Reconnu pour ses bienfaits sur la santé, le pamplemousse procure une huile essentielle célèbre pour son pouvoir antiseptique qui la rend parfaite en diffusion. Ses notes fraîches et acidulées assainiront votre intérieur tout en favorisant la relaxation. Elle possède également des vertus cosmétiques, très utiles notamment pour la chute des cheveux et les peaux grasses. Nom latin : Citrus X paradisi Macfadyen. Partie utilisée : zestes.

Précautions d'utilisation

Vigilance ! L'huile essentielle de Pamplemousse est réservée à l'adulte et à l'adolescent. Son application cutanée est possible diluée. L'ingestion et l'inhalation sont autorisées, mais la diffusion reste la voie d'utilisation à privilégier. La diffusion est d'ailleurs permise aux femmes enceintes, aux enfants et aux bébés. Enfin, du fait de sa forte teneur en limonène, cette huile essentielle est allergisante et présente un risque de néphrotoxicité après ingestion à forte dose et sur une longue durée.

Utilisateurs autorisés

Adultes et Ados
Enfants - de 6 ans
Femmes enceintes & allaitantes
Bébés - de 3 ans

Voies d'utilisation possibles

Voie cutanée
Voie orale
Inhalation
En diffusion

Risques d'utilisation

Allergisante
Cortison-like
Irritante pour la peau
Dermocaustique à l'état pur
Photosensibilisante

Autres précautions

Application cutanée
  • L'huile essentielle de Pamplemousse est photosensibilisante, ne l’appliquez pas sur la peau avant une exposition au soleil.
  • Elle est aussi irritante et dermocaustique à l'état pur, il faut donc la diluer à 20 % dans une huile végétale avant toute application cutanée (20 % d'huile essentielle avec 80 % d'huile végétale).
En diffusion

Pour les femmes enceintes de plus de 3 mois, et les bébés et enfants de + de 3 mois, la diffusion est une voie d'utilisation autorisée.

Contre-indications

Après ingestion à forte dose et sur une longue durée, cette huile essentielle présente un risque de néphrotoxicité.

Composants allergènes

L’huile essentielle de Pamplemousse est fortement dosée en composants biochimiques allergènes.

  • limonène (90 à 97 %)
  • citral (géranial + néral) (≤0,5 %)
  • linalol (≤ 0,5 %)

Note : Il est préférable de tester l’huile essentielle avant de l’utiliser (deux gouttes au creux du coude pendant au moins 24 heures afin de vérifier qu’il n’y a pas de réaction).

Pour assainir l'air

Utilisation simple

Adaptée dès 3 mois et pour les femmes enceintes de plus de 3 mois. En diffusion, verser le nombre de gouttes de Pamplemousse indiqué sur la notice dans votre diffuseur. Diffuser par plage de 30 minutes maximum.

Utilisation en synergie

Réservée aux + 6 ans. En diffusion, introduisez le nombre de gouttes indiqué sur la notice de votre diffuseur et diffusez sur une plage d'environ 30 minutes.
  • 40 gouttes d'huile essentielle de Pamplemousse
  • 20 gouttes d'huile essentielle de Ravintsara
  • 20 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus Globulus
  • 20 gouttes d'huile essentielle de Citron
Pour plus de détails et autres utilisateurs : les huiles essentielles pour assainir l'air.

Contre la chute des cheveux

Utilisation simple

Réservée aux adultes et adolescents. Par voie cutanée, 1 goutte de Pamplemousse dans une noisette de shampoing avant chaque utilisation.

Utilisation en synergie

Réservée aux + 6 ans. Par voie cutanée, massez votre cuir chevelu avec les paumes en ayant déposé au préalable une noisette de ce shampoing dans le creux de votre main. Laissez poser votre shampoing 2 à 3 minutes puis rincez abondamment vos cheveux.

  • 4 gouttes d'huile essentielle de Géranium Rosat
  • 4 gouttes d'huile essentielle de Pamplemousse
  • 2 gouttes d'huile essentielle de Cajeput
  • 2 gouttes d'huile essentielle de Gingembre
  • Complétez avec du shampoing neutre jusqu'à remplissage du flacon
Plus de détails ou autres utilisateurs : les huiles essentielles contre la chute des cheveux.

Pamplemousse ou Ylang Ylang Complète ?

L'huile essentielle de Pamplemousse est efficace, mais l'huile essentielle d'Ylang Ylang Complète est davantage reconnue pour son efficacité. Par voie cutanée, 1 goutte d'Ylang Ylang Complète dans une dose habituelle de shampoing, à chaque lavage.

Contre les angoisses et la dépression

Utilisation simple

Adaptée dès 3 mois et pour les femmes enceintes de plus de 3 mois. En diffusion, introduisez le nombre de gouttes de Pamplemousse indiqué sur la notice de votre diffuseur et diffusez sur une plage d'environ 30 minutes.

Pamplemousse ou Camomille Romaine ?

L'huile essentielle de Pamplemousse est efficace mais si vous avez chez vous de l'huile essentielle de Camomille Romaine, elle sera encore plus efficace contre les angoisses. Par voie orale, déposez 1 goutte pure sous la langue. En inhalation, respirer directement le flacon.

En cas de dyspepsie et digestion difficile

Utilisation simple

Réservée aux adultes et adolescents. Par voie orale, 1 à 2 gouttes d'huile essentielle de Pamplemousse sur un comprimé neutre à laisser fondre, après le repas 2 à 3 fois par jour.

Pamplemousse ou Basilic ?

L'huile essentielle de Pamplemousse est efficace, mais l'huile essentielle de référence en cas de dyspepsie ou digestion difficle est le Basilic. Par voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale en massage sur le ventre, à la suite de chaque repas. Par voie orale, 1 goutte sous la langue pure ou sur un support à la suite de chaque repas.

Contre le mal des transports, les nausées et vomissements

Utilisation simple

Réservée aux adultes et adolescents.  Par voie orale, 1 goutte de Pamplemousse dans une cuillère à café de miel ou sur un sucre ou un comprimé neutre et laisser fondre en bouche, 2 à 3 fois pendant la durée du trajet.

Pamplemousse ou Citron ?

L'huile essentielle de Pamplemousse sera efficace contre le mal des transports, les nausées et vomissements, mais l'huile essentielle de Citron est encore plus efficace. Par voie orale, 1 goutte dans une cuillère à café de miel ou sur un sucre ou un comprimé neutre et laisser fondre en bouche, 2 à 3 fois pendant la durée du trajet.

En cas de peau grasse

Utilisation simple

Réservée aux adultes et adolescents. Par voie cutanée, 1 goutte d'huile essentielle de Pamplemousse dans une noisette de crème de nuit.

Pamplemousse ou Petit Grain Bigarade ?

L'huile essentielle de Pamplemousse est efficace contre la peau grasse, mais l'huile essentielle de Petit Grain Bigarade est encore meilleure. Par voie cutanée, 1 à 2 gouttes de Petit Grain Bigarade dans votre crème de jour. Faire une semaine de pause après 3 semaines d'utilisation.

Autre application réputée du Pamplemousse

L'huile essentielle de Pamplemousse est utilisée en de très nombreuses occasions, notamment liées à ses propriétés antiseptique aérienne, neurotrope et détoxifiante hépatique. Pour l'utilisation suivante elle sera efficace, mais sans être forcément la meilleure huile essentielle. Nous vous indiquons donc le meilleur remplaçant du Pamplemousse pour le problème suivant.

Coupe faim
L'huile essentielle de Pamplemousse est utile, mais … il vaut mieux utiliser l'huile essentielle de Citron en tant que coupe faim pour une détox : par voie orale, 2 gouttes d'huile essentielle de Citron sur un comprimé neutre à laisser fondre en bouche, 3 fois par jour en début de repas, idéalement en cure de 3 semaines.

Qu'est-ce qui rend le Pamplemousse efficace ?

L'huile essentielle de Pamplemousse est fortement concentrée en limonène, alpha pinène et myrcène. Ces différentes molécules lui confèrent les propriétés principales suivantes :
  • Antiseptique aérienne ++++ (limonène) : l’huile essentielle de Pamplemousse est un désinfectant puissant lorsqu’il est diffusé dans l’air, grâce à ses propriétés bactéricides et antivirales. On l’utilise donc pour assainir l’air ambiant, ou désinfecter une pièce.
  • Neurotrope ++ (limonène) : l’huile essentielle de Pamplemousse stimule et augmente la pression sanguine rendant le système nerveux autonome plus réceptif et répondant. Attention toutefois à ne pas l’utiliser avec l’huile essentielle de Lavande Fine, dont la fonction calmante y est opposée.
  • Détoxifiante hépatique ++ (limonène) : l’huile essentielle de Pamplemousse régule la fonction du foie et calme ainsi les troubles digestifs, les nausées et effets néfastes des lendemains de soirées difficiles.

Mais aussi ces propriétés secondaires :

  • Anti-oxydante ;
  • Cholérétique ;
  • Régulatrice du sébum des cheveux.

Comment reconnaître une bonne huile essentielle de Pamplemousse ?

Une bonne huile essentielle de Pamplemousse doit avoir les caractéristiques suivantes. N'hésitez pas à les demander à votre marchand pour être sûr de la qualité de votre huile.

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Citrus X paradisi Macfadyen
  • Famille Botanique : Rutacées
  • Partie distillée : Zestes
  • Pays d'origine: Argentine et Etats-Unis
Caractéristiques biochimiques
  • limonène : 90 à 97 %
  • alpha pinène : ≤ 2 %
  • myrcène : ≤ 4 %
Caractéristiques physiques
  • Densité à 20°C : 0,850 à 0,860
  • Indice de réfraction à 20°C : 1,474 à 1,478
  • Pouvoir rotatoire à 20°C : +90° à +96°
  • Point éclair : +44°C
Caractéristiques organoleptiques
  • Aspect : liquide pouvant devenir trouble par abaissement de la température
  • Couleur : jaune à orangé
  • Odeur : douce, fruitée et zestée

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.3 ( 31 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Publication : Hozumi, H., & al. (2017). Aromatherapies using Osmanthus fragrans oil and grapefruit oil are effective complementary treatments for anxious patients undergoing colonoscopy: A randomized controlled study. Complementary Therapies in Medicine, 34, 165–169. https://doi.org/10.1016/j.ctim.2017.08.012

Publication : Ou, M., Liu, Y., Sun, Y., & Chan, C. (2015). The Composition, Antioxidant and Antibacterial Activities of Cold-Pressed and Distilled Essential Oils ofCitrus paradisiandCitrus grandis(L.) Osbeck. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2015, 1–9. https://doi.org/10.1155/2015/804091

Publication : Tanida, M. and al. (2008). Effects of olfactory stimulations with scents of grapefruit and lavender oils on renal sympathetic nerve and blood pressure in Clock mutant mice. Autonomic Neuroscience, 139(1-2), 1–8. https://doi.org/10.1016/j.autneu.2007.12.001

Publication : Ivoke, N. and al. (2013). Effects of Grapefruit (Citrus Paradisi MACF) (Rutaceae) Peel Oil Against Developmental Stages of Aedes Aegypti (Dipteria: Culicidae). The Southeast Asian Journal of Tropical Medicine and Public Health, 44(6), 970–978.

Publication : Shen, J. and al. (2005). Olfactory stimulation with scent of grapefruit oil affects autonomic nerves, lipolysis and appetite in rats. Neuroscience Letters, 380(3), 289–294. https://doi.org/10.1016/j.neulet.2005.01.058

Publication : Haze, S., Sakai, K., Gozu, Y., & Moriyama, M. (2010). Grapefruit Oil Attenuates Adipogenesis in Cultured Subcutaneous Adipocytes. Planta Medica, 76(10), 950–955. https://doi.org/10.1055/s-0029-1240870

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Millet, F. (2015). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Zahalka, J. (2017). Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?