L’huile essentielle de Menthe Poivrée fait partie des incontournables pour lutter contre les troubles digestifs. Riche en menthone, la Menthe Poivrée facilite la digestion en favorisant la sécrétion de bile et l’élimination de certaines toxines . Sa richesse en menthol, quant à elle, lui confère des propriétés à la fois antispasmodiques, anesthésiantes, analgésiantes et anti-inflammatoires idéales pour soulager ballonnements, flatulences, brûlures d’estomac ou encore les crampes abdominales. Elle pourra s’utiliser seule ou en synergie, par voie orale ou cutanée pour favoriser la digestion.

Cet article a été mis à jour le 08/12/2023

Pourquoi l’utiliser ?

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est l’une des huiles essentielles « star » pour soulager nombre de troubles digestifs. Reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Agence Européenne du Médicament pour soulager les ballonnements, flatulences et douleurs abdominales, elle a également une action bénéfique en cas de colite, digestion difficile, nausées ou encore pour soulager les brûlures d’estomac.

Antispasmodique, anti-inflammatoire, anesthésiante, analgésiante, la Menthe Poivrée doit la majeure partie de ses propriétés à sa forte teneur en menthol (jusqu’à 50 %). Cette molécule de la famille des monoterpénols agit au niveau du sphincter d’Oddi, qui permet entre autres d’empêcher le reflux duodénal vers les canaux biliaires et pancréatiques, mais aussi au niveau des contractions musculaires de l’intestin grêle pour diminuer les ballonnements, les spasmes ou encore un reflux gastrique ponctuel. Le menthol active également le thermorécepteur TRPM8 de manière spécifique. En plus d’induire un effet froid et une anesthésie locale, TRPM8 pourrait être un potentiel médiateur anti-inflammatoire. Il a également été montré qu’un traitement oral à base de menthol présentait une activité gastro-protectrice. Par le biais de mécanismes anti-inflammatoires, elle permet de diminuer les niveaux de cytokines pro-inflammatoires type TNF-α et IL-6 et d’augmenter les niveaux de cytokine anti-inflammatoire IL-10.

L’huile essentielle de Menthe Poivrée contient également une seconde molécule active, la menthone (jusqu’à 32 %), qui favorise la digestion. Cette molécule de la famille des cétones a des propriétés cholagogues et cholérétiques. Elle stimule le fonctionnement du foie en favorisant la sécrétion de bile puis son évacuation vers l’intestin. La bile permet d’émulsionner les graisses dans l’intestin. Une bonne activité de la bile participe ainsi à une bonne digestion et à l’élimination de certaines toxines qui fatiguent le foie.

Précautions

L’utilisation de cette huile essentielle n’est cependant pas sans contre-indications. Son utilisation est contre-indiquée chez les personnes suivantes :

  • Chez la femme enceinte ou allaitante
  • Chez les enfants de moins de 6 ans
  • Pour les personnes épileptiques et asthmatiques sans avis médical
  • En cas de pics d’hypertension ou de problèmes cardiovasculaires importants sans avis médical
  • En cas de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire et de troubles hépatiques graves, de déficit en enzyme G6PD (par voie orale principalement)
  • En cas de maladie hormonale ou d’antécédents de cancers hormonodépendants sans avis médical

Dans ces cas-là, il est possible, en cas de troubles digestifs, de se tourner vers les huiles essentielles de Citron, de Cardamome ou encore de Petit Grain Bigarade qui sont bien plus souples d’utilisation.

En cas de troubles digestifs persistants, il est recommandé de s’adresser à un professionnel de santé.

Par voie cutanée

Pour bon nombre de soucis touchant l’appareil digestif, l’huile essentielle de Menthe Poivrée pourra être utilisée par voie cutanée en premier réflexe. Cette voie d’utilisation est d’ailleurs l’une des voies à privilégier pour cette huile essentielle. Elle pourra être efficace dans les cas suivants :

  • Nausées et vomissement, hors grossesse
  • Ballonnements
  • Digestion difficile
  • Brûlures d’estomac
  • Spasmes digestifs
  • Constipation

Utilisation seule

Pour les problématiques citées ci-dessus, l’huile essentielle de Menthe Poivrée peut être utilisée en premier geste en la diluant dans une huile végétale à hauteur de 15 % maximum.

À partir de 6 ans. Dans un flacon vide, mélanger :

  • 45 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 8,5 mL d’huile végétale

Appliquer quelques gouttes en massage sur le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, plusieurs fois par jour si nécessaire.  Ne pas dépasser 3 semaines d’utilisation.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable.

En synergie

À partir de 6 ans. À mélanger au creux de la main :
  • 3 gouttes d’huile essentielle d’Estragon
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 1 cuillère à café d’huile végétale

Appliquer directement sur le ventre en massant doucement dans le sens des aiguilles d’une montre en fin de repas, matin et soir, si nécessaire.

Il est recommandé d’effectuer un test allergique au creux du coude au préalable. L’huile essentielle d’Estragon ne doit pas être utilisée en cas de traitement anticoagulant ou de troubles de la coagulation.

Source : Festy, D. (2007, 18 juin). 100 massages aux huiles essentielles pour se soigner (Santé/forme) (Guides santé (Leduc.s)). LEDUC.

Précautions supplémentaires par voie cutanée

Par voie cutanée, une préparation riche en menthol pourrait faciliter la pénétration d’anti-inflammatoires et d’anesthésiants. Elle pourrait également perturber l’efficacité de certains médicaments pour le cœur. Il est donc recommandé pour les personnes prenant un traitement de longue durée de consulter un médecin avant d’utiliser la Menthe Poivrée.

Par voie orale

Même si la voie cutanée reste celle à privilégier, l’huile essentielle de Menthe Poivrée peut dans certains cas être utilisée par voie orale, mais seulement sur de courtes périodes, à raison de 3 gouttes maximum par jour.  De manière ponctuelle, elle pourra donc être employée dans les cas suivants :

  • Nausées et vomissements
  • Ballonnements
  • Digestion difficile
  • Brûlures d’estomac
  • Colite
  • Crampes et spasmes digestifs

Pour une utilisation plus souple, il est possible de s’orienter vers l’hydrolat de Menthe Poivrée, moins concentré, mais tout aussi efficace.

Utilisation seule

À partir de 6 ans. Déposer une goutte sur un comprimé neutre, à avaler après le repas, maximum 3 fois par jour. Cette utilisation doit rester ponctuelle.

Précautions supplémentaires par voie orale

En plus des contre-indications générales indiquées ci-dessus, certaines précautions supplémentaires seront à respecter afin d’éviter les risques de neuro- et hépatotoxicités liées à une utilisation prolongée et/ou mal dosée.

  • Par voie orale, une attention toute particulière doit être portée en cas de :
  • Prise d’un traitement pour le cœur
  • Prise d’antiacide ou antiulcéreux
  • Traitement à faible marge thérapeutique
  • Chez les personnes polymédicamentées
  • Prise d’un traitement homéopathique
  • De troubles de la déglutition
  • En cas de reflux gastro-œsophagien persistant ou d’ulcère gastroduodénal

En cas de doute ou de questionnement sur la compatibilité entre un traitement médical et l’utilisation de l’huile essentielle de Menthe Poivrée, l’avis d’un professionnel de santé reste indispensable.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 561 votes )

Bibliographie

Publication : Peiris, M., Weerts, Z. Z. R. M., Aktar, R., Masclee, A. A. M., Blackshaw, A. & Keszthelyi, D. (2021). A putative anti‐inflammatory role for TRPM8 in irritable bowel syndrome—An exploratory study. Neurogastroenterology & ; Motility, 33(9). https://doi.org/10.1111/nmo.14170

Publication : Pratheebha, C. (2020, août 24). EFFECT OF PEPPERMINT AND ROSEMARY OIL ON CONSTIPATION | PLANT CELL BIOTECHNOLOGY AND MOLECULAR BIOLOGY. https://archives.biciconference.co.in/index.php/PCBMB/article/view/5303

Publication : Imagawa, A. (2012, 6 mai). Peppermint Oil Solution Is Useful as an Antispasmodic Drug for Esophagogastroduodenoscopy, Especially for Elderly Patients. SpringerLink. https://link.springer.com/article/10.1007/s10620-012-2194-4?error=cookies_not_supported&code=30f4d67c-fffe-48dc-878c-e2e73636f715

Publication : Papathanasopoulos, A., Rotondo, A., Janssen, P., Boesmans, W., Farré, R., Vanden Berghe, P. & Tack, J. (2013). Effect of acute peppermint oil administration on gastric sensorimotor function and nutrient tolerance in health. Neurogastroenterology & ; Motility, 25(4), e263‑e271. https://doi.org/10.1111/nmo.12102

Publication : Hills, Judith M.; Aaronson, Philip I. (1991). The mechanism of action of peppermint oil on gastrointestinal smooth muscle. Gastroenterology, 101(1), 55–65. doi:10.1016/0016-5085(91)90459-x

Publication : Mans,M.,Pentz,R.,1987. Pharmacokinetics of menthol in the rat. Naunyn-Schmiedeberg’s Arch. Pharmacol. 335 (Suppl.),R6.

Publication : Rozza, A.L.; Hiruma-Lima, C.A.; Takahira, R.K.; Padovani, C.R.; Pellizzon, C.H. (2013). Effect of menthol in experimentally induced ulcers: Pathways of gastroprotection. Chemico-Biological Interactions, 206(2), 272–278. doi:10.1016/j.cbi.2013.10.003

Publication : Rozza, A. L., Meira de Faria, F., Souza Brito, A. R., & Pellizzon, C. H. (2014). The Gastroprotective Effect of Menthol: Involvement of Anti-Apoptotic, Antioxidant and Anti-Inflammatory Activities. PLoS ONE, 9(1), e86686. doi:10.1371/journal.pone.0086686

Publication : Zhang, Zhiming; Wu, Xiaoli; Zhang, Liwen; Mao, Aiqin; Ma, Xin; He, Dongxu (2020). Menthol relieves acid reflux inflammation by regulating TRPV1 in esophageal epithelial cells. Biochemical and Biophysical Research Communications, (), S0006291X20303181–. doi:10.1016/j.bbrc.2020.02.050

Publication : Sachan, Anupam & Das, Doli & Shuaib, MD & Gangwar, Shilpi & Sharma, Ranjana. (2013). AN OVERVIEW ON MENTHAE PIPERITAE (PEPPERMINT OIL). INTERNATIONAL JOURNAL OF PHARMACEUTICAL, CHEMICAL AND BIOLOGICAL SCIENCES. 3. 834-838.

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.