Les nombreuses odeurs que notre nez est capable de percevoir sont dues à l'arrivée de molécules odorantes de formes variées. Celles-ci s'attachent à des récepteurs au niveau de nos fosses nasales, dans une zone appelée épithélium olfactif. L'anosmie permanente est une perte de l'odorat mettant en cause la fonctionnalité du nerf olfactif qui ne sera plus capable de transmettre le message vers le cortex cérébral où il doit être interprété. Malheureusement, dans ces cas irréversibles, les huiles essentielles ne pourront vous être d'une grande utilité. En revanche, dans un cas plus général et plus répandu, l'anosmie est périphérique, c'est-à-dire qu'elle est liée à une inflammation ou une infection nasale d'origine virale ou bactérienne. La cavité nasale se trouve alors encombrée et bloque le flux d'air dans le nez. Dans ce cas, l'utilisation régulière des huiles essentielles, tant en diffusion qu'en friction permet de stimuler les fonctions olfactives.

Synergie complète

Le mélange

Pour atténuer l'anosmie, prenez votre flacon vide, et ajoutez :

  • 5 gouttes d'huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 30 gouttes d'huile essentielle de Marjolaine à Coquilles
  • 10 gouttes d'huile essentielle de Romarin à Verbénone
  • 5 gouttes d'huile essentielle de Myrte Rouge
  • 50 gouttes (2,5 mL) d'huile végétale d'Argan

Bouchez (clic !), homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Mode d'utilisation

En application cutanée, déposer 6 gouttes du mélange sur le plexus solaire.

Renouveler cette opération 2 fois par jour, le matin et le midi pendant 7 jours.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes, les adolescents, les enfants de + de 6 ans.
NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • Les personnes épileptiques et asthmatiques doivent demander un avis médical avant d'utiliser cette synergie.
  • Elle est contre indiquée en cas d'hypertension aigüe, de pathologies cancéreuses hormono-dépendantes, de lithiase biliaire, d'inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques graves et lors de problèmes cardiovasculaires importants.
  • Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Ces précautions s'appliquent dans les conditions d'application et de dosage citées ci-dessus. En cas de doute, posez votre question sur notre forum et consultez votre médecin.

Pourquoi ces huiles essentielles ?

L'action décongestionnante de la Menthe Poivrée

D'une part, le menthol contenu dans l'huile essentielle de Menthe Poivrée est très actif sur les terminaisons des nerfs sensitifs de la bouche et du nez. Il facilite ainsi la respiration et dégage le nez encombré. L'application de cette synergie au niveau du plexus solaire va permettre au menthol d'agir sur l'augmentation du volume d'air respiré. Cette huile essentielle va donc avoir une action décongestionnante sur les muqueuses, pour permettre de libérer les récepteurs présents sur les cellules olfactives afin qu'ils puissent capter les molécules odorantes.

De plus, le menthol est un très bon neurotonique. Il tonifie le système nerveux ce qui aidera le nerf olfactif à transmettre son message vers le cortex cérébral.

D'autre part, le 1,8-cinéole renforce l'action du menthol par ses propriétés expectorantes et mucolytiques. Son rôle est de stimuler les glandes exocrines des muqueuses respiratoires pour faciliter la respiration et la perception des odeurs.

La Marjolaine à Coquilles pour l'action anti-infectieuse

L'huile essentielle de Marjolaine à Coquilles est utilisée dans cette synergie pour sa composition en alcools monoterpéniques. Le terpinèn-4-ol apporte ici, toutes ses propriétés anti-infectieuses. Si vous sortez d'une phase de rhume, rhinite, sinusite ou toute autre maladie virale, et que votre odorat présente des difficultés à réapparaître, alors cet alcool vous sera d'une grande aide. Il va agir directement sur les germes pathogènes persistants pour dissoudre leur membrane lipidique afin de les neutraliser. Ainsi, l'élimination des germes restant permettra de mettre fin à l'infection en cours et donc de libérer votre nez afin qu'il puisse enfin retrouver son odorat.

De plus, le terpinèn-4-ol viendra renforcer l'action stimulante du menthol de l'huile essentielle de Menthe Poivrée sur le système nerveux pour augmenter les capacités de transmission du nerf olfactif responsable de la perception de l'odorat.

Le Romarin à Verbénone, un stimulant du système nerveux

A des doses faibles, comme c'est le cas dans l'huile essentielle de Romarin à Verbénone, le camphre (présent entre 1 et 18%) présente une activité neurotrope. Le système nerveux étant responsable en partie de la perception des odeurs, le camphre agit ici pour exciter ce système nerveux central fatigué. Il augmente également l'amplitude des mouvements respiratoires pour faciliter le passage des molécules odorantes, et accroît la pression sanguine.

De plus, le camphre apporte des propriétés circulatoires importantes. Il provoque la dilatation des vaisseaux au niveau du cerveau et stimule la microcirculation. Cette action permet une meilleure nutrition des tissus et favorise les échanges et l'élimination des toxines afin de maintenir le processus de l'odorat en bon état.

Améliorer sa circulation veineuse avec le Myrte Rouge

Décongestionnante veineuse, l'huile essentielle de Myrte Rouge est capable de stimuler la circulation veineuse. Cette action phlébotonique va donc contribuer à l'activation de la circulation dans la cavité nasale la rendant plus réactive et plus sensible aux molécules odorantes. Cette stimulation rendra également les échanges entre les nerfs et le cortex cérébral plus efficaces pour permettre une meilleure transmission des messages olfactifs. Enfin, elle est expectorante et mucolytique, ce qui favorise la libération des voies respiratoires.

Pourquoi cette huile végétale ?

L'huile végétale d'Argan

L’huile végétale d’Argan est très utilisée en aromathérapie pour ses propriétés pénétrantes. En effet, elle possède une forte affinité avec la peau, ce qui en fait un très bon vecteur pour le passage des huiles essentielles dans l’organisme. Ainsi, les molécules actives des huiles essentielles sont portées par l’Argan et pénètrent rapidement pour agir au coeur de l’organisme au plus vite


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.2 ( 33 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?