Une soirée bien arrosée rime souvent avec un lendemain de fête compliqué… Nausées, maux de tête, fatigue sont des contreparties dont on se serait bien passé. Dans ces moments-là, l’huile essentielle de Menthe Poivrée sera l’une des meilleures alliées, en l’associant bien sûr à une bonne hydratation et un peu de repos. Antispasmodique, antalgique, tonifiante et digestive, elle soulage aussi bien les maux de tête que les nausées tout en stimulant l’organisme pour aider à retrouver un peu d’énergie. Alors que demander de plus ! À utiliser par voie orale ou cutanée pour un lendemain de soirée plus apaisé.

Cet article a été mis à jour le 15/12/2022

Contre les maux de tête

À partir de 12 ans. Par voie cutanée, masser 1 à 2 gouttes pures d’huile essentielle de Menthe Poivrée sur les tempes, le front et la base de la nuque dès que nécessaire. Diluer l’huile essentielle dans une huile végétale si besoin.

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est particulièrement irritante pour la muqueuse oculaire, le contact avec les yeux est à éviter absolument. En cas d’accident, rincer en utilisant une huile végétale, l’eau n’étant d’aucune utilité. Il est conseillé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable.

Pour une utilisation plus souple, il est possible de se tourner vers l’huile essentielle de Lavande Vraie aux mêmes dosages.

Pour calmer les nausées

Par voie cutanée

L’huile essentielle de Menthe Poivrée peut être utilisée en premier geste en la diluant dans une huile végétale à hauteur de 15 % maximum. Ce mode d’utilisation reste celui à privilégier.

Pour adultes et adolescents. Dans un flacon vide, mélanger :

  • 45 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 8,5 mL d’huile végétale

Appliquer quelques gouttes en massage sur le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre plusieurs fois par jour si nécessaire. Il est conseillé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable.

En inhalation

Pour adultes et adolescents. Déposer 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée sur un mouchoir et inspirer 4 à 5 fois profondément. À répéter plusieurs fois par jour si nécessaire.

Par voie orale

Particulièrement efficace pour soulager les nausées, l’utilisation d’huile essentielle de Menthe Poivrée par voie orale doit rester ponctuelle.

Pour adultes et adolescents. Déposer une goutte sur un comprimé neutre, à avaler après le repas au maximum 3 fois par jour. Cette utilisation doit rester ponctuelle. Ne pas dépasser 3 gouttes d’huile essentielle par jour.

Pour une utilisation plus souple, il est possible de s’orienter vers l’hydrolat de Menthe Poivrée, moins concentré, mais tout aussi efficace, ou encore l’huile essentielle de Citron.

Pour lutter contre la fatigue

Pour adultes et adolescents. Verser 1 à 2 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée sur un mouchoir et respirer profondément 3 à 4 fois. Il est également possible d’utiliser un stick inhalateur en imbibant une mèche de coton d’huile essentielle, ou de respirer directement au-dessus du flacon.

En cas de digestion difficile

Pour adultes et adolescents. Dans un flacon vide, mélanger :

  • 45 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 8,5 mL d’huile végétale

Appliquer quelques gouttes en massage sur le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, plusieurs fois par jour si nécessaire.

Précautions d’utilisation

L’utilisation de cette huile essentielle n’est pas sans contre-indications. Elle est contre-indiquée chez les personnes suivantes :

  • Chez la femme enceinte ou allaitante
  • Pour les personnes épileptiques et asthmatiques, sans avis médical
  • En cas de pics d’hypertension ou de problèmes cardiovasculaires importants sans avis médical
  • En cas de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire et de troubles hépatiques graves ou de déficit en enzyme G6PD (par voie orale principalement) sans avis médical
  • En cas de maladie hormonale ou d’antécédents de cancers hormonodépendants sans avis médical

Par voie orale, certaines précautions supplémentaires seront à respecter afin d’éviter les risques de neuro- et hépatotoxicités liées à une utilisation prolongée et/ou mal dosée. Ainsi, veiller à ne pas dépasser 3 gouttes d'huile essentilelle par jour maximum. Une attention toute particulière doit être portée en cas de traitement pour le cœur, de prise d’antiacide ou d’antiulcéreux, de traitement à faible marge thérapeutique ou homéopathique, chez les personnes polymédicamentées ou présentant un trouble de la déglutition, en cas de reflux gastro-œsophagien persistant ou d’ulcère gastroduodénal.

Pourquoi est-elle efficace ?

Nausées, maux de tête, fatigue… Tels sont les joyeux symptômes d’une gueule de bois, aussi appelée médicalement veisalgie . Ces symptômes apparaissent à la suite d’une consommation d’alcool excessive, lorsque le taux d’alcool retourne à zéro dans l’organisme. Dans ces moments-là, tous les moyens sont bons pour soulager nausées et maux de tête et retrouver un peu d’énergie. C’est le moment pour sortir l’huile essentielle de Menthe Poivrée ! Véritable couteau suisse en lendemain de fête, elle soulage à la fois les nausées, les maux de tête, tout en stimulant l’organisme pour retrouver de l’énergie.

De nombreuses études ont prouvé l’efficacité de l’huile essentielle de Menthe Poivrée pour diminuer la fréquence et l’intensité des nausées. Par sa forte teneur en menthol, la Menthe Poivrée est un antispasmodique remarquable qui agit sur les muscles lisses de l’estomac et de l’intestin pour atténuer les spasmes et les crampes abdominales. Également analgésique et anesthésiante en agissant sur la perception de la douleur, la Menthe Poivrée est l’un des anti-nauséeux par excellence. En plus de ça, la menthone qu’elle contient favorise la digestion en stimulant le foie et la sécrétion de bile.

Pour soulager les maux de tête, l’action de la Menthe Poivrée est à nouveau due à la molécule de menthol. Puissant antalgique, anti-inflammatoire et anesthésiant par effet froid, l’huile essentielle de Menthe Poivrée provoque une anesthésie locale tout en inhibant la transmission de la douleur. Là encore, elle a fait ses preuves dans différentes études scientifiques et son action est reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Agence Européenne du Médicament.

Pour couronner le tout, l’huile essentielle de Menthe Poivrée entre dans la catégorie des huiles essentielles tonifiantes. Elle stimule l’organisme pour retrouver de l’énergie. Des études ont même montré que l’inhalation de cette huile essentielle accroît la concentration et la vigilance. Que demander de plus !

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.4 ( 46 votes )

Bibliographie

Publication : Ahmadi, Y., Rezaei, J., Rezaei, M. & Khatony, A. (2020). Comparison of the Effect of Inhalation Aromatherapy with 10 % and 30 % Peppermint Essential Oils on the Severity of Nausea in Abdominal Surgery Patients. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2020, 1‑7. https://doi.org/10.1155/2020/5897465

Publication : Jafarimanesh, H., Akbari, M., Hoseinian, R., Zarei, M. & Harorani, M. (2020). The Effect of Peppermint (Mentha piperita) Extract on the Severity of Nausea, Vomiting and Anorexia in Patients with Breast Cancer Undergoing Chemotherapy : A Randomized Controlled Trial. Integrative Cancer Therapies, 19, 153473542096708. https://doi.org/10.1177/1534735420967084

Publication : Tate, S. (1997). Peppermint oil : a treatment for postoperative nausea. Journal of Advanced Nursing, 26(3), 543‑549. https://doi.org/10.1046/j.1365-2648.1997.t01-15-00999.x

Publication : Göbel, H., Heinze, A., Heinze-Kuhn, K., Göbel, A. & Göbel, C. (2016). Oleum menthae piperitae (Pfefferminzöl) in der Akuttherapie des Kopfschmerzes vom Spannungstyp. Der Schmerz, 30(3), 295‑310. https://doi.org/10.1007/s00482-016-0109-6

Publication : Göbel, H., Schmidt, G., Dworschak, M., Stolze, H. & Heuss, D. (1995). Essential plant oils and headache mechanisms. Phytomedicine, 2(2), 93‑102. https://doi.org/10.1016/s0944-7113(11)80053-x

Publication : Göbel, H., Schmidt, G., & Soyka, D. (1994). Effect of Peppermint and Eucalyptus Oil Preparations on Neurophysiological and Experimental Algesimetric Headache Parameters. Cephalalgia, 14(3), 228–234. https://doi.org/10.1046/j.1468-2982.1994.014003228.x

Publication : Göbel, H., Fresenius, J., Heinze, A., Dworschak, M. & Soyka, D. (1996). Effektivität von Oleum menthae piperitae und von Paracetamol in der Therapie des Kopfschmerzes vom Spannungstyp. Der Nervenarzt, 67(8), 672‑681. https://doi.org/10.1007/s001150050040

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.