La grossesse est une période heureuse, mais elle est également caractérisée par de nombreux changements, et notamment corporels. Les femmes enceintes voient leur corps qui évolue en permanence. Leur peau peut devenir sèche ou encore recouverte de vergetures. Elles peuvent également ressentir une sécheresse vaginale. C’est pourquoi, les futures mamans ont besoin de prendre soin de leur corps et méritent d’être chouchoutées. Toutefois, il est généralement recommandé aux futures mamans de faire l’impasse sur les produits cosmétiques industriels en raison de la présence de perturbateurs endocriniens. Ces derniers passent rapidement la barrière placentaire et ne sont pas sans risque pour le bon développement du bébé. L’huile de Coco vierge, pressée à froid et issue de l’agriculture biologique est une huile naturelle qui détient de nombreuses propriétés cosmétiques, inoffensive pour le bébé. Elle se révèle très efficace en cas de peaux sèches et peut être un atout en prévention des vergetures. De plus, l’huile de Coco laisse des senteurs sucrées et ensoleillées sur le corps.

Cet article a été mis à jour le 27/01/2023

Contre les vergetures

Au cours de la vie d’une femme, on estime que 80 à 90 % d’entre elles sont affectées par les vergetures, et notamment pendant la grossesse. En cause, l’effet des hormones et la prise de poids, qui rompent les fibres de collagène et d’élastine situées dans le derme. En effet, la prise de poids induit un étirement accéléré de la peau à l’origine de la rupture de ces types de fibres. Quant aux bouleversements hormonaux, ils impactent la synthèse normale des fibres de collagène. Ainsi, la peau perd en souplesse et des cassures de la peau se forment. Les vergetures surgissent habituellement à la seconde moitié de la grossesse et après l’accouchement. Les seins, le ventre, les hanches ainsi que les fesses sont des zones qui peuvent être atteintes par les vergetures.

L'huile de Coco semble utile pour prévenir l'apparition des vergetures et les atténuer si malgré tout des stries apparaissent. Tout d’abord, l’huile végétale de Coco permet de nourrir, mais aussi de préserver l’hydratation de la peau grâce à l’acide oléique (3 à 12 %) qu’elle contient. De plus, cette huile végétale contient 6 à 12 % d’acide palmitique qui permet d’apaiser les démangeaisons et les tiraillements provoqués par certaines vergetures. En parallèle, l’huile de Coco renferme des molécules antioxydantes (vitamines A et E) et des polyphénols qui préviennent la dégradation des fibres de collagène et d’élastine. Même si l’huile de Coco possède des molécules intéressantes pour prévenir l’arrivée des vergetures, d’autres huiles végétales sont plus adaptées et reconnues comme efficaces. Parmi elles, on retrouve : l’huile végétale de Rose Musquée, le Beurre de Karité ou l’huile végétale de Pépins de Figues de Barbarie.

Conseil d'utilisation : Appliquer quelques gouttes de l'une de ces huiles sur les vergetures et les zones à risque de vergetures (cuisses, hanches, fesses, etc.). Masser avec des mouvements doux et circulaires jusqu’à pénétration complète. L'opération peut être appliquée matin ou soir.

Pour les peaux sèches

Démangeaisons, tiraillements ou encore rougeurs peuvent être les signes d’une peau sèche, et certaines femmes enceintes peuvent y être sujettes. Encore une fois, les hormones peuvent être impliquées. En effet, elles altèrent le film hydrolipidique et induisent une perte de lipides au niveau de la peau. Cela conduit à l’évaporation de l’eau située dans l’épiderme de la peau. Ainsi, la peau devient sèche. Toutefois, le film hydrolipidique est essentiel pour maintenir l’hydratation de la peau, son pH et la protéger des agressions extérieures. 
 
Pour restaurer et préserver le film hydrolipidique, il est souvent conseillé d’apporter un soin sous forme de corps gras pour les peaux sèches. L’huile de Coco contient de l’acide oléique (3 à 12 %) qui consolide le film hydrolipidique de la peau et restreint l’évaporation de l’eau. Par ses propriétés nourrissantes, l’huile de Coco permet de nourrir et d’adoucir les zones sèches. De plus, la présence de molécules antioxydantes (polyphénols, vitamine A et E) intervient dans la protection de la peau contre les agressions extérieures (le froid, le vent, la pollution, etc.). En plus d’être très efficace, l’huile de Coco a la particularité de sentir très bon. Elle apporte une note parfumée sur la peau pour un pur moment de détente.

En utilisation seule

Appliquer quelques gouttes d’huile de Coco sur les zones sèches de la peau avec des mouvements doux et circulaires. Masser jusqu’à pénétration complète de l’huile. L’huile de Coco peut être appliquée matin et soir.

Astuce : L’huile de Coco a tendance à se solidifier en dessous de 20°C. Pour la rendre plus liquide, il suffit de la réchauffer au bain-marie avant de l’utiliser.

En baume corporel

Les ingrédients :

Au bain-marie, faire fondre à basse température le Beurre de Karité. Une fois fondu et hors du feu, ajouter l’huile de Coco et l’huile végétale d’Argan. Homogénéiser à l’aide d’une cuillère jusqu’à obtenir une consistance homogène. Ensuite, verser le mélange dans un pot vide de 50 mL. Faire refroidir au réfrigérateur pendant une durée minimale d’une heure. Une fois le baume solidifié, fouetter avec une fourchette, afin d’obtenir une texture crémeuse. Le baume corporel est fin prêt à être utilisé. Prélever une noisette du baume et appliquer sur la peau avec des mouvements circulaires. Après utilisation, conserver le baume dans un endroit frais et sec, à l’abri de la lumière.

Précautions d’utilisation : Les personnes allergiques au latex ne doivent pas utiliser ce baume puisque le Beurre de Karité contient naturellement du latex.

Comme lubrifiant

Lors des premiers mois de grossesse, la femme peut ressentir une sécheresse vaginale qui peut être en lien avec une baisse de la production d’œstrogènes (hormones féminines) ou une diminution de la libido. La sécheresse vaginale se rapporte à une réduction ou à une interruption de la lubrification du vagin. De ce fait, le vagin devient sec, moins souple et élastique. Les rapports sexuels peuvent également être plus douloureux et inconfortables en cas de sécheresse vaginale.

Particulièrement riche en acides gras, l’huile de Coco permet de nourrir et de préserver l’hydratation du vagin. De plus, l’huile de Coco permettrait d’apaiser les démangeaisons et les irritations par la présence de l’acide palmitique (6 à 12 %) et de l’acide caprylique (4 à 12 %). Dans ce cadre, l’huile de Coco pourrait être un bon lubrifiant. Toutefois, même si l’huile de Coco présente des avantages, elle possède également des inconvénients. En effet, son application sur les parties intimes peut déstabiliser la flore vaginale et être à l’origine d’une mycose ou de vaginose bactérienne.

Peut-on utiliser l’huile de Coco sans danger ?

L’huile de Coco est une huile végétale très appréciée par les femmes enceintes en raison de ses bienfaits, et de son odeur douce et agréable. Toutefois, est-elle sans danger pour les futures mamans et leur bébé ? À l’heure actuelle, aucune étude n’a évalué les potentiels dangers de l’huile de Coco chez la femme enceinte en application cutanée. L’huile de Coco ne semble pas être un réel danger, et elle ne présente pas de substances potentiellement nocives ou toxiques. Cependant, il est préférable de prêter attention à son origine, et de s’assurer de la qualité de cette huile végétale. Il est recommandé de choisir une huile végétale en provenance de Philippines ou du Sri Lanka, mais aussi de s’orienter vers une huile de Coco 100 % pure, pressée à froid et biologique. Une huile pressée à froid est souvent un gage de qualité pour les huiles végétales puisqu’elle a été extraite sans solvant chimique, préservant ainsi les bienfaits.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 0 ( 0 votes )