Le doigt à ressaut est une pathologie fréquente qui provoque un blocage du doigt touché, le plus généralement le pouce. En forçant, le doigt se déplie alors brutalement, d’où le nom de doigt à ressaut. Il existe plusieurs stades de gravité : les stades bénins provoquant tout de même une certaine douleur, et les stades les plus graves où le doigt peut rester bloqué. Il s’agit d’une pathologie fréquente qui peut survenir à n’importe quel âge, même chez les bébés, mais qui touche principalement les femmes entre 40 et 60 ans, ainsi que les personnes diabétiques. Certaines huiles essentielles présentent de puissantes propriétés anti-inflammatoires et antalgiques, et peuvent donc être intéressantes pour soulager le doigt à ressaut. C’est le cas de l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné, la plus souple d’utilisation, mais également la fameuse Gaulthérie Odorante (ou couchée), ou encore le Katafray.

Doigt à ressaut : causes et symptômes

Le doigt à ressaut, également connu sous le nom de « ténosynovite sténosante », résulte de l’inflammation de la gaine synoviale entourant le tendon fléchisseur du doigt. Pour mieux comprendre le problème, il faut en premier lieu s’intéresser à l’anatomie de la main. Chaque doigt comporte 3 phalanges (2 pour le pouce) parcourues par des tendons fléchisseurs. Ces tendons sont recouverts d’une gaine synoviale, permettant entre autres leur lubrification, et sont maintenus près du squelette de la main grâce à la présence de poulies, des petits tunnels dans lesquels ils passent. Grâce aux muscles de l’avant-bras auxquels sont reliés ces tendons fléchisseurs, nous pouvons plier les doigts de la main.

Dans le cas du doigt à ressaut, une inflammation de la gaine synoviale du tendon se crée au niveau de la première poulie (A1) : le tendon traverse la poulie au moment du pliage, mais l’inflammation formant un nodule, le tendon ne peut plus faire le chemin inverse et crée un blocage au moment du dépliage. En forçant, le doigt se déplie alors brutalement, d'où le nom de doigt à ressaut.

Il existe plusieurs stades de gravité croissante :

  • Stade 1 : pas de blocage, mais une douleur isolée à la base du doigt.
  • Stade 2 : blocage intermittent et douloureux, survenant souvent le matin.
  • Stade 3 : blocage permanent.

Le doigt à ressaut touche dans la plupart des cas le pouce (on peut parler de pouce à ressaut), mais peut concerner tous les doigts des deux mains. Il s’agit d’une pathologie relativement fréquente qui peut survenir à n’importe quel âge, même chez les bébés, toutefois elle toucherait principalement les femmes entre 40 et 60 ans, ainsi que les personnes diabétiques.
Bien que les causes du doigt à ressaut n’aient pas été complètement élucidée, certaines hypothèses ont pu être dégagée tels que :

  • Les mouvements répétitifs, notamment dans certains métiers (utilisation d’outils manuels par exemple).
  • Une poulie trop petite, en particulier au niveau du pouce des très jeunes enfants.

Il semble également que les personnes souffrant d’arthrite, de rhumatismes, de polyarthrite rhumatoïde, du syndrome du canal carpien, ou de la maladie de Quervain soient plus à même de développer un doigt à ressaut.

Pourquoi utiliser les huiles essentielles contre le doigt à ressaut ?

Selon le stade de gravité du doigt à ressaut, plusieurs traitements sont généralement envisagés :

  • Stade 1 (cas les plus bénins) : repos avant toute chose, et utilisation d’une attelle dans certains cas pour immobiliser le doigt le temps que l’inflammation disparaisse.
  • Stade 2 : infiltration de corticoïdes en regard du nodule pour atténuer l’inflammation. L’efficacité est rapide mais temporaire. Le doigt ou la main peuvent être douloureux pendant 48h environ. Les infiltrations peuvent toutefois s’accompagner d’effets secondaires.
  • Stade 3 (blocage permanent) : traitement chirurgical sous anesthésie locale en ambulatoire. Une incision de 1 à 2 cm est faite à la base du doigt pour ouvrir la poulie afin de libérer le tendon fléchisseur. L’opération est rapide, non douloureuse, et généralement définitive.

Pour leurs actions anti-inflammatoires et antalgiques, les huiles essentielles peuvent être envisagées, en particulier dans les stades les plus bénins (1 et 2). En réduisant l’inflammation, elles peuvent limiter la survenue du doigt à ressaut, et calmer les douleurs ressenties. Elles ne présentent par ailleurs aucun effet secondaire lorsqu’elles sont bien utilisées. Elles ne remplacent pas toutefois la chirurgie dans les cas les plus graves.

Le réflexe rapide : l'huile essentielle d'Eucalyptus Citronné

Pourquoi est-elle efficace ?

L’Eucalyptus Citronné fait partie des huiles essentielles les plus puissantes au niveau anti-inflammatoire. Elle contient une concentration assez exceptionnelle en citronellal, entre 75 et 100 %, une molécule faisant partie de la famille des aldéhydes terpéniques. Cette famille de molécules est reconnue pour être anti-inflammatoire, via une action locale directe sur la zone atteinte, et une action indirecte du système psycho-neuro-endocrino-immunitaire.

L’Eucalyptus Citronné possède par ailleurs un effet antalgique pour agir sur la douleur, et calmant par son odeur citronnée. Il est enfin très bien toléré pour les adultes, adolescents, enfants de plus de 3 ans et femmes enceintes et allaitantes. Bien que le doigt à ressaut touche principalement les femmes de 40 à 60 ans, tout le monde peut malheureusement en souffrir, mais profiter des effets de l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné. Cette huile essentielle peut en revanche être irritante pour la peau, il est donc préférable de la diluer dans une huile végétale.

Comment l'utiliser ?

Chez les adultes, femmes enceintes et allaitante, et enfants à partir de 3 ans. Par voie cutanée, diluer 1 goutte d'Eucalyptus Citronné dans 4 gouttes d'huile végétale, 3 à 4 fois par jour sur la zone douloureuse, jusqu'à amélioration.

Synergie complète

L'huile essentielle d’Eucalyptus Citronné peut être très efficace à elle seule pour agir contre le doigt à ressaut, mais il peut être intéressant de la combiner avec d'autres huiles essentielles en synergie. Cela permet de créer un mélange plus complet et polyvalent, combinant de nombreuses propriétés et de nombreuses molécules actives au sein d'un même flacon prêt à l'emploi.

Le mélange

Pour soulager le doigt à ressaut, prenez votre flacon vide de 10 mL, et ajoutez :

  • 70 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné
  • 50 gouttes d’huile essentielle de Gingembre
  • 30 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée
  • 5 mL de macérat huileux d’Arnica
Bouchez, homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Mode d'utilisation

En application cutanée, masser avec 2 à 3 gouttes du mélange sur le doigt touché. Renouvelez l'opération 3 fois par jour pendant 7 jours.

Utilisateurs autorisés

OUI. Les adultes, les adolescents et les enfants de + de 6 ans.
NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de - de 6 ans.

Précautions particulières

  • Les personnes épileptiques doivent demander un avis médical avant l'utilisation de cette synergie.

  • Elle présente également un risque lacrymogène ou tussigène pour les personnes sensibles.

  • Ne pas utiliser en cas de traitement anticoagulant, avant une opération chirurgicale, en cas de lithiase biliaire, d’inflammation de la vésicule biliaire, de troubles hépatiques graves, d'hypertension et lors de problèmes cardiovasculaires importants.

  • Il est recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange dans le creux du coude avant toute utilisation.

Pourquoi cette synergie ?

  • L’huile essentielle de Gingembre complète la double action anti-inflammatoire et antalgique de l’Eucalyptus Citronné, mais grâce à des molécules différentes. Le Gingembre est en effet riche en sesquiterpènes, l’α-zingibérène et le β-sesquiphellandrène, qui représentent généralement plus de 50 % de sa composition. Les sesquiterpènes permettent d’inhiber la synthèse de leucotriènes et de prostaglandines, des médiateurs de l’inflammation. Le rhizome est par ailleurs traditionnellement utilisé en médecines ayurvédique et chinoise dans le traitement des douleurs articulaires. Il y a fort à parier que les molécules responsables de ces effets se retrouvent également dans l’huile essentielle.

  • L’huile essentielle de Menthe Poivrée est très intéressante pour les douleurs localisées, comme celle provoquée par le doigt à ressaut. Elle est antalgique par effet froid, grâce au menthol qui représente entre 30 et 50 % de sa composition. Elle accentue donc l’action antalgique des huiles essentielles de Gingembre et d’Eucalyptus Citronné.

  • Le macérat huileux d’Arnica a un double intérêt dans la synergie. Il permet d’une part de diluer les huiles essentielles pour éviter tout risque d’irritation de la peau, mais il présente aussi et surtout une action anti-inflammatoire grâce à la présence de lactone sesquiterpéniques.

Autres huiles essentielles efficaces en cas de doigt à ressaut

L'huile essentielle de Gaulthérie Odorante (ou Gaulthérie Couchée)

Pourquoi est-elle efficace ?

L’huile essentielle de Gaulthérie Odorante (ou Gaulthérie Couchée) est la référence pour tous les problèmes articulaires et musculaires. Sa composition exceptionnelle en salicylate de méthyle (95 à 99.9 %) en fait une puissante anti-inflammatoire et antalgique percutanée, souvent utilisée dans les problèmes de tendinite. De nombreuses études ont pu prouver l’action inhibitrice de l’huile essentielle sur la production de cytokines pro-inflammatoires, de NO (nitric oxide), de ROS et de PGE2, des récepteurs de la douleur.

Cette huile essentielle présente néanmoins de nombreuses contre-indications. Elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans, aux personnes sous traitement anticoagulant, allergiques aux salicylés, ayant de l’eczéma, de l’asthme, un ulcère, une hernie hiatale, une hémorragie, ou ayant à subir une intervention chirurgicale. Ainsi, on lui préfère souvent l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronnée, puissamment anti-inflammatoire et plus souple d’utilisation.

Comment l'utiliser ?

Dès 6 ans et pour adultes. Par voie cutanée, diluer 1 goutte de Gaulthérie Odorante dans 4 gouttes d'huile végétale (Arnica, Millepertuis...) et masser le doigt douloureux, jusqu’à 4 fois par jour.

L'huile essentielle de Katafray (ou Katrafay)

Pourquoi est-elle efficace ?

Le Katafray, ou Katrafay, est une plante endémique de Madagascar. Toutefois son huile essentielle n’est connue que depuis quelques dizaines d’années. Elle contient des molécules très spécifiques, telles que de l’ishwarane (14 à 45 %), de l’himachalène α et β (15 à 22 %) ou encore de l’α-copaène, qui font toutes parties de la grande famille des sesquiterpènes. La renommée du Katafray provient de ses effets anti-inflammatoire et antalgique, qui en font une huile essentielle indiquée en cas de douleurs rhumatismales, arthrose, arthrite, tendinite… Elle peut donc être intéressante lors d’une ténosynovite telle que le doigt à ressaut.

Il existe de nombreux chémotypes de Katrafay. Celui décrit ci-dessus est déconseillé aux enfants de moins de 6 ans et aux femmes enceintes et allaitantes. Elle est donc moins souple que l’huile essentielle d’Eucalyptus Citronné, mais pas moins efficace. Pour les peaux sensibles, elle peut présenter un risque irritant. Il est donc préférable de la diluer à 20 % dans une huile végétale. Les macérats huileux d’Arnica, de Millepertuis, ou l’huile de Calophylle Inophyle sont de bons candidats.

Comment l'utiliser ?

Dès 6 ans et pour adultes. Par voie cutanée, diluer 1 goutte de Katafray dans 4 gouttes d'huile végétale (Arnica, Millepertuis...) et masser le doigt douloureux, jusqu’à 4 fois par jour.

Autres approches naturelles

Les cataplasmes d'Argile Verte

L’argile Verte possède des propriétés absorbante, adsorbante et anti-inflammatoire remarquables. Elle est utilisée en cas de douleurs rhumatismales, on la retrouve d’ailleurs souvent des les centres de cures thermales, mais également pour résorber hématomes et œdèmes. Appliquée en cataplasme épais sur le doigt touché, elle peut donc permettre de résorber le nodule responsable du doigt à ressaut, de soulager l’inflammation mais également de participer à l’immobilisation du doigt. Les cataplasmes peuvent être réalisés 1 ou plusieurs fois par jour selon le degré d’intensité du doigt à ressaut.

Les macérats de bourgeons

La gemmothérapie peut être complémentaire de l’aromathérapie. Si les huiles essentielles sont efficaces pour les douleurs aiguës car elles agissent rapidement, les macérats de bourgeons peuvent être utilisés en cure pour limiter la survenue du problème. Dans le cas du doigt à ressaut, les macérats de bourgeons à privilégier sont le Cassis et la Vigne Vierge, tous deux anti-inflammatoires. La Vigne Vierge est par ailleurs spécifique des petites articulations, par exemple celle des doigts, et limite les risques de déformation.

  • Adultes et adolescents : 5 à 15 gouttes par jour dans un verre d'eau (de préférence le matin pour le Cassis), 15 minutes avant le repas, pendant 3 semaines. Commencer par 5 gouttes et augmenter au fur et à mesure.
  • Enfants de + de 3 ans : 1 goutte par jour pour 10 kilos. Commencer par 1 goutte et augmenter progressivement.

Cet article vous a-t-il été utile ?

  

Note moyenne: 4.7 ( 90 votes )

Bibliographie

Publication : Makkouk, A. H., Oetgen, M. E., Swigart, C. R., & Dodds, S. D. (2007). Trigger finger : etiology, evaluation, and treatment. Current Reviews in Musculoskeletal Medicine, 1(2), 92 96. https://doi.org/10.1007/s12178-007-9012-1

Publication : Cuman, R., Vendruscolo, A., Takaki, I., Bersani-Amado, L., Dantas, J., & Bersani-Amado, C. (2006). Antiinflammatory and antinociceptive activities of zingiber officinale roscoe essential oil in experimental animal models. Indian Journal of Pharmacology, 38(1), 58. https://doi.org/10.4103/0253-7613.19856

Publication : Thomson, M., Al-Qattan, K., Al-Sawan, S., Alnaqeeb, M., Khan, I., & Ali, M. (2002). The use of ginger (Zingiber officinale Rosc.) as a potential anti-inflammatory and antithrombotic agent. Prostaglandins, Leukotrienes and Essential Fatty Acids, 67(6), 475‑478. https://doi.org/10.1054/plef.2002.0441

Ouvrage : Franchomme, P., Jollois, R., & Pénoël, D. (1990). L'aromathérapie exactement : encyclopédie de l'utilisation thérapeutique des huiles essentielles : fondements, démonstration, illustration et applications d'une science médicale naturelle. France: R. Jollo

Ouvrage : Couic Marinier, F., & Touboul, A. (2017). Le guide Terre vivante des huiles essentielles. Terre Vivante Editions.

Ouvrage : Millet, F. (2015). Le grand guide des huiles essentielles. Marabout.

Ouvrage : Baudet, C. (2012). En forme grâce à l'argile ! : Santé et bien-être au naturel. Mens, France: Terre Vivante Editions.

Site Web : https://www.deuxiemeavis.fr/pathologie/doigt-a-ressaut : Bernardon, F. (2021, 27 juillet). Doigt à ressaut | Deuxième Avis. https://www.deuxiemeavis.fr/. https://www.deuxiemeavis.fr/pathologie/doigt-a-ressaut

À propos de ces conseils

Cet article d'aromathérapie a été rédigé par Théophane de la Charie, auteur du livre "Se soigner par les huiles essentielles", accompagné d'une équipe pluridisciplinaire composée de pharmaciens, de biochimistes et d'agronomes. 

La Compagnie des Sens et ses équipes n'encouragent pas l'automédication. Les informations et conseils délivrés sont issus d'une base bibliographique de référence (ouvrages, publications scientifiques, etc.). Ils sont donnés à titre informatif, ou pour proposer des pistes de réflexion : ils ne doivent en aucun cas se substituer à un diagnostic, une consultation ou un suivi médical, et ne peuvent engager la responsabilité de la Compagnie des Sens.