Le bruxisme correspond à des mouvements inconscients des mâchoires, provoquant des grincements ou un serrage des dents. Il peut survenir le jour, on parle alors de bruxisme de l’éveil, ou la nuit, on parle alors de bruxisme du sommeil. Dans tous les cas, cela peut provoquer une usure prématurée des dents, de tensions et douleurs musculaires voire de maux de tête. Il n’existe pas de traitement pour stopper le bruxisme. Souvent associé au stress et à l’anxiété, l’usage d’huiles essentielles peut néanmoins être intéressant pour favoriser la détente et la relaxation, bien qu’elles ne puissent pas agir directement contre le bruxisme. Pour limiter les complications au niveau des dents, il est souvent conseillé de porter une plaque occlusale, c’est-à-dire une gouttière.

Bruxisme : cause et symptômes

Le bruxisme est caractérisé par des mouvements involontaires des mâchoires. Il en existe deux types :

  • Le bruxisme de l’éveil, ou bruxisme diurne, survient pendant la journée. C’est la forme de bruxisme la plus fréquente. Il est associé à un serrement ou des mouvements latéraux des dents.
  • Le bruxisme du sommeil, ou bruxisme nocturne, survient pendant la nuit. Il est associé à un grincement et/ou serrement des dents. Moins fréquent, il est néanmoins plus compliqué à prendre en charge puisqu’il survient lorsqu’on est inconscient.

Le bruxisme n’est pas un problème grave, mais il est préférable de l’identifier assez tôt pour éviter toute complication. Cela peut en effet générer une abrasion en surface puis en profondeur des dents, et des tensions au niveau de la mâchoire, de la nuque, des épaules ou de la tête. Dans les cas les plus graves, cela peut provoquer une fracture des dents. Les enfants sont généralement les plus touchés, certainement dû à l’apparition des dents permanentes, puis le risque décroît avec l’âge. En moyenne, 10 % des adultes français sont touchés par le bruxisme du sommeil.

L’origine du bruxisme n’a pas encore clairement été identifiée. Elle serait très probablement multifactorielle, et essentiellement de nature psychologique. Le stress et l’anxiété sont souvent cités comme facteurs de risque, bien que ça n’ait jamais été clairement prouvé. Il n’existe pas de méthode fiable pour diagnostiquer le bruxisme. Cela repose en général sur un questionnaire, une constatation de l’usure des dents, dans certains cas un enregistrement des muscles masticateurs, etc. Il n’existe pas non plus de traitement. Il est toutefois conseillé de porter une gouttière pour protéger les dents, ou d’agir au niveau comportemental (biofeedback, hypnose, relaxation, etc.)

Dans quel cas les huiles essentielles sont-elles utiles contre le bruxisme ?

Il n’existe pas de traitement contre le bruxisme, et les huiles essentielles ne font malheureusement pas exception : elles ne vont pas à elles seules stopper le bruxisme. Il est toutefois possible de limiter les dégâts du bruxisme, et d'agir sur les causes ou les symptômes. Pour ce qui est des causes, et si le bruxisme est lié à des phénomènes physiologiques comme le stress et l’anxiété, les huiles essentielles peuvent alors être efficaces. Pour ce qui est des symptômes, elles doivent être utilisées en complément d'une gouttière pour protéger les dents.

Ce sont les huiles essentielles riches en esters, aldéhydes terpéniques et monoterpénols qui sont les plus efficaces au niveau nerveux, pour leurs effets relaxant, sédatif, et calmant. Les esters et monoterpénols sont par ailleurs reconnus pour être peu toxiques, sauf quelques exceptions, et les huiles essentielles qui en contiennent sont généralement bien tolérées par les enfants. Les huiles essentielles riches en aldéhydes terpéniques (citrals et citronellal majoritairement) doivent quant à elles être utilisées avec un peu plus de précautions, car elles peuvent présenter un risque irritant voire dermocaustique.

Le réflexe rapide : l'huile essentielle de Petit Grain Bigarade

Pourquoi est-elle efficace ?

L’huile essentielle de Petit Grain Bigarade est une référence dans la famille des huiles essentielles anti-stress. Elle contient les deux principales familles moléculaires calmantes du système nerveux :

  • un ester : l’acétate de linalyle présent entre 40 et 60 %
  • deux monoterpénols : le linalol, présent entre 15 et 30 %, et l’α-terpinéol, présent entre 3 et 7 %

Ces 3 molécules présentes en majorité dans l’huile essentielle expliquent donc quasiment à elles seules les effets thérapeutiques du Petit Grain Bigarade, à savoir calmant, sédatif, antalgique et antispasmodique. Ce dernier est utile dans la plupart des pathologies nerveuses, et peut avoir un intérêt majeur pour limiter les contractions de la mâchoire et autres grincements de dents provoqués par le bruxisme. Son odeur doit toutefois être appréciée par son utilisateur pour provoquer l’effet recherché, odeur qui n’est pas sans rappeler celle de la fleur d’Oranger puisque le Petit Grain Bigarade provient des feuilles de l’Oranger amer. C’est enfin une huile essentielle très douce, très bien tolérée par les utilisateurs les plus sensibles comme les enfants, souvent touchés par le bruxisme.

Comment l'utiliser ?

Chez les adultes et enfants à partir de 3 ans
  • Par voie cutanée, diluer 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale, en application sur le plexus solaire, la face interne des poignets et/ou la plante des pieds.
  • En diffusion, verser le nombre de gouttes indiqué sur la notice du diffuseur et diffuser pendant 15 minutes avant le coucher.

Synergie complète pour adultes

L'huile essentielle de Petit Grain Bigarade peut être très efficace à elle seule pour limiter le bruxisme, mais il peut être intéressant de l’associer avec d'autres huiles essentielles en synergie. Cela permet de créer un mélange plus complet et polyvalent, combinant de nombreuses propriétés et de nombreuses molécules actives au sein d'un même flacon prêt à l'emploi.

Le mélange

Pour agir contre le bruxisme, prenez votre flacon vide, et ajoutez :

  • 90 gouttes d'huile essentielle de Petit Grain Bigarade
  • 30 gouttes d'huile essentielle d'Ylang Ylang Complète
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Lemongrass

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Modes d'utilisation

Par voie cutanée, appliquer 1 goutte du mélange sur le plexus solaire et 1 goutte sur la face interne de chaque poignet. Renouveler l'opération 2 à 3 fois par jour selon les besoins, et juste avant le coucher. En cas d'utilisation prolongée ou pour les peaux sensibles, diluer dans une huile végétale.

En diffusion, verser le nombre de gouttes indiqué sur la notice du diffuseur et diffuser pendant 15 minutes avant le coucher.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes, les enfants de + de 6 ans.
NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • Les personnes épileptiques et asthmatiques doivent demander un avis médical avant utilisation.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Synergie complète pour enfants (de + de 3 ans)

L'huile essentielle de Petit Grain Bigarade peut être très efficace à elle seule pour limiter le bruxisme chez les enfants, mais il peut être intéressant de l’associer avec d'autres huiles essentielles en synergie. Cela permet de créer un mélange plus complet et polyvalent, combinant de nombreuses propriétés et de nombreuses molécules actives au sein d'un même flacon prêt à l'emploi.

Le mélange

Pour agir contre le bruxisme, prenez votre flacon vide, et ajoutez :

  • 90 gouttes d'huile essentielle de Petit Grain Bigarade
  • 30 gouttes d'huile essentielle d'Ylang Ylang Complète
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Lavande Vraie

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Mode d'utilisation

Par voie cutanée, appliquer 1 goutte du mélange sur le plexus solaire et 1 goutte sur la face interne de chaque poignet. Renouveler l'opération 2 à 3 fois par jour selon les besoins, et juste avant le coucher. En cas d'utilisation prolongée ou pour les peaux sensibles, diluer dans une huile végétale à hauteur de 30 % (2 à 3 gouttes d’huile végétale pour 1 goutte du mélange d’huiles essentielles).

En diffusion, verser le nombre de gouttes indiqué sur la notice du diffuseur et diffuser pendant 15 minutes avant le coucher.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les enfants de + de 3 ans.
NON. Les femmes enceintes de - de 3 mois, les enfants de - de 3 ans.

De manière générale, n'oubliez pas que les huiles essentielles sont INTERDITES dans les 3 premiers mois de grossesse. Plus de précisions : les huiles essentielles pour les enfants et les huiles essentielles pour les femmes enceintes et allaitantes

Précautions particulières

  • Un avis médical est nécessaire pour les personnes asthmatiques et épileptiques.
  • Ne pas utiliser en cas de forte hypotension.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi ces huiles essentielles dans les différentes synergies ?

  • L’huile essentielle d’Ylang Ylang Complète agit à plusieurs niveaux pour calmer le stress et l’anxiété pouvant mener au bruxisme. Elle est d’une part active au niveau cardiaque, elle est hypotensive, et permet donc de diminuer le rythme cardiaque, et agit d’autre part sur le système nerveux central par un effet calmant. Elle est riche en esters, qui représentent environ 20 % de sa composition, pouvant expliquer ces effets : de l’acétate de benzyle, de l’acétate de géranyle, du salicylate de benzyle, du benzote de benzyle, ou encore du benzoate de méthyle.

  • L’huile essentielle de Lemongrass n’est peut-être pas la plus courante des huiles essentielles calmantes, et pourtant son odeur de bonbon citronné pourrait en ravir plus d’un. Sa richesse en citrals en fait une huile essentielle particulièrement sédative, permettant de favoriser le sommeil entre autre. Ces molécules ont toutefois pour désavantage de la rendre dermocaustique à l’état pur, raison pour laquelle seuls les adultes peuvent l’utiliser en application cutanée.

  • On ne présente plus l’huile essentielle de Lavande Vraie : une pléthore de publications scientifiques permettent de prouver son effet relaxant, généralement en utilisation cutanée ou en inhalation. Sa composition principale rappelle celle de l’huile essentielle de Petit Grain Bigarade, à savoir la présence en forte concentration d’acétate de linalyle (25 à 46 %) et de linalol (20 à 45 %). On comprend mieux leur effet commun sur le système nerveux. On peut néanmoins difficilement les confondre puisqu’elles sont très différentes, en premier lieu au niveau de leur odeur, d’où l’importance des nombreuses autres molécules minoritaires de ces deux huiles essentielles.

Autres approches naturelles

Les plantes en phytothérapie

De nombreuses plantes possèdent des vertus calmantes et relaxantes, et sont utilisées en tisanes ou compléments alimentaires (gélules, teintures-mères, etc.) pour lutter contre le stress et l’anxiété. Elles peuvent donc potentiellement aider à agir contre le bruxisme également. On parle ici de Passiflore, Aubépine, Eschscholtzia, Mélisse, Verveine ou encore bractées de Tilleul par exemple.

Le macérat de bourgeons de Figuier

Le bruxisme étant un problème généralement chronique, l’utilisation de macérat de bourgeon parait tout à fait pertinente, en complément ou non d’autres thérapies naturelles mais surtout en complément de la gouttière occlusale. Parmi les nombreux macérats de bourgeons disponibles sur le marché, le plus réputé pour son effet régulateur du système nerveux est sans surprise le macérat de bourgeons de Figuier, extrait phare des personnes stressées. Il s’utilise à raison de 5 à 15 gouttes par jour diluées dans un verre d’eau, 15 minutes avant le repas. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 10 votes )

Bibliographie

Publication : D’Incau, E., Morisset, D., Moussier, C., Raymond, J.-C., Rispal, C., & Sous, M. (2008). Le bruxisme : les questions. . . des réponses. TITANE, 5(3), 41‑53. https://www.researchgate.net/profile/Dincau-Emmanuel/publication/278917381_Le_bruxisme_les_questionsdes_reponses/links/5587c63708aeb0cdade0d8a9/Le-bruxisme-les-questionsdes-reponses.pdf

Publication : Shetty, S., Pitti, V., Satish Babu, C. L., Surendra Kumar, G. P., & Deepthi, B. C. (2010). Bruxism : A Literature Review. The Journal of Indian Prosthodontic Society, 10(3), 141‑148. https://doi.org/10.1007/s13191-011-0041-5

Ouvrage : Couic Marinier, F., Briquet, L. (2021). Aromathérapsy. Terre vivante.

À propos de ces conseils

Cet article a été rédigé et mis à jour par Théophane de la Charie et l'équipe de la Compagnie des Sens. Depuis ses débuts, l'entreprise est composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.