Les problèmes articulaires apparaissent principalement avec l’âge, exception faite de l’entorse, et sont particulièrement douloureuses et pénibles pour les personnes qui en souffrent. En complément d’une hygiène de vie adaptée, les huiles essentielles peuvent être une solution d’accompagnement pour soulager les douleurs articulaires. L’huile essentielle de Menthe Poivrée est idéale en premier geste. Riche en menthol, elle procure un effet froid instantané et anesthésiant en plus d’être anti-inflammatoire et analgésique. Toutefois, on préférera renforcer son action antalgique et anti-inflammatoire en l’intégrant à des synergies contenant d’autres huiles essentielles plus adaptées.

Cet article a été mis à jour le 15/12/2022

Comment agit-elle ?

Si l’entorse est souvent bénigne et peut survenir à tout âge, les douleurs articulaires telles que l’arthrose, l’arthrite et les rhumatismes touchent majoritairement les personnes âgées et sont bien plus contraignantes. L’arthrose, la plus répandue, correspond au vieillissement des articulations lié à l’usure. L’arthrite chronique, quant à elle est souvent d’origine auto-immune. Les défenses immunitaires attaquent les cartilages articulaires. Souvent épisodiques, ces maladies se traduisent par des douleurs et une raideur des articulations. Les douleurs sont d’autant plus intenses au réveil ou après un exercice plus soutenu.  En complément d’une bonne hygiène de vie, les huiles essentielles anti-inflammatoires et antalgiques peuvent être utilisées pour soulager les différentes douleurs articulaires.

Dans le cas d’arthrose, d’arthrite ou de rhumatismes, l’huile essentielle de Menthe Poivrée peut présenter plusieurs propriétés intéressantes. Dans un premier temps, en cas d’articulation douloureuse après un effort, il est recommandé de la refroidir. Et la Menthe Poivrée est parfaite pour ça ! Le menthol qu’elle contient active spécifiquement le thermorécepteur TRPM8 sensible au froid, provoquant un effet froid immédiat, et donc une anesthésie locale permettant ainsi de diminuer la douleur. La Menthe Poivrée a également une action anti-inflammatoire qui serait due au blocage des canaux sodium et calcium impliqués dans le circuit de la douleur. Par le biais de mécanismes anti-inflammatoires notamment, elle permet de diminuer les niveaux de cytokines pro-inflammatoires type TNF-α et IL-6 et d’augmenter les niveaux de cytokine anti-inflammatoire IL-10.

En cas d’entorse, à nouveau, il est recommandé de refroidir rapidement l’articulation pour éviter son gonflement. La Menthe Poivrée est donc l’huile essentielle idéale en premier réflexe. Par son effet froid instantané, elle permet de limiter l’inflammation de l’articulation endommagée tout en atténuant la douleur grâce à ses propriétés antalgiques, anesthésiantes et analgésiques.

Pour autant, l’huile essentielle de Menthe Poivrée sera généralement associée à d’autres huiles essentielles ayant un meilleur pouvoir anti-inflammatoire pour davantage d’efficacité. En utilisation seule, son action sera principalement de refroidir l’articulation, à l’instar d’une poche de glace tout en diminuant la douleur.

Le réflexe rapide

L’huile essentielle de Menthe Poivrée peut être utilisée en premier réflexe pour soulager des douleurs articulaires de type :

  • Entorse
  • Rhumatismes
  • Arthrose
  • Arthrite

À partir de 6 ans. Par voie cutanée, mélanger 1 goutte d’huile essentielle de Menthe Poivrée dans minimum 9 gouttes d'huile végétale (macérat huileux d’Arnica de préférence) en application sur la zone douloureuse. À répéter dès que nécessaire. Respecter 1 semaine de pause après 3 semaines d’utilisation.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable. Cette utilisation est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante. Sans avis médical, elle est déconseillée aux personnes épileptiques et asthmatiques, en cas de problèmes cardiovasculaire importants, de troubles hépatobiliaires, de maladies hormonales ou d’antécédents de cancers hormonodépendants.

En synergie

En cas d’entorse

À partir de 6 ans. Par voie cutanée. Dans un flacon, préparer la synergie suivante :

  • 10 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse Italienne
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 10 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Laurier Noble
  • 10 gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie Couchée
  • 5 mL de macérât huileux d’Arnica

Appliquer 5 gouttes de ce mélange, en massage doux sur la zone concernée. Bander ensuite l’articulation de manière assez serrée.

Source : Festy, D. & Dufour, A. (2022). Ma bible des huiles essentielles - édition spéciale 15 ans. LEDUC.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable. Cette utilisation est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante. Sans avis médical, elle est déconseillée aux personnes épileptiques et asthmatiques, en cas de problèmes cardiovasculaires importants, de troubles hépatobiliaires, de troubles de la coagulation ou en cas de prise d’anticoagulants, de maladies hormonales ou d’antécédents de cancers hormonodépendants.

En cas d’arthrose

À partir de 6 ans. Par voie cutanée. Dans un flacon, mélanger :

  • 20 gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie Couchée ou Odorante
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Romarin à Camphre
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Laurier Noble
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 10 mL de macérât huileux de Millepertuis

Masser les articulations concernées avec quelques gouttes de mélange. Renouveler 3 à 5 fois par jour jusqu’à amélioration. Faire une pause après 3 semaines d’utilisation.

Source : Festy, D. & Dufour, A. (2022). Ma bible des huiles essentielles - édition spéciale 15 ans. LEDUC.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable. Cette utilisation est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante. Sans avis médical, elle est déconseillée aux personnes épileptiques et asthmatiques, en cas de problèmes cardiovasculaires importants, de troubles hépatobiliaires, de troubles de la coagulation ou en cas de prise d’anticoagulants, de maladies hormonales ou d’antécédents de cancers hormonodépendants.  Cette synergie ne doit également pas être utilisée chez les personnes allergiques aux salicylés comme l’aspirine, présentant de l’eczéma, une hernie hiatale ou une hémorragie ou avant une opération chirurgicale.

En cas d’arthrite

La synergie ci-dessous est adaptée en cas d’arthrite chronique. À noter qu’en cas d’arthrite aigue, l’articulation est rouge, enflée, chaude et très douloureuse. L’origine, dans ce cas-là, est bactérienne et un traitement d’urgence prescrit par un médecin est nécessaire.

À partir de 6 ans. Dans un flacon, mélanger :

  • 20 gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie Couchée ou Odorante
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’Hélichryse Italienne
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 10 mL de macérât huileux de Millepertuis

Masser les articulations concernées avec quelques gouttes de ce mélange. Renouveler 3 à 4 fois par jour jusqu’à amélioration. Faire une pause après 3 semaines d’utilisation.

Source : Festy, D. & Dufour, A. (2022). Ma bible des huiles essentielles - édition spéciale 15 ans. LEDUC.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable. Cette utilisation est contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante. Sans avis médical, elle est déconseillée aux personnes épileptiques et asthmatiques, en cas de problèmes cardiovasculaires importants, de troubles hépatobiliaires, de troubles de la coagulation ou en cas de prise d’anticoagulants, de maladies hormonales ou d’antécédents de cancers hormonodépendants.  Cette synergie ne doit également pas être utilisée chez les personnes allergiques aux salicylés comme l’aspirine, présentant de l’eczéma, une hernie hiatale ou une hémorragie ou avant une opération chirurgicale.

D’autres huiles essentielles à privilégier

Si l’huile essentielle de Menthe Poivrée possède des propriétés antalgiques et anesthésiantes remarquables, elle est néanmoins rarement utilisée seule pour soulager les douleurs articulaires. On préférera utiliser, seules ou en synergie, d’autres huiles essentielles aux propriétés anti-inflammatoires incontestables :

  • L’huile essentielle de Gaulthérie Odorante ou Couchée. Composée à plus de 95 % de salicylate de méthyle, la Gaulthérie est l’un des anti-inflammatoires par excellence. Afin de limiter l’inflammation, elle inhibe l’action des médiateurs de l’inflammation comme les cytokines. En inhibant la production de prostaglandines et la libération de bradykinine qui sont également des substances pro-inflammatoires contribuant à la perception de la douleur, la Gaulthérie a également des propriétés antalgiques.
  • L’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné : cette huile essentielle, particulièrement riche en citronellal, a la particularité d’inhiber la production de prostaglandines PGE2, médiatrice de l’inflammation et de la mobilisation des leucocytes partiellement à l’origine du gonflement au niveau de l’articulation. De plus le citronellal a également des propriétés antalgiques très appréciées.
  • L’huile essentielle de Gingembre : analgésique et anti-inflammatoire, cette huile essentielle a fait l’objet de nombreuses études concluantes quant à sa capacité à soulager différentes douleurs articulaires. Par inhibition des prostaglandines et des leucotriènes qui sont des facteurs pro-inflammatoires, elle permet de moduler l’inflammation.

Ces huiles essentielles peuvent s’utiliser seules en alternance ou bien en synergie pour soulager les différentes douleurs articulaires.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 119 votes )

Bibliographie

Publication : De Cássia da Silveira e Sá, R., Andrade, L., & De Sousa, D. (2013). A Review on Anti-Inflammatory Activity of Monoterpenes. Molecules, 18(1), 1227–1254. https://doi.org/10.3390/molecules18011227

Publication : Hung, W. J., Chen, Z. T., & Lee, S. W. (2018). Antioxidant and lipoxygenase inhibitory activity of the Kino of Eucalyptus citriodora. Indian Journal of Pharmaceutical Sciences, 80(5), 955-959.

Publication : Haghighi, M., Khalvat, A., Toliat, T., & Jallaei, S. H. (2005). Comparing the effects of ginger (Zingiber officinale) extract and ibuprofen on patients with osteoarthritis.

Publication : Bliddal, H., Rosetzsky, A., Schlichting, P., Weidner, M., Andersen, L., Ibfelt, H. H., Christensen, K., Jensen, O. & Barslev, J. (2000). A randomized, placebo-controlled, cross-over study of ginger extracts and Ibuprofen in osteoarthritis. Osteoarthritis and Cartilage, 8(1), 9‑12. https://doi.org/10.1053/joca.1999.0264

Publication : Cho, B., Shin, J., Kang, H., Park, J., Hao, S., Wang, F. & Jang, S. (2021). Anti‑inflammatory effect of Chrysanthemum zawadskii, peppermint, Glycyrrhiza glabra herbal mixture in lipopolysaccharide‑stimulated RAW264.7 macrophages. Molecular Medicine Reports, 24(1). https://doi.org/10.3892/mmr.2021.12171

Publication : Chrubasik-Hausmann, S. (2015). Phytotherapie bei Arthrose. Erfahrungsheilkunde, 64(01), 22‑27. https://doi.org/10.1055/s-0034-1395837

Publication : Darshan, S. & Doreswamy, R. (2004). Patented antiinflammatory plant drug development from traditional medicine. Phytotherapy Research, 18(5), 343‑357. https://doi.org/10.1002/ptr.1475

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

Ouvrage : Festy, D. (2018). Ma bible des huiles essentielles: Guide complet d'aromathérapie. Leduc.s éditions.

Site Web : Inserm. (2012, 8 avril). Arthrose ⋅ Inserm, La science pour la santé. https://www.inserm.fr/dossier/arthrose/

Site Web : Arthrose et rhumatismes - symptômes, causes, traitements et prévention. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/arthrose-rhumatismes.html

Site Web : Entorse - symptômes, causes, traitements et prévention. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/maladies/appareil-locomoteur/entorse.html

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.