Originaire de Perse, le Noyer est réputé pour être très exigeant, et surtout solitaire. En effet, il empêche la croissance d'autres plantes aux alentours à cause de ses feuilles qui contiennent de la juglone. Le macérat de bourgeons est un grand régénérateur du système digestif ! Il restaure la flore intestinale, et a une grande action sur le pancréas et la rate notamment. Le macérat de bourgeons de Noyer sera très adapté aux situations de diarrhées, d'acné et de diabète. Nom latin : Juglans regia. Partie utilisée : Bourgeons frais

Pour quels problèmes l'utiliser ?

  • Système cutané ++++ : Abcès, Acné, Allergie cutanée, Dermatite, Dermatose, Eczéma, Eczéma sec, Furoncle, Impétigo, Mycose, Psoriasis, Verrue

  • Système digestif ++++ : Acidité gastrique, Aérophagie, Ballonnements, Cirrhose, Diarrhée, Dysenterie, Pancréatite

  • Système métabolique ++++ : Diabète, Intoxication

  • Système sanguin et lymphatique +++ : Ulcère variqueux, Anémie, Artérite, Hémorroïdes

  • Système uro-génital +++ : Cystite, Infection urinaire, Urétrite

  • Système immunitaire et respiratoire +++ : Allergie, Bronchite, Herpès, Immunité, Sinusite, Trachéite

  • Système ostéo-articulaire +++ : Arthrose, Polyarthrite chronique évolutive

Comment l'utiliser seul ?

Adultes et adolescents : 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau, 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.

Enfants de + de 3 ans : 1 goutte par jour pour 10 kilos. Commencer par 1 goutte et augmenter progressivement.

Utilisations en synergies

    Acné

    Le Noyer est intéressant pour agir à la source de l'acné. Il peut être complété par l'action des macérats de bourgeons d'Orme afin de drainer la peau, et de Cassis pour tonifier les émonctoires et purifier la peau.

    Eczéma

    Le Noyer peut être utilisé en association avec le macérat de bourgeons de Cassis, anti-inflammatoire et anti-histaminique, et le macérat de bourgeons d'Orme pour drainer et purifier la peau. Ce dernier est plutôt spécifique de l'eczéma suintant.

    Eczéma sec

    Le Noyer vient à nouveau s'associer au macérat de bourgeons de Cassis pour ses propriétés anti-inflammatoire et anti-histaminique, et cette fois-ci au macérat de bourgeons de Cèdre pour drainer la peau, dans le cas d'un eczéma sec.

    Psoriasis

    Le Noyer peut être associé au Cassis pour son action anti-inflammatoire, ainsi qu'au Cèdre pour ses propriétés de draineur, revitalisant cutané mais également pour son action sur les processus auto-immuns.

    Urticaire

    Le trio de macérats de bourgeons de Noyer, Cassis et Orme peut être utilisé dans le cas d'un urticaire. Ils permettent tous les trois de drainer la peau, en plus d'apporter des propriétés spécifiques.

    Allergie cutanée

    Le Cassis est indispensable dans les allergies cutanées. Il peut être utilisé avec l'Orme pour détoxifier la peau, et le Noyer qui grâce à son action sur la flore intestinale permet d'agir en amont, sur la réaction immunitaire.

    Couperose

    Le Noyer est intéressant pour son action dépurative du foie et du sang. Il s'associe à des macérats de bourgeons circulatoires, plus spécifiques de la couperose : le Ginkgo Biloba et le Marronnier.

    Diabète

    Le Noyer peut être utilisé en association avec le Myrtillier en cas de diabète, à l'action hypoglycémiante, mais également protectrice des petits vaisseaux sanguins.

    Diarrhée

    Le Noyer est particulièrement intéressant dans les diarrhées des suites de prises d'antibiotiques, afin de rééquilibrer la flore intestinale. Il peut être associé avec l'Airelle, aux effets similaires.

    Immunité

    Pour stimuler l'immunité, le Noyer peut être utilisé avec le macérat de bourgeons de Cassis. Ils sont tous les deux très complémentaires puisqu'ils agissent à différents niveaux : sur le microbiote intestinal et sur les surrénales.

    Hémorroïdes

    Le Noyer agit sur les hémorroïdes liées à des troubles digestifs. Il peut être associé à des macérats de bourgeons fluidifiants sanguins, décongestionnants et anti-inflammatoires tels que le Marronnier, le Sorbier ou l'Aulne Glutineux en dernier recours.

Propriétés principales

  • rééquilibrant intestinal : le macérat de bourgeons de Noyer contribue à restaurer la flore intestinale. Cette propriété explique la grande majorité de ses bienfaits. En effet, un dérèglement intestinal peut être la source de nombreux désagréments. Le microbiote intestinal joue un rôle dans les fonctions digestives bien sûr, mais également métaboliques, immunitaires ou encore neurologiques. En favorisant le développement de bonnes bactéries, la macérat de bourgeons de Noyer a donc une action positive sur les maladies d'origine auto-immune ou inflammatoire.

  • dépuratif : en plus de son action sur les intestins, le Noyer agit sur d'autres organes tels que le foie, qu'il va drainer. Un foie surchargé peut être à l'origine d'un sang trop chargé en toxines, et causer des troubles de la circulation. Le macérat de bourgeons de Noyer ne va donc pas directement améliorer la circulation sanguine, mais va en améliorer la qualité. Son action nettoyante du sang et du foie va se répercuter sur la peau également, dernier système d'élimination, reflétant quelques fois l'état affaibli d'autres organes. Ainsi, pour son action sur l'intestin et le foie, le Noyer est intéressant à utiliser en cure de fond, ou une fois par an.

  • antiviral, immunostimulant, antibactérien : par son action sur le microbiote intestinal, le Noyer permet d'améliorer les défenses immunitaires. Son activité est quelques fois qualifiée d'eubiotique mais il agirait contre certains pathogènes, notamment bactéries et levures, en plus de dynamiser l'organisme et de le rendre plus résistant. Il est donc particulièrement intéressant en cas d'infection hivernale.

  • anti-inflammatoire : le Noyer exerce une action anti-inflammatoire à plusieurs niveaux : chronique, articulaire, cardio-vasculaire, respiratoire, gynécologique et dermatologique. C'est entre autre son action sur le microbiote intestinal qui lui confère cette propriété. En effet, un dérèglement intestinal peut être à l'origine de la production de substances pro-inflammatoires. Le Noyer n'est donc pas anti-inflammatoire à proprement parler mais permet de limiter les problèmes qui en découlent. Il est donc particulièrement intéressant dans les pathologies auto-immunes et certaines inflammations chroniques.

  • hypoglycémiant : Le macérat de bourgeons de Noyer va venir régénérer et réguler l'action du pancréas. Il normalise ainsi les enzymes et la sécrétion d'insuline. Il permet d'agir sur l'hyperglycémie, et peut être indiqué dans différents types de diabète.

Précautions d'emploi

  • Le macérat de bourgeons de Noyer est un complément alimentaire à base de plantes. Il ne se substitue pas à une alimentation variée et à un mode de vie sain. Il est important de le tenir hors de portée des enfants et de ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Il faut adapter les dosages pour les jeunes enfants.
  • Le macérat de bourgeons de Noyer est autorisé à toute la famille, sauf aux bébés de moins de 3 ans et aux femmes enceintes.
  • Utiliser à faible dose en cas de constipation.
  • À conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.

A quoi ressemble un bon Macérat de bourgeons de Noyer ?

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Juglans regia L.
  • Famille botanique : Juglandacées
  • Partie distillée : bourgeons frais
Composition
  • Composition : Alcool* 32 %, Eau, Glycérine végétale*, Extrait de bourgeons de Noyer (Juglans regia L.)*.
Caractéristiques organoleptiques
  • Aspect : liquide - trouble possible
  • Couleur : brun rougeâtre
  • Odeur : caractéristique, légèrement alcoolisée.
  • Goût : légèrement fruité, alcoolisé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 473 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Piterà di Clima, F., & Nicoletti, M. (2018). Précis de gemmothérapie - Fondements scientifiques de la Méristémothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Boistard, S. (2016). Gemmothérapie - Les bourgeons au service de la santé - Guide pratique et familial. Éditions de Terran.

Ouvrage : Andrianne, P. (2011). Traité de gemmothérapie : La thérapeutique par les bourgeons. Éditions Amyris.

Ouvrage : Halfon, R. (2011). La gemmothérapie - La santé par les bourgeons. Éditions Dangles.

Ouvrage : Ledoux, F., & Guéniot, G. (2014). La phytembryothérapie : L'embryon de la gemmothérapie. Éditions Amyris.

Ouvrage : Pineau, L. (2019). Le grand livre de la gemmothérapie. Leduc.s Éditions.

À propos de ces conseils

Cet article a été rédigé et mis à jour par Théophane de la Charie et l'équipe de la Compagnie des Sens. Depuis ses débuts, l'entreprise est composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.