Le Gingembre est une plante aux propriétés diverses. Cette dernière contient du gingérol et du shogaol, principes actifs lui conférant un fort pouvoir antioxydant. Dans le cadre de dyslipidémies, le Gingembre a fait l’objet de plusieurs recherches et d’essais cliniques. Tous s’accordent à dire que le Gingembre permet d’améliorer le profil lipidique des patients atteints d’hypercholestérolémie et d’hypertriglycéridémie. En effet, cette plante permet de diminuer le cholestérol total, le LDL cholestérol (mauvais cholestérol) et le niveau de triglycérides. Cependant, le Gingembre n’a aucun effet significatif sur l’augmentation du HDL cholestérol (bon cholestérol). Cet article permettra alors de connaître le mécanisme d’action du Gingembre sur le profil lipidique des patients atteints de dyslipidémies et de son utilisation adéquate.

Cet article a été mis à jour le 12/12/2023

Des effets indirects intéressants

Propriétés antioxydantes

Le Gingembre permet d’améliorer le profil lipidique des patients atteints d’hypercholestérolémie. En effet, plusieurs études ont démontré que cette plante avait diminué significativement les taux de LDL-cholestérol et de Cholestérol total, par rapport au groupe placebo. Cependant, différentes méta-analyses ont conclu que le Gingembre avait très peu d’effets sur l’amélioration du HDL-cholestérol. Les effets du Gingembre ont été observés au bout de 2 à 3 mois d’études, avec une dose variant entre 2 et 5 g de Gingembre en poudre par jour, dépendamment des études réalisées.

L’hypercholestérolémie entraîne une oxydation des lipoprotéines (LDL et VLDL), ce qui peut provoquer des dommages cellulaires liés au développement d’une athérosclérose. Cette maladie est caractérisée par la formation de plaques d’athérome (lipides) sur la paroi des artères, pouvant entraîner l’obstruction des vaisseaux ou leur rupture. Dans ce cadre, le Gingembre contient des principes actifs, le gingérol et le shogaol, qui ont des propriétés antioxydantes. Ces derniers agissent contre les radicaux libres afin de lutter contre le stress oxydatif, permettant ainsi de lutter contre l’oxydation des lipoprotéines. Selon plusieurs chercheurs, le Gingembre serait un protecteur cardiaque contre les maladies cardiovasculaires.

Par ailleurs, des recherches plus amples ont été réalisées sur la propriété hypolipémiante du Gingembre. Grâce au gingérol principalement, cette épice aurait une action régulatrice des enzymes du métabolisme lipidique ainsi qu’une action stimulatrice de l’excrétion du cholestérol et des acides biliaires. 

Propriétés cholérétiques

Le Gingembre a le pouvoir d’augmenter la production de la bile par le foie. En effet, cette épice contient notamment du gingérol et du shogaol, connus pour leurs effets cholérétiques. Plusieurs expériences ont été réalisées dont une sur des rats, afin de mieux comprendre le mécanisme du Gingembre. Les scientifiques ont pu démontrer que les principes actifs du Gingembre permettaient de stimuler l’activité de l’enzyme cholestérol-7-hydroxylase. Cette action stimulerait la conversion du cholestérol en acides biliaires, entraînant alors la réduction du niveau de cholestérol dans le sang et l’augmentation de la production de la bile.

La bile est un liquide jaune-verdâtre qui joue un rôle très important dans l’organisme puisqu’il permet d’éliminer vers les fèces les produits de dégradation du foie, mais aussi l’excès de cholestérol amené par les lipoprotéines. De cette manière, le Gingembre a une action indirecte sur l’hypercholestérolémie. Des études plus amples seraient indispensables pour mieux comprendre le mécanisme d’action.

Mais n'agit pas seul

Certes, le Gingembre a des effets bénéfiques sur le profil lipidique des patients atteints de dyslipidémies et possède un pouvoir protecteur contre les maladies cardiovasculaires, mais ce dernier ne peut en aucun cas agir sur ces paramètres seul : le Gingembre n’est pas une épice miracle.

Ce qui va permettre au Gingembre d’agir dans de bonnes conditions serait tout d’abord d’avoir une bonne hygiène de vie. Cela voudrait dire : adopter une alimentation équilibrée, saine et variée, riche en fibres (Psyllium, Caroube, etc.) en antioxydants (Amandes, Graines de grenade, Acérola etc.), en acides gras (AG) mono et poly insaturés omégas 3, 6 et 9, en veillant à un bon équilibre entre omégas 3 et omégas 6 (Graines de chia, Noix, Graines de lin,etc.). Éventuellement, l’alimentation doit contenir le moins d’AG saturés et trans, et de cholestérol.

Bien noter que le cholestérol est d’origine animale seulement, et que l’hypercholestérolémie n’est pas forcément due au cholestérol alimentaire, mais aux lipoprotéines aussi. Il est important d’avoir une activité physique régulière et adaptée, et une hydratation adéquate (à raison de 1,5 à 3 L par jour, en fonction des besoins).

Il est primordial de prendre l’avis d’un professionnel de santé avant de démarrer une cure de Gingembre pour lutter contre l’hypercholestérolémie. Cette maladie a plusieurs étiologies. Elle peut être liée à d’autres maladies métaboliques nécessitant le plus souvent un traitement et une alimentation adaptés qui pourraient avoir des interactions néfastes avec les principes actifs du Gingembre.

Comment l'utiliser ?

Doses journalières recommandées

Le Gingembre existe sous différentes formes et peut être consommé comme tel :

  • Gingembre en poudre :  jusqu’à 5 g par jour, ce qui équivaut environ à une cuillère à soupe rase.

  • Gingembre séché : entre 1 à 2 cuillères à café par jour de plante séchée. 250 mg pour les femmes enceintes et allaitantes.

  • Gingembre frais : jusqu’à 10 à 15 g par jour de rhizome frais.

Il est possible de l’intégrer dans tout type de préparation : sauces, plats salés ou sucrés, chutneys (d’oignons et d’ail…), confitures (pamplemousses, rhubarbes, poires…) marinades, soupes et boissons diverses.

Recettes au Gingembre et plantes hypocholestérolémiantes

Décoction au Gingembre

Incorporer 2 à 4 g de Gingembre en poudre ou 1 à 2 g de racine séchée et 1 cuillère à soupe de Pissenlit dans de l’eau froide. Faire bouillir pendant 3 à 5 minutes puis laisser infuser 10 minutes. Filtrer la boisson puis ajouter du miel si nécessaire pour sucrer. Boire 2 à 3 tasses par jour.

Infusion au Gingembre

Infuser 2 à 4 g de Gingembre en poudre ou 1 à 2 g de racine séchée dans de l’eau chaude et 1 cuillère à soupe d’Hibiscus. Laisser infuser pendant 5 minutes. Filtrer la boisson puis ajouter du miel si nécessaire pour sucrer. Boire 2 à 3 tasses par jour. L’infusion est à consommer chaude ou froide.

Précautions d’emploi

  • Il est important d’augmenter progressivement les doses journalières de Gingembre, en particulier si ce n’est pas une épice consommée au quotidien. Cela permettrait d’éviter l’apparition d’effets indésirables : irritation de la gorge et de la bouche.

  • Si les doses recommandées ne sont pas respectées, des troubles digestifs peuvent s’installer, notamment des brûlures gastriques, des gaz, des ballonnements, et dans des cas plus rares, des diarrhées.

  • Le Gingembre est fortement contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires. Non seulement il contient des minéraux (phosphore, calcium, sodium…) qui pourraient favoriser l’apparition de calculs biliaires, mais il a aussi des propriétés cholérétiques (stimulent la production de la bile par le foie).

  • Les principes actifs du Gingembre, à savoir le gingérol et le shogaol peuvent avoir des interactions avec des traitements anticoagulants, antidiabétiques et hypotenseurs.

  • Hors usage alimentaire, la cure de Gingembre et la supplémentation en gingérol, shogaol sont à éviter chez les femmes enceintes et allaitantes, et les enfants de moins de 6 ans.

  • Avant une intervention chirurgicale, ou avant l’accouchement, le Gingembre est fortement contre-indiqué en raison d’un risque de saignement ou d’hémorragie étant donné ses propriétés vasodilatatrices.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 16 votes )

Bibliographie

Publication : Butin, A. (2017). Le gingembre: de son utilisation ancestrale à un avenir prometteur (Thèse). https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932085

Publication : Matsuda, A., Wang, Z., Takahashi, S., Tokuda, T., Miura, N., & Hasegawa, J. (2009). Upregulation of mRNA of retinoid binding protein and fatty acid binding protein by cholesterol enriched-diet and effect of ginger on lipid metabolism. Life Sciences, 84(25‑26), 903‑907. https://doi.org/10.1016/j.lfs.2009.04.004

Publication : Srinivasan, K., & Sambaiah, K. (1991). Effect of spices on cholesterol-7Α-hydroxylase activity and on serum & hepatic cholesterol levels in the rat. ResearchGate. https://www.researchgate.net/publication/21348504_Effect_of_spices_on_cholesterol-7a-hydroxylase_activity_and_on_serum_hepatic_cholesterol_levels_in_the_rat

Publication : Grundy, S. M., Stone, N. J., Bailey, A. L., Beam, C., Birtcher, K. K., Blumenthal, R. S., Braun, L. T., De Ferranti, S. D., Faiella-Tommasino, J., Forman, D. E., Goldberg, R., Heidenreich, P. A., Mark, D. B., Jones, D. W., Lloyd-Jones, D. M., Lopez-Pajares, N., Ndumele, C. E., Orringer, C. E., Peralta, C. A.,. . . Yeboah, J. (2019). 2018 AHA/ACC/AACVPR/AAPA/ABC/ACPM/ADA/AGS/APHA/ASPC/NLA/PCNA Guideline on the Management of Blood Cholesterol : A report of the American College of Cardiology/American Heart Association Task Force on Clinical Practice Guidelines. Circulation, 139(25). https://doi.org/10.1161/cir.0000000000000625

Site Web : Gingembre — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Gingembre

Site Web : Phytothérapie : Gingembre - VIDAL. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/gingembre-zingiber-officinalis.html

Site Web : Davidson, M. H., & Pradeep, P. (2023, 20 juillet). Dyslipidémie. Édition professionnelle du Manuel MSD. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-endocriniens-et-m%C3%A9taboliques/dyslipid%C3%A9mies/dyslipid%C3%A9mie

Site Web : Cholestérol et triglycérides élevés : causes et conséquences. (s. d.). ameli.fr | Assuré. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/trop-cholesterol-triglycerides-dans-sang-dyslipidemie/definition-causes-consequences

Site Web : Tisane de pissenlit : bienfaits et propriétés. (2023, août 2). https://www.compagnie-des-sens.fr/pissenlit-plante/

Site Web : Infusion de feuilles d’Olivier : bienfaits et propriétés. (2023, août 2). https://www.compagnie-des-sens.fr/olivier-plante/

Site Web : Infusion d’hibiscus, propriétés : 8 bienfaits de cette boisson. (s. d.). therapeutes.com. https://www.therapeutes.com/ma-sante/infusion-hibiscus-proprietes