L’huile de Bourrache tient ses propriétés de sa composition notamment riche en acides gras essentiels. Elle est très intéressante en cas de peaux matures pour son action anti-âge et pour redonner l’éclat au teint terne. Elle permet aussi de nourrir la peau et de renforcer le film hydrolipidique. De plus, ses propriétés anti-inflammatoires font d’elle une huile de référence pour soulager les problèmes de peau tels que le psoriasis et l’eczéma. Pour profiter de ses bienfaits, elle peut s’utiliser aussi bien par voie interne que par voie externe, en prenant soin de respecter les conditions d’utilisation. Il s’agira dans cet article d’expliquer les propriétés de cette huile et de donner des exemples d’application.

Cet article a été mis à jour le 21/06/2023

Les propriétés de l’huile de Bourrache

Assouplissante, nourrissante : l’huile de Bourrache est très riche en acides gras essentiels, notamment en acide linoléique (30 à 48 %). Cet acide gras oméga-6 joue un rôle important dans la fabrication des membranes cellulaires de la peau, et intervient en plus dans la composition des céramides. Les céramides forment une couche protectrice de la peau pour l’aider à prévenir de sa déshydratation et à la protéger des agressions extérieures (pollutions, poussières, soleil, froid). Ainsi, l’huile de Bourrache permet de renforcer le film hydrolipidique de la peau. Elle permet aussi de la maintenir hydrater et en bonne santé en lui redonnant souplesse et élasticité.

Régénérante cutanée : l’huile de bourrache contient des vitamines A, D, E et K et des nutriments, lui permettant d’avoir une importante action antioxydante et de régénération cellulaire. En effet, la vitamine E est un antioxydant permettant de protéger la peau contre le stress oxydatif et de ralentir le vieillissement cutané.

Anti-inflammatoire : grâce à sa forte teneur en acide gamma-linolénique (17 à 27 % suivant le processus d’extraction), l’huile de Bourrache a une puissante activité anti-inflammatoire. En effet, l’acide gamma-linolénique (acide gras oméga-6) stimule la synthèse de la prostaglandine E1 (PGE1), une hormone anti-inflammatoire, et inhibent la synthèse de la prostaglandine E2 (PGE2), une hormone pro-inflammatoire.

Pour apaiser l'eczéma

L’eczéma est une maladie inflammatoire qui se manifeste par des desquamations, des plaques rouges, ou encore des démangeaisons. L’huile de Bourrache est la plus efficace pour calmer les démangeaisons et les rougeurs liées à l’eczéma notamment. Cela est dû notamment à sa propriété anti-inflammatoire et plus particulièrement conférée par sa richesse en acide gamma-linolénique. C’est par ailleurs l’huile végétale la plus riche en cet acide gras. Elle s’utilise aussi bien par voie orale sous forme de cures que par voie cutanée. Cette huile est très bien tolérée par tous les types de peau et ne contient aucun allergène.

En cure orale d’huile de Bourrache

Il a été prouvé que la riche composition en acide gamma-linolénique de l’huile de Bourrache lui conférait de bonnes propriétés préventives et protectrices contre l’eczéma. En effet, les personnes atteintes d’eczéma ont une activité réduite de l’enzyme delta-6-désaturase. Cette dernière est une enzyme de l’organisme servant notamment à assimiler les acides gras. Dans ce cadre, l’huile de Bourrache pallierait la sous activité de cette enzyme et favoriserait alors la disparition de l’eczéma.

Conseils d’utilisation : prendre 1 à 2 grammes par jour d’huile végétale de Bourrache soit une petite cuillère à café. Pour un grammage plus élevé, il est nécessaire de demander l’avis d’un médecin. Les cures se prennent sur des périodes de 3 à 4 semaines en faisant une pause de minimum 4 semaines entre chaque.

Précautions d’utilisation : ne pas dépasser 3 à 4 cures par an. Les cures sont contre-indiquées aux femmes enceintes et allaitantes, aux adolescents de moins de 18 ans, aux personnes souffrant de maladies du foie, de cancers hormono-dépendants ou ayant une prédisposition génétique à ces cancers. Elles sont aussi contre-indiquées en cas de prise de certains antibiotiques et d’hypolipémiants.

Eczéma sévère du nourrisson

L’huile de Bourrache peut aussi s’utiliser en application cutanée pour soulager l’eczéma. Cette synergie complète utilise des huiles adaptées aux bébés. Elle peut donc être appliquée sans danger et peut aussi s’appliquer sur les bébés de plus de 3 mois ainsi que sur les femmes enceintes de plus de 3 mois.

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Camomille Romaine

  • 5 gouttes d’huile essentielle de Lavande Fine

  • 60 gouttes (3 mL) d’huile végétale de Calophylle Inophyle

  • 60 gouttes (3 mL) d’huile végétale de Bourrache

Conseils d'utilisation : mélanger tous les ingrédients en secouant le flacon. Appliquer localement 3 ou 4 gouttes de cette synergie sur la zone touchée par l’eczéma. Renouveler l’application 3 fois par jour jusqu’à disparition de l’eczéma.

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Calophylle est un très bon anti-inflammatoire mais aussi un excellent cicatrisant. Elle possède aussi des effets antibiotiques grâce à ses coumarines (calaustraline, calophyllolide, inophyllum C et inophyllum E), à l’origine de ses propriétés cicatrisantes. Les huiles essentielles présentent dans la synergie renforcent les effets cicatrisants et anti-inflammatoires des huiles végétales.

Précautions d’utilisation : réaliser un test cutané avant l’utilisation sur le bébé pour s’assurer qu’il n’y a aucune réaction allergique.

Eczéma de l’adulte

En complément des cures par voie orale, des mélanges d’huiles peuvent s’appliquer sur les zones affectées par l’eczéma. L’huile de Bourrache peut s’utiliser en proportion égale avec le macérat huileux de Calendula. Ce mélange est très utile pour les eczémas localisés sur une zone étendue.

En cas d’eczéma sévère, les huiles essentielles peuvent être ajoutées dans la synergie pour renforcer les propriétés des huiles végétales.

Réaliser cette synergie en cas de symptômes persistants :

  • 3,5 mL d’huile végétale de Calophylle

  • 3,5 mL d’huile végétale de Bourrache

  • 10 mL de macérât huileux de Calendula

  • 30 gouttes d’huile essentielle de Lavande Aspic

  • 15 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa

  • 15 gouttes d’huile essentielle de Camomille Romaine

Conseils d’utilisation : après avoir mélangé tous les ingrédients, appliquer délicatement la synergie sur les plaques d’eczéma plusieurs fois par jour.

Pourquoi ces huiles ? L’huile de Calophylle pénètre rapidement l’épiderme de la peau pour la nourrir en profondeur. Cela permet ainsi de renforcer le film hydrolipidique de la peau pour la protéger des infections et faciliter la cicatrisation. De plus, le macérât huileux de Calendula apporte des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et apaisantes. En parallèle, l’huile essentielle de Palmarosa possède de puissantes propriétés cicatrisantes et calmantes. Quant à l’huile essentielle de Camomille Romaine, elle apporte un excellent effet anti-inflammatoire. L’huile essentielle de Lavande Aspic permet de calmer la douleur. Enfin, celle de géranium Rosat régénère les tissus cutanés.

Précautions d’utilisation : ne pas utiliser la synergie chez la femme enceinte ni sur les enfants de moins de 6 ans. Les personnes asthmatiques doivent demander un avis de médecin avant d’utiliser l’huile essentielle de Palmarosa. Un test allergique au creux du coude est conseillé avant utilisation sur les zones à traiter. Attention tout de même à l’utilisation des huiles essentielles sur les peaux fragiles et sensibles comme celles souffrant d’eczéma. Avant de l’appliquer, poser une goutte de la synergie complète sur la zone touchée par l’eczéma. Si aucune sensation de picotement ou de brûlure n’est ressentie, elle peut être utilisée sur l’ensemble de la plaque d’eczéma.

Contre le psoriasis

Le psoriasis est une inflammation de la peau causant des plaques rouges et des desquamations localisées principalement sur les coudes, les genoux, le cuir chevelu ou encore le cou. Il est à l’origine de fortes démangeaisons de la peau. L’huile de Bourrache est très utile pour soulager ces démangeaisons grâce à ses propriétés anti-inflammatoires qui sont notamment procurées par sa haute teneur en acide gamma-linolénique. Sa composition riche en acide gras permet aussi une hydratation intense de la peau, ce qui est très important dans le cas de psoriasis qui a tendance à l’assécher.

En utilisation seule

Appliquer l’huile de Bourrache sur la zone touchée par le psoriasis en massant délicatement pour bien faire pénétrer. Ses excellentes propriétés anti-inflammatoires font d’elle l’une des huiles les plus efficaces pour soulager le psoriasis. Aucune contre-indication n’est mise en évidence pour son utilisation seule. Elle est adaptée aux bébés et aux femmes enceintes.

En synergie complète

Pour soulager les symptômes du psoriasis, mélanger les produits suivants dans un flacon en verre ambré de 50 mL :

Conseils d’utilisation : sur une peau propre et sèche, appliquer 3 à 4 gouttes du mélange sur les plaques de psoriasis. Bien faire pénétrer la synergie en réalisant un massage circulaire. Appliquer la synergie dès lors que démangeaisons commencent à se faire ressentir. Source : Zahalka, J. (2022b). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales, 10 macérâts huileux, 100 pathologies traitées, p224

Pourquoi ces huiles ? Le beurre de Karité a de nombreuses propriétés bénéfiques pour la peau. Grâce à sa forte teneur en insaponifiables (phytostérols, alcools terpéniques, …), il possède des propriétés anti-inflammatoires qui apaise la peau et les démangeaisons. Considéré comme un agent filmogène, le beurre de Karité permet de protéger la peau contre les agressions extérieures et, par conséquent, aggraver le psoriasis. De plus, c’est un excellent émollient du fait de sa composition riche en acides gras. En parallèle, l’huile de Nigelle possède aussi des propriétés anti-inflammatoires et régénérantes cutanées. Ainsi, elle, favorise la cicatrisation de la peau grâce à sa teneur en polyphénols et en thymoquinones. Enfin, l’huile d’Argan joue ici le rôle dans l’hydratation de la peau grâce à sa forte teneur en acides gras (99%). L’acide linolénique qu’elle contient favorise aussi la cicatrisation.

En complément de cette application cutanée et pour soulager les symptômes du psoriasis, des cures par voie orale d’huile de Bourrache peuvent être réalisées. Elles sont notamment intéressantes car elles apportent l’acide gamma-linolénique à l’organisme, un acide gras activant les réactions anti-inflammatoires. Il est conseillé de prendre entre 1 à 2 grammes d’huile par jour soit 1 cuillère à café pendant 3 à 4 semaines. Il est recommandé de ne pas dépasser 3 à 4 cures par an. Pour un grammage plus important, l’avis d’un médecin est nécessaire.

Précautions d’utilisation : ne pas dépasser 3 à 4 cures par an. Les cures sont contre-indiquées aux femmes enceintes et allaitantes, aux adolescents de moins de 18 ans, aux personnes souffrant de maladies du foie, de cancers hormono-dépendants ou ayant une prédisposition génétique à ces cancers. Elles sont aussi contre-indiquées en cas de prise de certains antibiotiques et d’hypolipémiants.

En cas de peaux très sèches

En utilisation seule

Par voie cutanée : appliquer quelques gouttes d’huile de Bourrache sur le visage en massage pour bien la faire pénétrer. Pour optimiser son efficacité, l’huile de Bourrache peut être appliquée sur une peau légèrement humidifiée à l’aide d’un hydrolat, par exemple l’hydrolat de Rose de Damas. Cet hydrolat possède aussi des propriétés anti-inflammatoires et permet d’apaiser la peau des démangeaisons Puis, terminer le soin en appliquant une crème hydratante. Cependant, il est souvent conseillé de diluer l’huile de Bourrache car elle a un indice de comédogénéicité de 2, et par conséquent, elle est considérée comme assez comédogène.

Par voie orale : l’huile de Bourrache peut aussi des bienfaits sous forme de cure par voie orale. En effet, les acides gras qu’elle comporte vont activement participer à la régénération de la barrière cutanée, permettant ainsi d’améliorer la qualité de la peau et d’empêcher sa déshydratation. Les cures se font sur des courtes périodes avec des quantités relativement faibles pour éviter les effets secondaires de l’huile de Bourrache. Il est conseillé de ne pas dépasser 1 à 2 grammes, soit une demi-cuillère à café, par jour pendant 3 à 4 semaines. Réaliser au maximum 3 à 4 cures par an. Pour des quantités plus importantes, il sera nécessaire de demander l’avis d’un médecin.

Précautions d’utilisation : ne pas dépasser 3 à 4 cures par an. Les cures sont contre-indiquées aux femmes enceintes et allaitantes, aux adolescents de moins de 18 ans, aux personnes souffrant de maladies du foie, de cancers hormono-dépendants ou ayant une prédisposition génétique à ces cancers. Elles sont aussi contre-indiquées en cas de prise de certains antibiotiques et d’hypolipémiants.

Sérum hydratant apaisant pour le visage et le corps

Dans un flacon en verre ambré de 30 mL, verser successivement les ingrédients suivants à l’aide d’un entonnoir :

Fermer le flacon, homogénéiser et étiqueter le flacon.

Conseils d’utilisation : chaque soir, masser uniformément avec le plat de la main sur l’ensemble du visage ou sur les zones sèches du corps pendant 2 minutes. En cas d’application sur le visage, enlever l’excédent d’huile à l’aide d’une serviette humidifiée avec de l’eau chaude et appliquer une crème hydratante de nuit. Sinon, laisser les huiles s’imprégner dans la peau toute la nuit. Source : recette adaptée de Kaibeck, J. (2020b). Ma bible de la slow cosmétique : Le guide de référence pour une cosmétique plus écologique et saine. Leduc.S Pratique, p 126

Pourquoi ces huiles ? Le macérat huileux de Calendula permet de retrouver une peau rayonnante grâce à ses propriétés antioxydantes. Elle a aussi un pouvoir anti-inflammatoire permettant de calmer les inflammations du quotidien. L’huile essentielle de Géranium Rosat est bien adaptée en cas de peau sèche et mature, grâce à son action calmante et astringente, lui permettant de tonifier les muqueuses et resserrer les tissus cutanés. La Camomille matricaire est décongestionnante. Elle permet de mieux faire circuler le sang et de favoriser une bonne oxygénation des cellules. Elle aide aussi à la cicatrisation des tissus cutanés. L’huile essentielle de Petit grain Bigarade a avant tout un parfum très agréable, mais sert aussi d’anti-inflammatoire et d’anti-infectieux. Enfin, l’Ylang-Ylang est un régulateur de sébum, anti-inflammatoire, anti-oxydant et tonique cutané.

Précautions d’utilisation : les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées chez les femmes enceintes de moins de 3 mois ou allaitantes, mais aussi chez les enfants de moins de 3 ans. De plus, l’huile essentielle de Camomille Matricaire est à proscrire tout au long de la grossesse. Attention en cas d’allergies aux astéracées pour l’utilisation du macérat huileux de Calandula. Les femmes enceintes ne doivent pas appliquer cette synergie sur la ceinture abdominale. Il est important de réaliser tout de même un test cutané dans le creux du coude avant toute utilisation sur le visage, en vérifiant qu’aucune réaction allergique n’apparaisse dans les 24h.

Pour redonner de l'éclat aux teints ternes

Dans un flacon de 50 mL, introduire :

Conseils d'utilisation : mélanger tous les ingrédients en homogénéisant le flacon de haut en bas. Appliquer 5 gouttes de ce mélange sur le visage et/ou le corps un soir sur deux avec des mouvements circulaires pour faire pénétrer les huiles. Ce soin ne doit pas être appliqué ni le matin et ni en journée étant donné que l’huile essentielle de Mandarine Verte est photosensibilisante.

Pourquoi ces huiles ? L’huile essentielle d’Ylang-Ylang Complète et l’huile essentielle de Mandarine Verte vont redonner de l’éclat au teint terne. Quant au macérât huileux de Carotte, il possède des propriétés antioxydantes, assouplissantes et donne aussi un effet bonne mine.

Précautions d’utilisation : cette synergie ne doit pas être utilisée sur les enfants de moins de 3 ans. Un test cutané au creux du coude est recommandé avant de l’utiliser sur la peau du visage.

Contre les rides

Huile anti-ride

Dans un flacon de 100 mL en verre ambré, ajouter :

Refermer le flacon, homogénéiser et étiqueter le flacon.

Conseils d’utilisation : appliquer cette huile anti-ride sur le visage en pratiquant un massage tonifiant. Mettre les paumes des mains sur le visage et masser de l’intérieur vers l’extérieur, en commençant par le front, puis le milieu du visage et en finissant par la mâchoire. Ne surtout pas oublier le cou et le décolleté. Cette huile anti-ride s’applique pour une durée de 2 mois en l’utilisant pendant 5 jours suivi d’une pause de 2 jours.

Pourquoi ces huiles ? L’huile de Chanvre est connue pour ses effets anti-âge et hydratant grâce à sa teneur en oméga-3 et 6. Grâce à sa richesse en alcools monoterpéniques (citronellol, géraniol, linalol), l’huile essentielle de Géranium Rosat est très intéressante contre les rides grâce à son action antioxydante. De plus, l’huile essentielle de Ciste favorise la formation du collagène et permet ainsi de régénérer les tissus cutanés. Quant à l’huile essentielle de Palmarosa, elle stimule la synthèse de la kératine permettant de renforcer la protection de la peau contre les agressions extérieures. Enfin, l’huile essentielle de Lavande Aspic accélère le renouvèlement cellulaire pour aider à maintenir l’élasticité de la peau

Précautions d’utilisation : les femmes enceintes et allaitantes ne doivent pas utiliser cette huile anti-ride. Les personnes asthmatiques et épileptiques doivent demander un avis médical avant utilisation. Il est également recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude avant utilisation.

Sérum anti-âge effet liftant

Dans un flacon en verre ambré de 30 mL, verser successivement :

Fermer le flacon, mélanger énergiquement et étiqueter le flacon. La vitamine E permet de conserver le sérum plusieurs mois.

Conseils d’utilisation : sur le visage soigneusement nettoyé, appliquer ce sérum matin et soir en massant délicatement pour bien faire pénétrer le sérum. Éviter le contour des yeux car le sérum contient des substances irritantes. Des massages tonifiants peuvent être réalisés en plusieurs exercices pour raffermir chaque partie du visage ou encore pour lisser les rides apparentes. Par exemple pour raffermir les paupières, placer un index sous le sourcil et le pouce sur l’os intérieur de l’œil puis écarter les doigts. Tenter de fermer les paupières en forçant un peu et maintenir les paupières fermées le plus longtemps possible. Recommencer 5 fois de suite. Appliquer ensuite une crème hydratante. Source : recette adaptée de Kaibeck, J. (2020b). Ma bible de la slow cosmétique : Le guide de référence pour une cosmétique plus écologique et saine. Leduc.S Pratique, p 188

Pourquoi ces huiles ? L’huile de Rose Musquée est un puissant régénérant cutané permettant à la fois de raffermir mais aussi de cicatriser la peau grâce à son action sur le flux sanguin. L’huile de Sésame est reconnue pour ses bienfaits anti-âge, nourrissants et assouplissants. L’huile essentielle de Pamplemousse est un bon anti-oxydant. Quant à l’huile essentielle de Ciste, elle est considérée comme l’huile essentielle cicatrisante par excellence. Elle permet de resserrer les pores de la peau et de régénérer les tissus cutanés en stimulant la production de collagène. Enfin, l’huile essentielle de Rose de Damas est la référence pour lutter contre les rides grâce à ses puissantes propriétés cicatrisantes et régénérantes. Cependant, elle est très chère et certaines de ses propriétés peuvent être remplacée par l’huile essentielle de Géranium Rosat, connu pour son action astringente. Elle permet aussi de tonifier les muqueuses et de resserrer les tissus cutanés.

Précautions d’utilisation : ce soin n’est pas utilisable par les femmes enceintes et allaitantes. L’huile essentielle de Pamplemousse est photosensibilisante, il ne faut donc pas l’appliquer sur la peau avant toute exposition au soleil. Un test cutané dans le creux du coude est aussi conseillé avant application sur le visage.

Soin régénérant contour des yeux fatigués

Le contour des yeux est une zone du visage où la peau est fine et sensible. Elle nécessite des soins particuliers et très doux. Grâce aux propriétés de chaque ingrédient, ce soin permet de régénérer la peau atour des yeux, de lui redonner de la tonicité et de lutter contre le vieillissement cutané. Ces vertus sont notamment dues à l’huile de Bourrache. En effet, elle apporte un effet anti-âge et restructurant grâce à sa richesse en vitamine E et en acide oléique.

Dans un flacon compte-gouttes de 10 mL, ajouter :

Fermer le flacon et mélanger énergiquement. L’ajout de vitamine E dans ce soin permet de le conserver pendant plusieurs mois.

Conseils d’utilisation : faire pénétrer quelques gouttes de ce soin en massage circulaire sur le contour de l’œil. Ce soin peut s’appliquer le matin et le soir. Bien agiter avant chaque utilisation. Source : Huvenne, S. (2021c). Cosmétiques aux huiles végétales, p32

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Rose Musquée améliore la souplesse de la peau et favorise la régénération cellulaire. Quant à l’huile essentielle d’Hélichryse italienne, c’est un puissant décongestionnant permettant de lutter efficacement contre les rides.

Précautions d’utilisation : En cas de contact avec les yeux, rincer abondamment à l’eau claire. Un test cutané dans le creux du coude est conseillé avant utilisation sous les yeux.

Soin spécial pour le cou

Dans un flacon de 30 mL en verre teinté, ajouter :

Refermer le flacon, homogénéiser et étiqueter le flacon.

Conseils d’utilisation : appliquer 6 gouttes de la synergie matin et soir en massage ascendant le long du cou. Source : Baudoux, D. (2010c). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris, p 110

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale d’Argan est une huile très utilisée pour les peaux matures en raison de son effet anti-âge. Elle vient en supplément de l’huile de Bourrache pour l’hydratation de la peau. L’huile essentielle de Ciste stimule la production de collagène, ce qui lui confère d’excellentes propriétés régénérantes. Quant à l’huile essentielle de Bois de Rose et l’huile essentielle de Myrte Vert, elles resserrent les tissus cutanés permettant le raffermissement de la peau. Elles sont aussi décongestionnantes veineuses. Ainsi, elles régulent la circulation sanguine et par conséquent, elles favorisent une bonne oxygénation des cellules, tout comme l’huile essentielle de Santal Jaune.

Précautions d’utilisation : ce soin ne doit être utilisé par les femmes enceintes et allaitantes. Les personnes épileptiques et asthmatiques doivent demander l’avis d’un médecin avant toute utilisation. Il est aussi recommandé de réaliser un test cutané avec la synergie avant de l’utiliser au niveau du cou.

Pour prévenir les vergetures

Lors de certaines périodes de la vie comme la croissance ou pendant la grossesse, la peau subit un fort tiraillement à l’origine des stries sur la peau. Il est tout à fait possible de les prévenir et d’atténuer au maximum l’apparition de vergetures en hydratant plus que jamais la peau pour augmenter au maximum son élasticité. Réputée pour être assouplissante et nourrissante, l’huile de Bourrache est parfaite pour donner une bonne souplesse à la peau. Cette huile possède aussi de très bonnes propriétés régénérantes grâce à sa riche composition en acides gras et en vitamines. De plus, les vergetures ont tendance à démanger ou tirailler. Par ses propriétés apaisantes, l’huile de Bourrache permet de les soulager grâce à sa richesse en acide palmitique.

Huile de massage fortifiante

Dans un flacon en verre ambré de 50 mL, verser successivement :

Fermer le flacon puis mélanger. Si l’option gousse de vanille est choisie, laisser reposer le flacon 72h avant de l’utiliser.

Conseils d’application : après la toilette, masser quotidiennement les zones sujettes aux vergetures (grand fessier et ventre) avec l’huile de massage fortifiante. Masser jusqu’à pénétration complète. De manière générale, il faut compter une cuillère à café de ce soin pour masser l’ensemble de l’abdomen et la taille, tandis que pour les fessiers, 5 gouttes suffisent. Source : recette adaptée de Kaibeck, J. (2020b). Ma bible de la slow cosmétique : Le guide de référence pour une cosmétique plus écologique et saine. Leduc.S Pratique, p 233

Pourquoi ces huiles ? L’huile végétale de Rose Musquée et l’huile végétale de Bourrache est une synergie parfaite pour prévenir les vergetures et fortifier le derme ainsi que l’épiderme de la peau. De ce fait, la peau résiste mieux aux tensions qu’elle peut subir.

En huile anti-vergeture

Ingrédients :

Recette : introduire tous les ingrédients dans un flacon-pompe en verre ambré de 50 mL. Mélanger énergiquement. Pour conserver le mélange plusieurs mois, ajouter de la vitamine E qui est un conservateur naturel.

Conseils d’utilisation : appliquer cette huile matin et soir sur les zones à traiter (grand fessier et bas du ventre) en réalisant des mouvements circulaires. Masser jusqu’à pénétration complète de l’huile. Il est conseillé d’utiliser cette synergie pendant 3 semaines puis de faire une semaine de pause. Source : Huvenne, S. (2021c). Cosmétiques aux huiles végétales, p54

Pourquoi ces huiles ? Les huiles végétales présentes dans cette recette permettent d’apporter une plus grande variété d’acides gras afin de nourrir la peau en profondeur. Tout d’abord, l’huile d’Avocat rend la peau plus souple et stimule la régénération cellulaire. Quant à l’huile de Macadamia, elle est très nourrissante et adoucissante. Ainsi, elle apporte de la tonicité à la peau. Enfin, l’huile essentielle de Lavande Vraie et l’huile essentielle de Géranium Rosat renforcent l’efficacité de cette huile anti-vergeture grâce à leurs propriétés régénérantes et réparatrices.

Précautions d’utilisation : cette huile anti-vergeture ne convient pas aux femmes enceintes de moins de 3 mois. Les femmes enceintes de plus de 3 mois doivent tout de même prendre soin de ne pas appliquer la synergie sur la ceinture abdominale. Un test cutané dans le creux du coude est conseillé avant utilisation sur d’autres parties du corps. Les personnes allergiques aux fruits à coque doivent redoubler de vigilance quant à l’utilisation de l’huile végétale de Macadamia.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.6 ( 149 votes )

Bibliographie

Publication : Mhamdi, B., Wannes, W. A., Bourgou, S., & Marzouk, B. (2009c). BIOCHEMICAL CHARACTERIZATION OF BORAGE (BORAGO OFFICINALISL.) SEEDS. Journal of Food Biochemistry, 33(3), 331 341. https://doi.org/10.1111/j.1745-4514.2009.00221.x

Publication : Asadi-Samani, M., Bahmani, M., & Rafieian-Kopaei, M. (2014b). The chemical composition, botanical characteristic and biological activities of Borago officinalis : a review. Asian Pacific Journal of Tropical Medicine, 7, S22 S28. https://doi.org/10.1016/s1995-7645(14)60199-1

Ouvrage : Huvenne, S. (2021c). Cosmétiques aux huiles végétales

Ouvrage : Kaibeck, J. (2020b). Ma bible de la slow cosmétique : Le guide de référence pour une cosmétique plus écologique et saine. Leduc.S Pratique

Ouvrage : Baudoux, D. (2010). Pour une cosmétique intelligente : Huiles essentielles et végétales. Amyris