Qu’il s’agisse d’haleine fraiche, de dents blanches ou de soins des gencives, il existe une large gamme de bains de bouches sur le marché. Ils ne permettent certes pas de remplacer le brossage des dents, ni les soins nécessaires chez le dentiste, mais leur usage peut être utile en complément et en prévention dans la plupart des problèmes bucco-dentaires. Compte tenu des risques liés à l’usage trop répété de ces produits (déséquilibre de la flore buccale, coloration des dents, modification du goût, allergie...), les huiles essentielles représentent une alternative naturelle intéressante. À condition de bien les choisir et de respecter certaines précautions d’usage, il est facile de préparer soi-même des bains de bouche avec des huiles essentielles.

Cet article a été mis à jour le 08/12/2023

Pourquoi utiliser des huiles essentielles en bain de bouche ?

En dehors des bains de bouches à visée thérapeutique qui sont sur prescription médicale, il existe une large gamme de bains de bouche en vente libre, destinés à un usage régulier comme produits dits « de confort ». Ils sont généralement utilisés pour l’haleine ou en prévention des problèmes bucco-dentaires sans pouvoir remplacer pour autant un brossage des dents complet et régulier. Leur intérêt est par ailleurs souvent remis en question, surtout en usage prolongé, car ils finissent par perturber la flore buccale.

À condition de bien les choisir et de les utiliser correctement, les huiles essentielles représentent une alternative naturelle intéressante. Grâce à leurs propriétés anti-infectieuses, anti-inflammatoires, antalgiques ou encore cicatrisantes, elles ont en effet de nombreux atouts dans ce domaine, d’autant que plusieurs études scientifiques confirment leur effet à la fois assainissant et équilibrant de la flore buccale. Certaines ont même un parfum agréable qui apporte une sensation d’haleine fraîche bienvenue.

Précautions générales

Comme il s'agit souvent de soins réguliers et que la muqueuse de la bouche est une zone où l’absorption des principes actifs d’une huile essentielle se fait très rapidement, il est important de tenir compte de certaines recommandations générales avant d’utiliser des huiles essentielles en bains de bouche :

  • Leur utilisation est déconseillée chez les enfants de moins de 6 ans qui ont du mal à faire un gargarisme et risquent de les avaler.
  • Pas d’utilisation prolongée sans avis médical. Éviter leur usage en continu et changer régulièrement d’huile essentielle ou alterner avec des hydrolats aromatiques.
  • Éviter les huiles essentielles trop irritantes pour la muqueuse de la bouche. Privilégier leur usage avec un diluant et/ou un dispersant sans alcool.
  • Opter pour les hydrolats aromatiques, plus souples d’emploi chez toutes les personnes sensibles ou à risques avec les huiles essentielles, surtout les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans.

Par ailleurs, comme pour tous les autres bains de bouche, leur utilisation est contre-indiquée juste après une extraction dentaire.

Comment les utiliser ?

Pour un usage ponctuel

Ponctuellement, certaines huiles essentielles comme l’huile essentielle de Citron ou l’huile essentielle de Tea Tree, peuvent être utilisées « pures » en bain de bouche.

Comment préparer un bain de bouche express ?
Réservé aux adultes. Déposer 2 à 3 gouttes d’huile essentielle dans un demi-verre d’eau tiède. Faire un gargarisme pendant quelques secondes pour bien émulsionner le mélange dans la bouche, puis recracher.

Pour un usage régulier

Plusieurs huiles essentielles peuvent s’utiliser de façon régulière en bains de bouche, seules ou en mélange. Parmi les plus connues, on retrouve le Citron, la Menthe Poivrée et le Tea Tree, mais aussi les huiles essentielles de Laurier Noble, de Myrrhe… Elles seront à choisir en fonction de l’utilisateur et de leurs précautions d’emploi.

Par ailleurs, la muqueuse de la bouche étant sensible, certaines huiles essentielles dermocaustiques, trop irritantes, sont déconseillées : l’Ajowan, les Cannelles, l’Origan Compact, la Sarriette des Montagnes, le Thym à Thymol… à l’exception toutefois de l’huile essentielle de Clou de Girofle, incontournable en hygiène bucco-dentaire.

Comment faire ?

Pour adultes et enfants de plus de 6 ans. Préparer un mélange à 20 % en moyenne (60 gouttes d'huile essentielle dans 8 mL d'huile végétale alimentaire). Après le brossage des dents, mettre 3 à 5 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche avant de recracher. Il est également possible de remplacer l’huile végétale par un solubilisant sans alcool du commerce et de suivre le mode d’emploi correspondant.

Ne pas utiliser toujours la même huile essentielle et faire des pauses régulières (2 jours d’arrêt après 5 jours d’utilisation ou une semaine d’arrêt après 3 semaines maximum d’utilisation). Alterner avec des hydrolats aromatiques.

L'oil pulling

L’oil pulling (ou Gandouch) est une pratique traditionnelle indienne (médecine ayurvédique) à base d’huile végétale de Coco ou d’huile végétale de Sésame. L’ajout d’huiles essentielle est optionnel. Certains trouveront que cette pratique prend trop de temps mais plusieurs publications scientifiques ont confirmé son action bénéfique sur les gencives et la plaque dentaire.

Comment faire ?

Pour adultes et adolescents. Ajouter 1 goutte d’huile essentielle dans une cuillère à soupe d’huile végétale de Coco ou de Sésame. Faire un gargarisme pendant 10 à 20 minutes le matin, au réveil (sous la douche pour gagner du temps !). Puis recracher et se rincer la bouche.

L’huile végétale de Coco étant solide à température ambiante, il est nécessaire de la liquéfier au bain-marie (à faible température) avant de réaliser ce bain de bouche.

Synergie pour adultes et adolescents

Le mélange

Prenez votre flacon vide de 10ml et ajoutez :

  • 20 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Citron
  • 8 mL d'huile végétale de Sésame

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Modes d'utilisation

Mettre 3 à 5 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Après le brossage des dents, faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche avant de recracher.

En cas d'usage régulier, faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines d'utilisation. Alterner si possible avec d'autres huiles essentielles ou des hydrolats aromatiques.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes et les enfants de + de 6 ans.

NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • Demander un avis médical pour les personnes épileptiques, asthmatiques, hypertendues, déficientes en enzyme G6PD, ayant des troubles de la coagulation ou prenant un traitement anticoagulant, en cas de problèmes hépato-biliaires.
  • Certaines huiles essentielles contiennent des molécules œstrogène-like et hépatotoxique.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Synergie pour femmes enceintes et allaitantes

Le risque de gingivite et de parodontite étant plus important pendant la grossesse, voici un autre mélange avec une sélection d’huiles essentielles utilisables par les femmes enceintes de plus de 3 mois. 

Le mélange

Prenez votre flacon vide de 10ml et ajoutez :

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Citron
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 5 gouttes d'huile essentielle de Lavande Vraie ou Fine
  • 9,5 mL d'huile végétale de Sésame

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Modes d'utilisation

Mettre 3 gouttes du mélange dans un verre d'eau. Après le brossage des dents, faire un gargarisme pendant quelques secondes pour émulsionner le mélange dans la bouche, avant de recracher.

Pas d'utilisation prolongée. Il est recommandé d'alterner avec des bains de bouche à base d'hydrolats aromatiques.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les enfants de + de 6 ans, les femmes enceintes de + de 3 mois
NON. Les enfants de - de 6 ans, les femmes enceintes des – de 3 mois

De manière générale, n'oubliez pas que les huiles essentielles sont INTERDITES dans les 3 premiers mois de grossesse. Plus de précisions: les huiles essentielles pour les femmes enceintes et allaitantes

Précautions particulières

  • Demander un avis médical avant l'utilisation de cette synergie pour les personnes asthmatiques et épileptiques
  • Plusieurs huiles essentielles du mélange étant irritantes pour la peau, il est conseillé de bien respecter les modes d’utilisation.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange au creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi ces huiles essentielles ?

  • Huile essentielle de Menthe Poivrée ou huile essentielle de Menthe des Champs : incontournables en hygiène bucco-dentaire, ces deux huiles essentielles doivent leur réputation à leur richesse en menthol, une molécule aux propriétés à la fois antalgiques, anti-infectieuses tout en apportant le fameux « effet frais » si agréable en bouche. Elles sont cependant délicates d’emploi. Il est donc important de bien tenir compte de leurs précautions d’emploi et d’éviter de les confondre avec les autres huiles essentielles de Menthe.
  • Huile essentielle de Citron : alternative idéale aux huiles essentielles de Menthe, elle est beaucoup plus facile d’emploi. Elle n’aura pas d’effet antalgique mais sa composition riche en monoterpènes et en citrals lui confère des propriétés à la fois antibactériennes et antimycosiques avec une action validée par plusieurs études sur les bactéries de la plaque dentaire, notamment celles responsables des caries (bactéries cariogènes). Son parfum fruité est lui aussi très agréable en bouche.
  • Huile essentielle de Tea Tree : malgré son mauvais goût, elle est très souvent recommandée en cas d’affection buccale compte tenu de ses propriétés anti-infectieuses à large spectre puissantes, même sous forme très diluée. Une étude de 2017 a d’ailleurs permis de montrer que le gamma-terpinène qu’elle contient est particulièrement actif sur le biofilm qui constitue la plaque dentaire.
  • Huile essentielle de Laurier Noble : à la fois antalgique et anti-infectieuse à large spectre, cette huile essentielle fait elle aussi partie des incontournables en hygiène bucco-dentaire. Comme le Clou de Girofle, elle contient de l’eugénol mais elle est beaucoup moins irritante pour la muqueuse de la bouche. D’où l’intérêt de son usage en bain de bouche, plus particulièrement en cas d’excès de plaque dentaire déjà associé à des atteintes gingivales infectieuses et/ou douloureuses.
  • Huile essentielle de Lavande Vraie ou Fine elle fait partie des rares huiles essentielles qui peuvent être utilisées à partir du 2e trimestre de la grossesse. Compte tenu de son mauvais goût, elle est cependant rarement conseillée en cas de problèmes bucco-dentaires. Elle a pourtant des propriétés très intéressantes en lien avec l’un de ses composés majoritaires, le linalol: anti-infectieux à large spectre, action cicatrisante et antalgique. Des études scientifiques ont notamment permis de confirmer son efficacité en cas d’aphtes.

Autres bains de bouche naturels

Les hydrolats aromatiques

Plusieurs hydrolats aromatiques peuvent être utilisés en bains de bouche compte tenu de leurs propriétés antiseptiques et analgésiques intéressantes en hygiène bucco-dentaire. Ils contribuent notamment à rééquilibrer la flore buccale. On retrouve d’ailleurs la plupart des plantes citées dans cet article : l'hydrolat de Laurier Noble, l'hydrolat de Menthe Poivrée et l'hydrolat de Tea Tree.
Efficaces et faciles d’emploi, ce sont des alternatives idéales pour les personnes sensibles ou celles qui ne peuvent pas utiliser les huiles essentielles. Ils ont aussi l'avantage de pouvoir être avalés sans présenter autant de risques que les huiles essentielles.

Seuls ou associés, ils sont utilisés en bains de bouche, purs ou dilués dans un peu d’eau, 2 à 3 fois par jour. Comme ils doivent être conservés au réfrigérateur, leur fraîcheur sera un atout supplémentaire, sauf en cas de sensibilité dentaire.

L'argile

Qu’il s’agisse de prévention ou d’accompagnement des soins bucco-dentaires, l’argile sera une alternative naturelle intéressante pour faire un bain de bouche. On privilégie généralement l’argile blanche, mais l’argile verte est, elle aussi, intéressante à utiliser.

Comme pour son usage par voie orale, il faut d’abord mélanger une cuillère à café d’argile ultra-ventilée dans un verre d’eau. Après avoir laissé reposer le mélange 3 à 4 heures, l’argile va se déposer au fond du verre. Pour faire le gargarisme, on utilise alors au choix :

  • l’eau d’argile qui correspond au surnageant ;
  • l’eau argileuse obtenue après avoir remué à nouveau le mélange (avec une cuillère en bois de préférence).

La propolis

Produite par les abeilles pour protéger leur ruche, la Propolis possède des propriétés anti-infectieuses puissantes, mais aussi anesthésiantes, régénératrices et cicatrisantes.
C’est sous forme d’extrait hydro-alcoolique ou de teinture mère (autour de 5 à 20 % d’extrait de propolis pure), que la Propolis est intéressante à utiliser en bain de bouche.
Le nombre de gouttes à diluer dans de l’eau tiède dépendra de la teneur en Propolis de l’extrait.

Le bicarbonate de soude

Même si son goût n’est pas très agréable, le bicarbonate de soude est souvent utilisé pour lutter contre la mauvaise haleine et soulager les petits problèmes bucco-dentaires, notamment les aphtes.
Pour en faire un bain de bouche, il suffit d’ajouter ½ cuillère à café de bicarbonate de soude dans un verre d’eau.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 501 votes )

Bibliographie

Publication : Sonmez, S., Kirilmaz, L., Yucesoy, M., Yücel, B., & Yilmaz, B. (2005). The effect of bee propolis on oral pathogens and human gingival fibroblasts. Journal of Ethnopharmacology, 102(3), 371‑376. https://doi.org/10.1016/j.jep.2005.06.035

Publication : Asokan, S., Emmadi, P., & Chamundeswari, R. (2009). Effect of oil pulling on plaque induced gingivitis: A randomized, controlled, triple-blind study. Indian Journal of Dental Research, 20(1), 47.

Publication : Lobstein, A. & Couic-Marinier, F. (2017). Huile essentielle de Lavande officinale. Actualités Pharmaceutiques, 56(565), 57‑60. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2017.02.015

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Faucon, M., & Canac, P. (2018). Traité d'Aromathérapie scientifique et médicale, les hydrolats (1st ed.). Paris: Éd. Sang de la Terre.

Ouvrage : Dextreit, R. (2010). L'argile qui guérit: mémento de médecine naturelle. Escalquens, France: Vivre en harmonie.

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.