L'huile essentielle de Ravintsara est très souple d'utilisation et ainsi adaptée à toute la famille. Dans certains cas comme les épidémies ORL ou les grippes, il peut être intéressant de l'utiliser par voie orale. Pour cela, quelques gouttes sur un support neutre, à avaler ou laisser fondre en bouche, ou dans une tisane suffisent. Néanmoins, la voie orale doit être privilégiée pour les adultes et adolescents, et à partir de 6 ans seulement. Attention toutefois à ne pas la confondre avec l’huile essentielle de Ravensare (Ravensare aromatica) qui est toxique par voie orale et qui ne possède pas du tout les mêmes propriétés.

Cet article a été mis à jour le 07/12/2022

Dans quels cas cette voie est pertinente ?

L’utilisation de l’huile essentielle de Ravintsara par voie orale porte un intérêt notamment dans le cas d’infections respiratoires, comme une grippe, ou digestives, comme une gastro-entérite. Pour les infections digestives, l’huile essentielle de Ravintsara intervient généralement en soutien d’autres huiles essentielles.

Néanmoins, dans la majorité des cas, la voie cutanée ou la diffusion peuvent la substituer. Ces voies d’utilisation, plus douces et présentant moins de risques, sont à privilégier si possible.

Comment l’utiliser ?

Sur un support neutre

Dès 6 ans et pour adultes. 1 goutte de Ravintsara sur un support neutre, jusqu’à 4 fois par jour, pendant 5 à 7 jours maximum.

Le support neutre peut-être: un comprimé neutre, une cuillère à café de miel ou d’huile alimentaire, un bout de mie de pain ou un sucre. Le choix est donc libre selon les préférences de chacun, bien que certains soient à privilégier en fonction des cas.

  • Le sucre ou la cuillère à café de miel sont privilégiés lorsqu’on souhaite laisser fondre celui-ci sous la langue : cette voie est nommée sublinguale. Elle permet, grâce à sa riche vascularisation, de favoriser une bonne dispersion dans la circulation générale tout en évitant la digestion. Elle est recommandée pour la sphère ORL.
  • Pour les infections digestives, l’huile végétale est généralement privilégiée.

En tisane

Il est aussi possible de prendre l’huile essentielle en même temps qu’une tisane, cependant n’étant pas miscible, elle a besoin d’un support pour se mélanger, comme une cuillère à café de miel. Cela permet par ailleurs de créer une synergie intéressante contre les maux de l’hiver par exemple, en combinant les effets de certaines plantes en tisane, celui du miel et celui de l’huile essentielle de Ravintsara. Pour cela, déposer 1 goutte de Ravintsara sur une cuillère à café de miel et laisser la fondre dans la tisane. Attention, la température de l’eau doit être tiède et non brulante pour ne pas détériorer les propriétés de l’huile essentielle et du miel.

Contre-indications

Sauf avis médical pour un usage exceptionnel, pour l'huile essentielle de Ravintsara, la voie orale est réservée à l’adulte et déconseillée pour :

  • Les enfants de moins de 6 ans
  • Les femmes enceintes et allaitantes

De plus, les huiles essentielles contentant du 1,8-cinéole, comme c'est le cas pour le Ravintsara, peuvent potentiellement perturber le métabolisme hépatique, modifiant l’absorption et les effets de traitements médicamenteux. Par précaution, cette huile essentielle ne doit pas être ingérée par voie orale en même temps qu’un autre traitement.

Dans tous les cas, en cas de doute, il est préférable de demander conseil à un professionnel.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 41 votes )

Bibliographie

Ouvrage : Millet, F. (2015). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Festy, D. (2018). Ma bible des huiles essentielles: Guide complet d'aromathérapie. Leduc.s éditions.

Ouvrage : Couic-Marinier, F., & Frély, R. (2019). Huiles essentielles : Le guide complet pour toute la famille. SOLAR

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.