L’huile de Ricin aurait été utilisée pendant l’Egypte ancienne afin de provoquer la phase de travail chez les femmes enceintes. Elle a ainsi fait l’objet de multiples études puisque l’acide ricinoléique contenu dans cette huile végétale aurait pour effet de stimuler les récepteurs prostanoïdes EP3 présents sur les cellules musculaires lisses de l’utérus. Ainsi, l’activation de ces récepteurs aurait pour conséquence l’apparition de contractions précédant l’accouchement. Toutefois, les études ne sont pas unanimes quant à l’efficacité de l’huile de Ricin, mais aussi quant à son innocuité chez la mère et son nourrisson compte tenu des effets secondaires. C’est pourquoi, l’huile de Ricin ne doit pas être prise en vue d’un déclenchement d’accouchement, et ce, sans l’avis d’un professionnel de santé.

Cet article a été mis à jour le 26/01/2023

Des effets à l'étude

L’huile végétale de Ricin fait partie de l’une des pratiques traditionnelles permettant le déclenchement de l’accouchement. Cet effet est occasionné par la présence d’acide ricinoléique, un acide gras contenu entre 80 et 92 % dans l’huile de Ricin. En effet, l’acide ricinoléique permettrait de stimuler les récepteurs de type de prostanoïdes EP3 situés sur les cellules musculaires lisses de l’intestin et de l’utérus. Ainsi, cette activation serait à l’origine de l’effet laxatif, mais également des contractions de l’utérus.Ces dernières permettent de déclencher la phase de travail chez la femme enceinte et donc son accouchement. Dans ce cadre, plusieurs études scientifiques ont vu le jour dans le but de confirmer que l’huile de Ricin permettait d’avoir cet effet. Toutefois, les auteurs des études sont partagés quant à son efficacité. En effet, il semblerait que l’huile de Ricin permette d’induire la phase de travail en moins de 24 heures chez la femme enceinte, tandis que d’autres études n’émettent aucune différence entre la prise ou non d’huile de Ricin. C’est pourquoi, des études plus poussées doivent être réalisées afin de confirmer l’efficacité de l’huile de Ricin sur le déclenchement de l’accouchement. Par ailleurs, même si l’huile de Ricin reste encore utilisée dans certains pays pour cet effet, il est préférable de s’orienter vers un professionnel de santé qui sera plus à même de proposer des solutions pour favoriser l’accouchement.

Attention aux effets secondaires

La prise d’huile de Ricin par voie orale n’est pas sans conséquence. En effet, les études ont déclaré que les femmes enceintes ayant ingéré cette huile dans le but de déclencher leur accouchement, ont eu principalement des nausées, mais aussi dans certains cas des diarrhées. Ceci s’explique par les puissants effets laxatifs et purgatifs de l’huile de Ricin.

Par ailleurs, comme tout nutriment, l’huile de Ricin une fois ingérée par la mère va être acheminée vers le bébé via le colon ombilical afin de favoriser son bon développement. Or, aucune étude n’a démontré l’innocuité de l’huile de Ricin sur le bébé. D’autres études sont donc nécessaires dans le but de prouver que l’huile de Ricin n’a pas d’effet sur la santé du nourrisson et de la mère. Par conséquent, l’huile de Ricin ne doit en aucun cas être ingérée pour favoriser l’accouchement sans l’avis d’un professionnel de santé.

Pourquoi déclencher un accouchement ?

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 3.8 ( 47 votes )

Bibliographie

Publication : Durand, P., Perrin, O., & Talabot, M. (2020). Dans quelle mesure peut-on administrer de l’huile de ricin chez les femmes enceintes à bas-risque pour favoriser la mise en travail ? Haute Ecole Spécialisé De Suisse Occidentale.

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Site Web : Déclenchement artificiel du travail à partir de 37 semaines d’aménorrhée. (n.d.). Haute Autorité De Santé. https://www.has-sante.fr/jcms/c_666473/fr/declenchement-artificiel-du-travail-a-partir-de-37-semaines-d-amenorrhee