Entendre de petits bruits désagréables et en être le seul témoin : c'est ce qu'on appelle les acouphènes. Les raisons de ces bourdonnements ou sifflements restent souvent floues, mais certaines se dégagent. Il peut d'abord s'agir d'acouphènes dits objectifs : la personne entend des sons véritables pouvant provenir notamment de la contraction d'un muscle ou d'une malformation vasculaire. Les acouphènes peuvent être aussi subjectifs. Pour ce type-ci, les cellules chargées de transmettre le son au nerf auditif sont lésées (en raison d'une surexposition sonore, ou simplement à cause de l'âge), et vont envoyer une information erronée au cerveau, le laissant croire qu'un son est produit. Ce type-ci d'acouphènes n'a pas de traitement connu. Enfin, des acouphènes plus temporaires apparaissent lors de pathologies variées qui provoquent inflammations ou bouchons de cérumen dans l'oreille pouvant être guéris par un soin de l'inflammation ou de la pathologie dans son ensemble. Dans tous les cas, les huiles essentielles ayant des vertus apaisantes mais aussi circulatoires et décontractants musculaires peuvent aider à soulager causes et effets des acouphènes.

Synergie complète

Le mélange

Pour soulager les acouphènes, prenez votre flacon vide, et ajoutez :

  • 60 gouttes d'huile essentielle d'Hélichryse Italienne
  • 40 gouttes d'huile essentielle de Basilic
  • 60 gouttes d'huile essentielle de Petit Grain Bigarade
  • 60 gouttes d'huile essentielle de Patchouli

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Mode d'utilisation

Appliquer 2 à 3 gouttes du mélange autour de l'oreille en prenant soin de ne pas toucher le conduit auditif.

Renouveler l'application 3 fois par jour pendant 10 jours.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes, les adolescents et les enfants de + de 6 ans.
NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • Un avis médical est nécessaire aux personnes asthmatiques et épileptiques.
  • Ne pas utiliser cette synergie en cas de cancer hormono-dépendant, elle contient des huiles essentielles hormon-like.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi ces huiles essentielles ?

L'Hélichryse Italienne pour tonifier la circulation sanguine

En aromathérapie, l'huile essentielle d'Hélichryse Italienne rime toujours avec acouphènes. Sa composition riche en alpha pinène mais aussi son apport en cétones (italidione) en font une huile essentielle aux vertus drainantes et circulatoires reconnues. L'alpha pinène est en effet un terpène aux propriétés décongestionnantes veineuses qui aident à détruire les caillots de sang et à tonifier la circulation sanguine. Ainsi, la composition unique de l'huile essentielle d'Hélichryse Italienne atténuera efficacement les acouphènes résultant d'une anomalie vasculaire.

De plus, cette huile essentielle est anti-inflammatoire par sa teneur en esters et aurait un rôle de prévention (grâce aux cétones qu'elle contient) dans la formation de bouchons de cérumen. Elle pourra donc participer à l'atténuation et la prévention de ces bouchons et des maladies de types otites qui sont souvent responsables de l'apparition d'acouphènes.

Le Basilic comme antispasmodique

L'huile essentielle de Basilic présente un fort taux de méthylchavicol. Ce phénol méthyléther est reconnu pour ses puissantes propriétés antispasmodiques. Il va en effet avoir une action au niveau des cellules musculaires lisses : par une perturbation des échanges moléculaires via les canaux calciques, la fibre musculaire sera relaxée et sa contraction involontaire empêchée. Les acouphènes de type objectif pourront donc être soulagés s'ils ont pour origines des contractions musculaires non contrôlées.

Par ailleurs, même si d'autres huiles de cette synergie ont des propriétés calmantes plus puissantes, les 20% de linalol que l'huile essentielle de Basilic contient auront pour effet d'aider à la détente musculaire et nerveuse.

Le Petit Grain Bigarade pour se relaxer

L'huile essentielle de Petit Grain Bigarade est l'huile essentielle que chacun devrait avoir en cas de stress ou d'anxiété. Le linalol est surtout un ester, l'acétate de linalyle, qu'elle possède en composants principaux, ont de fortes vertus calmantes et sédatives. Ces molécules agissent par intervention sur des récepteurs spécifiques du cerveau et en court-circuitant la transmission par l'acétylcholine de différents messages nerveux, ce qui aura pour effet une relaxation immédiate.

Les personnes souffrant d'acouphènes permanents et insoutenables nerveusement se sentiront plus détendues et pourront donc retrouver plus facilement une paix et un sommeil mérités.

Le Patchouli pour drainer et fluidifier le sang

L'huile essentielle de Patchouli est présente dans cette synergie en raison de son apport en molécules de types sesquiterpènes et alcools sesquiterpéniques. L'alpha guaiène et le patchoulol ont en effet des propriétés circulatoires et drainantes venant rendre l'effet de l'Hélichryse Italienne encore plus efficace dans le soulagement des acouphènes provenant de troubles sanguins.

Ces molécules sont par ailleurs souvent citées comme ayant une action anti-inflammatoire et seront donc aussi d'une certaine aide en cas d'infections du conduit auditif qui peuvent conduire à la formation d'acouphènes.


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 173 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?