L’hypertension artérielle correspond à une surpression du sang dans les artères. Le cœur doit donc fournir davantage d’efforts pour arriver à irriguer correctement l’ensemble des organes. Elle peut se traduire par des maux de tête, des vertiges, des bourdonnements dans l’oreille ou encore des troubles de la vision et des saignements de nez mais le plus souvent, elle reste silencieuse. Bien que le menthol, composé majoritaire de l’huile essentielle de Menthe Poivrée, soit à l’étude pour caractériser ses propriétés hypotensives, notamment par voie orale, il reste vasoconstricteur et donc hypertenseur par voie cutanée. Quelle que soit la voie d’utilisation et la problématique à traiter, l’huile essentielle de Menthe Poivrée reste fortement déconseillée en cas de pics d’hypertension. D’autres huiles essentielles peuvent en revanche être utilisées pour lutter contre l’hypertension.

Cet article a été mis à jour le 10/11/2022

Une huile essentielle à éviter

Des effets sur le système cardiovasculaire encore à l’étude

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est particulièrement riche en menthol (32 à 50 %), une molécule de la famille des alcools monoterpéniques. Cette molécule de menthol est à l’étude depuis plusieurs années pour déterminer son mode d’action sur le système vasculaire. Elle active notamment les récepteurs TRPM8 sensibles au froid, ce qui explique son « effet froid ». À l’heure actuelle, les effets de l’activation de TRPM8 ne sont pas clairement établis. Exprimé dans certaines catégories de neurones sensoriels, ce récepteur a également été identifié dans d’autres tissus, notamment dans le système vasculaire. Par voie cutanée, en fonction de la dose appliquée, le menthol augmente le flux sanguin au niveau de la microcirculation cutanée, notamment par le biais des nerfs sensoriels. D’où ses propriétés vasoconstrictrices voir hypertensives.

Une étude sur des rats hypertendus a montré que la prise de menthol par voie orale permettait notamment d’abaisser la pression artérielle. L’administration sur 8 semaines de gélules de menthol chez des personnes préhypertensives a également permis de conclure que le menthol pouvait être vasodilatateur et pourrait donc être une piste pour le traitement de l’hypertension. Par ailleurs, le récepteur TRPM8 n’a pas forcément le même rôle selon les tissus où il se trouve et son état d'activation.

Le principe de précaution avant tout

Toutefois, ces études s’intéressent uniquement à la molécule de menthol et non à l’huile essentielle de Menthe Poivrée qui contient également d’autres molécules. Elle est notamment riche en menthone, une molécule aux nombreuses propriétés, mais qui ingérée sur le long terme et/ou à forte dose présente des risques de neurotoxicité. De plus, une ingestion excessive peut engendrer une gêne respiratoire, des convulsions ou un syndrome épileptiforme et peut avoir une action stupéfiante.

L’action de la Menthe Poivrée en cas d’hypertension étant encore à l’étude, par principe de précaution, il sera fortement déconseillé d’utiliser l’huile essentielle de Menthe Poivrée, quelle que soit la voie d’administration et la problématique à traiter, chez les personnes sujettes à des pics d’hypertension, en raison de son action hypertensive potentielle.

Les huiles essentielles qui aident à soulager l’hypertension

Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées en accompagnement d’un traitement contre l’hypertension, pour limiter les pics de stress. Elles ne sont donc pas à utiliser en remplacement d’un traitement, mais en complément sur des courtes périodes de stress (5 jours consécutifs maximum). Il est indispensable de demander conseil à un médecin avant utilisation et de suivre par ailleurs les conseils concernant la réduction des facteurs de risques (alimentation, activité physique, tabac...).

Certaines   huiles essentielles peuvent être utilisées, après avoir obtenu un avis médical favorable et en complément d’un traitement adapté, pour agir sur l’hypertension :

  • L’huile essentielle d’Ylang-Ylang est la plus recommandée, car en plus de son action calmante, elle a fait l’objet de plusieurs études qui ont permis de mettre en évidence sa capacité à abaisser significativement la pression artérielle et la fréquence cardiaque. En effet, elle a montré des effets antiarythmique et régulateur des troubles cardio-vasculaires principalement par ses molécules d’acétate de géranyle, d’acétate de benzyle et de géraniol. De plus, elle contient aussi certaines molécules de la famille des sesquiterpènes (le β-caryophyllène) qui, avec le benzoate de benzyle et le linalol, présentent des propriétés hypotensives. Toutes ces molécules semblent agir en synergie pour réduire la tension artérielle.
  • L’huile essentielle de Petit Grain Bigarade.  Riche en acétate de linalyle, une molécule de la famille des esters, cette huile essentielle est à privilégier pour son action calmante et anxiolytique. Elle agit sur le système nerveux central, et son action est complétée par la présence de linalol.

Ces huiles essentielles peuvent être associées en synergie pour lutter contre l’hypertension.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )

Bibliographie

Publication : Sun, J., Yang, T., Wang, P., Ma, S., Zhu, Z., Pu, Y., Li, L., Zhao, Y., Xiong, S., Liu, D. & Zhu, Z. (2014). Activation of Cold-Sensing Transient Receptor Potential Melastatin Subtype 8 Antagonizes Vasoconstriction and Hypertension Through Attenuating RhoA/Rho Kinase Pathway. Hypertension, 63(6), 1354‑1363. https://doi.org/10.1161/hypertensionaha.113.02573

Publication : Johnson, C. D., Melanaphy, D., Purse, A., Stokesberry, S. A., Dickson, P. & Zholos, A. V. (2009). Transient receptor potential melastatin 8 channel involvement in the regulation of vascular tone. American Journal of Physiology-Heart and Circulatory Physiology, 296(6), H1868‑H1877. https://doi.org/10.1152/ajpheart.01112.2008

Publication : Craighead, D. H. & Alexander, L. M. (2017). Menthol-Induced Cutaneous Vasodilation Is Preserved in Essential Hypertensive Men and Women. American Journal of Hypertension, 30(12), 1156‑1162. https://doi.org/10.1093/ajh/hpx127

Publication : Craighead, D. H. & Alexander, L. M. (2016). Topical menthol increases cutaneous blood flow. Microvascular Research, 107, 39‑45. https://doi.org/10.1016/j.mvr.2016.04.010

Ouvrage : Géa, A., & Banel, P. (2022). Physiologie et huiles essentielles : Comment les huiles essentielles agissent sur les différents systèmes de l’organisme? DUNOD.

Site Web : Hypertension artérielle (HTA) - symptômes, causes, traitements et prévention. (s. d.). VIDAL. Consulté le 27 octobre 2022, à l’adresse https://www.vidal.fr/maladies/coeur-circulation-veines/hypertension-arterielle.html

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.