L’acérolier est un arbrisseau de la famille des Malpighiacées. Il pousse naturellement dans les régions tropicales. À maturation, l’acérolier donne des petits fruits rouge vif nommés acérola. L’acérola ressemble à des cerises, son goût acidulé s’incorpore dans de nombreuses recettes. Il est consommé en jus, en gelée, frais, séché ou encore en poudre. La poudre d’acérola et le jus d’acérola sont les deux façons les plus communes de le consommer. La poudre est plus intéressante pour le maintien des composés bioactifs de l’acérola. En effet, ce petit fruit ne paye pas de mine. Pourtant, il entre aisément dans le top 2 des aliments les plus riches en vitamine C. L’acérola est tellement riche en vitamine C, que seulement 1 g d’acérola apporte plus de 200 % de nos besoins journaliers ! Une poussière d’acérola suffirait donc… Cette richesse en vitamine C, plus que surprenante, confère de multiples bienfaits à la poudre d’acérola : immunomodulant, antioxydant, synthèse du collagène, etc. En plus de contenir une quantité exorbitante d'acide ascorbique (vitamine C), l'acérola contient également d’autres composés, comme les fibres qui agiront sur la cholestérolémie et le transit digestif ; ou les phytonutriments qui augmentent le potentiel antioxydant de l’acérola. Nom latin : Malpighiaemarginata DC. Famille botanique : Malpighiaceae. Partie utilisée : Fruit.

Cet article a été mis à jour le 26/01/2023

Pour lutter contre le stress oxydatif

Le stress oxydatif est le fruit d’une alimentation déséquilibrée, d’une surexposition à des polluants environnementaux et d’un stress continu. Ce dernier est responsable de la formation de radicaux libres en excès. Pour pallier ce phénomène, il est important d’avoir une meilleure hygiène de vie. Par ailleurs, l’acérola peut faire l’objet d’une supplémentation dans le cadre d’une alimentation équilibrée. En effet, grâce à sa composition en flavonoïdes, en caroténoïdes, en composés phénoliques et en particulier en vitamine C, ce dernier possède des propriétés antioxydantes très importantes. De cette manière, ces éléments contribuent à leur manière à limiter la multiplication des radicaux libres et à protéger les cellules de l’organisme contre le stress oxydatif. Par conséquent, l’acérola peut contribuer à protéger l’organisme contre le vieillissement prématuré des cellules, mais aussi, de certaines maladies liées à l’âge.

Conseils de la diététicienne-nutritionniste :

  • Consommez 1g/j de poudre d’acérolasoit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C

  • N’hésitez pas à consommer des fruits et légumes de saison qui pourront apporter les vitamines antioxydantes dont vous aurez besoin.

Pour une meilleure absorption du fer

Le fer d’origine végétale, c’est-à-dire provenant des légumineuses, des produits céréaliers ou des graines oléagineuses, est assimilable entre 1 à 15%, et celui d’origine animale, lui, est assimilable jusqu’à 40%. Dans les deux cas, son absorption n’est pas tout à fait optimale. Néanmoins, il existe plusieurs solutions pour améliorer l’absorption de ce dernier, notamment l’acérola. En effet, ce superaliment regorge de nutriments, et en particulier de vitamine C qui est fortement impliquée dans l’assimilation du fer. Enrichir son alimentation quotidienne d’acérola serait donc très efficace pour permettre une meilleure absorption du fer, en particulier pour les flexitariens, végétariens ou végétaliens. Sont aussi concernées les personnes sujettes à une carence ou un déficit en fer, notamment les femmes menstruées, enceintes ou allaitantes.

Par ailleurs, il existe plusieurs aliments pouvant réduire l’absorption du fer. Il est donc recommandé de ne pas consommer de café, de thé, de lait et d’alcool pendant la prise d’acérola.

Conseils de la diététicienne-nutritionniste :

  • Consommez 1g/j de poudre d’acérola, soit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C. 

  • N’hésitez pas à apporter du fer d’origine animal à vos plats : œufs, viande rouge ou blanche, foie et fruits de mer, ou du fer d’origine végétale : spiruline, légumineuses (haricots blancs, lentilles, fèves et pois chiches) et graines oléagineuses.

  • Evitez de consommer du café, du thé ou de l’alcool pendant vos repas afin de ne pas empêcher l’absorption du fer apporté par vos aliments.

Pour réduire la fatigue

La fatigue peut avoir plusieurs étiologies, mais le plus souvent, c’est un des symptômes d’une carence en vitamine C. Cette dernière est répandue pour contribuer à un métabolisme énergétique normal, ce qui permet donc de réduire la fatigue. De la même manière, l’acérola peut contribuer considérablement à diminuer les états de fatigue étant donné sa haute teneur en vitamine C. L’acérola est indiqué aussi dans le cas d’une convalescence après un rhume ou un état grippal. Par ailleurs, avant un effort physique important ou un examen, il est recommandé d’apporter de l’acérola afin de prévenir les symptômes de grande fatigue pouvant avoir lieu.

Par ailleurs, une anémie ferriprive ou une carence ou un déficit en fer peuvent être responsables de l’apparition d’une fatigue qui, dans certains cas, est accompagnée d’un épuisement voire la sensation d’être essoufflé. Il faut savoir que le fer joue un rôle principal dans le transport de l’oxygène vers les cellules. Or, lorsque le taux de ferritine est bas (< 30 µg/L de sang), l’apport de l’oxygène vers certains organes vitaux, notamment les poumons, est trop faible. Pour pallier ce phénomène, l’acérola, étant très riche en vitamine C, peut contribuer à améliorer l’absorption du fer apporté par l’alimentation et de ce fait, assurer le stockage en ferritine dans l’organisme afin de réduire la fatigue.

Conseils de la diététicienne-nutritionniste :

  • Consommez 1g/j de poudre d’acérolasoit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C

  • Dans le cas d’un rhume, d’une grippe ou d’une grande fatigue, augmentez progressivement la dose jusqu’à 2g/j.

  • Apportez du fer d’originale animale et/ou végétale à votre alimentation afin de réduire la fatigue quotidienne.

Pour renforcer le système immunitaire

La vitamine C est répandue pour maintenir le bon fonctionnement du système immunitaire. Elle a comme rôle de stimuler la production de petites protéines appelées cytokines qui sont responsables de la communication entre les cellules du système immunitaire. Ainsi, elles activent la réponse immunitaire lorsque l’organisme a besoin de se défendre contre une substance étrangère. Apporter de l’acérola à son alimentation permettra donc de renforcer son système immunitaire grâce à sa haute teneur en vitamine C, mais aussi aux flavonoïdes et caroténoïdes qui contribueront à leur échelle à cet effet.

Conseils de la diététicienne-nutritionniste :

  • Consommez 1g/j de poudre d’acérola, soit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C.

  • N’hésitez pas à consommer des fruits et légumes de saison qui pourront apporter les vitamines et minéraux nécessaires au fonctionnement normal du système immunitaire (vitamine A, B, C, D, fer, zinc, sélénium, magnésium et cuivre…).

Pour favoriser le sommeil

L’acérola a un effet indirect sur l’amélioration du sommeil. En effet, grâce à la vitamine C contenue dedans, cette dernière permettra une meilleure assimilation du fer qui lui, par ailleurs, interviendra dans la synthèse de la sérotonine. Cette dernière est transformée par la suite, après la tombée de la nuit, en mélatonine, appelée communément : l’hormone du sommeil. Cette hormone est indispensable pour faciliter l’endormissement et pour réguler le cycle du sommeil.

De plus, la phase du sommeil est très importante afin que le foie puisse faire son rôle de détoxification. L’acérola, étant très riche en antioxydants, va pouvoir apporter une aide supplémentaire au foie afin de favoriser un meilleur sommeil durant la nuit. 

Conseils de la diététicienne-nutritionniste :

  • Consommez 1g/j de poudre d’acérola, soit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C.

  • Apportez des aliments riches en tryptophane (poisson, lait et fromage, volailles, œufs, légumineuses, banane, cacao, arachides, noix, amandes…) en fin de soirée afin de stimuler la sécrétion de la sérotonine puis de la mélatonine, hormone du sommeil.

  • Évitez de consommer de l’acérola le soir en cas de RGO (reflux gastro-œsophagien) car le fruit est particulièrement acide et peut entraîner des remontées acides pouvant perturber l’endormissement ou favoriser des réveils nocturnes.

Pour prendre soin de ses cheveux

L’acérola peut être un soutien pour la pousse des cheveux, et ce, grâce à l’action de la vitamine C. Étant donné qu’elle va augmenter l’assimilation du fer, ce dernier va intervenir dans l’oxygénation des cellules de l’organisme, notamment celles responsables de la reproduction du cheveu. De plus, la vitamine C contribue à la production du collagène. Ce dernier est indispensable pour la santé du cheveu, mais aussi dans la synthèse de la kératine, protéine qui entre dans la composition des ongles et des cheveux. Le collagène viendra donc améliorer l’action de certaines cellules capillaires pour obtenir des cheveux plus brillants. L’acérola peut également contribuer à préserver la santé du cuir chevelu en le protégeant des conséquences du stress oxydatif. Étant riche en vitamine C et en antioxydants, ces derniers peuvent neutraliser les radicaux libres incriminés dans le vieillissement des cellules. Ainsi, l’acérola est conseillé dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée. Il est indispensable de veiller à ne pas être en déficit en fer ou en vitamine B8, d’avoir une bonne hydratation, un sommeil complet et faire une activité physique régulière afin d’éviter les facteurs de stress ou ceux incriminés dans la perte des cheveux. 

Conseils de la diététicienne-nutritionniste :

  • Consommez 1g/j de poudre d’acérola, soit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C.

  • Veillez à apporter des aliments riches en fer et en vitamine B8 afin d’avoir des cheveux en bonne santé.

  • Évitez les facteurs de stress pouvant entraîner une chute de cheveux massive.

Pour prendre soin de sa peau

Il faut savoir qu’une bonne hygiène de vie et une hydratation adéquate exerceront une influence sur la qualité de la peau. Apporter de l’acérola à son alimentation contribuera à produire du collagène, impliqué dans l’élasticité de la peau, et cela, grâce à l’action de la vitamine C. De plus, l’acérola étant riche en d’autres antioxydants, ces derniers permettront de neutraliser les radicaux libres responsables du vieillissement de la peau. Cela permettra donc de limiter les taches brunes, les rides et la peau relâchée dus au vieillissement.

Comment l’utiliser ?

  • Par voie orale : consommez 1g/j de poudre d’acérola, soit ½ cuillère à café de poudre, ce qui correspond à 175 mg de vitamine C.

  • Par voie cutanée : incorporez de l’acérola dans vos gels douches ou crèmes hydratantes. Il est également possible de réaliser des masques maison à base d’acérola.

Les réputations infondées

  • La vitamine C a souvent fait l’objet de plusieurs questionnements. Cette dernière est considérée par certaines personnes comme « énergisante, ce qui peut perturber le sommeil pendant la nuit ». Or, la vitamine C n’est pas un élément excitant comme la caféine, la théophylline ou la théobromine qui elles, à contrario, empêcheront l’endormissement si consommées le soirAussi, la vitamine C ne peut être considérée comme énergisante car elle n’apporte aucune calorie. L’énergie est obtenue à partir des macronutriments : glucides, lipides et protéines. Ces derniers ne sont pas responsables non plus de la perturbation du cycle du sommeil. Ces idées reçues ont poussé à croire que l’acérola, étant très riche en vitamine C, ne pouvait être consommé le soir. Néanmoins, ce dernier ne sera en aucun cas responsable d’un dérèglement du cycle du sommeil.

  • En outre, il est souvent énoncé que la poudre d’acérola est riche en fibres. Conformément à l’allégation selon laquelle une denrée alimentaire est riche en fibres, cette dernière ne peut être faite que si le produit contient au moins 6 g de fibres par 100 g. En ce qui concerne la poudre d’acérola, en effet, pour 100g, elle contient 12 g de fibres. Cependant, la dose journalière admise est d’1 g/j. On ne peut donc pas considérer dans ce cas-là que la poudre d’acérola est riche en fibres, ou qu’elle pourrait avoir un effet laxatif à la dose recommandée par jour, contrairement aux idées reçues.

Précautions d’emploi et effets secondaires

Il est important d’être prudent quant à la consommation d’acérola étant donné sa richesse en Vitamine C. Il est conseillé de ne pas dépasser les recommandations de consommation de poudre d'acérola afin d’éviter les effets secondaires de surdosage qui peuvent se manifester par des diarrhées, des gaz ou des flatulences.

Lors de certaines pathologies, il serait nécessaire de prendre l’avis de son médecin avant d’entamer une cure, notamment dans le cas :

D’hémochromatose (lorsque le taux de ferritine est supérieur à 300mg/L dans le sang) : La vitamine C contenue dans l’acérola favorisera l’assimilation du fer apporté par l’alimentation. Par ailleurs, ce dernier peut avoir un effet contraire à celui escompté : celui de libérer des radicaux libres en excès qui seront responsables du vieillissement prématuré de l’organisme. De plus, dans des cas plus graves, cela peut provoquer un risque d’insuffisance cardiaque sévère lorsque les apports en vitamine C dépassent les 500 mg/j.

De pathologie rénale : L’acérola est contre-indiqué chez des personnes ayant des antécédents de calculs rénaux de nature oxalique. Un apport important en vitamine C pourrait favoriser la production d’oxalates. Ces derniers iront par la suite se fixer à des minéraux pour former des cristaux, appelés donc calculs rénaux, de la même manière que pour les personnes atteintes d’une insuffisance rénale aigüe ou chronique.

D’allergie ou d’hypersensibilité : La consommation d’acérola est fortement déconseillée chez des personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable étant donné qu’il contient du fructose. De la même manière pour les personnes ayant une allergie aux LTP (protéine de transfert des lipides), ces dernières sont les phytoallergènes de certains fruits et légumes (noix, pêches, noisettes…) récemment découverts dans l’acérola. Il serait également important de lire les ingrédients ou la composition de certains produits alimentaires étant donné que l’acérola est souvent utilisé dans des confitures, bonbons, jus ou liqueurs aux fruits rouges.

Valeurs nutritionnelles

Éléments nutritifs pour 100 g pour 1 g % des AJR* pour 100 g % des AJR* pour 1 g
Énergie (Kcal) 378 4 19 0
Énergie (Kj) 1582 16 19 0
Lipides (g) 1.7 0.02 2 0
Acides gras saturés (g) 0.2 0 1 0
Glucides (g) 85 0.8 33 0
Dont sucres (g) 44.5 0.4 49 0
Fibres alimentaires (g) 12 0.1
Protéines (g) 7.9 0.08 16 0
Sel (g) 0.04 0 1 0
Vitamine C (mg) 17500 175 21875 219

*Apports Journaliers Recommandés

En savoir plus sur la plante : L'Acérolier

L'acérolier est un arbrisseau de la famille des Malpighiacées. Originaire des régions tropicales d'Amérique du Sud, il pousse aujourd'hui du nord dans toute l'Amérique du Sud et dans toutes les Caraïbes. Grâce au climat et aux sols propices à la culture d'acérolier, le Brésil est le principal producteur.

L'acérolier fleurit d'avril à novembre et le fruit mûri en 3 à 4 semaines. Les fruits sont petits (4 cm au maximum) et pèsent environ 10 g. Au départ, ils ont une couleur verte qui passe au rouge orangé pour finir sur un rouge vif en fin de maturation. Son fruit, l'Acérola, est consommé dans le monde entier, principalement en raison des bienfaits pour la santé liés à l'acide ascorbique (vitamine C). De ce fait, l'arbre montre un regain d'intérêt durant ces dernières années, on estime que la production mondiale représente 1 kg par seconde.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 25 votes )

Bibliographie

Publication : Mezadri T, Fernández-Pachón MS, Villaño D, García-Parrilla MC, Troncoso AM. El fruto de la acerola: composición, características productivas e importancia económica [The acerola fruit: composition, productive characteristics and economic importance]. Arch Latinoam Nutr. 2006 Jun;56(2):101-9. Spanish. PMID: 17024954.

Publication : Prakash A, Baskaran R. Acerola, an untapped functional superfruit: a review on latest frontiers. J Food Sci Technol. 2018 Sep;55(9):3373-3384. doi: 10.1007/s13197-018-3309-5. Epub 2018 Jul 11. PMID: 30150795; PMCID: PMC6098779.

Publication : Souza NC, de Oliveira Nascimento EN, de Oliveira IB, Oliveira HML, Santos EGP, Moreira Cavalcanti Mata MER, Gelain DP, Moreira JCF, Dalmolin RJS, de Bittencourt Pasquali MA. Anti-inflammatory and antixidant properties of blend formulated with compounds of Malpighia emarginata D.C (acerola) and Camellia sinensis L. (green tea) in lipopolysaccharide-stimulated RAW 264.7 macrophages. Biomed Pharmacother. 2020 Aug;128:110277. doi: 10.1016/j.biopha.2020.110277. Epub 2020 May 29. PMID: 32480222.

Site Web : Planetoscope - Statistiques : Production mondiale d’acérola. (s. d.). Planetoscope. https://www.planetoscope.com/fruits-legumes/1981-.html

Articles liés