Le beurre de Karité ne présente pas, en l’état actuel des connaissances, de dangers connus pour une utilisation cosmétique. Ses propriétés hydratante, régénératrice, adoucissante et antioxydante font de lui un ingrédient toléré par les femmes enceintes et les jeunes enfants. Le beurre de Karité est donc considéré comme un ingrédient cosmétique sûr et il a l’avantage de se conserver longtemps. Néanmoins, il contient un agent allergène, le latex, qui peut provoquer des effets secondaires sur des personnes souffrants d’allergies cutanées et respiratoires. L’intolérance au latex peut se caractériser sur la peau par une irritation ainsi que l’apparition de rougeurs, d’enflure ou de démangeaison. C’est le seul risque recensé à ce jour.

Cet article a été mis à jour le 03/08/2023

En cas d’allergie au latex

Si l’application du beurre de Karité déclenche des symptômes allergiques au latex, il faut rincer avec de l’eau et du savon abondamment la zone touchée. Il est alors possible d’opter pour le beurre de Karité raffiné, car il a l’avantage d’éliminer le latex du Karité brut. En revanche, la majorité des insaponifiables est aussi éliminée ; le beurre de Karité perd alors tous les bienfaits de cette qualité précieuse.

Pour les personnes sensibles ou réactives, il est nécessaire d’appliquer au préalable une petite quantité de beurre dans le pli du coude pour évaluer la tolérance sur la peau.

Une utilisation sûre, sans danger, pendant la grossesse

Le beurre de Karité est une huile végétale à privilégier durant une grossesse, car il permet de nourrir et de préserver l’élasticité de la peau contre l’apparition des vergetures notamment.

Tout comme la plupart des huiles végétales, il est parfaitement toléré durant la grossesse ; au contraire de certaines huiles essentielles à utiliser avec la plus grande des précautions.

Un beurre très stable

Le beurre de Karité brut peut se conserver en moyenne de 2 à 3 ans à l’abri de la lumière et au frais. Il est très stable, on peut dire qu’il ne périme pas. Toutefois, s’il est mal conservé, il peut devenir rance. Dans ce cas, ses caractéristiques organoleptiques évoluent et il peut perdre certains de ses bienfaits.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 40 votes )

Bibliographie

Publication : Maylis, I. C. (2023b, janvier 13). Beurre de karité, quelles sont les contre-indications ? Typology Paris. https://www.typology.com/carnet/quels-sont-les-dangers-du-beurre-de-karite