaire.

Pour adultes et enfants de plus de 6 ans : par voie orale, 1 goutte pure dans une cuillère à café d’huile d’olive, avant les repas, pendant 3 jours maximum.

À partir de 3 ans : par voie cutanée, 2 gouttes d'huile essentielle de Gingembre diluées dans 8 gouttes d'huile végétale (au choix), en massage sur le ventre avant les repas pendant 5 à 7 jours.

La synergie d'huiles essentielles : pour une action renforcée

Les huiles essentielles sélectionnées dans notre synergie en complément de l'huile essentielle de Gingembre vont avoir une action plus complète en agissant à différents niveaux. L'huile essentielle d'Estragon va favoriser les sécrétions des organes digestifs, la Bergamote boostera le transit et la Coriandre Graines se chargera d'évacuer les gaz.

Le mélange

  • 30 gouttes d'huile essentielle d'Estragon
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Bergamote
  • 15 gouttes d'huile essentielle de Coriandre Graines
  • 15 gouttes d'huile essentielle de Gingembre

Mode d'utilisation

  • Ingérez 2 gouttes de cette synergie, 3 fois par jour dans une cuillère à café d'huile d'olive ou de miel avant le repas, renouvelez pendant 5 à 7 jours. 
  • Vous pouvez aussi l'utiliser par voie cutanée en diluant cette synergie à 50% dans de l'huile végétale (50% de cette synergie d'huiles essentielles et 50% d'huile végétale d'Argan). Massez-vous matin et soir le bas du dos avec 8 à 10 gouttes de ce mélange pendant 5 à 7 jours.

Avant d'utiliser cette synergie anti-constipation, consultez les précautions d'emploi spécifiques à cette synergie

Du côté des huiles végétales : l'Amande Douce

Très peu utilisée par voie orale, l’huile végétale d’Amande Douce est néanmoins très efficace pour lutter contre certains troubles digestifs. Grâce à ses propriétés laxatives et antiseptiques intestinales, elle agit sur l’acidité gastrique et la constipation.

Conseil d'application : par voie orale, une cuillère à café chaque matin d'huile végétale d'Amande douce jusqu'à amélioration.

Huile(s) essentielle(s) complémentaire(s) : les huiles essentielles de Gingembre, Estragon, Coriandre graines peuvent être efficaces en cas de constipation.

Du côté des macérats de bourgeons : l'Airelle

Le macérat de bourgeons d'Airelle contribue à la régulation intestinale : il soutient le côlon fatigué et aide en cas de diarrhées ou de constipation chronique. Cette action régulatrice bi-phasique permet de rétablir l'équilibre, en agissant dans un sens comme dans l'autre, selon le besoin.

Adultes et adolescents : : 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau, 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.

Enfants de + 3 ans : 1 goutte par jour pour 10 kilos. Commencer par 1 goutte et augmenter progressivement.

Du côté des plantes sèches : la Mauve

La Mauve est une plante qui a aussi la particularité de régulariser les troubles digestifs, aussi bien en cas de constipation que de diarrhée. Parmi d'autres plantes médicinales aux vertus laxatives comme la Guimauve, elle fait figure de référence contre la constipation.

Modes d'utilisation recommandésinfusion, gélule, poudre, teinture-mère, extrait fluide

Plantes souvent associéesBourrache, Rose, Souci, Guimauve, Pissenlit, Olivier, Bourdaine

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 1170 votes )

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Depuis ses débuts, l'entreprise a toujours été composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. Aujourd'hui encore, notre équipe pluridisciplinaire travaille à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits . Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?