Originaire des savanes de l’Afrique Subsaharienne et extrait à froid des noix de son arbre endémique Vitellaria paradoxa, le beurre de Karité est un produit d’exception pour les soins de la peau. Traditionnellement utilisé par la population africaine, il est très utile pour choyer la peau du corps mais aussi du visage en raison de son caractère non comédogène. Riche en acides gras saturés et insaturés ainsi qu’en insaponifiables, le beurre de Karité permet de nourrir en profondeur les peaux sèches, et déshydratées tout en régénérant les peaux lésées (dermatites, érythème fessier, brûlures légères, acné, gerçures, etc.). Il assouplit également les zones touchées par des callosités, cors, durillons, la cellulite et les vergetures pour redonner à la peau élasticité et fermeté.

Cet article a été mis à jour le 03/08/2023

Pourquoi est-il intéressant pour le soin de la peau ?

Le beurre de Karité est constitué majoritairement d’acides gras saturés : stéarique (40 à 50 %), palmitique (2 à 7 %) et insaturés : oléique (40 à 50 %), linoléique (3 à 10 %). Il comporte aussi une fraction en insaponifiables (7 %) comprenant les alcools triterpéniques (acide cinnamique, alpha-amyrine, lupéol), les phytostérols, le latex (karitène) et les vitamines A et E.

Grâce à cette riche composition et à sa texture particulière de beurre, le Karité possède des propriétés très intéressantes pour le soin de la peau du corps et du visage :

  • Nourrissant et hydratant : sa composition riche en acide stéarique et oléique ainsi que la présence des vitamines A et E participent à nourrir en profondeur le film hydrolipidique de la peau et à ralentir le processus de pertes en eaux transépidermiques.

  • Régénérant et cicatrisant : le beurre de Karité aide à la formation des membranes cellulaires grâce à l’acide linoléique, constituant entrant dans la composition des céramides. Ces céramides participent à la reconstitution des lipides ainsi qu’à la bonne cohésion des cellules de la peau entre elles. La régénération cellulaire est aussi activée grâce à l’alpha-amyrine et au lupéol des alcools terpéniques qui boostent la production de collagène, ralentissant ainsi le vieillissement cutané. Enfin, la combinaison de l’acide oléique avec les phytostérols améliore la fonction de la barrière cutanée et résorbe ainsi les plaies par cicatrisation.

  • Protecteur : les acides cinnamiques et le karitène présent dans le latex sont des constituants se comportant comme des agents de protection solaire qui vont absorber une partie des rayons UV. Associés aux acides gras, ils participent à la protection de la peau contre les éventuels érythèmes, coups de soleil et autres agressions extérieures (froid, vent). La vitamine E agit aussi comme agent anti-radicalaire et réduit les dommages causés par les rayons UV.

  • Assouplissant et anti-inflammatoire : le beurre de Karité est un excellent émollient redonnant à la peau son élasticité et sa fermeté par le biais des acides gras, dont notamment l’acide linoléique. L’action des alcools terpéniques et des phytostérols anti-inflammatoires apaisent les peaux inflammées et agressées (cicatrices d’acné, conditions météo).

  • Antioxydant : les vitamines A et E sont des antioxydants efficaces qui complètent les bienfaits réparateur et protecteur des autres constituants du beurre de Karité.

En tant que soin pour le visage

Pour les peaux sèches et déshydratées

La peau sèche est un état permanent qui est lié à un appauvrissement en lipides. En effet, les glandes sébacées, organe du derme, ne sécrètent pas assez de sébum permettant un maintien efficace de la barrière cutanée. Ce manque de lipides engendre ainsi un déséquilibre de l’hydratation cutanée du film hydrolipidique (diminution de la rétention hydrique et pertes par passage transdermique accéléré). La peau ne peut donc plus effectuer son rôle de barrière anti-infectieuse et ne résiste plus aux agents agressifs physiques ou chimiques comme le soleil, le vent, le froid et les détergents. Les peaux noires et métissées sont en général un cas particulier de peaux très sèches. Ces peaux doivent être réhydratées et protégées des agents déshydratants. Le beurre de Karité apparait donc comme un allié de taille puisqu’il nourrit la peau avec ses acides gras stéarique et oléique, puis agit comme un bon agent filmogène végétal contre les desquamations et les agressions des climats.

En utilisation seule

Prendre une noisette de beurre de Karité dans le creux de la main puis frictionner le sur la peau sèche ou mate. Le beurre fond à la température du corps humain et son application laisse une sensation de confort après absorption totale sur la peau.

En baume nourrissant

Ce baume appelé onguent fétiche associe les bienfaits des huiles végétales d’Argan nourrissante, de Jojoba, régulatrice du sébum et du pH de la peau, du beurre de Karité, protecteur et hydratant, avec l’huile essentielle de Géranium Rosat astringente et anti-infectieuse. Il permet de nourrir et d’apaiser la peau sèche ou déshydratée tout en la fortifiant et la protégeant des agressions extérieures.

Ingrédients :

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain-marie à feu doux. Une fois fondu, ajouter les huiles végétales d’Argan et de Jojoba puis mélanger. Retirer la casserole du feu et ajouter les gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat une fois le mélange refroidi. Verser le contenu dans un pot de 50 g puis laisser le au réfrigérateur durcir pendant au moins 2 heures.

Conseil et précautions d’utilisation : appliquer ce baume en massage, 1 à 3 fois par jour, en chauffant le produit dans le creux des mains. L’huile essentielle de Géranium Rosat n’est pas autorisée pour les femmes enceintes de moins de 3 mois et les bébés de moins de 3 mois. Veiller à effectuer un test dermatologique dans le creux du coude au moins 24 heures avant en cas d’allergie cutanée au baume. Source : Catala, V. (2021). Grimoire moderne de recettes naturelles. Éditions Jouvence. p.52

En cas de lèvres gercées

Le beurre de Karité est un agent texturant et nourrissant excellent en raison de sa richesse en acide stéarique lui permettant d’accélérer le durcissement de baumes à lèvres tout en hydratant en profondeur ces dernières. Le karitène (latex) et l’acide linoléique agissent comme protecteur et cicatrisant de la peau gercée des lèvres. Il peut s’utiliser seul en massages circulaires car sa texture grasse suffit à assouplir et régénérer la peau fine des lèvres. Il est aussi possible de le combiner avec d’autres huiles végétales et essentielles en effectuant des recettes de baumes à lèvres maisons au beurre de Karité.

Contre les rides

Les rides sont des plis dus à un manque d’élasticité de la peau et un ralentissement de régénération des cellules dans le derme. Le beurre de Karité agit ainsi comme un bon régénérateur cutané grâce aux alcools terpéniques favorisant la production de collagène et boostant les cellules de la peau.

Il est possible d’utiliser le beurre de Karité en utilisation seule par des massages sur les zones fatiguées contenant des rides pour stimuler la peau qui a perdu son élasticité. Il peut aussi être associé avec d’autres huiles végétales et essentielles et agir comme un anti-rides naturel.

En cas de cicatrices

Les cicatrices sont des lésions du tissu fibreux de la peau, des mains, des pieds ou alors du visage qui proviennent de boutons d’acné, de crevasses (fissures), d’engelures (plaques rouges), de gerçures (crevasse des lèvres). En cas de mauvaise cicatrisation ou d’inflammation, des chéloïdes, excroissances cutanées peuvent apparaitre. Le beurre de Karité calme les inflammations des lésions via ses insaponifiables et régénère la peau avec ses acides gras. De plus, le karitène protège la barrière cutanée contre l’insertion de microbes.

Il est possible d’utiliser le beurre de Karité en utilisation seule par des massages sur les zones écorchées par les cicatrices afin de les résorber. Il peut aussi être associé avec d’autres huiles végétales ou essentielles pour agir localement sur les cicatrices et venir les atténuer.

En cas de rougeurs, couperose

La peau du visage peut être le siège de différentes affections. Des rougeurs ou des petits vaisseaux éclatés, localisés sur les joues, le front, les ailes du nez et le menton sont le signe d’une rosacée. Ce trouble cutané se manifeste chez les peaux fines et hypersensibles et est lié à un problème de microcirculation sanguine. Pour stimuler cette microcirculation et protéger la peau du visage des agressions extérieures, le beurre de Karité apparait comme un ingrédient de choix, car il agit comme un agent filmogène, n’est pas comédogène et possède des bienfaits anti-inflammatoires.

En utilisation seule

Pour protéger la peau du froid et du vent, appliquer le beurre de Karité sur le visage en le faisant chauffer au préalable dans le creux de la main. En massage insistant, il permet d’activer cette microcirculation sanguine pour venir combler les vaisseaux dilatés.

En synergie

Ingrédients :

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain-marie et à feu doux. Une fois fondu, ajouter l’huile végétale de Chanvre et remuer. Retirer la casserole du feu et ajouter les huiles essentielles de Ciste, d’Hélichryse Italienne, de Lavande Aspic et de Tanaisie Actuelle lorsque que le mélange est refroidi. Homogénéiser le tout et verser le mélange dans un pot de 150 g. Laisser le durcir au réfrigérateur pendant au moins 2 heures voire une journée idéalement.

Conseil d’utilisation : appliquer cette synergie calmante sur les zones marquées, matin et soir, jusqu’à la guérison ou la disparition totale des rougeurs.

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Chanvre est reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoire et apaisante pour la peau grâce à sa riche composition en oméga-3. L’huile essentielle d’Hélichryse Italienne est une alliée parfaite contre la couperose en raison de ses propriétés drainante et circulatoire apportées par l’alpha-pinène. L’huile essentielle de Ciste est hémostatique par les monoterpènes, ce qui permet de stopper les saignements des vaisseaux éclatés et d’atténuer les rougeurs de la couperose. L’huile essentielle de Lavande Aspic agit en tant qu’antalgique et antibactérien et son action anti-inflammatoire combiné avec celle de l’huile essentielle de Tanaisie Actuelle, tonifiante, va permettre de soulager les sensations de picotements.

Précautions d’utilisation : cette synergie n’est pas autorisée pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans. Veiller à effectuer un test allergène cutané sur le creux du coude au moins 24 heures avant d’utiliser celle-ci. Les huiles essentielles sont cortison-like (à l’exception de la Lavande Aspic), elles ne peuvent donc pas être utilisées en cas de pathologies hormono-dépendantes. Source : Baudoux, D. (2010). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris. p.156

En tant que soin pour le corps

En cas de dermatites : eczéma, psoriasis

Les dermatoses telles que l’eczéma et le psoriasis sont des maladies inflammatoires de la peau qui se caractérisent par un prurit, des cloques, un érythème (rougeur), des croûtes, une desquamation et évoluant par poussées (démangeaisons). Les acides gras du beurre de Karité ont une action anti-inflammatoire et apaisante sur la peau atopique. Ils permettent de la nourrir et la réparer, puis de la protéger contre les agressions environnementales.

En utilisation seule

Il est possible d’utiliser une noisette de beurre de Karité en utilisation seule par de délicats massages sur les zones prurigineuses ou soumises à des rougeurs. Il est aussi possible de combiner avec des huiles essentielles et d’autres huiles végétales pour apaiser l’eczéma sec de la peau.

En soin complet contre l’eczéma et le psoriasis

Un onguent allie les propriétés de régénérant cutané et anti-inflammatoire des huiles végétales de Bourrache et de Nigelle avec le beurre de Karité et l’huile végétale Argan, reconnus pour leurs bienfaits nourrissant et assouplissant. Il va ainsi agir en profondeur sur le prurit de l’eczéma et les squames du psoriasis ainsi que les érythèmes et démangeaisons créés par l’inflammation de la peau.

Ingrédients :

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain marie et à feu doux. Une fois fondu, ajouter les huiles végétales d’Argan, de Bourrache et de Nigelle puis remuer le tout. Verser le contenu dans un pot de 50 g puis laisser le produit au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.

Conseils d’utilisation : appliquer ce produit en effectuant des massages doux sur les zones prurigineuses dès que des démangeaisons se font ressentir. Pour augmenter l’efficacité du produit, il est possible de l’associer avec de l’huile essentielle du Nard de l’Himalaya, excellente pour traiter l’eczéma et le psoriasis chez les adultes et les adolescents ou bien la Lavande Vraie pour les femmes enceintes de plus de 3 mois. Source : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales, 10 macérâts huileux, 100 pathologies traitées. p.224

En cas de vergetures

Les vergetures sont des lésions cutanées plus ou moins profond dans le derme de la peau qui surviennent à la suite d’un changement hormonal ou d’une prise de poids. C’est souvent le cas pour les femmes enceintes où les marques apparaissent à la suite du développement du fœtus ou après la naissance. Le beurre de Karité est particulièrement adapté car il cicatrise et régénère les cellules de la peau du derme par massage puis la protège des agressions extérieures.

Il est possible d’utiliser le beurre de Karité en utilisation seule par des massages sur les zones tiraillées par les vergetures pour venir les atténuer. Il peut aussi être associé avec d’autres huiles végétales et essentielles comme remède contre les vergetures.

En cas de cellulite

La cellulite est une accumulation de cellules graisseuses au niveau de la peau (fesses, hanche, ventre, etc.) pouvant causer des inflammations douloureuses. Elle est liée à des variations hormonales ou bien à une mauvaise circulation sanguine. Le beurre de Karité en massage agit sur la microcirculation sanguine et permet à la peau de lui redonner de l’élasticité et de la fermeté.

En utilisation seule

Masser en palper-rouler longuement et fermement les zones touchées (fesses, hanches, cuisses, etc.) avec une noisette de beurre de Karité, matin et soir, afin d’activer la circulation sanguine et de venir nourrir en profondeur l’hypoderme pour se débarrasser des adipocytes et donc, régénérer les cellules. Il est possible de le combiner avec des huiles essentielles pour se débarrasser de la cellulite.

En synergie pour les femmes enceintes

Ingrédients :

  • 40 g de beurre de Karité
  • 40 gouttes d’huile essentielle de Citron
  • 40 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain-marie à feu doux. Retirer la casserole du feu et ajouter une fois le beurre refroidi les gouttes d’huile essentielle de Citron et d’Eucalyptus Citronné. Verser dans un pot de 50 g et laisser refroidir le pot au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.

Conseil d’utilisation : masser en palper-rouler longuement et fermement les zones touchées (fesses, hanches, cuisses, etc.) avec cette synergie, matin et soir pour activer la circulation sanguine et nourrir en profondeur l’hypoderme par régénération cellulaire. Effectuer cette routine pendant trois semaines, puis faite une pause d’une semaine et réitérer ce cycle de soin pour apercevoir des améliorations.

Pourquoi ces huiles essentielles ? L’huile essentielle de Citron est reconnue pour lutter efficacement contre la cellulite grâce au limonène à la propriété hypolipidémiant qui favorise la destruction des corps gras. Combiné avec l’Eucalyptus Citronné, anti-inflammatoire et antalgique, ce baume cible parfaitement les problèmes de la cellulite, car il prévient l’apparition des capitons et permet de déloger les éventuels bourrelets.

Précautions d’utilisation : cette recette n’est pas adaptée pour les femmes enceintes et les bébés de moins de 3 mois en raison de la présence d’huiles essentielles. Veiller à effectuer un test dermatologique sur le creux du coude au moins 24 heures avant l’utilisation de cette synergie. Il est conseillé de ne pas s'exposer au soleil après application sur la peau : l'huile essentielle de Citron est photosensibilisante.

En synergie pour les adultes

Ingrédients :

  • 50 g de beurre de Karité
  • 60 gouttes d’huile essentielle de Citron
  • 60 gouttes d’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Criste Marine
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Lemongrass

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain-marie à feu doux. Retirer la casserole du feu et ajouter une fois le beurre refroidi les gouttes d’huile essentielle de Citron, de Cèdre de l’Atlas, de Criste Marine et enfin de Lemongrass. Verser dans un pot de 100 g et laisser refroidir le pot au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.

Conseil d’utilisation : masser en palper-rouler longuement et fermement les zones touchées (fesses, hanches, cuisses, etc.) avec cette synergie, matin et soir pour activer la circulation sanguine et nourrir en profondeur l’hypoderme par régénération cellulaire. Effectuer cette routine pendant trois semaines, puis faite une pause d’une semaine et réitérer ce cycle de soin pour apercevoir des améliorations.

Pourquoi ces huiles essentielles ? L’huile essentielle de Citron est reconnue pour lutter efficacement contre la cellulite grâce au limonène à la propriété hypolipidémiant qui favorise la destruction des corps gras. L’atlantone du Cèdre de l’Atlas agit aussi sur la lyse des adipocytes (destruction des cellules du tissu adipeux spécialisées dans le stockage des graisses). L’huile essentielle de Criste Marine est aussi anticellulite et limite la rétention d’eau grâce aux terpènes présents dans sa composition. Le Lemongrass est anti-inflammatoire et cette propriété est complémentaire des propriétés drainantes des autres huiles essentielles de la synergie

Précautions d’utilisation : cette synergie n’est pas adaptée pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans en raison de la présence d’huiles essentielles hormon-like. Veiller à effectuer un test dermatologique sur le creux du coude au moins 24 heures avant l’utilisation de cette synergie. Il est conseillé de ne pas s'exposer au soleil après application sur la peau : l'huile essentielle de Citron est photosensibilisante.

En cas d’érythème fessier, de brûlures légères

L’érythème fessier est une inflammation cutanée qui est très courante chez les bébés. Il survient lors des frottements à cause des couches, mais aussi des produits chimiques et irritants du commerce. Le beurre de Karité est un bon remède pour diminuer ces inflammations car il nourrit et apaise les peaux agressées par les irritations et les brûlures superficielles de l’épiderme.

En utilisation seule

Appliquer une noisette de beurre de Karité sur les zones irritées par massage pour que celui-ci pénètre en profondeur dans la peau.

Précautions d’utilisation : le beurre de Karité présente un allergène possible pour le bébé : le latex. Dans ce cas, remplacer le par du Macérat huileux de Calendula pour le côté anti-inflammatoire.

En synergie

L'érythème fessier des bébés peut être soulagé à l'aide d'une combinaison d'huiles essentielles et le beurre de Karité.

Ingrédients : 

  • 20 g de beurre de Karité
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Lavande Vraie
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain-marie à feu doux. Retirer la casserole du feu et ajouter une fois le beurre refroidi les gouttes d’huile essentielle de Lavande Vraie et de Tea Tree. Verser dans un pot de 50 g et laisser refroidir le pot au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.

Conseil d’utilisation : appliquer ce baume apaisant sur les rougeurs du bébé 3 fois par jour sur une durée de 7 jours pour voir des résultats.

Pourquoi ces huiles essentielles ? L’huile essentielle de Lavande Vraie est reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires et sédative grâce aux actions de l’acétate de linalyle et du linalol. Le Tea Tree va quant à lui agir sur les propriétés antibactériennes et antifongiques pour prévenir l’apparition des plaques rouges sur les fesses.

Précautions d’utilisation : ce baume n’est autorisé que pour les bébés de plus de 3 mois. Veiller à effectuer au préalable un test dermatologique sur le coude au moins 24 heures avant d’utiliser cette synergie.

En cas d’ecchymose, de contusion, d’hématome, d’œdème

Ces traumatismes bénins non ouverts sur la peau peuvent agir directement sur les muscles et l’afflux sanguin, créant parfois douleurs et immobilisation de la zone touchée. Le beurre de Karité pénètre facilement la peau. Il sera un bon allié aux huiles essentielles en massage pour atteindre les couches profondes de l'épiderme et calmer les inflammations des muscles.

En synergie

Le beurre de Karité seul n’est pas très efficace pour soulager les douleurs liées aux coups mais il peut être combiné avec 2 % d’huile essentielle d’Hélichryse Italienne, reconnue pour ses propriétés anti-hématome, drainante et cicatrisante. Pour 10 g de beurre de Karité, ajouter 6 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse Italienne.

Autres huiles plus efficaces

Le beurre de Karité peut servir de support aux huiles essentielles circulatoires mais le Macérat huileux d’Arnica sera plus apprécié en raison de ses propriétés anti-inflammatoire et anticoagulante apportées par les molécules d’hélénaline.

Pour les soins des mains et des pieds

En cas de mains sèches, crevasses

Les mains sont une partie du corps constamment exposées à l’air qui s’assèchent très vite. Le beurre de Karité se révèle indispensable pour protéger les mains du froid en hiver et cicatriser les éventuelles crevasses, engelures ou gerçures.

En utilisation seule

Appliquer une noisette de beurre (5 g) dans le creux de la main et effectuer des massages comme pour se laver les mains idéalement 2 fois par jour pour les nourrir en profondeur. Le beurre fond au contact de la peau humaine.

En synergie

Ingrédients :

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain-marie et à feu doux. Une fois fondu, retirer le beurre du feu et ajouter le macérat huileux de Calendula et l’huile végétale de Ricin, puis les huiles essentielles de Lavande Vraie et de Ravintsara lorsque que le mélange est refroidi. Homogénéiser le tout et verser le mélange dans un pot de 100 mL. Laisser le durcir au réfrigérateur pendant au moins 2 heures, voire une journée idéalement.

Conseil d’utilisation : appliquer cette synergie en massage sur les zones abimées des mains et des pieds 2 à 3 fois par jour.

Pourquoi ces huiles ? Le macérat huileux de Calendula est réputé pour ses bienfaits, notamment anti-inflammatoire et cicatrisant. Il complète ainsi l’action du beurre de Karité protecteur, cicatrisant et nourrissant. L’huile végétale de Ricin fortifie les ongles des mains et nourrit les mains. Elle agit aussi comme un immunostimulant au même titre que l’huile essentielle de Ravintsara, antibactérienne par excellence. Enfin, l’huile essentielle de Lavande fine a des propriétés très intéressantes : cicatrisante, anesthésiante locale et enfin antibactérienne.

Précautions d’utilisation : cette recette n’est pas adaptée pour les femmes enceintes et les bébés de moins de 3 mois en raison de la présence d’huiles essentielles. Veiller à effectuer un test dermatologique sur le creux du coude au moins 24 heures avant l’utilisation de cette synergie. Source : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales, 10 macérâts huileux, 100 pathologies traitées. p.243-244

En cas de callosités, cors, durillons

Le beurre de Karité est le meilleur allié assouplissant et nourrissant pour combattre les zones d’épaississement de la peau. Elles peuvent être localisées aussi bien sur la plante des pieds (callosités, durillons) que sur les orteils (cors) et sont dues à des frottements ou de fortes pressions exercées sur le pied. En cas de crevasses, le beurre est aussi excellent pour cicatriser la peau des pieds et l’adoucir.

En utilisation seule

Chaque soir, masser les zones concernées par les épaississements de la peau avec une noisette de beurre de Karité préalablement chauffée entre les mains. Insister en massant longuement pour favoriser la circulation du beurre dans l’épiderme de la peau. Enfiler des chaussettes en coton pour éviter de tâcher les draps et renouveler l’opération autant de fois que possible jusqu’à amélioration. Ce massage va permettre de laisser la peau sans rugosités.

En synergie

Il est possible de faire disparaitre les cors aux pieds avec des huiles essentielles et du beurre de Karité.

Ingrédients :

Recette : faire fondre le beurre de Karité au bain-marie à feu doux. Retirer la casserole du feu et ajouter une fois le beurre refroidi les gouttes d’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas, de Romarin à Camphre et de Térébenthine. Verser dans un pot de 150 g et laisser refroidir le pot au réfrigérateur pendant au moins 2 heures.

Conseil d’utilisation : appliquer ce baume stimulant sur les zones épaissies des pieds ou des orteils 2 fois par jour, matin et soir.

Pourquoi ces huiles essentielles ? L’huile essentielle de Térébenthine contient des monoterpènes et de l’alpha-pinène, des molécules réputées pour leurs propriétés antiseptique et cicatrisante. Ces actions sont complétées par l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas qui possède aussi des vertus anti-inflammatoires et décongestionnant veineux apportées par les carbures sesquiterpéniques, limitant la synthèse des kératinocytes de la peau. Enfin, l’huile essentielle de Romarin à Camphre agit sur la stimulation nerveuse et décontracte musculairement la peau des pieds avec le camphre permettant une anesthésie locale. Masser sur les zones concernées avec ce baume pour faire disparaitre les épaississements de la peau.

Précautions d’utilisation : ce baume est à proscrire pour les femmes enceintes, les enfants de moins de 12 ans et les personnes épileptiques. Veiller à effectuer un test dermatologique sur le creux du coude avant l’utilisation de cette synergie. Ces huiles essentielles sont cortison-like et ne doivent donc pas être utilisées pour des pathologies hormono-dépendantes. Il vaut mieux utiliser le beurre de Karité en utilisation seule pour toutes ces personnes concernées.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 28 votes )

Bibliographie

Publication : Honfo, F. G., Akissoé, N. H., Linnemann, A. R., Soumanou, M. M., & Van Boekel, M. A. (2014). Nutritional Composition of Shea Products and Chemical Properties of Shea Butter : A Review. Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 54(5), 673 686. https://doi.org/10.1080/10408398.2011.604142

Publication : Nahm, H. S. (2011). Quality Characteristics of West African Shea Butter (Vitellaria Paradoxa) and Approaches to Extend Shelf-life.

Ouvrage : Baudoux, D. (2010). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris

Ouvrage : Catala, V. (2021). Grimoire moderne de recettes naturelles. Éditions Jouvence.

Ouvrage : Goetz, P., & Busser, C. (2007). La phytocosmétologie thérapeutique. Springer.

Ouvrage : Lelief-Delcourt, A. (2020). Le grand livre des huiles végétales. Leduc.S Pratique.

Ouvrage : Couic-Marinier, F., & Frély, R. (2019). Huiles essentielles : Le guide complet pour toute la famille. SOLAR

Ouvrage : Pobeda, M. (2014). Les bienfaits des huiles végétales: Apprendre à les connaître et à les utiliser pour votre santé et votre beauté. Poessneck, Allemagne: Marabout.

Ouvrage : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales, 10 macérâts huileux, 100 pathologies traitées.

Ouvrage : Pillet, F. & Kaibeck, J. (2022). Je m’initie aux huiles végétales - Guide Visuel. LEDUC.