Les crevasses, parfois appelées gerçures, sont des fissures cutanées douloureuses, très souvent dues au froid et généralement situées sur les pieds, les mains, les lèvres, ou encore entre les doigts et les orteils. Grâce à ses propriétés anti-infectieuses, l’huile essentielle de Tea Tree peut être utilisée sur une crevasse afin d’éviter qu’elle ne s’infecte. Cependant, le Tea Tree ne participera pas à sa cicatrisation. Heureusement, il existe d’autres huiles essentielles mais également des huiles végétales qui aideront à apaiser les crevasses grâce à leurs propriétés cicatrisantes et régénératrices cutanées.

Cet article a été mis à jour le 17/02/2023

Le Tea Tree n’est pas pleinement efficace en cas de crevasse

Une crevasse est une fissure douloureuse qui se forme dans la peau, en général au niveau du talon, entre les doigts et orteils, ou encore au coin des lèvres. Elle peut être causée par une agression extérieure comme le froid ou un air ambiant trop sec, une infection cutanée (eczéma, psoriasis), ou encore un manque d’hydratation. Plus la peau est exposée aux agressions extérieures, plus le film hydrolipidique qui la protège est fragilisé, c’est pourquoi les pieds et les mains sont les zones les plus concernées par les crevasses. Lorsque la crevasse se trouve sur le talon, elle peut également être due à la complication d’une callosité : la sécheresse cutanée au niveau du talon induit une rétractation et une fissuration de la callosité.

Si l’on veut utiliser une huile essentielle ou une huile végétale afin de refermer une crevasse, elle devrait être au moins cicatrisante et/ou régénératrice des cellules cutanées, et éventuellement hémostatique, antalgique et/ou anti-infectieuse. Cependant, ce sont surtout des huiles végétales et beurres végétaux qui seront utiles ici pour nourrir, régénérer et favoriser la cicatrisation de la peau.

L’huile essentielle de Tea Tree est riche en terpinène-4-ol (30 à 50 %), un alcool monoterpénique lui conférant des propriétés anti-infectieuses à large spectre : le Tea Tree est capable d’agir contre un vaste éventail de bactéries, virus et champignons. Cette propriété est intéressante à exploiter en cas de crevasse, afin d’éviter qu’elle ne s’infecte. Cependant, l’huile essentielle de Tea Tree n’est pas assez cicatrisante et n’est pas régénératrice des cellules cutanées, donc elle ne sera pas à privilégier dans ce cas précis. Ainsi, le Tea Tree n’est pas efficace à lui seul en cas de crevasse. Il peut néanmoins être utilisé en synergie avec des huiles essentielles hémostatiques et cicatrisantes, ainsi que des huiles et beurres végétaux.

En synergie avec d’autres huiles essentielles et huiles végétales

À partir de 3 ans. Par voie cutanée, faire fondre 90 g de Beurre de Karité puis ajouter :

  • 45 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree
  • 45 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat
  • 45 gouttes d’huile essentielle de Ciste

Si la crevasse est située sur les lèvres, appliquer une petite noisette du mélange dessus, 3 fois par jour pendant 5 jours. Sinon, appliquer une grosse noisette du mélange sur la crevasse 3 fois par jour.

Cette synergie est interdite aux femmes enceintes et allaitantes. Les personnes asthmatiques et épileptiques doivent demander un avis médical avant utilisation. Ne pas utiliser en cas de maladie hormono-dépendante. Il est recommandé de réaliser un test allergique dans le creux du coude 24 h avant toute utilisation.

Huiles essentielles efficaces pour réparer une crevasse

Certaines huiles essentielles et végétales sont bien plus adaptées en cas de crevasses que l'huile essentielle de Tea Tree. En voici quelques-unes, utilisables seules ou en synergie en cas de crevasse :
  • L’huile essentielle de Ciste : cette huile essentielle est la plus intéressante en cas de crevasses car elle possède d’importantes propriétés cicatrisantes et régénératrices cutanées. En effet, elle est riche en α-pinène (jusqu’à 50 %) et contient du triméthylcyclohexanone, ce qui lui permet de stimuler la synthèse de kératinocytes, cellules qui composent 90 % de l’épiderme. L’α-pinène lui confère également des propriétés hémostatiques, c’est-à-dire que le Ciste est capable de limiter les petits saignements qui peuvent parfois survenir au niveau d’une crevasse.
  • L’huile essentielle de Géranium Rosat : en plus de posséder des propriétés cicatrisantes reconnues, le Géranium Rosat est également anti-infectieux. Cela est dû à la présence d’alcools monoterpéniques tels que le géraniol (10 à 20 %) et le citronellol (18 à 26 %) dans sa composition. De plus, ces mêmes molécules inhibent la production de certains médiateurs inflammatoires (tels que les prostaglandines E2 et les cytokines TNF-α), ce qui diminue l’inflammation cutanée pouvant être causée par une crevasse.
  • Le Beurre de Karité : riche en oméga 9 (40 à 60 %), le Karité est un très bon réparateur cutané et cicatrisant, en plus de renforcer le film hydrolipidique de la peau. De plus, le Karité est riche en acide stéarique (30 à 50 %) et contient du karitène, ce qui explique ses propriétés nourrissantes, régénératrices et protectrices de la peau. Enfin, le Beurre de Karité favorise le renouvellement cutané ainsi que la protection de la peau face à la déshydratation et aux éléments pathogènes extérieurs grâce à sa teneur en oméga 6 et en acide palmitique.
  • L’huile végétale de Germe de Blé : cette huile végétale contient de l’oméga 6 en grande quantité (52 à 59 %), ce qui lui permet de favoriser la régénération de la peau. En effet, l’oméga 6 intervient dans la fabrication des membranes cellulaires et dans la composition de la céramide, considéré comme le « ciment » de la peau, qui freine la déshydratation. Ceci est une propriété très intéressante étant donné que les crevasses surviennent plus facilement sur une peau déshydratée. Enfin, l’acide palmitique (composant essentiel de la barrière cutanée) et les oméga 9 présents dans le Germe de Blé lui donnent des propriétés réparatrices et cicatrisantes.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.5 ( 26 votes )

Bibliographie

Publication : Özfenerci, Müjgan & Koca, Ufuk. (2018). Tea Tree Oil and Its Use in Aromatherapy. Current Perspectives on Medicinal & Aromatic Plants, 2, 90-102.

Publication : Allaert, Francois. (2013). Etude contrôlée randomisée de la cicatrisation des crevasses sous Urgo crevasses filmogel® et Neutrogena crème mains®.. Actualités Pharmaceutiques. 49-52.

Publication : Dalibon, P. (2018). Dermatoses du pied d’origine mécanique. Actualités Pharmaceutiques, 57(575), 51‑54. https://doi.org/10.1016/j.actpha.2018.02.009

Publication : De Cássia da Silveira e Sá, R., Andrade, L., & De Sousa, D. (2013). A Review on Anti-Inflammatory Activity of Monoterpenes. Molecules, 18(1), 1227–1254. https://doi.org/10.3390/molecules18011227

Publication : Miguel, M. G. (2010). Antioxidant and Anti-Inflammatory Activities of Essential Oils : A Short Review. Molecules, 15(12), 9252‑9287. https://doi.org/10.3390/molecules15129252

Ouvrage : Festy, D. (2018). Ma bible des huiles essentielles: Guide complet d'aromathérapie. Leduc.s éditions.

Ouvrage : Millet, F. (2022). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Dufour, A. (2022b, mars 9). Le guide Leduc des huiles essentielles pour toute la famille. LEDUC.

Ouvrage : Zahalka, J. (2017). Dictionnaire complet d'aromathérapie. Editions du Dauphin.

Ouvrage : Couic-Marinier, F., & Frély, R. (2019). Huiles essentielles : Le guide complet pour toute la famille. SOLAR

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Ouvrage : Zahalka, J. (2022). Dictionnaire complet des huiles végétales : 90 huiles végétales 10 macérâts huileux. DAUPHIN.

Ouvrage : Lelief-Delcourt, A. (2020). Les huiles végétales (Grand Livre) (French Edition). LEDUC.

Ouvrage : de la Charie, T. (2019). Se soigner par les huiles essentielles. Pourquoi et comment ça marche ? Editions du Rocher.

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.