L’angoisse nocturne peut aussi bien être décrite comme de l’anxiété nocturne, empêchant l’endormissement et provoquant des ruminations, ou comme une crise d’angoisse nocturne, voire une crise de panique, provoquant un réveil brutal accompagné de transpiration, palpitations cardiaques, ou difficultés à respirer, avec dans certains cas la sensation d’être sur le point de mourir. En plus de vivre un moment désagréable, les personnes souffrant d’angoisse nocturne passent de mauvaise nuit et peuvent à terme ressentir de la fatigue par manque de sommeil ou de nuit réparatrice. Bien que la cause exacte des angoisses nocturnes ne soit pas toujours connue, certaines huiles essentielles aux propriétés calmantes et antispasmodiques peuvent aider à trouver le sommeil plus facilement. Dans les cas les plus graves néanmoins, elles ne remplaceront pas une prise en charge médical.

Cet article a été mis à jour le 03/10/2022

Angoisse nocturne : causes et symptômes

Les angoisses nocturnes peuvent se manifester à différents moments, mais apparaissent généralement inopinément, sans qu’il soit possible de les prévenir. Deux principaux types d’angoisse nocturne sont généralement décrites :

  • L’angoisse au moment d’aller se coucher : elle se rapproche plus d’une anxiété, elle provoque des ruminations et empêche l’endormissement. La personne se tourne et se retourne dans son lit sans trouver le sommeil
  • La crise d’angoisse nocturne : elle provoque un réveil brutal, caractérisé par une peur ou un malaise intense, et qui s’accompagne bien souvent de sueur, de palpitations cardiaques, d’une sensation d’oppression ou de difficultés à respirer. Dans les cas les plus graves, elle peut provoquer une crise de panique, avec la sensation d’être sur le point de mourir. Elles surviennent en général 1 à 3h après l’endormissement et durent en moyenne 2 à 8 minutes.

Dans les deux cas, l’angoisse nocturne impacte fortement la qualité du sommeil. Contrairement aux terreurs nocturnes qui ne laissent aucun souvenir de la crise au réveil, l’angoisse nocturne est plus marquante et les individus qui la subissent s’en souviennent au réveil.

Bien que toutes les causes de l’angoisse nocturne n’aient pas été identifiées à ce jour, il est tout de même intéressant de chercher : elle peut par exemple être liée à un évènement de la vie qui provoque des ruminations (problèmes de couple, de santé, de travail, etc.), un trauma plus ancien, certains médicaments, l’apnée du sommeil, etc. Selon les cas, cela pourra donc nécessiter un accompagnement spécifique.

Pourquoi utiliser les huiles essentielles en cas d'angoisse nocturne ?

De nombreuses huiles essentielles présentent des effets bénéfiques sur le système nerveux, en vue d’apporter un effet calmant, relaxant et sédatif. C’est le cas des huiles essentielles riches en alcools et esters monoterpéniques qui seront à privilégier pour calmer les angoisses nocturnes. Elles peuvent s’utiliser de plusieurs manières : soit en diffusion, soit par inhalation, soit par voie cutanée. L’intérêt de ces 3 voies d’utilisation est de profiter de l’effet des molécules aromatiques sur le système limbique, siège du plaisir et des émotions. La voie cutanée présente quant à elle un double avantage : celui de profiter des effets des huiles essentielles par pénétration dans la circulation sanguine, mais également en olfaction ou inhalation.

Les huiles essentielles présentent enfin le grand avantage de n’avoir aucun effet secondaire lorsqu’elles sont bien utilisées, contrairement à certains traitements anxiolytiques. Dans les cas les plus graves d’angoisse nocturne toutefois, la consultation d’un professionnel de santé mentale doit être envisagée pour être accompagné et éviter les problèmes qui en découlent (insomnie, fatigue, etc.).

Le réflexe rapide : l'huile essentielle de Camomille Romaine

Pourquoi est-elle efficace ?

L’huile essentielle de Camomille Romaine est particulièrement riche en esters. Cette famille de molécules est largement impliquée dans les effets calmants et relaxants des huiles essentielles. La composition de la Camomille Romaine est pour moitié représentée par ces fameux esters, avec notamment de l’angélate d’isobutyle, de l’angélate de 2-méthylbutyle, de l’angélate de méthylallyle ou encore de l’angélate d'isoamyle. Les esters ont par ailleurs une action antispasmodique, permettant le relâchement des contractions musculaires, favorisant ainsi l’état de détente. Pour toutes ces raisons, la Camomille Romaine est la plante de référence pour les problèmes d’insomnie, mais également les troubles nerveux pouvant résulter d’une insomnie, comme c’est le cas des angoisses nocturnes. En cas d’angoisse nocturne au cours de la nuit enfin, provoquant un réveil brutal et un état d’alerte, la Camomille Romaine peut aider à retrouver un état plus serein, d’une part pour ses propriétés, et d’autre part en créant un rituel de relaxation.

Elle est enfin très souple d’utilisation et peut être utilisée par presque tout le monde. Il s’agit néanmoins d’une huile essentielle : elle ne doit donc pas être utilisée par les femmes enceintes de moins de 3 mois et les bébés de moins de 3 mois.

Comment l'utiliser ?

Chez les adultes et enfants à partir de 3 ans
  • En inhalation, plusieurs choix sont possibles selon les préférences :
    • Respirer directement au-dessus du flacon.
    • Déposer quelques gouttes sur la mèche d’un inhalateur ou un mouchoir, à respirer dès que l’envie se fait sentir, même en pleine nuit.
    • Déposer 1 goutte au coin supérieur de l’oreiller, ou sur un mouchoir placé sur la table de nuit pour une diffusion plus douce.
  • En diffusion, diffuser dans la chambre, 10 minutes avant l’heure du coucher.
  • Par voie cutanée, diluer 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale, en application sur le plexus solaire, la face interne des poignets et/ou la plante des pieds.
Il est enfin possible de cumuler la voie cutanée et l'inhalation, en cas de besoin seulement et selon les ressentis de chacun.
Chez les enfants et bébés à partir de 3 mois
  • En inhalation, déposer 1 goutte au coin supérieur de l’oreiller, ou sur un mouchoir placé sur la table de nuit pour une diffusion plus douce.
  • En diffusion, diffuser dans la chambre, 10 minutes avant l’heure du coucher.
  • Par voie cutanée, diluer 1 goutte dans 9 gouttes d’huile végétale, en massage sur le plexus solaire et/ou la plante des pieds.

Synergie complète

L'huile essentielle de Camomille Romaine peut être très efficace à elle seule pour calmer l'angoisse nocturne, mais il peut être intéressant de la combiner avec d'autres huiles essentielles en synergie. Cela permet de créer un mélange plus complet et polyvalent, combinant de nombreuses propriétés et de nombreuses molécules actives au sein d'un même flacon prêt à l'emploi.

Le mélange

Pour calmer une angoisse nocturne, prenez votre flacon vide de 10 mL, et ajoutez :

  • 5 gouttes d'huile essentielle d'Ylang Ylang Complète
  • 15 gouttes d'huile essentielle de Camomille Romaine
  • 5 gouttes d'huile essentielle d'Orange Douce
  • 5 gouttes d'huile essentielle de Verveine Exotique
  • 100 gouttes (5 mL) d'huile végétale d'Argan

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Mode d'utilisation

Appliquez 3 gouttes du mélange dans le creux des poignets et 3 gouttes sur le plexus solaire.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes et adolescents, les enfants de + de 6 ans.
NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • Cette synergie est déconseillée chez les personnes ayant une tension mal équilibrée. à proscrire en cas de problèmes cardiovasculaires.
  • Un avis médical est nécessaire pour les personnes asthmatiques et épileptiques.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi cette synergie ?

  • L’huile essentielle d’Ylang Ylang contient elle aussi des esters, notamment de l’acétate de géranyle entre 1 et 12 % ce qui en fait une huile essentielle calmante, à l’odeur différente de celle de la Camomille Romaine, plus exotique. L’intérêt de l’Ylang Ylang dans cette synergie est surtout son effet régulateur cardiaque, particulièrement utile lorsque l’angoisse nocturne provoque des palpitations ou des pics de tension.
  • L’huile essentielle d’Orange Douce permet d’une part d’apporter son parfum fruité et zesté dans cette synergie. Elle est par ailleurs anxiolytique et favorise le sommeil, pour les angoisses nocturnes qui empêche l’endormissement. Elle contient en grande majorité du limonène (93 à 96 % !), une molécule connue pour être antivirale, antalgique et stimulante digestive, mais qui est aussi et surtout anxiolytique et sédative. Ainsi, elle complète la présence d’esters apportés par les autres huiles essentielles.
  • L’huile essentielle de Verveine Exotique est très riche en citrals, puisqu’elle en contient 63 à 78 %. En plus de lui procurer son odeur si caractéristique, légèrement citronnée, ces aldéhydes terpéniques possèdent des propriétés calmantes remarquables, et surtout générales : il a été observé un effet antihypertensif secondaire à l’action des citrals.
  • L’huile végétale d’Argan est enfin présente pour rendre le mélange plus souple d’utilisation. C’est un support de dilution parfaitement adapté puisqu’il permet d’une part une diffusion douce des huiles essentielles à travers la barrière cutanée, et d’autre part d’éviter tout risque d’irritation, notamment lié à la présence de citrals dans l’huile essentielle de Verveine Exotique.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )

Bibliographie

Publication : Marchand, L. (2008). Le trouble panique avec paniques nocturnes : État des connaissances et examen de l'efficacité de deux modalités d'une thérapie cognitivo-comportementale. Thèse. Université du Québec à Montréal.

Ouvrage : Franchomme, P., Jollois, R., & Pénoël, D. (1990). L'aromathérapie exactement : encyclopédie de l'utilisation thérapeutique des huiles essentielles : fondements, démonstration, illustration et applications d'une science médicale naturelle. France: R. Jollo

Ouvrage : Millet, F. (2015). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.