On appelle plaque dentaire, l’enduit blanchâtre qui s’accumule sur les dents au cours de la journée. Si elle n’est pas éliminée régulièrement, la plaque dentaire a tendance à se développer, à s’infiltrer au niveau des gencives et à se fixer sur les dents sous forme de tartre. Elle est alors directement impliquée dans l’apparition de caries ou d’affections gingivales et parodontales. Un brossage quotidien et complet avec un détartrage régulier chez le dentiste reste incontournable. Les huiles essentielles sont néanmoins un moyen complémentaire et efficace pour limiter l’accumulation de plaque dentaire tout en contribuant à rétablir l’équilibre naturel de l'éco-système buccal. Certaines sont déjà largement utilisées dans la composition de dentifrices ou de bains de bouche comme la Menthe Poivrée. Par ailleurs, plusieurs études scientifiques confirment l'action de certaines molécules présentes dans les huiles essentielles de Tea Tree, Laurier Noble ou Citron sur des bactéries spécifiques de la plaque dentaire.

Cet article a été mis à jour le 07/12/2022

Plaque dentaire et tartre : causes et conséquences

La plaque dentaire est un enduit (ou biofilm) de couleur blanche qui adhère à l’émail des dents. Elle peut aussi se déposer sur les prothèses, les appareils dentaires et sous les gencives. C’est un mélange qui se forme naturellement dans la bouche, constitué de salive, de résidus alimentaires et de bactéries. Il n’est pas possible d’en empêcher la formation mais il est important d’en limiter l’accumulation. En effet, si la plaque dentaire n’est pas éliminée régulièrement par l’action mécanique du brossage, elle a tendance à s'accumuler, se calcifier et se transformer en tartre qui ne pourra être retiré que par un détartrage en cabinet dentaire. Il peut aussi y avoir une propagation anormale de certaines bactéries du microbiote buccal. L’accumulation de tartre et le développement d’une plaque dentaire « déséquilibrée » vont alors être directement impliqués dans l’apparition de saignements annonciateurs d’affections gingivales et parodontales. Chez les plus jeunes, cela va surtout créer un environnement propice à l'apparition de caries.

L’alimentation joue un rôle très important dans la formation et la composition de la plaque dentaire. Ce sont plus particulièrement les aliments sucrés qui favorisent une pullulation des bactéries responsables de la production d’acides qui vont fragiliser l’émail des dents et les gencives. Parmi les autres facteurs qui contribuent au développement d’une plaque dentaire pathogène, on peut citer la baisse d’immunité ou la sécheresse buccale, elle-même en lien avec différentes causes comme l’âge, la prise de médicaments ou le tabagisme.

Pourquoi et comment utiliser les huiles essentielles ?

Les chirurgiens-dentistes insistent beaucoup sur le brossage des dents. Cependant, pour être efficace, celui-ci doit être complet et quotidien. L’action mécanique d'un bon brossage, associée à l’utilisation de fil dentaire ou de brossettes interdentaires permet en effet d’éliminer jusqu’à 95% de la plaque dentaire. Le brossage des dents reste donc incontournable mais il est malheureusement encore trop souvent négligé. C’est pourquoi les huiles essentielles vont être très utiles, notamment par leur action sur ces bactéries pathogènes qui peuvent proliférer au niveau de la plaque dentaire. Les huiles essentielles vont ainsi contribuer à une bonne prévention contre les caries et l'excès de tartre. Le choix se portera sur des huiles essentielles qui ont aussi un parfum agréable pour ajouter une sensation d’haleine fraîche naturelle et donner davantage envie de prendre soin de ses dents.

Les connaissances actuelles sont de plus en plus précises sur la composition du microbiote buccal et les différentes bactéries qui cohabitent spécifiquement dans la plaque dentaire. Parmi elles, ce sont notamment le Streptococcus mutans et des Lactobacilles qui favoriseraient l’apparition de caries par la décomposition des sucres en acides. Des champignons microscopiques et d’autres bactéries anaérobies seraient quant à elles davantage impliquées dans le développement des gingivites et parodontites. Grâce à leur pouvoir anti-infectieux à large spectre, plusieurs huiles essentielles vont donc pouvoir aider à limiter leur développement. Et, contrairement à certains bains de bouche antiseptiques, elles vont contribuer à rétablir l’équilibre naturel de la cavité buccale.

Pour limiter la plaque dentaire et la formation de tartre, les huiles essentielles sont le plus souvent conseillées en bains de bouche après le brossage des dents. Compte tenu des difficultés pour les enfants à faire des gargarismes, avec un risque d'avaler trop d'huiles essentielles, il sera préférable pour eux de les utiliser diluées et de les ajouter au dentifrice. La fréquence d’utilisation, quotidienne ou hebdomadaire, dépendra de chacun car la quantité de plaque dentaire peut être très variable d’une personne à l’autre. Dans tous les cas, comme il s'agit de soins réguliers dans la bouche, il vaudra toujours mieux éviter les huiles essentielles trop irritantes pour la muqueuse buccale et tenir compte des recommandations suivantes :

  • Réserver leur utilisation pure, pour des usages ponctuels chez l’adulte.
  • En bain de bouche, utilisées pures ou diluées dans une huile végétale, les huiles essentielles ne sont pas miscibles dans l'eau. Il est donc important de bien faire un gargarisme de quelques secondes pour l'émulsionner dans la bouche.
  • Se limiter à des petites quantités d’huiles essentielles (quelques gouttes seulement) sur des supports (huile végétale, dentifrice, dispersant…) car la muqueuse de la bouche est plus sensible et certaines études confirment qu'elles sont même plus efficaces diluées dans cette indication.
  • En cas d'usage régulier, faire des cures de 3 semaines maximum et observer une semaine d’arrêt avant de commencer une autre cure. Eviter d’utiliser toujours la même huile essentielle. Changer régulièrement en s’inspirant de la liste des « huiles essentielles alternatives » présentées ci-dessous.
  • Ne pas les utiliser chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans en bains de bouche car les huiles essentielles sont contre-indiquées par voie orale. Préférer les hydrolats aromatiques qui sont une alternative efficace et facile d’emploi.

Le reflexe rapide : l'huile essentielle de Menthe Poivrée

Pourquoi est-elle efficace ?

Ce n’est pas un hasard si la plupart des dentifrices et des bains de bouches sont aromatisés « à la menthe ». Qu’il s’agisse de la Menthe Poivrée ou de la Menthe des Champs, les deux plantes sont particulièrement riches en menthol, cette molécule au parfum si caractéristique. Le menthol présent dans l'huile essentielle de Menthe Poivrée est avant tout connu pour son action anesthésiante locale sur les maux de tête par stimulation spécifique de récepteurs au froid. C'est ce même « effet froid » qui donne cette sensation d’haleine fraîche et saine si agréable dans les soins bucco-dentaires.

Le menthol est par ailleurs actif sur de nombreux germes comme les bactéries de la plaque dentaire ou le Candida albicans qui peut proliférer dans la bouche. L'huile essentielle de Menthe Poivrée contient également de la menthone (de 13% à 28%). Cette cétone lui confère des propriétés cicatrisantes complémentaires qui vont contribuer à régénérer la muqueuse buccale et les gencives en cas de lésions.

La présence de cétone et de menthol en fortes concentrations, obligent néanmoins à l'utiliser avec précaution. L'usage en bain de bouche présente certes moins de risques que la voie orale mais il faudra tenir compte de ses contre-indications, surtout en cas d’utilisation régulière. Elle est donc réservée à l’adulte et aux adolescents plus de douze ans. Pour les enfants, et seulement à partir de 6 ans, il sera préférable d’utiliser la synergie complète ou l’essence de Citron.

Si vous n’avez que de l'huile essentielle de Menthe des Champs chez vous, elle pourra remplacer la Menthe poivrée dans cette indication. Cependant, il est impotant de ne pas la confondre avec la Menthe Verte. Cette dernière doit son parfum de « chlorophylle » à la présence de carvone, une autre cétone, mais elle ne contient pas de menthol. Elle est par ailleurs contre-indiquée par voie orale, plus délicate d’emploi et jamais utilisée pour les problèmes bucco-dentaires.

Comment l'utiliser ?

Pour les adultes et adolescents
  • Pour un usage ponctuel. Déposer une seule goutte d’huile essentielle directement sur le dentifrice avant le brossage.
  • Pour un usage régulier. En bain de bouche, préparer un mélange à 20 % (60 gouttes d'huile essentielle de Menthe Poivrée dans 8mL d'huile végétale alimentaire, (de préférence l'HV de Sésame). Après le brossage des dents, mettre 3 à 5 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche  avant de recracher. Pour les plus pressés, il est possible de déposer 1 à 2 gouttes du mélange directement sur le dentifrice avant le brossage. En cas d'usage quotidien, il est recommandé de faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation avant de recommencer. Alterner si possible avec une autre huile essentielle.

Synergie pour bains de bouche

L'huile essentielle de Menthe Poivrée est très efficace pour limiter le développement de la plaque dentaire et du tartre. Il est néanmoins intéressant de l’associer avec d'autres huiles essentielles dans une synergie. Cela permet d’avoir un mélange plus complet, utilisable à partir de 6 ans et combinant de nombreuses propriétés au sein d'un même produit prêt à l'emploi.

Le mélange

Prenez votre flacon vide de 10ml et ajoutez :

  • 20 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Citron
  • 8 mL d'huile végétale de Sésame

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Modes d'utilisation

Mettre 3 à 5 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Après le brossage des dents, faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche avant de recracher.

Pour les personnes sensibles, la quantité d’huiles essentielles pourra être réduite de moitié.

Surtout chez les enfants, il est possible de déposer 1 à 2 gouttes du mélange directement sur le dentifrice avant le brossage.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes et les enfants de + de 6 ans.

NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • En cas d'usage régulier, faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation. Alterner si possible avec d'autres huiles essentielles ou des hydrolats aromatiques.
  • Demander un avis médical pour les personnes épileptiques, asthmatiques, hypertendues, déficientes en enzyme G6PD, ayant des troubles de la coagulation ou prenant un traitement anticoagulant, en cas de problèmes hépato-biliaires.
  • Certaines huiles essentielles contiennent des molécules œstrogène-like et hépatotoxique.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi cette synergie ?

  • Les huiles essentielles contenues dans cette synergie sont toutes reconnues pour leur utilité en hygiène bucco-dentaire. L’huile essentielle de Tea Tree est celle qui a le spectre anti-infectieux le plus large mais, compte tenu de son goût désagréable, il est intéressant de l’associer aux huiles essentielles de Menthe Poivrée et de Citron, également anti-infectieuses tout en ayant un parfum agréable. Le choix des huiles essentielles du mélange s’appuie aussi sur les résultats d’une étude démontrant l’action spécifique de certaines molécules présentes dans le Tea Tree (gamma-terpinène et para-cymène) et le Citron (gamma-terpinène) contre les bactéries de la plaque dentaire.
  • L’huile végétale de Sésame a fait l’objet de plusieurs publications scientifiques qui ont notamment mis en avant ses bienfaits en cas de gingivites. Elle serait même aussi efficace que la chlorhexidine, cet ingrédient de médicaments largement prescrits en bains de bouche comme antiseptique dans les affections bucco-dentaires. D’après ces études, après 10 jours d'utilisation en bain de bouche, l'huile végétale de Sésame limiterait le développement de la plaque dentaire et du nombre de bactéries qui la composent. Toutes ces propriétés en font une huile végétale de choix en complément des huiles essentielles sélectionnées. Elle est d'ailleurs utilisée en cas d'aphte, mais aussi de problèmes gastro-intestinaux.

Huiles essentielles alternatives

L'huile essentielle de Citron

Pourquoi est-elle efficace ?

Souvent conseillée en cas de mauvaise haleine pour sa saveur fruitée, l'huile essentielle de Citron fait partie des huiles essentielles les plus utilisées en hygiène buccale. Sa composition riche en monoterpènes et en citrals lui confère des propriétés à la fois antibactériennes et antimycosiques. D’après des recherches récentes, c’est le gamma-terpinène qui serait plus particulièrement actif sur les bactéries de la plaque dentaire. On attribue également à l’essence de Citron des effets sur le blanchiment des dents. Facile d’emploi en bains de bouche ou directement sur le dentifrice, l'essence de Citron présente moins de contre-indications que la Menthe Poivrée et sera plus adaptée aux enfants. Elle est cependant très riche en limonène, un composant biochimique allergène. Pour limiter l’apparition d’une sensibilisation, on évitera donc un usage trop prolongé et on veillera à la conserver à l’abri de la chaleur car le risque de développer une allergie serait plus élevé avec une huile oxydée.

D’après les conclusions d’une étude de 2020, un autre agrume, la Bergamote, s’est avéré particulièrement efficace sur des germes spécifiques de la plaque dentaire. Cette nouvelle huile essentielle prometteuse en hygiène bucco-dentaire peut donc être intéressante à découvrir en alternative au Citron, mais reste réservée à l'adulte.

Comment l'utiliser ?
  • Adultes et adolescents. En bain de bouche, préparer un mélange à 30% d'huile essentielle de Citron dans une huile végétale alimentaire, de préférence l'huile végétale de Sésame (3 mL ou 90 gouttes d’HE, dans 7mL d’HV). Après le brossage des dents, mettre 3 à 5 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche avant de recracher. En cas d'usage quotidien, il est recommandé de faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation avant de recommencer. Alterner si possible avec une autre huile essentielle. la muqueuse buccal. En usage ponctuel, pour les plus pressés, déposer une goutte d’huile essentielle directement sur le dentifrice avant le brossage.
  • Enfants de plus de 6 ans. En application avec le dentifrice. Préparer un mélange à 10 % d'huile essentielle de Citron dans une huile végétale alimentaire, de préférence l'huile végétale de Sésame (1 mL ou 30 gouttes d’HE, dans 9 mL d’HV). Déposer 2 gouttes du mélange directement sur le dentifrice avant le brossage. En cas d'usage régulier, faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation. Alterner si possible avec d'autres huiles essentielles ou des hydrolats aromatiques.

L'huile essentielle de Laurier Noble

Pourquoi est-elle efficace ?

Très polyvalente, l’huile essentielle de Laurier Noble est elle aussi incontournable en hygiène bucco-dentaire. Par sa composition riche en molécules anti-infectieuses, alpha et bêta pinènes, linalol, eugénol et 1-8 cinéole elle va agir directement sur les bactéries présentes dans la plaque dentaire mais aussi sur les autres germes présents dans la bouche comme le Candida albicans. On l’utilise donc aussi en cas d’aphtes, de muguet buccal ou de gingivites.

Cette huile essentielle est par ailleurs très appréciée pour ses propriétés antalgiques et antinévralgiques. Elle contient du méthyleugénol qui, comme l’eugénol présent dans l’huile essentielle de Clou de Girofle, est connu pour inhiber certains récepteurs de la douleur. L’huile essentielle de Laurier Noble sera donc plus particulièrement recommandée en cas d’excès de plaque dentaire déjà associé à des atteintes gingivales infectieuses et/ou douloureuses.

Comment l'utiliser ?
  • Adultes et adolescents. En bain de bouche, préparer un mélange à 20% d'huile essentielle de Laurier Noble dans une huile végétale alimentaire, de préférence l'huile végétale de Sésame (2 mL ou 60 gouttes d’HE, dans 8mL d’HV). Après le brossage des dents, mettre 3 à 5 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche avant de recracher. En cas d'usage quotidien, il est recommandé de faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation avant de recommencer. Alterner si possible avec une autre huile essentielle. En usage ponctuel, pour les plus pressés, déposer une goutte d’huile essentielle directement sur le dentifrice avant le brossage.

L'huile essentielle de Tea Tree

Pourquoi est-elle efficace ?

Anti-infectieuse à large spectre, l’huile essentielle de Tea Tree est particulièrement recommandée en cas d’affection buccale. Sa forte concentration en terpinène-4-ol, gamma et alpha-terpinène lui confère des propriétés bactéricides très larges et puissantes, même diluée à 1 %. De plus, la présence d’eucalyptol viendrait renforcer l’action synergique des monoterpènes et des monoterpénols. Certaines études ont également permis de mesurer sa capacité à s’opposer à la croissance de bactéries par une action au niveau de la perméabilité membranaire de ces germes. Dans une étude récente, il a même été démontré que le gamma-terpinène était plus particulièrement actif sur le biofilm qui constitue la plaque dentaire.

Souple d’emploi et bien tolérée, elle est cependant irritante pour la peau et les muqueuses. Elle ne pourra donc être utilisée pure en bain de bouche que ponctuellement d’autant que son goût n’est pas très apprécié. Pour des soins réguliers, il suffira de l'utiliser en mélange, de la diluer et d’alterner régulièrement avec d’autres huiles essentielles.

Comment l'utiliser ?
  • Adultes et adolescents. En bain de bouche, préparer un mélange à 20 % d'huile essentielle de Tea Tree dans une huile végétale alimentaire, de préférence l'huile végétale de Nigelle (2 mL ou 30 gouttes d’HE, dans 8mL d’HV). Après le brossage des dents, mettre 3 à 5 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche avant de recracher. En cas d'usage quotidien, il est recommandé de faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation avant de recommencer. Alterner si possible avec une autre huile essentielle. En usage ponctuel, pour les plus pressés, déposer une goutte d’huile essentielle directement sur le dentifrice avant le brossage.
  • Enfants de plus de 6 ans. En application avec le dentifrice. Préparer un mélange à 5% d'huile essentielle de Tea Tree dans une huile végétale alimentaire, de préférence l'huile végétale de Nigelle (0,5 mL ou 15 gouttes d’HE, dans 9,5 mL d’HV). Déposer 2 gouttes du mélange directement sur le dentifrice avant le brossage. En cas d'usage régulier, faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation. Alterner si possible avec d'autres huiles essentielles ou des hydrolats aromatiques.

Autres soins bucco-dentaires naturels

Les hydrolats aromatiques

Il existe plusieurs hydrolats aromatiques aux propriétés antiseptiques et analgésiques qui peuvent être intéressants à utiliser en hygiène bucco-dentaire. Efficaces et faciles d’emploi ce sont des alternatives idéales pour les personnes sensibles ou celles qui ne peuvent pas utiliser les huiles essentielles. Comme les huiles essentielles de cet article, l'hydrolat de Laurier Noble, l'hydrolat de Menthe Poivrée et l'hydrolat de Tea Tree, contribuent eux aussi à rééquilibrer la flore buccale. Les hydrolats ont l'avantage de pouvoir être avalés sans présenter autant de risques que les huiles essentielles.

Seuls ou associés, ils sont utilisés en bains de bouche, purs ou dilués dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour. Comme ils doivent être conservés au réfrigérateur, leur fraîcheur sera un atout supplémentaire en hygiène bucco-dentaire.

L'oil pulling : bains de bouche à l'huile de Sésame ou de Coco

L'oil pulling (ou Gandouch) est une pratique ayurvédique (médecine traditionnelle indienne) qui consiste à réaliser un bain de bouche avec une cuillère à soupe d’huile végétale chaque matin, dès le réveil, pendant 10 à 20 minutes (sous la douche pour gagner du temps !).

  • L’huile végétale de Coco est ainsi connue pour diminuer la formation de la plaque dentaire. Etant donné qu’elle est sous forme solide à température ambiante, il est préférable de la liquéfier au bain-marie avant de réaliser le bain de bouche. Son action serait due à l'acide laurique, aussi appelé acide dodécanoïque, qui est antimicrobien et luttre contre le tartre.
  • L’huile végétale de sésame sélectionnée dans la recette du mélange peut aussi être utilisée seule pour réaliser ce genre de bains de bouche. Des publications scientifiques montrent qu’après 10 jours de bain de bouche à l'huile de sésame, non seulement la plaque dentaire a diminuée mais le nombre de bactéries présentes a également diminué.
Le bicarbonate de soude
Le bicarbonate de soude est souvent utilisé pour lutter contre la mauvaise haleine et soulager les petits problèmes bucco-dentaires même si son goût n’est pas très agréable. Pour en faire un bain de bouche, il suffit d’ajouter ½ cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 29 votes )

Bibliographie

Publication : Peedikayil, F., Sreenivasan, P., & Narayanan, A. (2015). Effect of coconut oil in plaque related gingivitis - A preliminary report. Nigerian Medical Journal, 56(2), 143. https://doi.org/10.4103/0300-1652.153406

Publication : Asokan, S., Emmadi, P., & Chamundeswari, R. (2009). Effect of oil pulling on plaque induced gingivitis: A randomized, controlled, triple-blind study. Indian Journal of Dental Research, 20(1), 47.

Publication : Hur, M., Park, J., Maddock-Jennings, W., Kim, D. O., & Lee, M. S. (2007). Reduction of mouth malodour and volatile sulphur compounds in intensive care patients using an essential oil mouthwash. Phytotherapy Research, 21(7), 641–643. https://doi.org/10.1002/ptr.2127

Publication : McKay, D. L., & Blumberg, J. B. (2006). A review of the bioactivity and potential health benefits of peppermint tea (Mentha piperita L.). Phytotherapy Research, 20(8), 619–633. https://doi.org/10.1002/ptr.1936

Publication : Li, W., Li, H., Shi, Q., Sun, T., Xie, X., Song, B., & Huang, X. (2016). The dynamics and mechanism of the antimicrobial activity of tea tree oil against bacteria and fungi. Applied Microbiology and Biotechnology, 100(20), 8865–8875. https://doi.org/10.10

Publication : Merghni, A., Marzouki, H., Hentati, H., Aouni, M., & Mastouri, M. (2016). Antibacterial and antibiofilm activities of Laurus nobilis L. essential oil against Staphylococcus aureus strains associated with oral infections. Current Research in Translational Medicine, 64(1), 29–34. https://doi.org/10.1016/j.patbio.2015.10.003

Publication : Miladi, H., Zmantar, T., Kouidhi, B., al Qurashi, Y. M. A., Bakhrouf, A., Chaabouni, Y., Mahdouani, K., & Chaieb, K. (2017). Synergistic effect of eugenol, carvacrol, thymol, p-cymene and γ-terpinene on inhibition of drug resistance and biofilm formation of oral bacteria. Microbial Pathogenesis, 112, 156‑163. https://doi.org/10.1016/j.micpath.2017.09.057

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Ouvrage : Millet, F. (2015). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Baudoux, D. (2017). Aromathérapie. Dunod.

Ouvrage : Faucon, M., & Canac, P. (2018). Traité d'Aromathérapie scientifique et médicale, les hydrolats (1st ed.). Paris: Éd. Sang de la Terre.

Ouvrage : Géa, A., & Banel, P. (2022). Physiologie et huiles essentielles : Comment les huiles essentielles agissent sur les différents systèmes de l’organisme? DUNOD.

Site Web : Gingivite, saignement de gencives et parodontite - symptômes, causes, traitements et prévention. (2021, 14 octobre). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/bouche-dents/gingivite-saignement-gencives-parodontite.html#:%7E:text=La%20gingivite%20est%20l’inflammation,plaque%20dentaire%20et%20de%20tartre

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.