La calvitie est le terme courant pour parler d’alopécie androgénétique. Elle se caractérise par une perte de cheveux sur le dessus du crâne. On estime que 40 % des hommes âgés de 40 ans sont atteints d’alopécie et ce chiffre ne cesse d’augmenter avec l’âge. La prédisposition génétique et l’effet des androgènes (hormones masculines) sont souvent les deux principaux facteurs favorisant l’apparition d’une calvitie. Outre la greffe capillaire et l’usage de traitements médicamenteux, des principes actifs naturels se révèlent être une cible thérapeutique contre la perte de cheveux. Dans ce cadre, l’acide ricinoléique, composant majeur de l’huile de Ricin, a fait l’objet d’une étude puisqu’il aurait pour action de bloquer le précurseur de la prostaglandine D2, prépondérant chez les hommes chauves atteints de calvitie. Cette prostaglandine a un effet sur la miniaturisation des follicules pileux, mais également un effet sur l’inhibition de la croissance des cheveux. Par conséquent, l’huile de Ricin pourrait être une solution naturelle pour limiter la perte de cheveux, et ainsi prévenir l’apparition de la calvitie.

Cet article a été mis à jour le 24/11/2022

Une action sur la calvitie à l'étude

Une étude a montré qu’une molécule serait à l’origine de l’absence de la pousse des cheveux chez les hommes chauves atteints de calvitie. En effet, les chercheurs ont observé que la prostaglandine D2 est présente en quantité élevée dans le cuir chevelu de ces personnes. Cette prostaglandine D2 aurait pour action d’empêcher la croissance des cheveux. De plus, elle induirait une miniaturisation des follicules pileux, c’est-à dire une réduction du diamètre des follicules pileux. Cela occasionne des cheveux plus fins et plus fragiles. À terme, une miniaturisation excessive peut empêcher la pousse de nouveaux cheveux. Dans ce cadre, une deuxième étude a vu le jour et a montré que l’acide ricinoléique permettait de bloquer la production de la Prostaglandine D2 synthase (PTGDS), qui est le produit de synthèse de la prostaglandine D2. Ainsi, l’acide ricinoléique est perçu comme une cible potentielle dans le traitement d’une calvitie. Cet acide ricinoléique est retrouvé entre 80 et 92 % dans l’huile végétale de Ricin.

Toutefois, les chercheurs ne peuvent pas affirmer avec certitude qu’en inhibant la prostaglandine D2, la repousse des cheveux sera rétablie chez les personnes chauves atteintes de calvitie. D’autres études ou essais cliniques plus poussés doivent être réalisés afin de confirmer cette hypothèse.

Modes d'utilisation

En utilisation seule

Verser dans la paume de la main quelques gouttes d’huile de Ricin. Appliquer l’huile sur le cuir chevelu en massage doux pour une meilleure pénétration, puis laisser reposer 1 heure. Ensuite, effectuer son shampoing habituel. L’opération peut être répétée 1 à 2 fois par semaine.

En synergie

Dans un flacon de 100 mL, ajouter :

Refermer le flacon et homogénéiser, puis étiqueter le flacon. La synergie est prête à être utilisée. Elle se conserve généralement 6 mois, à l’abri de l’air, de la chaleur et de la lumière. Appliquer la quantité suffisante de ce soin sur le cuir chevelu en massage doux pour une meilleure pénétration. Laisser poser ce soin pendant une heure puis rincer soigneusement. Puis, procéder au lavage des cheveux avec le shampoing habituel. Éviter tout contact avec les yeux, car ce soin contient des substances irritantes pour les muqueuses oculaires.

Précautions d’utilisation : Cette synergie est déconseillée chez la femme enceinte et allaitante ainsi que les enfants de moins de 6 ans. Les personnes asthmatiques, épileptiques ne doivent pas utiliser cette synergie. Enfin, il est important de réaliser un test allergique en déposant quelques gouttes au creux du coude, au moins 24 heures avant utilisation, afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de réaction.

Si vous n’avez pas d’huile de Ricin, substituez par l’huile végétale de Moutarde. Cette dernière est utilisée en médecine ayurvédique pour lutter contre l’alopécie du fait de son action antichute capillaire. En effet, l’huile de Moutarde renferme de l’isothiocyanate d’allyle, une substance permettant d’optimiser l’afflux sanguin sur le cuir chevelu grâce à ses propriétés circulatoires et vasodilatatrices. Ainsi, les cheveux sont nourris et leur chute est ralentie.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Bibliographie

Publication : Fong, P. & Tong, H. (2013). In silico prediction of prostaglandin D2 synthase inhibitors from herbal constituents for the treatment of hair loss. Journal of Ethnopharmacology. https://doi.org/10.1016/j.jep.2015.10.005

Publication : Garza, L. & Liu, Y. (2012). Prostaglandin D2 inhibits hair growth and is elevated in bald scalp of men with androgenetic alopecia. Science Translational Medicine. https://doi.org/10.1126/scitranslmed.3003122

Site Web : L’alopécie androgénétique. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/peau-cheveux-ongles/chute-cheveux-alopecie/alopecie-androgenetique.html