D’après les études menées, les chercheurs ont réussi à déterminer que l’herpès labial avait besoin d’un acide aminé pour se développer et se reproduire : l’arginine. Cet acide aminé n’est pas produit par le corps. Il est donc ingéré à travers divers aliments. L’arginine a un acide aminé concurrent : la lysine. Au cours des années 80, des chercheurs ont établis une recherche sur l’emploi de la lysine pour traiter le virus de l’herpès labial. La lysine, c’est un acide aminé que le corps ne peut pas produire tout seul. Comme l’arginine, on ne peut donc l’acquérir qu’à travers l’ingestion d’aliments qui en contiennent. L’étude menée a conduit au postulat suivant : si le corps possède plus de lysine que d’arginine, le virus aurait plus de mal à se multiplier. Ainsi, il y aurait moins d’apparition de phases de récurrences.

Pour éviter les phases de récurrence de l’herpès labial, il faudrait donc éviter de manger les aliments qui contiennent beaucoup d’arginine. On retrouve un tel acide aminé dans le chocolat, l’arachide, les noix et les graines. On en retrouve aussi dans le blé, mais en quantité moindre. Ces aliments favorisent donc la multiplication du virus de l’herpès. Il est alors préférable de limiter leur ingestion.

D’autre part, il faut privilégier les aliments qui contiennent de la lysine, pour avoir un taux de lysine plus important que celui de l’arginine et ainsi limiter la prolifération du virus de l’herpès labial. Les aliments riches en lysine sont les poissons, l’agneau ou le veau, le gibier, les légumineuses, le porc et la volaille. En privilégiant ces aliments, le taux de lysine sera plus élevé et permettra de combattre efficacement la multiplication du virus de l’herpès labial.

L’alimentation est un donc importante dans le combat contre l’apparition du symptôme du virus de l’herpès. Pour limiter ces mauvais boutons, une bonne méthode pourrait donc de faire en sorte que votre corps possède plus de lysine que d’arginine.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 756 votes )

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.