L’huile végétale de Jojoba ou encore or liquide des Incas, est obtenue par pression à froid à partir des graines de l’arbrisseau du Jojoba. Originaire d’Amérique du Sud mais aussi du Mexique et de Californie, le Jojoba est la seule plante connue aujourd’hui à produire des cérides. Composée à 60 % de ces derniers, cette huile végétale présente ainsi une texture unique cireuse et veloutée. Appliquée sur le corps seule, en synergie avec d’autres huiles ou encore intégrée dans des produits, cette cire végétale à l’odeur douce hydrate et revitalise la peau. Proche du sébum humain, elle pénètre parfaitement la peau en l’assouplissant et la protégeant sans obstruer ses pores.

Cet article a été mis à jour le 03/10/2023

Craquez pour la Compagnie

Jojoba
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 5.3€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
Pépins de Figue de...
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 13€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

Propriétés et bienfaits

L’huile végétale de Jojoba a une composition particulière qui lui confère de nombreuses propriétés pour divers soins sur le corps :

  • Hydratante : Du fait de sa composition particulière en acides gras, l’huile de jojoba est identique à 25% du sébum humainElle pénètre ainsi de manière remarquable la peau du corps et l’hydrate.

  • Non-occlusive et non comédogène : du fait de sa composition naturellement proche de celle de la peau, cette huile n’obstrue pas les pores de la peau. De plus, cette huile est non comédogène. Caractérisée en effet par un indice de comedogénicité nul, elle est ainsi utilisable, par exemple, dans des soins anti-acné.

  • Nourrissante : les acides gras dont les omégas 9 sont présents en concentration importante dans l’huile de Jojoba. L’acide eicosanoïque composant l’huile à une teneur comprise entre 65 et 80 % est un exemple d’oméga 9. Il entre dans la composition des membranes cellulaires dont celle du film hydrolipidique qui est alors renouvelé et renforcé. L’huile contient aussi des insaponifiables et principes actifs. Parmi ces derniers, la vitamine E stimule le métabolisme des cellules épidermiques. Elle améliore en effet la microcirculation et ainsi l’apport en nutriments des cellules.

  • Régulatrice de sébum : l’huile de Jojoba régule la production de sébum qui n’est ainsi pas produit en excès. La formation de boutons d’acné est ainsi réduite. Cette propriété est permise par les acides eicosanoïque et érucique appartenant à la famille des omégas 9.

  • Régulatrice de pH : le pH de la peau est variable. Selon sa valeur, les microorganismes à la surface de cette dernière ne sont pas les mêmes. Un pH basique caractérise une peau grasse davantage sensible à l’acné. Au contraire, une peau sèche présente un pH plus acide. L’huile de Jojoba régule ce pH en diminuant celui des peaux grasses et augmentant celui des peaux acides. Elle est ainsi applicable sur tout type de peau.

  • Assouplissante : les molécules de vitamines C activent le métabolisme du collagène et de l’élastine. Ces deux protéines composent la matrice extracellulaire. Elles confèrent à la peau souplesse et élasticité.

  • Stabilisatrice : Riche en alcaloïdes, en saponines et stéroïdes, l’huile de Jojoba dissout la membrane cireuse des baciles qui ne franchissent ainsi plus la barrière cutanée de la peau. Cette huile est donc utilisée dans de nombreux produits cosmétiques afin d’en améliorer naturellement la stabilité microbienne.

Contre la peau grasse (acnéique & mixte)

En utilisation seule

Etant non comédogène, l’huile végétale de Jojoba est adaptée pour les peaux grasses. Grâce à sa propriété séborégulatrice, elle diminue le pH basique de la peau grasse et ainsi la sécrétion de sébum. De plus, ayant une composition proche du sébum humain, elle pénètre parfaitement la peau sans laisser de surplus.

Conseil d’application : Appliquer et masser quelques gouttes d’huile de Jojoba, matin et soir, tous les jours.

Contre l’acné

Une sécrétion trop importante de sébum provoqué par l’action des hormones androgènes est à l’origine de l’acné. La peau acnéique se caractérise par un pH basique qui favorise la prolifération de bactéries. L’huile de Jojoba, séborégulatrice et régulatrice de pH, diminue la basicité de la peau et agit ainsi contre l’acné. Elle nourrit en parallèle le film hydrolipidique et apaise l’inflammation cutanée affectant les peaux atteintes d’acné.

Ingrédients et recette :

En synergie complète pour adulte et adolescents, dans un flacon, ajouter :

  • 35 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 35 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 50 gouttes d’huile essentielle de Lavande Fine
  • 120 gouttes d’huile végétale de Jojoba

Fermer le flacon et homogénéiser.

Conseils d’utilisation :

Appliquer sur les boutons inflammés et masser délicatement du bout des doigts. Utiliser la synergie 10 à 15 jours, renouveler si besoin.

Pourquoi ces huiles ?

L’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné est anti-inflammatoire. Elle est indispensable dans un soin lutant contre l’acné. En effet, les boutons d’acné sont des affections inflammatoires de la peau. De plus, elle est aussi dotée d’une propriété antalgique et d’une antibactérienne. Ces deux dernières renforcent respectivement les actions des huiles essentielles de Lavande Fine et de Tea Tree présentes dans la synergie.

Riche en terpinèn-4-ol, bactéricide, l’huile essentielle de Tea Tree est une spécialiste des problèmes d’acné. Cette molécule est aussi immunostimulante. L’action du système immunitaire est ainsi renforcée et l’organisme est plus efficace pour lutter contre la bactérie responsable de l’acné.

Enfin, l’huile essentielle de Lavande Fine est cicatrisante et régénératrice cutanée. Elle est également antiseptique et complète ainsi l’action de l’huile essentielle de Tea Tree.

Précautions d’utilisation :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte de moins de trois mois et allaitante ainsi que chez les bébés de moins de 6 ans. Demander un avis médical pour les personnes asthmatiques ou épileptiques. Réaliser un test allergique avant toute utilisation.

En fluide protecteur

L’huile de Jojoba peut être incorporée dans un soin cosmétique afin de protéger les peaux mixtes et grasses.

Ingrédients et recette :

Dans un bol, fouetter :

Une fois le mélange crémeux, verser à l’aide d’un entonnoir dans un flacon pompe en plastique.

Ne pas conserver plus de 4 semaines et réserver au réfrigérateur.

Source recette inspirée de : Kaibeck, J. (s. d.-a). Adoptez la slow cosmétique, page 137

Conseils d’utilisation :

Appliquer une petite quantité du gel sur une huile hydratante en soin de jour ou à la place de celle-ci si la peau est très grasse.

Pourquoi ces huiles ?

L’Aloe Vera est connu pour ses propriétés hydratantes. Elle est dotée d’une grande capacité de rétention d’eau et est riche en éléments nutritifs.

L’hydrolat de Lavande est efficace sur les peaux grasses.

Pour la peau déshydratée et sensible

Les peaux déshydratées et sensibles sont causées par un dérèglement de la production de sébum qui provoque une fragilité du film hydrolipidique. Démangeaisons voire desquamations peuvent être les conséquences d’une peau sèche. De composition proche du sébum humain, l’huile végétale de Jojoba pénètre la peau sèche, l’hydrate et la revitalise.

En huile hydratante

Ingrédients et recette :

Dans un flacon de 100 mL, verser :

Fermer le flacon et homogénéiser.

Source recette inspirée de : Kaibeck, J. (s. d.-a). Adoptez la slow cosmétique, page 127

Conseils d’utilisation :

Après la douche, masser avec les paumes l’ensemble du corps avec quelques gouttes du mélange.

Se conserve 6 mois environ à l’abri de la chaleur, de l’air et de la lumière.

Pourquoi ces huiles ?

L’huile végétale de Noyaux d’Abricot pénètre parfaitement la peau sans laisser d’aspect gras. Sa composition en acides gras particulière lui confère la particularité d’être très douce et applicable sur les peaux les plus sensibles.

Riche en linalol et acétate de linalyle, l’huile essentielle de Lavande Vraie est calmante et cicatrisante. Elle aide à diminuer les démangeaisons liées à la sécheresse de la peau et stimule la régénérescence du film hydrolipidique.

Précautions d’utilisation :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte de moins de trois mois et allaitante ainsi que chez les bébés de moins de 3 mois. Demander un avis médical pour les personnes asthmatiques ou épileptiques. Réaliser un test allergique avant toute utilisation.

En baume protecteur

Les peaux sèches sont davantage sensibles au froid durant les périodes hivernales. Les protéger est indispensable afin de ne pas aggraver leur état.

Ingrédients et recette :

Dans un bain marie ou une casserole, faire fondre à feu très doux :

Dans un autre récipient au bain marie, faire chauffer doucement :

Avec un thermomètre de cuisine, mesurer la température des deux mélanges. Lorsqu’ils atteignent tous les deux 65°C, retirer du feu. Ajouter progressivement la phase aqueuse à celle lipidique tout en mélangeant. Ajouter enfin une petite pointe de couteau de Maïzena.

Mélanger constamment au fouet jusqu’à obtenir une crème épaisse. Verser dans un pot en verre et laisser poser 24h au réfrigérateur.

Source recette inspirée de : Kaibeck, J. (s. d.-a). Adoptez la slow cosmétique, page 136

Conseils d’utilisation :

Utiliser le baume en chauffant une noisette dans les mains. Appliquer sur la peau. Conserver le baume 3 semaines.

Pourquoi ces ingrédients ?

Le beurre de Karité hydrate la peau grâce à sa capacité à franchir facilement la barrière cutanée. Il contient des esters résineux qui assouplissent la peau pour la rendre moins sensible aux agressions extérieures.

Capable de retenir l’eau dans les cellules et riches éléments nutritifs, le gel d’Aloe Vera est largement utilisé dans de nombreux produits cosmétiques pour ses propriétés hydratante et nourrissante.

Enfin, l’hydrolat de Rose de Damas est apaisant. Il permet de calmer les démangeaisons affectant souvent les peaux sèches.

En sérum anti-rougeurs

Les peaux sensibles sont victimes de l’apparition de rougeurs favorisée par le froid et les changements brutaux de température. Les capillaires présents sous l’épiderme sont en effet fragilisés par ces facteurs externes, se rétractent et deviennent apparents. La peau est alors atteinte de couperose. L’huile de Jojoba, en synergie avec d’autres huiles, permet de protéger la peau et d’agir sur la microcirculation afin de limiter les causes et conséquences de la couperose.

Ingrédients et recette :

Dans un flacon de 30 mL, verser :

Fermer le flacon et homogénéiser.

Source recette inspirée de : Kaibeck, J. (s. d.-a). Adoptez la slow cosmétique, page 166

Conseils d’utilisation :

Appliquer 3 gouttes du mélange matin et soir sur les zones marquées par la couperose et masser doucement du bout des doigts.

Pourquoi ces huiles ?

L’huile végétale de Calophylle protège les capillaires. Elle en limite les problèmes de circulation. Elle est donc très efficace en cas de rougeurs provoquées par une couperose par exemple.

Contenant du faradiol, le macérat huileux de Calendula est doté de propriétés anti-inflammatoires et soulage ainsi les inflammations cutanées.

L’huile essentielle d’Hélichryse Italienne contient des italidiones. Ces molécules confèrent à l’huile un pouvoir cicatrisant. De plus, cette huile se compose entre autres d’alpha-pinène agit sur la microcirculation et est ainsi efficace contre les rougeurs.

L’huile essentielle de Cyprès est également anti-inflammatoire grâce aux carbures monoterpéniques.

Enfin, l’huile essentielle de Camomille Romaine est celle la plus riche en esters monoterpéniques, molécules anti-inflammatoires. Cette huile soulage ainsi des démangeaisons dues aux réactions cutanées et apaise les peaux sèches et sensibles.

Précautions d’utilisation :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte de moins de 3 mois et chez l’enfant de moins de 3 mois.

Demander un avis médical avant utilisation pour les personnes asthmatiques et épileptiques.

Faire un test allergique dans le creux du bras pendant 24h afin de contrôler s’il n’y a pas éruption cutanée.

En massage

En utilisation seule

Douce et cireuse, l’huile végétale de Jojoba peut être appliquée sur les peaux sèches ou grasses en massage. Assouplissante et pénétrante, cette huile à l’odeur douce nourrit tous les types de peau pour en redonner souplesse et élasticité.

Conseils d’utilisation : appliquer quelques gouttes sur les zones concernées. Masser.

En synergie

En synergie avec l’huile végétale de Noyaux d’Abricot, l’huile de Jojoba peut être utilisé en massage sur les peaux sèches et sensibles.

Ingrédients et recette :

Dans un flacon de 30 mL, verser :

Fermer le flacon et agiter pour homogénéiser.

Source recette inspirée de : Zahalka. J-P. (2022) Dictionnaire complet des huiles végétales. Dauphin éditions, p245

Conseils d’utilisation :

Appliquer 3 à 4 gouttes de la solution 2 fois par jour après la toilette. Masser en douceur.

Pourquoi ces huiles ?

Particulièrement riches en acides gras insaturés, les huiles végétales d’Amande Douce, de Bourrache et de Germe de blé participent à redonner sa souplesse et son élasticité de la peau. En effet, ces huiles sont riches en acides gras essentiels qui jouent un rôle dans la fabrication des membranes cellulaires de la peau.

L’huile de Jojoba a la particularité d’être hydratante mais non comédogène : elle hydrate sans boucher les pores.

Le macérat huileux de Millepertuis est un excellent cicatrisant et régénérant cutané. Il contient de l’hyperforine et d’hypericine, toutes deux présente dans la partie insaponifiable du macérat. Ces deux molécules inhibent la croissance de nombreuses bactéries Gram-positif.

L’huile essentielle de Géranium a la particularité d’être anti-infectieuse, antifongique et cicatrisante grâce à sa composition en alcools monoterpéniques. Ces molécules sont les alcools les plus anti-infectieux avec un large spectre d’action.

Enfin, le macérat huileux de Carotte est riche en bêta-carotène et présente donc une action protectrice.

Précautions d’utilisation :

L’huile essentielle de Géranium étant irritante, bien respecter les doses indiquer dans la recette afin de limiter les risques d’irritation lors de l’application cutanée. 

Contre l’eczéma

L’eczéma se caractérise par l’apparition de lésions rouges et de fortes démangeaisons. Cette maladie inflammatoire cutanée touche les peaux sensibles et sèches. Riche en acides gras, l’huile végétale de Jojoba nourrit la peau en profondeur et la régule. Connue pour être stabilisante, son ajout dans une recette cosmétique contre une dermatose est apprécié.

Ingrédients et recette :

Recette : Faire fondre à feu doux le beurre de Karité et la cire de Candelilla au bain-marie. Retirer la casserole du feu et ajouter les huiles végétales de Carthame, de Jojoba et le macérat huileux de Calendula. Homogénéiser et une fois le mélange refroidi, ajouter les huiles essentielles. Verser le contenu dans un pot en verre ambré de 100g et placer le mélange au réfrigérateur pendant au moins 2h.

Source : Hébert, E. (2020). Le grand livre des cosmétiques naturels. p.376

Conseils d’utilisation :

Appliquer puis masser le baume sur les zones concernées par l’eczéma 2 à 3 fois par jour.

Pourquoi ces ingrédients ?

Riche en acide oléique et stéarique, le beurre de Karité est connu pour ses propriétés nourrissante et protectrice cutanée.

L’huile végétale de Carthame est adaptée aux peaux fragiles en stimulant la régénération de la peau. Cela est permis par sa composition riche en omégas 6 et 9 ainsi qu’en vitamine E.

Contenant du faradiol, molécule anti-inflammatoire, le macérat huileux de Calendula soulage la peau de ses inflammations.

Composée entre autres d’esters monoterpéniques, l’huile essentielle de Camomille Romaine est également anti-inflammatoire.

L’huile essentielle de Géranium Rosat est également anti-inflammatoire mais aussi antifongique et tonifie la peau. Ces propriétés sont données par les alcools monoterpéniques. Contenant du géraniol, elle est également anti-infectieuse.

Enfin, l’huile essentielle de bois de Hô contient du linalol qui lui confère des propriétés anti-infectieuses mais aussi stimulante et régénérante cutanées.

Précautions d’utilisation :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte de moins de 3 mois et chez les bébés de moins de 3 ans.

Réaliser un test allergique dans le creux du bras pendant 24h. En cas d’observation d’éruption cutanée, ne pas utiliser le baume.

En soin après-rasage

L’huile végétale de Jojoba est idéale en soin après-rasage. D’une part, étant riche en acide eicosanoïque (65 à 80 %), elle nourrit la peau et régénère le film hydrolipidique abimé lors du rasage. D’autre part, elle limite la survenue d’infections dues aux microcoupures lors du rasage. Elle contient en effet de l’acide palmitique qui est un bon actif antimicrobien et nettoyant. Cette huile permet aussi de limiter les démangeaisons post-rasage.

Ingrédients et recette :

En huile après-rasage, dans un flacon de 30 mL, ajouter :

  • 10 mL d’huile végétale de Chanvre
  • 10 mL d’huile végétale de Jojoba
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Lavande Aspic
  • 2 gouttes d’huile essentielle de Myrte Vert

Fermer le flacon et homogénéiser.

Conseils d’utilisation :

Appliquer 2 à 3 gouttes du sérum sur les zones rasées. Masser délicatement en suivant le sens des poils.

Pourquoi ces huiles ?

L’huile végétale de Chanvre est riche en divers acides gras qui nourrissent bien la peau dont le film hydrolipidique a été fragilisé par le rasage.

Dotée de propriétés astringente et anti-inflammatoire, l’huile essentielle de Géranium Rosat est idéale pour soulager et soigner les irritations des poils.

L’huile essentielle de Lavande Aspic possède aussi des propriétés anti-inflammatoires mais aussi antalgiques. Contenant aussi du linalol, cette huile est antibactérienne et antifongique.

Enfin, l’huile essentielle de Myrte Vert est riche en alpha-pinène et eucalyptol. Ces deux molécules confèrent à l’huile des propriétés tonifiantes et antivirales qui renforcent la barrière cutanée.

Précautions d’utilisation :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte de moins de 3 mois et chez les bébés de moins de 6 ans.

Réaliser un test allergique dans le creux du bras pendant 24h. En cas d’observation d’éruption cutanée, ne pas utiliser le baume.

Pour préparer la peau au soleil

L’exposition solaire peut provoquer des coups de soleil sur la peau. Il s’agit de brulures de la peau causées par les rayons UVB. Parmi les cellules composant la peau, les kératinocytes sont particulièrement touchés. Elles représentent 90 % des cellules de l’épiderme et réagissent par une réaction inflammatoire.

D’autres cellules cutanées, les mélanocytes, synthétisent de la mélanine. Ce pigment agit comme un filtre et représente une réponse face au stress oxydatif imposé par le soleil. Sa synthèse peut être stimulée en amont d’une exposition solaire afin de préparer la peau au soleil. Elle peut être également entretenue pour conserver le bronzage.

Certaines huiles végétales comme celle de Jojoba présente la capacité de préparer et entretenir la peau au soleil. Cette dernière, protégée en plus par une protection solaire, est ainsi moins sensible aux coups de soleil.

Ingrédients et recette :

En soin protecteur solaire, dans un flacon de 100 mL, ajouter :

  • 60 mL d’huile végétale de Jojoba
  • 30 mL d’huile végétale de Sésame
  • 2 petites cuillères à soupe de pur jus d’Aloe Vera

Fermer le flacon avec un embout spray.

Source recette inspirée de : Kaibeck, J. (2012). Adoptez la slow cosmétique : Conseils et recettes de beauté pour consommer moins et mieux. Leduc.S Editions, p 142

Conseils d’utilisation :

Agiter avant utilisation et appliquer sur le visage et le corps. Appliquer régulièrement pendant l’exposition.

Pourquoi ces ingrédients ?

Riche en acides gras, mais aussi en insaponifiables, l’huile de Sésame est nourrissante et antioxydante. Elle nourrit ainsi la peau et la protège contre les rayons UV du soleil.

L’Aloe Vera, riche en eau et en éléments nutritifs, rend l’huile plus légère d’une part et plus nourrissante d’autre part.

Précautions d’utilisation :

N’étant pas comparable à un filtre solaire classique, ne pas utiliser ce mélange en cas d’exposition forte. N’est pas recommandé chez les enfants.

Comme parfum

L’huile végétale de Jojoba est une bonne base pour créer un parfum. Les huiles essentielles s’incorporent bien dans cette huile et développent leur parfum. Stabilisatrice, elle améliore la stabilité du parfum.

Ingrédients et recette :

Pour créer son parfum aux huiles essentielles, dans un flacon roll-on de 10 mL, ajouter :

  • 3 gouttes d’huile essentielle d’Encens
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Pin Douglas
  • 8 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Pruche
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’Orange Douce
  • 9 mL d’huile végétale de Jojoba

Boucher le flacon et homogénéiser. Patienter 3 à 4 semaines afin que le parfum arrive à maturité.

Conseils d’utilisation :

Rouler délicatement la bille dur les zones à parfumer.

Pourquoi ces ingrédients ?

Les différentes huiles essentielles donnent la fragrance au produit :

  • Les huiles essentielles d’encens et de Pin Douglas sont la note de fond. Elles servent de fixateur et seront la dernière odeur sentie.

  • Les huiles essentielles de Géranium Rosa et de Pruche sont la note de cœur : plus persistantes que celle de fond

  • L’huile essentielle d’Orange Douce est la note de tête. Il s’agit de la première odeur sentie mais elle s’évapore vite.

Précautions d’utilisation :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte et allaitante et chez les bébés de moins de 6 ans.

Réaliser un test allergique dans le creux du bras pendant 24h. En cas d’observation d’éruption cutanée, ne pas utiliser le baume.

Comme déodorant

L’huile de Jojoba présente une texture unique. Par sa composition en cires, elle est cireuse et velouté. Son incorporation dans un déodorant naturel maison procure à ce dernier une texture plus crémeuse et douce. De plus, il améliore la stabilité de ce produit.

Ingrédients et recette :

Pour fabriquer un déodorant maison :

Faire fondre l’huile de Coco, le beurre de Karité et la cire d’abeille au bain-marie. Ajouter l’huile végétale de Jojoba. Verser dans un bol et ajouter le bicarbonate de soude et la Maïzena. Remuer au fouet jusqu’à disparition totale des grumeaux. Puis ajouter les huiles essentielles tout en remuant. Verser dans un roll-on et laisser refroidir.

Source recette inspirée de : Catala, V. Grimoire moderne, 50 recettes naturelles de cosmétiques, produits d’hygiène et d’entretien ménager, page 152

Conseils d’utilisation :

Appliquer une fine couche du déodorant à l’aide du roll-on sous les aisselles nettoyées et séchées.

Pourquoi ces huiles ?

Les huiles essentielles donnent la fragrance au produit mais apportent également des propriétés anti-infectieuse, antibactérienne et antifongique. Elles permettent aussi de réguler la transpiration

Les huiles végétales et le beurre confèrent avec la cire, le bicarbonate et la maïzena, la texture au déodorant. De plus, l’huile de Coco est antibactérienne et le bicarbonate de soude neutralise la formation des mauvaises odeurs liées à la transpiration.

Précautions d’utilisation :

Ne pas utiliser chez la femme enceinte et chez les bébés de moins de 3 ans.

Réaliser un test allergique dans le creux du bras pendant 24h. En cas d’observation d’éruption cutanée, ne pas utiliser le baume.

En savon

Les corps gras comme les huiles végétales apportent différentes propriétés aux savons. L’huile végétale de Jojoba apporte, par sa texture cireuse, de l’onctuosité et un pouvoir moussant au savon. De plus, cette huile hydrate et assouplit la peau grâce à sa composition riche en acides gras.

Ingrédients et recette :

Ingrédients pour un savon aux produits de la ruche :

Verser l’eau dans un récipient en verre. Ajouter la soude dans l’eau et mélanger jusqu’à dissolution. Le port de lunettes, gants et masque est indispensable.

En parallèle, verser l’huile d’olive, celles de Jojoba et de Coco ainsi que la cire et le miel dans un autre récipient.

Porter les deux mélanges à 40-45°C. Ajouter les fleurs de Bach dans le mélange eau-soude. Verser les corps gras dans un autre récipient en verre. Y ajouter le mélange eau-soude-fleurs de Bach. Mixer à l’aide d’un mixeur et observer la prise du mélange. Ajouter alors les huiles essentielles.

Le mélange est prêt à être moulé lorsqu’une trace se forme : soulever le mixeur, observer la trace que laissent les gouttes en tombant sur la surface.

Verser dans les moules. Envelopper de film alimentaire, puis de papier journal et d’une serviette. Laisser reposer 24 à 48h. Démouler les savons avec des gants. Laisser sécher 4 à 6 semaines dans un endroit frais et sec.

Source recette inspirée de : Catala, V. Grimoire moderne, 50 recettes naturelles de cosmétiques, produits d’hygiène et d’entretien ménager, page 127

Pourquoi ces ingrédients ?

L’eau est un composant majeur de la saponification. Sa qualité est ainsi très importante. Privilégier de l’eau distillée ou déminéralisée.

La soude caustique est rajoutée à l’eau pour réaliser la base forte, indispensable à la réaction de saponification.

Les huiles végétales et beurres apportent différentes propriétés au savon comme celles moussantes, structurantes et nourrissantes.

Les huiles essentielles apportent la fragrance au savon mais aussi des propriétés antifongique et anti-infectieuses et les fleurs de Bach de Charme, de Noyer et d’Olivier exaltent les qualités tonifiante, apaisante et purifiante attendues du savon.

Précautions d’utilisation :

Lors de la fabrication du savon, porter un masque, des lunettes et des gants.

Contenant l’huile essentielle de Lavandin, ne pas utiliser le savon chez la femme enceinte de moins de 3 mois et chez les bébés de moins de 3 ans.

Craquez pour la Compagnie

Jojoba
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 5.3€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
Pépins de Figue de...
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 13€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (16 juin) : PROM-1006

Bibliographie

Ouvrage : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales 10 macérâts huileux. DAUPHIN.

Ouvrage : Catala, V. (2021). Grimoire moderne de recettes naturelles. Éditions Jouvence.

Ouvrage : Kaibeck, J. (2012). Adoptez la slow cosmétique (Santé/forme : Conseils et recettes de beauté pour consommer moins et mieux) (French Edition) (LEDUC.S). LEDUC.

Ouvrage : Hébert, E. (2020). Le grand livre des cosmétiques naturels.