Ces dernières années, les gélules de Bourrache comme complément alimentaire suscitent un réel engouement auprès notamment du public féminin. En plus de leurs propriétés de régulation hormonale, elles ont pour réputation d’aider à la perte de poids en aidant à brûler les graisses. Mais cette réputation est-elle réellement fondée ? Riche en oméga-6 et spécifiquement en acide gamma-linolénique, l’huile de Bourrache peut-elle faire, au contraire, prendre du poids ? Comment l’utiliser correctement dans ce cas ? Ces questions trouveront leur réponse dans cet article.

Cet article a été mis à jour le 04/12/2023

Craquez pour la Compagnie

CONTRÔLE DU POIDS
Huiles essentielles en...
A partir de 9.9€
picto cart
Rose Musquée du Chili
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 3.2€
picto cart
CÈDRE DU LIBAN
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
Argan du Maroc
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 7.7€
picto cart
Nigelle
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 4.3€
picto cart
Jojoba
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 5.3€
picto cart
Arnica
Macérât huileux BIO
A partir de 7.8€
picto cart

Pas de risques particuliers de prise de poids

L’huile de Bourrache se montre particulièrement intéressante à étudier dans les mécanismes de brûlage de graisse grâce à sa teneur unique en acide gamma-linolénique. Cependant, en raison de sa richesse en oméga-6 (75%) et en acides gras insaturés (20%), les effets pertes de poids de l’huile de Bourrache ne sont pas évidents et tendent plutôt à dire qu’elle n’est pas saine. L’impact des cures d’huile de Bourrache sur la fluctuation pondérale a ainsi été étudié au détour de plusieurs études. Les résultats de ces différentes études tendent à inquiéter les consommateurs sur des possibles effets négatifs de ces cures. Mais pour plusieurs raisons, la fiabilité des résultats peut être remise en cause. Au contraire, d’autres études plus fiables ont démontré l’effet brûle graisse des composés contenus dans l’huile de Bourrache, notamment l’acide gamma-linolénique et l’acide rosmarinique. L’huile de Bourrache constituerait une réelle aide dans le processus de brûlage des graisses.

Au contraire, peut participer à la perte de poids

Des études concernant les effets de l’huile de Bourrache sur la perte de poids ont été réalisées. Il a été mis en évidence que cette huile aidait à faire perdre du poids notamment grâce à sa forte teneur en acide gamma-linolénique (AGL). Ce dernier compose près d’un tiers de l’huile de Bourrache, et fait d’elle l’huile végétale la plus riche en cet acide gras. Cet effet « perte de poids » a été justifié par un mécanisme d’action dans lequel l’AGL affecterait le métabolisme du cholestérol et des lipides. Il réduirait la teneur en gras en stimulant les activités de la carnitine hépatique et en stimulant la β-oxydation. La carnitine permet de transporter les acides gras à l’intérieur des cellules pour qu’ils soient brûlés à des fins énergétiques et la β-oxydation est le processus mis en jeu pour détoxifier la cellule en dégradant des molécules dont les acides gras. Selon ces études, les oméga-6 contenus dans l’huile de Bourrache permettraient aussi de diminuer le taux d’adipocytes larges et d’augmenter celui des petits adipocytes sans altérer la masse musculaire ou la taille des autres organes. Les adipocytes sont les cellules stockant les graisses de l’organisme. Plus elles sont grosses, plus la masse graisseuse est importante. L’huile de Bourrache serait donc bénéfique pour diminuer la masse graisseuse. Il a aussi été démontré que l’huile de bourrache contient des phytostérols, des molécules qui aident à réduire le taux cholestérol-LDL dit « mauvais cholestérol » dans le sang.

De plus, l’huile de Bourrache contient de l’acide rosmarinique, un acide phénolique connu pour ses effets anti-obésité. Selon une étude, il inhiberait l’adipogénèse qui est le processus de fabrication du tissu adipeux et de stockage des lipides par les adipocytes. Il inhiberait aussi la lipolyse basale, qui est la dégradation des lipides. Les personnes dont la lipolyse basale est élevée présente plus de risque de prendre du poids. À noter tout de même que ce composé phénolique n’est présent qu’à 2,4 %, ce qui est une très faible quantité pour obtenir des résultats réellement efficients.

Cependant, la perte de poids reste un processus très complexe, et surtout, propre à chacun. Il n’existe pas de produit miracle faisant fondre les graisses. Même si certains compléments alimentaires peuvent favoriser la perte de poids, ils ne sont pas suffisants. Concernant l’huile de Bourrache, les conseils et précautions d’utilisation sont très importantes à respecter pour obtenir l’effet désiré.

Conseils et précautions d’utilisation de l’huile de Bourrache

Tout d’abord, il est important de noter que consommer l’huile de Bourrache comme complément alimentaire ne remplace en aucun cas une alimentation saine et équilibrée. Pour observer une perte de poids efficace, il est important de maintenir un mode vie sain incluant notamment une pratique sportive régulière.

Pour les personnes qui recherchent l’effet coupe-faim, l’huile de Bourrache n’aura aucun effet dessus. Contrairement à ce que l’on peut lire ou entendre, l’huile de Bourrache issue des graines, est pauvre en mucilages. Ce sont les parties aériennes (fleurs, tiges, feuilles) qui en sont riches. Les mucilages sont des substances qui se gonflent au contact de l’eau sans s’y dissoudre et qui donnent l’effet coupe-faim à certains aliments. Or, aujourd’hui la consommation des parties aériennes de l’huile de Bourrache est déconseillée en raison de leur teneur en composés pyrrolizidiniques, qui sont hépatotoxiques.

Ensuite, cette huile contient une quantité non-négligeable d’acide gras saturés (11 - 20 %). Ces acides gras favorisent la prise de poids, les dépôts de cholestérol dans les artères et les risques de maladies cardio-vasculaires. Leur apport est à limiter dans notre alimentation. Il faudra alors prendre soin de les réduire drastiquement voire les supprimer.

De plus, l’huile de Bourrache est riche en oméga-6. Or, notre alimentation est actuellement trop riche en ces acides gras insaturés et ne respecte pas l’équilibre oméga 6/oméga 3 dont l’organisme a besoin. Ce déséquilibre favorise les états inflammatoires et ainsi l’obésité et d’autres maladies métaboliques comme le diabète de type 2. Le ratio idéal est autour de 5 pour 1 alors que notre alimentation actuelle est autour de 20 pour 1. En cas d’utilisation de l’huile de Bourrache comme complément pour perdre du poids, il faudra alors veiller à diminuer les apports en oméga 6, tout en augmentant les apports en oméga 3 (poissons gras, noix, huile de colza, …).

Pour finir, l’huile de Bourrache n’est pas autorisée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes atteintes de cancers hormono-dépendants ou ayant des antécédents de ces cancers et aux jeunes de moins de 18 ans. Il est aussi important de respecter la posologie recommandée car cette huile contient des traces d’alcaloïdes pyrrolizidiniques, qui sont hépatotoxiques en trop grande quantité. La posologie recommandée est de 1 à 2 grammes par jour, c’est-à-dire une demi-cuillère à café, à prendre pendant 3 à 4 semaines et en faisant une pause de 4 semaines minimum entre chaque cure. Il est recommandé de ne pas dépasser 3 à 4 cures par an. Pour une posologie plus élevée, il sera nécessaire de demander l’avis d’un médecin.

Craquez pour la Compagnie

CONTRÔLE DU POIDS
Huiles essentielles en...
A partir de 9.9€
picto cart
Rose Musquée du Chili
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 3.2€
picto cart
CÈDRE DU LIBAN
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
Argan du Maroc
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 7.7€
picto cart
Nigelle
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 4.3€
picto cart
Jojoba
Huile Végétale Vierge BIO
A partir de 5.3€
picto cart
Arnica
Macérât huileux BIO
A partir de 7.8€
picto cart

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 30 votes )

Bibliographie

Publication : Rui, Y., Tong, L., Cheng, J., Wang, G., Qin, L., & Wan, Z. (2017b). Rosmarinic acid suppresses adipogenesis, lipolysis in 3T3-L1 adipocytes, lipopolysaccharide-stimulated tumor necrosis factor-α secretion in macrophages, and inflammatory mediators in 3T3-L1 adipocytes. Food & Nutrition Research, 61(1), 1330096. https://doi.org/10.1080/16546628.2017.1330096

Publication : Navarro-Herrera, D., Milagro, F. I., Eder-Azanza, L., Zabala, M. L. L., Romo-Hualde, A., Hurtado, C., Calavia, D., López-Yoldi, M., Martínez, J. A., Gamazo, C., & Vizmanos, J. L. (2018). Borago officinalis seed oil (BSO), a natural source of omega-6 fatty acids, attenuates fat accumulation by activating peroxisomal beta-oxidation both in C. elegans and in diet-induced obese rats. Food & Function, 9(8), 4340 4351. https://doi.org/10.1039/c8fo00423d