En cosmétique, les huiles végétales possèdent des propriétés exceptionnelles pour prendre soin de sa peau. En effet, elles peuvent être nourrissantes, anti-oxydantes, émollientes ou encore raffermissantes. Toutefois, en application cutanée, il est essentiel de choisir et d’employer une huile végétale adaptée à son type de peau (grasse, sèche, mixte, etc.), et ce, en fonction de la comédogénicité. Une huile est dite « comédogène » si elle provoque l’obstruction des pores de la peau et par conséquent, participe à la formation de comédons. Dans ce cadre, l’huile de Coco est admise comme une huile végétale assez comédogène. De ce fait, elle devra être évitée dans le cas des peaux grasses et acnéiques en raison de sa comédogénicité. Toutefois, cette huile végétale pourra être appliquée sur des peaux sèches et peu acnéiques.

Cet article a été mis à jour le 28/12/2022

L’huile de coco est assez comédogène

Chaque huile végétale est caractérisée par sa comédogénicité. Une huile végétale est qualifiée de comédogène si elle bouche les pores de la peau et, par conséquent, de participer à la formation de comédons (points noirs, boutons ou microkystes). L’indice de comédogénicité permet de repérer la comédogénicité d’une huile végétale. Cet indice fluctue entre 0 et 5. Un indice de comédogénicité de 0 indique que l’huile végétale est non comédogène alors qu’un indice de comédogénicité de 5 signifie que l’huile végétale est très comédogène. Un indice de comédogénicité de 4 a été identifié pour l’huile végétale de Coco. Cela signifie qu’elle est assez comédogène et, par conséquent, elle favorise la formation de comédons. Ainsi, elle ne peut pas correspondre à tous les types de peau. Il est important de noter que la comédogénicité d’une huile végétale dépend de sa fraîcheur, de sa sensibilité face à l’oxydation et de sa vitesse de pénétration dans la peau.

À éviter dans le cas des peaux grasses et acnéiques

Chaque type de peau a besoin d’un soin quotidien afin de préserver son hydratation et sa santé naturelle. Toutefois, une huile végétale ne peut pas correspondre à l’ensemble des types de peau. Dans ce cadre, l’indice de comédogénicité permet d’aider les amateurs d’huiles végétales à en choisir une adaptée à leur type de peau. Les peaux sèches et peu acnéiques tolèrent toutes les huiles végétales, peu importe leur indice de comédogénicité. Cependant, les peaux grasses et acnéiques devront privilégier les huiles ayant un indice de comédogénicité compris entre 0 et 2. L’huile de Coco (indice de comédogénicité = 4) est donc à éviter pour les peaux grasses et acnéiques. Toutefois, l’huile de Coco peut être appliquée sur les peaux sèches et peu acnéiques. Elle nourrit la peau et apaise les démangeaisons ainsi que les tiraillements des peaux très sèches.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 5 ( 1 votes )