Incontournable de la trousse de secours, l’huile essentielle de Menthe Poivrée est également très utile pour soigner les plantes d’intérieur et du potager. Puissant répulsif grâce à sa forte teneur en menthol, la Menthe Poivrée permet de lutter contre les pucerons, les chenilles défoliatrices, les fourmis, les aleurodes (mouches blanches), etc. Son odeur mentholée caractéristique éloignera aussi chats, souris et rats du potager. La Menthe Poivrée est enfin un puissant antiviral et antifongique reconnu grâce au menthol et à la menthone qu’elle contient. À utiliser en pulvérisation, en prévention ou en curatif selon les cas. Attention toutefois à respecter quelques règles d’utilisation.

Cet article a été mis à jour le 04/01/2023

Comment utiliser les huiles essentielles sur les plantes ?

Particulièrement puissantes, les huiles essentielles, dont celle de Menthe Poivrée, peuvent être utilisées pour prendre soin des plantes à condition de respecter quelques règles :

  • Les huiles essentielles ne s’utilisent jamais pures sur les plantes.
  • Le dosage pratiqué est de 1 pour 1000, c’est-à-dire 1 mL d’huile essentielle au total, soit 30 gouttes environ, pour 1 L d’eau. L’ajout d’huile végétale et de savon noir (ou autre savon liquide) est nécessaire et permet d’émulsionner les huiles essentielles qui sont non miscibles avec l’eau.
  • Bien secouer le mélange avant pulvérisation pour s’assurer que l’huile essentielle est bien émulsionnée dans l’eau.
  • Avant pulvérisation, s’assurer que le pH est inférieur ou égal à 7 à l’aide de bandelettes par exemple. S’il est supérieur à 7 ajouter du vinaigre (1 cuillère à café de vinaigre faisant perdre en moyenne 1 unité de pH). Privilégier une eau de pluie fraîchement récoltée ou bien une eau déminéralisée pour avoir un pH adapté.
  • Choisir de préférence un spray pulvérisateur à brume fine ou mieux encore un pulvérisateur de jardin.
  • Le traitement se fait par pulvérisation de préférence tôt le matin pour une absorption foliaire optimum et pour éviter que le feuillage ne brûle avec le soleil.
  • Faire attention à bien vaporiser le dessous des feuilles en plus du dessus. L’idéal est d’avoir un mouvement de haut en bas sur l’ensemble du feuillage.
  • Effectuer une pulvérisation toutes les 3 semaines voir 1 mois sur 3 mois maximum.

En utilisation simple

Ayant un fort caractère répulsif, l’huile essentielle de Menthe Poivrée peut être utilisée, en curatif ou en préventif selon les cas, en pulvérisation dans les situations suivantes :

  • Pucerons
  • Aleurodes (mouches blanches)
  • Altises (de la famille des coléoptères)
  • Chenilles défoliatrices de la famille des Noctuelles (qui s’attaquent aux feuilles)
  • Fourmis
  • Contre certains virus et champignons
  • Contre les larves de moustiques
  • Certains charançons
  • La Bruche de la fève

En pulvérisation. Pour 1 L de préparation, ajouter :

  • 30 gouttes (1mL) d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale (10 mL)
  • 1 L d’eau
  • 1 cuillère à café de Savon Noir ou d’un autre savon liquide, voire du liquide vaisselle.

Bien secouer le mélange avant pulvérisation. Pulvériser ensuite en suivant les indications données ci-dessus. Pour lutter contre les larves de moustiques, verser un peu de ce mélange dans les coupelles des pots de fleurs et les réserves d’eau à ciel ouvert.

Veiller à ce que ce mélange d’huiles essentielles ne soit manipulé ni par des femmes enceintes ou allaitantes, ni par de jeunes enfants ou des personnes asthmatiques ou épileptiques sans avis médical.

En synergie contre les rats et souris

Pour se débarrasser des rats et souris, préparer la synergie  suivante :

  • 50 gouttes d’huile essentielle de Laurier Noble
  • 100 gouttes d’huile essentielle de Sauge Sclarée
  • 50 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée

Imbiber des morceaux de coton avec quelques gouttes du mélange puis les placer sur le passage présumé des souris et des rats, ainsi que dans les endroits où ils pourraient élire domicile. Renouveler l'opération tous les 2-3 jours jusqu'à disparition de toute trace de rongeur.

Veiller à ce que ce mélange d’huiles essentielles ne soit pas manipulé ni par des femmes enceintes ou allaitantes, ni par de jeunes enfants ou des personnes asthmatiques ou épileptiques sans avis médical.

L’hydrolat de Menthe Poivrée pour éloigner les chats

L’huile essentielle de Menthe Poivrée étant fortement déconseillée avec le chat, on s’orientera plutôt vers l’hydrolat de Menthe Poivrée, moins concentré, mais tout aussi efficace. Sa forte odeur mentholée repoussera le chat des endroits à protéger sans pour autant nuire à sa santé.

Vaporiser simplement de l’hydrolat de Menthe Poivrée aux bords des murs, au niveau des pots de fleurs et à proximité des plantations à protéger.

Pourquoi l’utiliser ?

Plusieurs études ont montré le caractère répulsif de la Menthe Poivrée chez certaines espèces de moustiques, fourmis, mais aussi contre les pucerons, la mouche blanche, les altises ou encore les chenilles défoliatrices. Ses propriétés seraient dues à sa forte teneur en menthol (jusqu’à 50 %), particulièrement répulsif, et en menthone (jusqu’à 30 %) qui serait létale pour certaines larves d’insectes. La Menthe Poivrée est également connue pour repousser souris, rats et chats qui sont particulièrement sensibles à son odeur mentholée caractéristique, qu’elle doit à la molécule de menthol.

Pour autant, pour une action optimale et la plus efficace possible, on préférera l’associer avec d’autres huiles essentielles, elles aussi réputées pour leur caractère répulsif comme :

  • Le Géranium Rosat
  • La Citronnelle de Java
  • La Lavande Fine ou Vraie
  • Le Basilic Tropical

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est également à l’étude pour la mise au point de bio-fongicides et bio-virucides. L’utilisation d’huiles essentielles dans ce type de produit présente l’avantage d’être naturelle mais surtout biodégradable. Certaines études ont déjà montré l’activité antivirale de la Menthe Poivrée contre le virus mosaïque du concombre (CMV, Cucumber Mosaic Virus). Son action antifongique sur certains champignons de la famille Colletotrichum, Botrytis cinerea ou Botryotinia fuckeliana à l’origine de moisissures prématurées sur les fruits et légumes a également été démontrée. À nouveau, on préférera tout de même l’associer à d’autres huiles essentielles pour une meilleure efficacité comme la Sarriette des Montagnes ou l’Origan Compact.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 82 votes )

Bibliographie

Publication : Aminifard, M.H. and Mohammadi, S. (2013), Essential oils to control Botrytis cinerea in vitro and in vivo on plum fruits. J. Sci. Food Agric., 93: 348-353. https://doi.org/10.1002/jsfa.5765

Publication : Steven H. Harwood, Alison F. Moldenke, Ralph E. Berry, Toxicity of Peppermint Monoterpenes to the Variegated Cutworm (Lepidoptera: Noctuidae), Journal of Economic Entomology, Volume 83, Issue 5, 1 October 1990, Pages 1761–1767, https://doi.org/10.1093/jee/83.5.1761

Publication : Khan, R. N., Callaway, K., Upreti, A., Mallik, A., Daboul, R. A., Garcia, M., ... & Lightfoot, V. (2019). Effects of Peppermint Oil and Vinegar on Killing and Preventing the Red Imported Fire Ant, Solenopsis invicta (Hymenoptera: Formicidae) in Households. Instars: A Journal of Student Research, 5.

Publication : Kokocińska, Agata & Ensminger, John & Jezierski, Tadeusz. (2017). Effects of novel odours on the mating behaviour in mice. Animal Science Papers and Reports. 35. 301-316.

Publication : Zamani, Mehran & Abbasipour, Habib & Chegini, Samira. (2017). CHEMICAL COMPOSITION AND INSECTICIDAL EFFECTS OF THE ESSENTIAL OIL OF THE PEPPERMINT, MENTHA PIPERTIA ON THE MELON APHID, APHIS GOSSYPII. https://www.researchgate.net/publication/323257832_CHEMICAL_COMPOSITION_AND_INSECTICIDAL_EFFECTS_OF_THE_ESSENTIAL_OIL_OF_THE_PEPPERMINT_MENTHA_PIPERTIA_ON_THE_MELON_APHID_APHIS_GOSSYPII

Publication : Chemical composition of essential oils of three Mentha species and their antifungal activity against selected phytopathogenic and post-harvest fungi. (s. d.). Taylor & Francis. https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/26895293.2021.2022007

Publication : Morkeliūnė, A. (s. d.). The Use of Essential Oils from Thyme, Sage and Peppermint against Colletotrichum acutatum. MDPI. https://www.mdpi.com/2223-7747/10/1/114

Publication : Response of Tribolium castaneum (Coleoptera : Tenebrionidae) and Sitophilus oryzae (Coleoptera : Curculionidae) to potential insecticide derived from essential oil of Mentha arvensis leaves. (s. d.). Taylor & Francis. https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/01448765.2012.662792

Publication : Kacha, D et Kacel, F. (2015). Activité insecticide des huiles essentielles de Lamiacées et de Rutacées sur la bruche de la fève Bruchus rufimanus Boh. (Coleoptera : Chrysomelidae : Bruchinae). [Mémoire de fin d’études]. Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

Publication : Ansari, M., Vasudevan, P., Tandon, M., & Razdan, R. (2000). Larvicidal and mosquito repellent action of peppermint (Mentha piperita) oil. Bioresource Technology, 71(3), 267–271. https://doi.org/10.1016/s0960-8524(99)00079-6

Site Web : Petitgrand, A. (2021, 1 mars). Utiliser ces 5 huiles essentielles au jardin. Rustica.fr. https://www.rustica.fr/permaculture/utiliser-5-huiles-essentielles-jardin,16518.html

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.