Le Myrte Rouge est un arbuste aux feuilles persistantes et extrêmement aromatiques. Originaire du bassin méditerranéen, il pousse à l'état sauvage dans les maquis secs et ensoleillés. L'huile essentielle de Myrte Rouge est reconnue pour son action spasmolytique renforcée et son efficacité sur la toux, la bronchite et la sinusite. Cette huile essentielle contient une quantité significative d'acétate de myrtényle qui lui confère aussi des propriétés de décongestionnante veineuse et lymphatique. Nom latin : Myrtus communis L. Partie distillée : feuilles

Précautions d'utilisation

L'huile essentielle de Myrte Rouge s'utilise préférentiellement en application cutanée diluée. L'ingestion doit se faire sur avis médical particulièrement pour les enfants car cette huile peut présenter des risques de toxicité pour les reins à forte dose et/ou sur une longue durée. 

Utilisateurs autorisés

Adultes et Ados
Enfants - de 6 ans
Femmes enceintes & allaitantes
Bébés - de 3 ans

Voies d'utilisation possibles

Voie cutanée
Voie orale
Inhalation
En diffusion

Risques d'utilisation

Irritante pour la peau
Hormon-like

Autres précautions

Avis médical

Veiller à demander un avis médical avant utilisation de l'huile essentielle de Myrte Rouge pure pour les personnes asthmatiques.

Demander un avis médical pour les personnes épileptiques en raison du risque épileptogène que présente cette huile essentielle à forte dose.

Ne pas utiliser en ingestion chez les enfants sans avis médical.

Application cutanée

L'huile essentielle de Myrte Rouge est irritante pour la peau, il faut donc la diluer à 20 % dans une huile végétale avant toute application cutanée (20 % d'huile essentielle avec 80 % d'huile végétale).

En diffusion

Les femmes enceintes et les bébés de plus de 3 mois peuvent utiliser cette huile essentielle en diffusion.

Contre-indications

Cette huile essentielle peut potentiellement être néphrotoxique par ingestion, à forte dose et sur une longue durée.

Composants allergènes

L’huile essentielle de Myrte Rouge contient plusieurs composants biochimiques allergènes.

  • limonène (9 à 15 %) ;
  • linalol (≤5,5 %) ;
  • géraniol (≤0,8 %) ;
  • citronellol (≤0,3 %) ;
  • eugénol (≤0,1 %).

Note : Il est préférable de tester l’huile essentielle avant de l’utiliser (deux gouttes au creux du coude pendant au moins 24 heures afin de vérifier qu’il n’y a pas de réaction).

Propriétés de l'Huile essentielle de Myrte Rouge

L'huile essentielle de Myrte Rouge est fortement concentrée en acétate de myrtényle et en terpènes. Ces différentes molécules lui confèrent les propriétés principales suivantes :

  • antispasmodique +++ (acétate de myrtényle) : l'huile essentielle de Myrte Rouge contient de l'acétate de myrtényle qui intervient au niveau du système nerveux sur les processus responsables des spasmes (contractions involontaires des muscles lisses ou striés). Il agit plus précisément au niveau thoraco-abdominal et a une action sympatholytique : c'est-à-dire qu'il inhibe le système nerveux sympathique responsable de la préparation à l'action de l'organisme.

  • décongestionnante veineuse, décongestionnante lymphatique +++ : l'huile essentielle de Myrte Rouge tonifie les parois veineuses et active la circulation sanguine et lymphatique.

  • expectorante, mucolytique ++ (α-pinène, 1,8-cinéole (eucalyptol)) : ces deux molécules stimulent les glandes à mucine ; cela fluidifie le mucus et facilite son expulsion des voies respiratoires.

  • antivirale, antifongique, bactéricide + : les carbures, oxydes et alcools monoterpéniques contenus dans l'huile essentielle de Myrte Rouge sont efficaces contre les infections pulmonaires, digestives et urinaires ; le myrténol et linalol sont efficaces contre les champignons responsables des candidoses.

  • calmante, sédative + (acétate de myrtényle) : l'acétate de myrtényle appartient à la famille des esters monoterpéniques. Ces molécules ont une action spasmolytique, anxiolytique et préparatrice au sommeil.

  • anti-inflammatoire + (1,8-cinéole (eucalyptol)) : les esters et oxydes monoterpéniques permettent de moduler la réponse immunitaire de l'organisme face à une agression subie et de limiter les effets qui en découlent (rougeurs, chaleur). Le 1,8-cinéole est particulièrement actif pour apaiser les inflammations de l'arbre respiratoire.

En cas d'entérocolite spasmodique

Utilisation simple

Dès 3 ans & adultes.  Par voie cutanée, 1 goutte de Myrte Rouge dans 4 gouttes d'huile végétale à appliquer sur le ventre après le repas.

À partir de 6 ans.  Par voie orale, 1 à 2 gouttes de Myrte Rouge sur un support neutre 2 fois par jour pendant 5 à 7 jours. Ne pas utiliser en ingestion chez les enfants sans avis médical.

Myrte Rouge ou Coriandre Graines ?

L'huile essentielle de Myrte Rouge sera efficace, mais si vous en avez sous la main, l'huile essentielle de Coriandre Graines sera encore meilleure !

  • Par voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale à appliquer sur le ventre après le repas.
  • Par voie orale, 1 à 2 gouttes sur un support neutre 2 fois par jour pendant 5 à 7 jours.

En cas d'hémorroïdes

Utilisation simple

Dès 3 ans & adultes. Par voie cutanée, 1 goutte de Myrte Rouge dans 19 gouttes d’huile végétale, à appliquer sur l’hémorroïde, après la douche et après chaque selle jusqu’à disparition.

Myrte Rouge ou Lentisque Pistachier ?

L'huile essentielle de de Myrte Rouge sera très efficace, mais si vous en avez sous la main, l'huile essentielle de Lentisque Pistachier sera meilleure encore ! Par voie cutanée, 1 goutte dans 19 gouttes d’huile végétale, à appliquer sur l’hémorroïde, après la douche et après chaque selle jusqu’à disparition.

Contre la toux grasse

Utilisation simple

Dès 3 ans & adultes. Par voie cutanée, 1 goutte de Myrte Rouge dans 4 gouttes d'huile végétale à appliquer sur le thorax et le haut du dos. Renouveler l'application 4 fois par jour pendant 10 jours.

Myrte Rouge ou Eucalyptus Radiata ?

L'huile essentielle de Myrte Rouge sera efficace, mais si vous en avez sous la main, l'huile essentielle d'Eucalyptus Radiata sera encore meilleure ! Par voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale, appliquer sur le thorax et le haut du dos 4 fois par jour pendant 5 jours.

Contre les troubles du sommeil et les insomnies

Utilisation simple

Dès 3 ans et pour adultes. Par voie cutanée, 1 goutte de Myrte Rouge dans 4 gouttes d'huile végétale, à appliquer sur le thorax au coucher. À répéter selon le besoin.

Myrte Rouge ou Lédon du Groënland ?

L'huile essentielle de Myrte Rouge sera efficace, mais si vous en avez sous la main, l'huile essentielle de Lédon du Groënland sera encore meilleure ! Pour les + de 6 ans, par voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale, à appliquer sur le thorax au coucher. À répéter selon les besoins.

Contre les varices

Utilisation simple

Adolescents & adultes. Par voie cutanée, 1 goutte de Myrte Rouge dans 4 gouttes d’huile végétale, masser les jambes du bas vers le haut, matin et soir, par période de 20 jours, puis, après une pause d'une semaine, poursuivre tant que nécessaire.

Myrte Rouge ou Lentisque Pistachier ?

L'huile essentielle de Myrte Rouge sera efficace, mais si vous en avez sous la main, l'huile essentielle de Lentisque Pistachier sera encore meilleure ! Par voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d’huile végétale, masser les jambes du bas vers le haut, matin et soir, par période de 20 jours, puis, après une pause d'une semaine, poursuivre tant que nécessaire.

Autres applications réputées du Myrte Rouge

L'huile essentielle de Myrte Rouge est utilisée en de très nombreuses occasions, notamment liées à ses propriétés antispasmodique et antiseptique bactéricide. Pour la plupart des utilisations suivantes elle sera efficace, mais sans être forcément la meilleure huile essentielle. Nous vous indiquons donc le meilleur remplaçant du Myrte Rouge pour les différents problèmes suivants.

Aérophagie, ballonnements, flatulences

Myrte Rouge peut être efficace, mais... pour mieux calmer l'aérophagie,  nous vous conseillons l'huile essentielle de Cardamome. Par voie orale, pour les + de 6 ans, 1 goutte dans une cuillère à café d'huile d'olive ou de miel 3 fois par jour.

Assainir l'air

Myrte Rouge peut être efficace, mais... pour assainir l'air,  nous vous conseillons l'huile essentielle de Pamplemousse. En diffusion, verser le nombre de gouttes indiqué sur la notice dans votre diffuseur. Diffuser par plage de 30 minutes maximum.

Dysménorrhée, règles douloureuses

Myrte Rouge peut être efficace, mais... pour mieux calmer les douleurs liées aux règles, nous vous conseillons l'huile essentielle d'Estragon. Par voie cutanée, 1 goutte dans 4 gouttes d'huile végétale en massage sur le ventre. À renouveler toutes les heures jusqu'à amélioration.

Comment reconnaître une bonne huile essentielle de Myrte Rouge ?

Une bonne huile essentielle de Myrte Rouge doit avoir les caractéristiques suivantes. N'hésitez pas à les demander à votre marchand pour être sûr de la qualité de votre huile.

Caractéristiques botaniques
  • Nom latin : Myrtus communis L.
  • Famille botanique : Myrtacées
  • Partie distillée : feuilles
  • Pays d'origine : Maroc,
Caractéristiques biochimiques
  • α-pinène : 19 à 28 %
  • limonène : 9 à 15 %
  • 1,8-cinéole (eucalyptol) : 27 à 35 %
  • acétate de myrtényle : 11 à 20 %
Caractéristiques physiques
  • Densité à 20°C : 0.905 à 0.920
  • Indice de réfraction à 20°C : 1.455 à 1.475
  • Pouvoir rotatoire à 20°C : 12° à 25°
  • Point éclair : +36°C
Caractéristiques organoleptiques
  • Aspect : liquide mobile limpide
  • Couleur : jaune pâle à orangé
  • Odeur : agreste, camphrée, montante,

Myrte Vert, Rouge ou Citronné... Quelles différences ?

Le Myrte est un arbuste haut de 2 à 3 mètres de la famille des Myrtacées, qui va donner différentes espèces productrices d’huiles essentielles : Myrte Rouge et Myrte Vert, aux compositions différentes. Par ailleurs, il existe également le Myrte Citronné, mais qui ne fait pas partie du même genre botanique. Pour plus d'informations, découvrez comment différencier les huiles essentielles de Myrte ?


Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 34 votes )

Autres articles liés

Bibliographie

Publication : Aleksic, V., & Knezevic, P. (2014). Antimicrobial and antioxidative activity of extracts and essential oils of Myrtus communis L. Microbiological Research, 169(4), 240–254. doi:10.1016/j.micres.2013.10.003

Publication : Cherrat, L., Espina, L., Bakkali, M., García-Gonzalo, D., Pagán, R., & Laglaoui, A. (2013). Chemical composition and antioxidant properties ofLaurus nobilisL. andMyrtus communisL. essential oils from Morocco and evaluation of their antimicrobial activity acting alone or in combined processes for food preservation. Journal of the Science of Food and Agriculture, 94(6), 1197–1204. doi:10.1002/jsfa.6397

Publication : Romani, A., Coinu, R., Carta, S., Pinelli, P., Galardi, C., Vincieri, F. F., & Franconi, F. (2004). Evaluation of Antioxidant Effect of Different Extracts of Myrtus communisL. Free Radical Research, 38(1), 97–103. doi:10.1080/10715760310001625609

Publication : Zomorodian, K., Moein, M., Lori, Z. G., Ghasemi, Y., Rahimi, M. J., Bandegani, A., … Abbasi, N. (2013). Chemical Composition and Antimicrobial Activities of the Essential Oil from Myrtus communis Leaves. Journal of Essential Oil Bearing Plants, 16(1), 76–84. doi:10.1080/0972060x.2013.764183

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Zahalka, J. (2017). Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

Qui rédige ces conseils ?

Cet article a été rédigé et mis à jour par . Notre équipe pluridisciplinaire (pharmaciens, ingénieurs, biochimistes, agronomes) est composée de 6 personnes, travaillant à temps plein pour améliorer l'expertise de nos contenus et la qualité de nos produits. Pour en savoir plus : comment sont rédigés nos conseils ?