La perte de cheveux, ou alopécie, est une conséquence fréquente de la chimiothérapie. Ce traitement pour le cancer a la capacité d’agir sur les cellules qui se divisent rapidement dans le but les détruire. Parmi ces cellules, on retrouve les cellules cancéreuses, mais également les cellules des bulbes pileux.  La destruction de ces dernières induit une chute de cheveux. Généralement, on estime que cette chute peut survenir 2 à 3 semaines après la première séance de chimiothérapie. Dans la plupart des cas, la repousse des cheveux a lieu dans les 6 à 8 semaines suivant la fin du traitement. Dans ce cadre, l’huile de Ricin peut aider à la repousse des cheveux, mais elle peut aussi soulager les démangeaisons et les picotements du cuir chevelu. Cet article permet de comprendre comment utiliser l’huile de Ricin en accompagnement d’une chimiothérapie.

Cet article a été mis à jour le 03/01/2023

Quels sont les bienfaits ?

L’huile végétale de Ricin apporte un soin naturel respectant le cuir chevelu et les cheveux. Tout d’abord, l’huile de Ricin peut aider à la pousse des cheveux. En effet, elle contient de la vitamine E (molécule antioxydante) qui intervient dans la micro-circulation du cuir chevelu. Cette action permet de faciliter l’approvisionnement des nutriments au niveau du bulbe pileux, ce qui contribue ainsi à l’activation de la pousse des cheveux à la suite d’une chimiothérapie. Par ailleurs, les personnes malades peuvent présenter des démangeaisons, des picotements et certaines douleurs localisées sur le cuir chevelu. Dans ce cadre, l’huile de Ricin va apaiser et calmer les démangeaisons grâce à ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires cutanées. De plus, cette huile végétale contient majoritairement de l’acide ricinoléique (80 à 92 %) qui nourrit et maintient l’hydratation du cuir chevelu fragilisé par la chimiothérapie. Par ailleurs, il est judicieux de choisir une huile de Ricin Bio et pressée à froid, c’est-à-dire qu’elle a été extraite sans solvant chimique, préservant ses bienfaits et respectant ainsi le cuir chevelu. La dénomination « pressée à froid » est un gage de qualité pour les huiles végétales.

Même si l’huile de Ricin est réputée et utilisée afin de favoriser la pousse des phanères (poils, sourcils, ongles), elle n’est pas une solution miracle pour la repousse à la suite d’une chimiothérapie. En effet, aucune étude à l’heure actuelle n’a pu démontrer cet effet, bien que de nombreux retours d’expériences recommandent l’utilisation de l’huile de Ricin pour la repousse des cheveux. Par ailleurs, il convient de demander l’avis de son médecin ou de son chimiothérapeute avant de faire usage de l’huile de Ricin.

Comment l'utiliser pour les cheveux ?

Verser quelques gouttes d’huile de Ricin dans le creux des mains et l’appliquer en massage sur le cuir chevelu ou bien de manière localisée sur les zones de pertes de cheveux. Pour ce faire, réaliser des mouvements circulaires en douceur en partant de la nuque et en remontant en haut du crâne, avec la pulpe des doigts. Laisser reposer pendant au moins 30 minutes puis procéder au rinçage puis au lavage de la tête avec un shampoing doux.

Visqueuse et assez épaisse, l’huile de Ricin peut être difficile à appliquer. Pour faciliter son application, il est possible de la diluer à 50 % dans une huile végétale plus fluide telle que l’huile végétale de Jojoba.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.3 ( 4 votes )

Bibliographie

Site Web : Institut National Du Cancer. (n.d.). Chimiothérapie : la chute des cheveux (alopécie) et troubles cutanés - Chimiothérapie : quels effets indésirables possibles ? https://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Chimiotherapie/Chimiotherapie-quels-effets-indesirables-possibles/Chute-des-cheveux

Site Web : Perte de poils et de cheveux. (2019, August). Société Canadienne Du Cancer. https://cancer.ca/fr/treatments/side-effects/hair-loss#:~:text=La%20perte%20de%20poils%20et%20de%20cheveux%20est%20un%20effet,une%20greffe%20de%20cellules%20souches.