L’apnée du sommeil est un trouble respiratoire qui survient pendant la nuit, lors du sommeil. Il correspond à la succession d’arrêts respiratoires partiels ou totaux, dû à l’obstruction des voies respiratoires par les muscles du pharynx. Il existe différents types d’apnées du sommeil, la plus fréquente étant l’apnée obstructive, appelée Syndrome d’Apnées Hypopnées Obstructives du Sommeil (SAHOS). L’apnée du sommeil provoque des ronflements bruyants et quotidiens, et impacte la qualité du sommeil et donc la qualité de vie. Elle peut également augmenter le risque de comorbidités, surtout cardio-vasculaires. Les apnées étant un problème mécanique, elles nécessitent un traitement mécanique, afin d’éviter l’obstruction des voies respiratoires. Les huiles essentielles ne sont malheureusement pas utiles contre les apnées du sommeil. Elles seront toutefois intéressantes pour favoriser la relaxation et un meilleur sommeil en parallèle des traitement conventionnels.

Apnée du sommeil : causes et symptômes

Le syndrome d’apnée du sommeil est un trouble respiratoire nocturne, qui résulte de la répétition d’arrêt respiratoire partiel (hypopnée) ou total (apnée) pendant le sommeil. Il est causé par un collapsus pharyngé : le tonus des muscles dilatateurs du pharynx diminue, provoquant un effondrement de l’espace pharyngé, et empêchant l’air de circuler. L’oxygène ne peut plus rejoindre les poumons, le sang est donc moins oxygéné, ainsi que le cerveau. Ce dernier va réagir et provoquer des « micro-réveils », bruyants et de courte durée, pour activer les muscles dilatateurs du pharynx et reprendre la respiration. Il existe différents types d’apnées du sommeil. Les apnées obstructives représentent 90 % des cas. Le Syndrome d’Apnées Hypopnées Obstructives du Sommeil (SAHOS) se caractérise par un arrêt de la respiration au cours du sommeil d’au moins 10 secondes, répétées au moins 5 fois par heure, tout en conservant les mouvements thoraco-abdominaux. Il provoque entre autres :

  • des ronflements sévères et quotidiens,
  • une sensation de fatigue le matin, et de somnolence dans la journée liées à une mauvaise qualité de sommeil, et surtout à l’absence de sommeil profond,
  • des maux de tête au réveil,
  • des difficultés de concentration.

En plus de ces quelques symptômes annonciateurs, le syndrome de l’apnée du sommeil peut, dans les cas les plus graves et généralement chez les personnes prédisposées, engendrer un risque accru de comorbidités, surtout cardio-vasculaires (hypertension artérielle, infarctus, accident vasculaire cérébral, etc.). Parmi les facteurs de risques, le surpoids et l’obésité se placent en première position, mais le tabagisme peut aussi être impliqué. Le syndrome d’apnée du sommeil peut toucher tout le monde, et ce, dès l’enfance. On estime que 3 à 5 % de la population adulte souffre d’apnée du sommeil, avec une prédominance chez les hommes et une forte prévalence chez les personnes âgées. Toutefois, 7 personnes sur 10 ne sont pas diagnostiquées. Le diagnostic repose en premier lieu sur un interrogatoire par le médecin, puis un examen clinique par enregistrement du sommeil pour confirmer le diagnostic.

Pourquoi les huiles essentielles ne sont pas utiles contre l'apnée du sommeil ?

Le syndrome d’apnée du sommeil étant un problème mécanique, qui entraine un mauvais passage de l’air, il nécessite donc un traitement mécanique pour désobstruer les voies aériennes :

  • Le traitement le plus courant est la ventilation en Pression Positive Continue (PPC). Il s’agit d’un petit appareil qui envoie continuellement de l’air sous pression dans les voies respiratoires pour empêcher leur obstruction. Il nécessite le port d’un masque pendant toute la nuit.
  • Une orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) peut aussi être utilisée, c’est-à-dire une prothèse de la bouche ayant pour rôle d’augmenter l’écart entre le pharynx et la base de la bouche.
  • D’autres thérapies sont également envisageables telles que la thérapie de la position, la rééducation linguale, etc.

Les huiles essentielles ne permettant pas de désobstruer mécaniquement les voies aériennes, elles ne sont donc malheureusement d’aucune utilité contre l’apnée du sommeil, et ne permettent pas de remplacer les différents traitements cités ci-dessus. Elles peuvent toutefois être utilisées en parallèle de ces traitements, notamment pour favoriser le sommeil profond en cas de besoin.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.6 ( 8 votes )

Bibliographie

Publication : Casse, J.-P. (2014). Le syndrome d’apnées du sommeil de l’adulte et sa prise en charge (Thèse). U.F.R. des Sciences Pharmaceutiques. https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01153890/document

Site Web : ThemeMunk, T. E. B. (2017, 10 mars). L’apnée du sommeil. Alliance Apnées du Sommeil. https://www.allianceapnees.org/lapnee-du-sommeil/lapnee-du-sommeil/

À propos de ces conseils

Cet article a été rédigé et mis à jour par Théophane de la Charie et l'équipe de la Compagnie des Sens. Depuis ses débuts, l'entreprise est composée d'une équipe d'experts (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) et la pluralité des profils qui se sont succédés a permis de construire une base de connaissances qui s'enrichit continuellement. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.