Le Gingembre est une épice utilisée depuis plusieurs siècles dans la médecine traditionnelle chinoise et indienne. Elle est considérée comme une plante médicinale grâce aux bienfaits qu’elle détient. Cependant, la consommation de Gingembre n’est pas sans risque pour certains. En effet, une surconsommation peut entraîner des effets indésirables au niveau digestif, mais aussi des complications lorsque cette épice est prise avec certains traitements médicamenteux, ou des aliments aux propriétés anticoagulantes. L’utilisation du Gingembre peut aussi bien être néfaste dans le cas de certaines maladies, notamment une obstruction des voies biliaires ou une allergie au Gingembre. Plusieurs précautions d’emploi existent, que ce soit durant la grossesse ou l’allaitement, en cas d’intervention chirurgicale, ou chez les enfants de moins de 6 ans. Cet article reprendra alors tous les dangers que peut induire un usage abusif du Gingembre, ainsi que les précautions d’emploi à connaître avant d’en consommer.

Cet article a été mis à jour le 06/09/2023

Craquez pour la Compagnie

Gingembre BIO
En poudre
A partir de 4.8€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

En cas de surdosage

Une consommation excessive de Gingembre peut entraîner des inconforts digestifs. En principe, le Gingembre est considéré comme un aliment sûr. Cependant, lorsque les doses journalières recommandées ne sont pas respectées, il est possible de voir apparaître des effets indésirables, dus à ses différents composés. En effet, le Gingembre contient du gingérol, un des principes actifs qui lui confère ce goût épicé, piquant et brûlant, et du citral qui lui donne des notes légèrement acidulées. De cette manière, une irritation de la langue, de la bouche, de la gorge ou de l’estomac peuvent avoir lieu si le Gingembre est consommé à forte dose. Dans certains cas, des troubles digestifs peuvent s’installer rapidement, à savoir des brûlures gastriques, des nausées, des gaz, des ballonnements et des diarrhées.

Il est donc important de respecter les doses journalières recommandées du Gingembre et de les augmenter progressivement, en particulier si l’on n’a pas l’habitude d’en consommer.

  • Moulu :  entre 2 à 5 g par jour, ce qui équivaut à ½ ou 1 cuillère à soupe rase environ.

  • Séché : entre 1 à 2 cuillères à café par jour de plante séchée, 250 mg pour les femmes enceintes et allaitantes.

  • Frais : jusqu’à 10 à 15 g par jour de rhizome frais.

En cas d’interactions médicamenteuses

  • Traitements anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires : le gingérol et le shogaol contenus dans le Gingembre ont le pouvoir de fluidifier le sang grâce à leurs propriétés vasodilatatrices (qui permettent de dilater les vaisseaux sanguins). Par conséquent, le Gingembre peut augmenter les effets de certains traitements médicamenteux, entraînant par la suite un risque de saignement ou d’hémorragie. Toutefois, cela dépend des traitements car il a été démontré que, dans certains cas, l’association du Gingembre aux anticoagulants n’avait aucun effet sur la fluidification sanguine.

  • Traitements hypotenseurs : étant donné les effets vasodilatateurs du Gingembre, il est possible qu’en cas d’hypertension artérielle traitée par des médicaments hypotenseurs, cette épice interagisse avec ceux-ci et en décuple les effets.

  • Traitements antidiabétiques : plusieurs études ont démontré que le Gingembre permettait de diminuer la glycémie chez des patients atteints de diabète de type 2. Ce dernier aurait des effets hypoglycémiants qui pourraient potentiellement interagir avec les antidiabétiques oraux.

En cas d’interactions alimentaires

Le Gingembre pourrait interagir avec des aliments aux propriétés anticoagulantes. Cette épice est justement connue pour avoir ces mêmes propriétés. Dans le cas de patients atteints de maladies cardiovasculaires, il est important de rester vigilant quant à l’association du Gingembre avec des plantes aux propriétés anticoagulantes ou riche en vitamine K, pour ne pas être soumis aux effets secondaires. En effet, il existe un risque élevé de saignement ou d’hémorragie, en particulier lorsque l’on est sous traitement anticoagulant. Les plantes et les légumes verts concernés sont essentiellement le basilic, le persil, le thym, les choux, les épinards, le brocoli, les haricots verts, la roquette, l’ail… On retrouve également le Curcuma, le Millepertuis, le kava, les fèves tonka, le Ginseng, le Gingko et les abats. L’avis d’un professionnel de la santé est recommandé.

En cas d’obstruction des voies biliaires

Le Gingembre est fortement contre-indiqué en cas d’obstruction des voies biliaires, et ce, pour deux raisons principales.

Il faut savoir tout d’abord que les calculs biliaires peuvent résulter d’un excès de cholestérol précipité sous forme de microcristaux, et cette précipitation est augmentée par la mucine et d’autres protéines de la bile. Or, le Gingembre a des propriétés cholérétiques qui feront en sorte d’augmenter la production de la bile, ce qui pourrait être néfaste.

Ensuite, le Gingembre contient des minéraux, à savoir du phosphore, du calcium et du sodium qui peuvent, chez une personne atteinte de troubles de la vésicule biliaire, favoriser l’apparition de calculs biliaires. En cas de traitements, il est important de demander l’avis d’un professionnel de la santé.

Durant la grossesse et l’allaitement

En usage alimentaire, et en respectant les doses journalières recommandées, le Gingembre est considéré sans risque pour la femme enceinte ou allaitante. Cela concerne le Gingembre sous sa forme moulue, séchée ou fraîche.

Récemment, de nouvelles recommandations relatives aux Compléments Alimentaires (CA) à base de plantes, dont le Gingembre, sont apparues. En effet, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a déclaré qu’avec toutes les connaissances actuelles, aucune mise en garde ne serait nécessaire chez la femme enceinte lorsqu’il s’agit d’employer les CA dans des conditions traditionnelles d’emploi. Cela concernerait donc l’usage de CA à base de Gingembre dans le cadre des nausées et des vomissements, durant 1 semaine.

Toutefois, il est important de lire les composants des CA ou de demander conseil à un professionnel de la santé. Ces derniers peuvent contenir des plantes abortives ou d’autres ingrédients pouvant être néfastes pour le développement du fœtus, et donc inadaptés pour la femme enceinte.

Par ailleurs, l’usage de l’Huile Essentielle de Gingembre chez la femme enceinte est strictement interdit durant les 3 premiers mois de grossesse. Au-delà, et seulement sur avis médical, il est possible de l’utiliser en diffusion, ou diluée en application cutanée. La femme allaitante est interdite d’utilisation. Cela va de soi pour les nourrissons que pour les enfants de moins de 6 ans.

En cas d’intervention chirurgicale

Le Gingembre est fortement contre-indiqué avant toute intervention chirurgicale. Cela est principalement dû à ses propriétés anticoagulantes qui entraînent la fluidification du sang. De cette manière, le Gingembre peut non seulement interagir avec les produits anesthésiants, mais il pourrait aussi altérer la coagulation du sang. Cela entraînerait le risque d’apparition d’un saignement ou d’une hémorragie lors d’une intervention chirurgicale.

Aussi, il est déconseillé de consommer cette épice avant l’accouchement pour les mêmes raisons. Cela pourrait induire des saignements ou une hémorragie, entraînant des complications lors de l’accouchement, qu’il soit par césarienne ou par voie basse. Dans ce cadre, il serait très important d’en informer le corps médical, au même titre qu’il faut les informer si l’on prend un traitement particulier.

En cas d'allergie

L’allergie au Gingembre est considérée comme l’une des allergies les plus rares. Toutefois, des cas d’allergies existent. Cela se manifeste de manière générale par des démangeaisons, des éruptions cutanées, voire un gonflement, des symptômes respiratoires ou gastro-intestinaux. Il est donc important d’être vigilant et de bien lire la liste des ingrédients des plats préparés (poissons marinés, cuisine japonaise), des mélanges d’épices (curry, massala, etc.), du pain d’épices, etc.

Craquez pour la Compagnie

Gingembre BIO
En poudre
A partir de 4.8€
picto cart
TEA TREE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.3€
picto cart
MENTHE POIVRÉE
Huile essentielle BIO
A partir de 2.4€
picto cart
CASSIS
Macérat de bourgeons BIO
A partir de 5.8€
picto cart
LAVANDE VRAIE
Huile essentielle BIO
A partir de 3.8€
picto cart
CITRONNELLE DE JAVA
Huile essentielle BIO
A partir de 1.8€
picto cart
RAVINTSARA
Huile essentielle BIO
A partir de 2.1€
picto cart
-10% sur votre commande, valable jusqu'à dimanche (23 juin) : PROM-1706

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.8 ( 217 votes )

Bibliographie

Publication : Butin, A. (2017). Le gingembre: de son utilisation ancestrale à un avenir prometteur (Thèse). https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932085

Publication : Tan, C. S. S., & Lee, S. W. H. (2020). Warfarin and food, herbal or dietary supplement interactions : A systematic review. British Journal of Clinical Pharmacology, 87(2), 352‑374. https://doi.org/10.1111/bcp.14404

Publication : Effects of Garlic, Onion, Ginger, and Turmeric on Platelet Function. (2018). Dans John Wiley & Sons, Ltd eBooks (p. 69‑81). https://doi.org/10.1002/9781119375913.ch4

Publication : Rubin, D., Patel, V. M., & Dietrich, E. (2019). Effects of Oral Ginger Supplementation on the INR. Case Reports in Medicine, 2019, 1‑2. https://doi.org/10.1155/2019/8784029

Publication : Hatfield, J., Saad, S., & Housewright, C. D. (2022). Dietary supplements and bleeding. Baylor University Medical Center Proceedings, 35(6), 802‑807. https://doi.org/10.1080/08998280.2022.2121575

Publication : Alaskar, A., Shaheen, N. A., Khan, A., AlGhasham, N., Mendoza, M. A., Matar, D. S. B., Gmati, G., Al-Jeraisy, M., & Alsuhaibani, A. (2020). Effect of daily ginger consumption on platelet aggregation. Journal of Herbal Medicine, 20, 100316. https://doi.org/10.1016/j.hermed.2019.100316

Publication : Marx, W., McKavanagh, D., McCarthy, A. L., Bird, R. C., Ried, K., Chan, A., & Isenring, L. (2015). The Effect of Ginger (Zingiber officinale) on Platelet Aggregation : A Systematic Literature Review. PLOS ONE, 10(10), e0141119. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0141119

Site Web : Phytothérapie : Gingembre - VIDAL. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/gingembre-zingiber-officinalis.html

Site Web : Gingembre — WikiPhyto. (s. d.). http://www.wikiphyto.org/wiki/Gingembre

Site Web : Contributeurs aux projets Wikimedia. (2022). Masala. fr.wikipedia.org. https://fr.wikipedia.org/wiki/Masala

Site Web : Lindenmeyer, C. C. (2023, 20 juillet). Lithiase vésiculaire. Édition professionnelle du Manuel MSD. https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-h%C3%A9patiques-et-biliaires/pathologies-de-la-v%C3%A9sicule-et-des-canaux-biliaires/lithiase-v%C3%A9siculaire

Site Web : ANSES. (s. d.). Ciqual. Ciqual Table de composition nutritionnelle des aliments. https://ciqual.anses.fr/