La toux est un réflexe naturel de défense ; c’est donc un symptôme et non une maladie. Elle peut être associée à différentes pathologies plus ou moins graves comme la grippe, le rhume, la bronchite, la pneumonie, l’asthme ou encore une allergie respiratoire. D'où l'importance de demander un avis médical, surtout si la toux est persistante ou associée à des signes de gravité comme la fièvre ou la gêne respiratoire. Dans le cas d’une toux grasse, la toux permet de faciliter la respiration en éliminant les sécrétions des bronches. La toux sèche est quant à elle une toux d’irritation non-productive. Bien que l’huile essentielle de Menthe Poivrée ne soit pas la plus adaptée en cas de toux, qu’elle soit sèche ou grasse, ses propriétés décongestionnante et désinfectantes peuvent être exploitées en respectant certaines indications.

Cet article a été mis à jour le 04/12/2023

En cas de toux sèche

Une toux sèche se distingue par le fait qu’aucune glaire n’est produite. Pour autant, une quinte de toux peut se déclencher si l’irritation persiste.

Par voie orale

En utilisation seule

Adultes et adolescents. En geste simple, mélanger une goutte d’huile essentielle de Menthe Poivrée dans une cuillère à café de miel, puis laisser fondre en bouche.

Cette synergie est interdite aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants, mais également aux personnes asthmatiques, épileptiques, âgées polymédicamentées, hypertendues ou ayant une insuffisance hépatobiliaire. Par précaution, à éviter également en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants, de mastose ou de fibrome.

En synergie

Adultes et adolescents. Réaliser le mélange dans un flacon codigoutte de 10 mL :

  • 80 gouttes d’huile essentielle de Cyprès de Provence
  • 60 gouttes d’huile essentielle de Myrte Rouge
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Thym à Linalol
  • 20 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée

Laisser fondre en bouche 1 goutte de cette synergie dans une cuillère à café de miel. À renouveler jusqu’à 6 fois par jour le premier jour puis diminuer progressivement à 3 fois par jour. Le traitement ne doit pas durer plus de 7 jours.

Cette synergie est interdite aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants, mais également aux personnes asthmatiques, épileptiques, âgées polymédicamentées, hypertendues ou ayant une insuffisance hépatobiliaire. Par précaution, à éviter également en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants, de mastose ou de fibrome.

En inhalation sèche

Utilisation en inhalation sèche. Respirer simplement au-dessus du flacon ou déposer 1 à 2 gouttes sur un mouchoir puis respirer.

En cas de toux grasse

La toux grasse se caractérise quant à elle par la production de mucosités (glaires), qui sont éliminées pour faciliter la respiration. Dans ce cas, l’objectif est de favoriser l’expectoration tout en facilitant la fluidification des mucosités. L’huile essentielle de Menthe Poivrée peut être utilisée pour ses propriétés désinfectantes, décongestionnantes, expectorantes et mucolytiques. Elle est rarement conseillée seule dans ce cas, mais le plus souvent en association avec des huiles essentielles riches en eucalyptol pour compléter son action.

Par voie cutanée

Adultes et adolescents. Dans un flacon codigoutte de 10 mL mélanger :

  • 10 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 20 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata
  • 9 mL d’huile végétale

À masser sur le thorax et/ou sur le haut du dos à raison de 5 gouttes de ce mélange jusqu’à trois fois par jour jusqu’à amélioration.

Cette synergie est interdite aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants, mais également aux personnes asthmatiques, épileptiques, âgées polymédicamentées, hypertendues ou ayant une insuffisance hépatobiliaire. Par précaution, à éviter également en cas d’antécédents de cancers hormonodépendants, de mastose ou de fibrome.

En inhalation sèche

Adultes et adolescents. Dans un inhalateur, verser :

  • 3 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 3 gouttes d’huile essentielle de Niaouli

Ce mélange est à respirer dès que nécessaire.

Cette voie d’utilisation ne convient pas aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants, mais également aux personnes asthmatiques, épileptiques, âgées polymédicamentées, hypertendues ou ayant une insuffisance hépatobiliaire.

Mode d’action

Sa forte teneur en menthol (38 à 48 %) confère à l’huile essentielle de Menthe Poivrée des propriétés antalgiques, anesthésiantes, antispasmodiques qui permettent de calmer les gorges en feu. Dans le cas de la toux, qu’elle soit grasse ou sèche, elle sera utilisée pour décongestionner les narines et désinfecter l’arbre bronchique. Riche également en menthone (20 à 30 % et jusqu’à 65 %), la Menthe Poivrée aura également un pouvoir mucolytique. L’Agence Européenne des Médicaments considère comme « traditionnellement établi », l’utilisation de l’huile essentielle de Menthe Poivrée en inhalation contre la toux et le rhume.

Pour autant, elle sera généralement associée en synergie à d’autres huiles essentielles plus adaptées pour lutter contre la toux sèche ou grasse.

Autres huiles essentielles efficaces contre la toux

En cas de toux sèche l’huile essentielle de Cyprès de Provence, riche en monoterpènes type α-pinène (45 %) et δ-3-carène (25 %), sera un allié de choix pour ses propriétés expectorantes, spasmolytiques et antivirales.

Dans le cas d’une toux grasse, l’huile essentielle d’Eucalyptus Radiata sera à privilégier. Riche en eucalyptol (62 à 72 %), cette huile essentielle est particulièrement expectorante et mucolytique, c’est-à-dire qu’elle permet de fluidifier les mucosités tout en augmentant l’élimination des sécrétions des bronches, en plus d’être un excellent antiviral naturel.

En fonction du type de toux, l’huile essentielle de Menthe Poivrée pourra être associée avec l’une de ces huiles essentielles citées précédemment en synergie avec d’autres huiles essentielles pour une meilleure efficacité.

En cas de toux persistante ou associée à des signes de gravité comme la fièvre ou la gêne respiratoire, l’avis d’un médecin est nécessaire.



Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.9 ( 27 votes )

Bibliographie

Publication : Morice, A H; Marshall, A E; Higgins, K S; Grattan, T J (1994). Effect of inhaled menthol on citric acid induced cough in normal subjects.. Thorax, 49(10), 1024–1026. doi:10.1136/thx.49.10.1024

Publication : Kamatou, Guy P.P.; Vermaak, Ilze; Viljoen, Alvaro M.; Lawrence, Brian M. (2013). Menthol: A simple monoterpene with remarkable biological properties. Phytochemistry, 96(), 15–25. doi:10.1016/j.phytochem.2013.08.005

Publication : P M. Wise, P.A.S. Breslin; P. Dalton (2012). Sweet taste and menthol increase cough reflex thresholds. , 25(3), 0–241. doi:10.1016/j.pupt.2012.03.005

Publication : Millqvist, Eva; Ternesten-Hasséus, Ewa; Bende, Mats (2013). Inhalation of menthol reduces capsaicin cough sensitivity and influences inspiratory flows in chronic cough. Respiratory Medicine, 107(3), 433–438. doi:10.1016/j.rmed.2012.11.017

Ouvrage : Millet, F. (2022). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Franchomme, P., Jollois, R., & Pénoël, D. (1990). L'aromathérapie exactement : encyclopédie de l'utilisation thérapeutique des huiles essentielles : fondements, démonstration, illustration et applications d'une science médicale naturelle. France: R. Jollo

Site Web : Les causes et la prévention de la toux. (s. d.). VIDAL. Consulté le 7 octobre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/maladies/voies-respiratoires/toux-adulte/causes.html

Site Web : Menthe poivrée - Phytothérapie. (s. d.). VIDAL. Consulté le 5 octobre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/menthe-poivree-mentha-piperita.html

Site Web : European Medicines Agency: EMA/HMPC/522409/2013 - Assessment report on Mentha x piperita L., folium and aetheroleum, https://www.ema.europa.eu/en/documents/herbal-report/assessment-report-mentha-x-piperita-l-folium-aetheroleum-revision-1_en.pdf, August 2020

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.